Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Art  /  Forum BD - Mangas - Comics  /  Topic Hunter x Hunter  / 

Topic Hunter x Hunter - Page 115

Sujet : Hunter x Hunter

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Valgameavecmaj
Valgameavecmaj
MP
10 septembre 2019 à 19:18:43

Le 31 août 2019 à 18:47:11 SkySalander3 a écrit :

Le 27 août 2019 à 13:57:29 Valgameavecmaj a écrit :

Le 26 août 2019 à 20:51:06 SkySalander3 a écrit :

Le 26 août 2019 à 00:21:31 Valgameavecmaj a écrit :

Le 25 août 2019 à 16:32:40 SkySalander3 a écrit :

Le 25 août 2019 à 14:45:54 Valgameavecmaj a écrit :

Le 25 août 2019 à 12:11:18 SkySalander3 a écrit :
Bordel, ce manga des enfers. Tellement de respect pour l'auteur que je vais essayer de patienter le plus calmement possible.

Le moment où le personnage principal a complètement échappé à son auteur au point que celui-ci le qualifie de fou dans une récente interview :

https://www.youtube.com/watch?v=MyUbGZNawjE

Vivement que cet exceptionnel shonen revienne sur le devant de la scène.

T'as le lien de l'interview?
Gon m'a jamais semblé être un personnage autonome perso, justement toute son évolution dans l'KA m'a semblé très minutieusement préparée pour culminer avec le serment :(

https://weeklyshonenjump.com/2018/06/06/yoshihiro-togashi-linterview-confession/

Ci-dessous, le passage en question :

« Au départ, j’ai voulu faire en sorte que Gon soit un bon garçon qui dominerait les sondages tels que « Personnage que vous voudriez avoir comme fils » mais alors que la publication approchait, ou du moins pendant que j’étais sur les travaux préparatoires, j’ai senti que ça ne lui correspondait pas trop. Un garçon qui abandonnerait sa mère adoptive pour devenir un Hunter n’est pas vraiment un bon garçon, n’est-ce pas ? C’est là que j’ai commencé à penser : « Celui là, c’est un gamin complètement fou !. ». Cependant, je ne pouvais pas y faire grand chose. Après tout, c’est une façon de réagir assez normale pour un garçon qui a été abandonné par son père pour devenir un Hunter. C’est un personnage qui s’est créé naturellement. »
« Si j’avais fait de mon protagoniste un « garçon propre sur lui » et que je l’avais lancé dans un manga de combat, il y aurait eu des soucis pour le mettre en scène lorsqu’il aurait voulu en découdre. Pourtant, ça aurait pu être une histoire amusante à écrire, mais j’ai pensé que ce n’était pas ce que voulais faire avec Hunter. Je ne voulais pas brusquer mon lecteur qui venait lire des combats. En faisant de mon héros, Gon, un « gamin fou », j’ai pu écrire des combats sans avoir à représenter les conflits moraux du personnage. »

« En gros, je fais les choses à ma façon. D’un point de vue d’un observateur externe, la série que j’écris en ce moment peut paraître comme une corvée mais personnellement, j’adore l’écrire. Quand j’étais plus jeune, on m’interdisait de faire les choses qui me plaisaient. Maintenant, je peux finalement m’y mettre ! »

_
_

Mais honnêtement, avant même les précisions de l'auteur j'avais déjà noté le fort contraste avec les autres personnages principaux de Nekketsu et l'autonomie dont il jouissait pour évoluer au sein du récit sans qu'on ressente la patte de l'auteur sur ses dires, ses choix et ses actions. Depuis le début, on voit que le personnage a un grain... sa folie a commencé à se libérer avec l'agression dont Kaïto a été victime :

https://www.youtube.com/watch?v=AIiQRHsntck

Et même avant ça, il y a tout pleins de moments où on le voit incapable de faire la part des choses et prendre des risques non pas inconsidérés mais guidés par la passion, ce qui est l'exact opposé de Kirua la plupart du temps car ce dernier calcule constamment :

https://www.youtube.com/watch?v=XMurmWHDugo

Vidéo où on voit le contraste de personnalité entre Gon et Kirua :

https://www.youtube.com/watch?v=gmecOowcOks

Ah oui, c est donc dans la conception du personnage que Togashi a vu Gon se préciser tout seul, je comprends mieux. :oui: C'est interessant, ça me rappelle ce que disait Stephen King sur le subconscient et écrire des histoires.

Moi j'ai toujours vu ça comme le fait que Togashi explorait les ramifications du héro typique de nekketsu au coeur pur et les malaises que ça pouvait engendrer autour de lui, surtout face à des personnages plus réalistes qui ont une vision plus nuancée du monde. Cela justement en oppositions aux autres héros (genre Luffy) ou l'auteur se débrouille pour épargner ce genre de malaise au héro en pliant l'univers à la morale du personnage et sans le confronter aux conséquences logiques d'un tel comportement.

Mais l'un n'empêche pas l'autre, Togashi a très bien pu faire cela semi-consciemment. :oui:

L'auteur explique que son dessein était de ne pas se retrouver bloqué (car ne conçoit pas l'incohérence à ce niveau et il avait bien raison vu le rendu de malade) avec un personnage qui briderait ses développements au niveau des affrontements qu'ils soient physiques ou moraux. Donc il a évité le héros de shonen type et a juste laissé sa plume parler (il dit que Gon s'est créé naturellement) et a ensuite fait le constat, la découverte que ce gamin avait un sacré grain.

En ce qui concerne les autres héros dont ut parles, j'ai plus l'impression que leurs auteurs ne maîtrisent pas assez bien pour qu'ils puissent éviter ce genre de malaise comme tu dis. Avec Luffy par exemple, le malaise est bien là et soit on le vit soit l'antagoniste se contente d'être méchant pour la simple et bonne raison qu'il est méchant et avec une tête de méchant (rien n'empêche l'auteur de lui donner un peu plus de background dans le futur mais de but en blanc c'est vraiment ça). C'est dans ce sens que l'auteur bride son récit ou affiche ses propres limites personnelles. Togashi livre un contenu dingue dans lequel des psychopathes comme les membres de la brigade interagissent avec un gamin immature comme Gon sans qu'à aucun moment on se dise "mouais ok".

On peut prendre un autre héros comme Naruto pour voir le problème dans l'autre sens. Kishimoto a fait de lui une coquille vide qui se retrouve à constamment véhiculer les messages directs de son auteur et de sa vision du monde : le personnage affiche une maturité et a des discussions bien trop profondes et psychologiques pour son âge. Que ça soit contre Zabuza, Gaara ou Pain c'est juste du grand nawak car même un adulte aguerri va quasiment jamais atteindre un tel niveau de recul, d'empathie et jouir d'une telle vue d'ensemble sur la société en générale. C'est kiffant pour le lecteur, ça le fait pas trop sortir du récit mais dans le fond c'est n'imp.

C'est pourquoi Gon est vraiment vraiment bien foutu, il est excellent à tous les niveaux.

À mon tour de te demander un lien sur les dires que tu prêtes à Stephen King (ou bien une référence), ça m'intéresse vraiment. J'ai lu beaucoup de livres de lui et ce qui s'apparente à sa biographie "Écriture : Mémoires d'un métier". J'y ai cherché sa manière d'écrire, de voir la littérature, il y parle de sa grand mère qui lui apprenait à reprendre un récit depuis la fin pour le décortiquer, de plus de trucs persos mais je me souviens pas de lui expliquant clairement sa manière de procéder. J'ai l'impression qu'il fait l'avare à ce niveau... beaucoup de choses auxquelles je n'ai pas cru.

Pour être plus précis, je pense que Gon est une déconstruction (ou du moins a plusieurs éléments de déconstruction) du héro de nekketsu. Dans l'optique de la création du personnage avec l'interview que tu as mise je dirais que Gon etait censé être un hero de nekketsu normal (quand il parle du type "que l' on voudrait avoir comme fils") mais que Togashi en pensant son personnage a pensé plus linoin, ce qui a fait que le personnage s'est subitement transformé en deconstruction de l'archétype.

Plus en detail, une des caractéristiques majeures qu'on trouve dans DB ou OP c'est la determination sans faille du hero. Il n'abandonne jamais, il se relève, il. Gon partage aussi cette caracteristique. Sauf que là où chez Luffy cete determination est toujours depeinte comme positive, celle de Gon vire au malsain et devient une obsession auto destructrice dans l'arc KA. Ou est la difference? A mon avis c'est que l'univers de OP se debrouille pour que la determination de Luffy soit toujours dirigée contre des personnages manichéens, ce qui epargne le côté malsain de . Le mechant reste indubitablement mechant jusqu'à la fin et du coup si Luffy fait une fixette sur lui jusqu'au bout ça ne pose pas de problème au lecteur. Que veux tu dire par '"on vit le malaise" ? De memoire tous les boss que Luffy a battu sont des ordures jusqu'au bout justement, Arlong, Wapol, Crocodile, Ener, Lucci, Moria, Hody, Caesar, Doflamingo...

Alors que dans HxH, tu as Pito qui est un mechant evident au debut, elle tue Kaito, elle torture des gens etc, sauf que que se passe t il lorsque un mechant evident cible de la determination du hero n'est plus si evidemment mechant? Kaito l'explicite même à un moment "pour le moment les fourmis se fichent de leurs alliés mais que se passera t il si ils commencent à montrer de l'empathie?" Et effectivement face à Pito, on se retrouve avec cette fameuse determination implacable qui est dirigée contre un individu soumis et en train de soigner un être humain. Ca crée une grosse dissonance pour le lecteur, dissonance qui n'est possible je pense, que parce que l'auteur assume de confronter son hero à un monde nuancé qui ne lui fait pas de cadeaux ethiques.

Pour Stephen King, c'est bien dans ce livre. C'est ce passage là. https://books.google.fr/books?id=DPg4J_xn3ZEC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=Relics&f=false

En effet, on comprend que l'auteur a refusé de faire plier ses idées de développements et le potentiel de son manga face au profil du personnage de Gon. Et pour ça on ne peu que l'en remercier en tant que lecteur exigeant.

Pour revenir sur la comparaison avec Luffy, ça nous permet par ricochet de jouir d'un récit équilibré (entre un côté sombre/ oppressant et la découverte alliée à des moments de pure joie au travers des yeux de gamins) ainsi que de personnages profonds, non manichéens et extrêmement intéressants comme Kuroro, Hisoka, Meruem, Pariston et j'en passe.

Ce que je veux dire par "on vit le malaise", c'est que dans certains mangas (malgré la présence d'antagonistes manichéens) on ressent constamment et en filigrane le malaise dû au fait que le personnage est pris dans une gangue scénaristique où il est façonné par les besoins de l'intrigue. On peut tout de même l'apprécier, apprécier le cadre et d'autres éléments mais en lisant certains vivent simplement le malaise sans dès fois pouvoir mettre des mots dessus avant un moment.

Ah oui d'accord. C'est marrant que tu vois ça comme le personnage qui est façonné pour les besoins de l'intrigue, moi je voyais ça comme l'intrigue qui se plie au protagoniste. Mais en un sens c'est un peu la même chose vu d'un point de vue different. L'essentiel c'est que l'auteur ecrit de manière à ce que les elements internes au recit sont inféodés à la narration : soit les evenements et personnages qui sont bidouillés pour servir le recit)

En gros que ce soit le heros où les personnages autour, voire même le lore même de l'univers, au lieu d"exister" pour eux-mêmes et par eux même ils existent pour permettre à l'auteur de raconter son histoire.

Un exemple assez criant je pense c'est le cas des Uchiha dans Naruto, comme Kishi voulait raconter l'histoire de Naruto et Sasuke, on a les Uchiha qui se mettent à se glisser dans tout le lore de l'univers de Naruto. :noel:

Concernant Stephen King, je vois qu'on avait la même référence :)

Ce bouquin m'a frustré et laissé sur ma faim, lorsqu'il daignait parler de son travail d'écriture je sentais un manque de sincérité assez évident. Et quand tu vois le titre du bouquin, y a de quoi lui en vouloir car le contenu est souvent sans rapport direct. Bref, encore heureux qu'il ait pondu autant de bons romans. D'ailleurs, hier je discutais de ça autour d'un verre avec des potes et apparemment y en a encore pas mal que j'ai pas lus comme "Le Bazaar de l'épouvante", "Cujo", "Misery", "22/11/63"... http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Mon préféré de lui c'est "It" pour l'instant.

Misery pour ma part c'est :bave:

SuicideSky
SuicideSky
MP
10 septembre 2019 à 20:23:30

Ah oui d'accord. C'est marrant que tu vois ça comme le personnage qui est façonné pour les besoins de l'intrigue, moi je voyais ça comme l'intrigue qui se plie au protagoniste. Mais en un sens c'est un peu la même chose vu d'un point de vue different. L'essentiel c'est que l'auteur ecrit de manière à ce que les elements internes au recit sont inféodés à la narration : soit les evenements et personnages qui sont bidouillés pour servir le recit)

En gros que ce soit le heros où les personnages autour, voire même le lore même de l'univers, au lieu d"exister" pour eux-mêmes et par eux même ils existent pour permettre à l'auteur de raconter son histoire.

Un exemple assez criant je pense c'est le cas des Uchiha dans Naruto, comme Kishi voulait raconter l'histoire de Naruto et Sasuke, on a les Uchiha qui se mettent à se glisser dans tout le lore de l'univers de Naruto. :noel:

Concernant Stephen King, je vois qu'on avait la même référence :)

Ce bouquin m'a frustré et laissé sur ma faim, lorsqu'il daignait parler de son travail d'écriture je sentais un manque de sincérité assez évident. Et quand tu vois le titre du bouquin, y a de quoi lui en vouloir car le contenu est souvent sans rapport direct. Bref, encore heureux qu'il ait pondu autant de bons romans. D'ailleurs, hier je discutais de ça autour d'un verre avec des potes et apparemment y en a encore pas mal que j'ai pas lus comme "Le Bazaar de l'épouvante", "Cujo", "Misery", "22/11/63"... http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Mon préféré de lui c'est "It" pour l'instant.

Misery pour ma part c'est :bave:

Si je pense les choses dans ce sens là, c'est parce que je m'appuie sur les dires de l'auteur :

« Au départ, j’ai voulu faire en sorte que Gon soit un bon garçon qui dominerait les sondages tels que « Personnage que vous voudriez avoir comme fils » mais alors que la publication approchait, ou du moins pendant que j’étais sur les travaux préparatoires, j’ai senti que ça ne lui correspondait pas trop. Un garçon qui abandonnerait sa mère adoptive pour devenir un Hunter n’est pas vraiment un bon garçon, n’est-ce pas ? C’est là que j’ai commencé à penser : « Celui là, c’est un gamin complètement fou !. ». Cependant, je ne pouvais pas y faire grand chose. Après tout, c’est une façon de réagir assez normale pour un garçon qui a été abandonné par son père pour devenir un Hunter. C’est un personnage qui s’est créé naturellement. »

Il explique qu'il avait d'abord pensé (créé) Gon comme un personnage de shonen lambda mais qu'au fur et à mesure que son intrigue prenait corps (il a donc pensé le personnage avant le contenu) il s'est alors rendu compte qu'il ne cadrait pas avec le contenu et que s'il le laissait dans le mode "gentil garçon" alors ça deviendrait très incohérent (on sent que le type ne conçoit même pas la chose au point de forcer son récit à des pirouettes scénaristiques ridicules qu'on connaît dans d'autres oeuvres du même type). À partir de là il a (semble-t-il) à partir des premières actions/ choix de Gon (abandon de sa mère adoptive) décidé de le laisser évoluer à partir de cette nomenclature là et pas celle du gentil garçon. C'est vraiment joli je trouve, d'un point de vue artistique...

Vraiment, en quelques phrases qu'il donne j'ai l'impression de pouvoir visualiser l'auteur en dialogue avec lui-même au moment de la conception :

1) Création d'un gentil garçon
2) Création d'un monde complexe, beau et difficile ; d'une intrigue ainsi que d'autres personnages parfois bien barrés.
3) Se rend immédiatement compte du fait que le "gentil garçon" n'a pas sa place dans un récit comme celui-ci et décide de refaire sa caractérisation à partir du premier choix qu'il lui avait imposé (abandon de la mère) http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

En ce qui concerne Naruto, je suis assez d'accord sur le fait que les personnages ou plutôt que les factions servent l'intrigue décidée par l'auteur en amont. Je précise les factions car il y a beaucoup de personnages réussis au niveau caractérisation. Si on compare les personnages principaux des deux oeuvres il n'y a pas photo mais sur une vue d'ensemble les personnages de Naruto sont fascinants pour certains. Ceux de HxH (j'en avais discuté avec quelqu'un d'autre sur ce topic) me gênent dans la mesure où ils semblent tous dotés d'un QI de 157 (en partant de la femme de ménage à Meruem).

En ce qui concerne King, j'avais dit avoir vu Misery sans l'avoir lu. Ce matin, j'ai fait une razzia dans les rayons et ma carte bancaire a flambé comme rarement :

- Misery de King
- L'éveil du Léviathan (Tome 1 de "The Expanse")
- Justicière (T1) de Sanderson (La voie des Rois)
- Bazaar de King

On m'a dit que la nana est beaucoup plus violente dans le livre que dans le film pour Misery (hâte de le lire)... T'as lu "Différentes saisons" de King ? Pffffffouuu

King il fait des fins assez sales parfois. Je pense à Simetierre ou surtout à "The Myst"... cette fin d'enfoiré http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

DanyTartaros
DanyTartaros
MP
10 septembre 2019 à 20:32:42

Le 10 septembre 2019 à 20:23:30 SuicideSky a écrit :

Ah oui d'accord. C'est marrant que tu vois ça comme le personnage qui est façonné pour les besoins de l'intrigue, moi je voyais ça comme l'intrigue qui se plie au protagoniste. Mais en un sens c'est un peu la même chose vu d'un point de vue different. L'essentiel c'est que l'auteur ecrit de manière à ce que les elements internes au recit sont inféodés à la narration : soit les evenements et personnages qui sont bidouillés pour servir le recit)

En gros que ce soit le heros où les personnages autour, voire même le lore même de l'univers, au lieu d"exister" pour eux-mêmes et par eux même ils existent pour permettre à l'auteur de raconter son histoire.

Un exemple assez criant je pense c'est le cas des Uchiha dans Naruto, comme Kishi voulait raconter l'histoire de Naruto et Sasuke, on a les Uchiha qui se mettent à se glisser dans tout le lore de l'univers de Naruto. :noel:

Concernant Stephen King, je vois qu'on avait la même référence :)

Ce bouquin m'a frustré et laissé sur ma faim, lorsqu'il daignait parler de son travail d'écriture je sentais un manque de sincérité assez évident. Et quand tu vois le titre du bouquin, y a de quoi lui en vouloir car le contenu est souvent sans rapport direct. Bref, encore heureux qu'il ait pondu autant de bons romans. D'ailleurs, hier je discutais de ça autour d'un verre avec des potes et apparemment y en a encore pas mal que j'ai pas lus comme "Le Bazaar de l'épouvante", "Cujo", "Misery", "22/11/63"... http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Mon préféré de lui c'est "It" pour l'instant.

Misery pour ma part c'est :bave:

Si je pense les choses dans ce sens là, c'est parce que je m'appuie sur les dires de l'auteur :

« Au départ, j’ai voulu faire en sorte que Gon soit un bon garçon qui dominerait les sondages tels que « Personnage que vous voudriez avoir comme fils » mais alors que la publication approchait, ou du moins pendant que j’étais sur les travaux préparatoires, j’ai senti que ça ne lui correspondait pas trop. Un garçon qui abandonnerait sa mère adoptive pour devenir un Hunter n’est pas vraiment un bon garçon, n’est-ce pas ? C’est là que j’ai commencé à penser : « Celui là, c’est un gamin complètement fou !. ». Cependant, je ne pouvais pas y faire grand chose. Après tout, c’est une façon de réagir assez normale pour un garçon qui a été abandonné par son père pour devenir un Hunter. C’est un personnage qui s’est créé naturellement. »

Il explique qu'il avait d'abord pensé (créé) Gon comme un personnage de shonen lambda mais qu'au fur et à mesure que son intrigue prenait corps (il a donc pensé le personnage avant le contenu) il s'est alors rendu compte qu'il ne cadrait pas avec le contenu et que s'il le laissait dans le mode "gentil garçon" alors ça deviendrait très incohérent (on sent que le type ne conçoit même pas la chose au point de forcer son récit à des pirouettes scénaristiques ridicules qu'on connaît dans d'autres oeuvres du même type). À partir de là il a (semble-t-il) à partir des premières actions/ choix de Gon (abandon de sa mère adoptive) décidé de le laisser évoluer à partir de cette nomenclature là et pas celle du gentil garçon. C'est vraiment joli je trouve, d'un point de vue artistique...

Vraiment, en quelques phrases qu'il donne j'ai l'impression de pouvoir visualiser l'auteur en dialogue avec lui-même au moment de la conception :

1) Création d'un gentil garçon
2) Création d'un monde complexe, beau et difficile ; d'une intrigue ainsi que d'autres personnages parfois bien barrés.
3) Se rend immédiatement compte du fait que le "gentil garçon" n'a pas sa place dans un récit comme celui-ci et décide de refaire sa caractérisation à partir du premier choix qu'il lui avait imposé (abandon de la mère) http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

En ce qui concerne Naruto, je suis assez d'accord sur le fait que les personnages ou plutôt que les factions servent l'intrigue décidée par l'auteur en amont. Je précise les factions car il y a beaucoup de personnages réussis au niveau caractérisation. Si on compare les personnages principaux des deux oeuvres il n'y a pas photo mais sur une vue d'ensemble les personnages de Naruto sont fascinants pour certains. Ceux de HxH (j'en avais discuté avec quelqu'un d'autre sur ce topic) me gênent dans la mesure où ils semblent tous dotés d'un QI de 157 (en partant de la femme de ménage à Meruem).

En ce qui concerne King, j'avais dit avoir vu Misery sans l'avoir lu. Ce matin, j'ai fait une razzia dans les rayons et ma carte bancaire a flambé comme rarement :

- Misery de King
- L'éveil du Léviathan (Tome 1 de "The Expanse")
- Justicière (T1) de Sanderson (La voie des Rois)
- Bazaar de King

On m'a dit que la nana est beaucoup plus violente dans le livre que dans le film pour Misery (hâte de le lire)... T'as lu "Différentes saisons" de King ? Pffffffouuu

King il fait des fins assez sales parfois. Je pense à Simetierre ou surtout à "The Myst"... cette fin d'enfoiré http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Justicière je ne connaissais pas, ça m'a l'air intéressant, merci à toi Sky ça me fera de la lecture en plus http://www.noelshack.com/2019-37-2-1568140344-156112-full.png

SuicideSky
SuicideSky
MP
10 septembre 2019 à 20:42:21

Le 10 septembre 2019 à 20:32:42 DanyTartaros a écrit :

Le 10 septembre 2019 à 20:23:30 SuicideSky a écrit :

Ah oui d'accord. C'est marrant que tu vois ça comme le personnage qui est façonné pour les besoins de l'intrigue, moi je voyais ça comme l'intrigue qui se plie au protagoniste. Mais en un sens c'est un peu la même chose vu d'un point de vue different. L'essentiel c'est que l'auteur ecrit de manière à ce que les elements internes au recit sont inféodés à la narration : soit les evenements et personnages qui sont bidouillés pour servir le recit)

En gros que ce soit le heros où les personnages autour, voire même le lore même de l'univers, au lieu d"exister" pour eux-mêmes et par eux même ils existent pour permettre à l'auteur de raconter son histoire.

Un exemple assez criant je pense c'est le cas des Uchiha dans Naruto, comme Kishi voulait raconter l'histoire de Naruto et Sasuke, on a les Uchiha qui se mettent à se glisser dans tout le lore de l'univers de Naruto. :noel:

Concernant Stephen King, je vois qu'on avait la même référence :)

Ce bouquin m'a frustré et laissé sur ma faim, lorsqu'il daignait parler de son travail d'écriture je sentais un manque de sincérité assez évident. Et quand tu vois le titre du bouquin, y a de quoi lui en vouloir car le contenu est souvent sans rapport direct. Bref, encore heureux qu'il ait pondu autant de bons romans. D'ailleurs, hier je discutais de ça autour d'un verre avec des potes et apparemment y en a encore pas mal que j'ai pas lus comme "Le Bazaar de l'épouvante", "Cujo", "Misery", "22/11/63"... http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Mon préféré de lui c'est "It" pour l'instant.

Misery pour ma part c'est :bave:

Si je pense les choses dans ce sens là, c'est parce que je m'appuie sur les dires de l'auteur :

« Au départ, j’ai voulu faire en sorte que Gon soit un bon garçon qui dominerait les sondages tels que « Personnage que vous voudriez avoir comme fils » mais alors que la publication approchait, ou du moins pendant que j’étais sur les travaux préparatoires, j’ai senti que ça ne lui correspondait pas trop. Un garçon qui abandonnerait sa mère adoptive pour devenir un Hunter n’est pas vraiment un bon garçon, n’est-ce pas ? C’est là que j’ai commencé à penser : « Celui là, c’est un gamin complètement fou !. ». Cependant, je ne pouvais pas y faire grand chose. Après tout, c’est une façon de réagir assez normale pour un garçon qui a été abandonné par son père pour devenir un Hunter. C’est un personnage qui s’est créé naturellement. »

Il explique qu'il avait d'abord pensé (créé) Gon comme un personnage de shonen lambda mais qu'au fur et à mesure que son intrigue prenait corps (il a donc pensé le personnage avant le contenu) il s'est alors rendu compte qu'il ne cadrait pas avec le contenu et que s'il le laissait dans le mode "gentil garçon" alors ça deviendrait très incohérent (on sent que le type ne conçoit même pas la chose au point de forcer son récit à des pirouettes scénaristiques ridicules qu'on connaît dans d'autres oeuvres du même type). À partir de là il a (semble-t-il) à partir des premières actions/ choix de Gon (abandon de sa mère adoptive) décidé de le laisser évoluer à partir de cette nomenclature là et pas celle du gentil garçon. C'est vraiment joli je trouve, d'un point de vue artistique...

Vraiment, en quelques phrases qu'il donne j'ai l'impression de pouvoir visualiser l'auteur en dialogue avec lui-même au moment de la conception :

1) Création d'un gentil garçon
2) Création d'un monde complexe, beau et difficile ; d'une intrigue ainsi que d'autres personnages parfois bien barrés.
3) Se rend immédiatement compte du fait que le "gentil garçon" n'a pas sa place dans un récit comme celui-ci et décide de refaire sa caractérisation à partir du premier choix qu'il lui avait imposé (abandon de la mère) http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

En ce qui concerne Naruto, je suis assez d'accord sur le fait que les personnages ou plutôt que les factions servent l'intrigue décidée par l'auteur en amont. Je précise les factions car il y a beaucoup de personnages réussis au niveau caractérisation. Si on compare les personnages principaux des deux oeuvres il n'y a pas photo mais sur une vue d'ensemble les personnages de Naruto sont fascinants pour certains. Ceux de HxH (j'en avais discuté avec quelqu'un d'autre sur ce topic) me gênent dans la mesure où ils semblent tous dotés d'un QI de 157 (en partant de la femme de ménage à Meruem).

En ce qui concerne King, j'avais dit avoir vu Misery sans l'avoir lu. Ce matin, j'ai fait une razzia dans les rayons et ma carte bancaire a flambé comme rarement :

- Misery de King
- L'éveil du Léviathan (Tome 1 de "The Expanse")
- Justicière (T1) de Sanderson (La voie des Rois)
- Bazaar de King

On m'a dit que la nana est beaucoup plus violente dans le livre que dans le film pour Misery (hâte de le lire)... T'as lu "Différentes saisons" de King ? Pffffffouuu

King il fait des fins assez sales parfois. Je pense à Simetierre ou surtout à "The Myst"... cette fin d'enfoiré http://www.noelshack.com/2018-47-1-1542657449-1493613163-soral12.png

Justicière je ne connaissais pas, ça m'a l'air intéressant, merci à toi Sky ça me fera de la lecture en plus http://www.noelshack.com/2019-37-2-1568140344-156112-full.png

De rien. C'est la suite d'une saga qui s'intitule "Les Archives de Roshar". C'est le 3ème tome sauf que les éditeurs français s'amusent à découper les tomes américains en 2 et à les vendre 22€ chacun aux Français. Heureusement que j'ai de l'argent à dépenser. http://image.noelshack.com/fichiers/2018/19/3/1525864024-image2.png

Donc en pratique, ce sont les 5ème et 6ème livres "Justicière". Le premier c'est "La Voie des rois". Je trouve ça bien pour de la fantasy... à voir !

En attendant, il y a Eragon 5 qui va sortir le 18 septembre je crois. Quelqu'un a un problème avec Eragon ? http://image.noelshack.com/fichiers/2017/11/1489748842-000001114444.jpg

Derdei
Derdei
MP
15 septembre 2019 à 22:27:09

Je me refais l'anime, 2011 bien entendu :oui:
York Shin City, toujours un régal :cimer:

Viserein
Viserein
MP
15 septembre 2019 à 22:45:02

Le public cible d'Eragon : https://www.youtube.com/results?search_query=Eragon+livre :siffle:
(pas un truc à assumer en public)

York Shin City, toujours un régal

Les musiques, surtout.

FumerolleXgael
FumerolleXgael
MP
16 septembre 2019 à 00:18:57

Le 15 septembre 2019 à 22:45:02 Viserein a écrit :
Le public cible d'Eragon : https://www.youtube.com/results?search_query=Eragon+livre :siffle:
(pas un truc à assumer en public)

York Shin City, toujours un régal

Les musiques, surtout.

Comme HxH http://www.noelshack.com/2019-38-1-1568585934-11248-full.png

digitamamon4
digitamamon4
MP
18 septembre 2019 à 19:37:32

Mais
Pourquoi le topic OP se met à faire l'attention Whore sur le topic HxH :hap:

Harkenburg
Harkenburg
MP
18 septembre 2019 à 20:17:52

Le 18 septembre 2019 à 19:37:32 digitamamon4 a écrit :
Mais
Pourquoi le topic OP se met à faire l'attention Whore sur le topic HxH :hap:

Parce que leur manga de merde est moins intéressant qu'un manga en hiatus.

CarterGirl
CarterGirl
MP
18 septembre 2019 à 21:16:06

Le 18 septembre 2019 à 20:17:52 Harkenburg a écrit :

Le 18 septembre 2019 à 19:37:32 digitamamon4 a écrit :
Mais
Pourquoi le topic OP se met à faire l'attention Whore sur le topic HxH :hap:

Parce que leur manga de merde est moins intéressant qu'un manga en hiatus.

https://image.noelshack.com/fichiers/2016/47/1480092405-1477945647-1465556572-elrisitassticker2-copy.png

NanikaMonAmour
NanikaMonAmour
MP
20 septembre 2019 à 06:53:39

Ayaaaa
https://twitter.com/HxHSource/status/1174885574500483072?s=19

DevilCivilWar
DevilCivilWar
MP
20 septembre 2019 à 07:06:56

Le 20 septembre 2019 à 06:53:39 NanikaMonAmour a écrit :
Ayaaaa
https://twitter.com/HxHSource/status/1174885574500483072?s=19

J’espère qu’il était accompagné
Vu son mal de dos , ça aurait put mal finir http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

DanyTartaros
DanyTartaros
MP
20 septembre 2019 à 07:16:15

Le 20 septembre 2019 à 06:53:39 NanikaMonAmour a écrit :
Ayaaaa
https://twitter.com/HxHSource/status/1174885574500483072?s=19

Ayaaa http://www.noelshack.com/2019-38-5-1568956567-133915-full.png

Espérons qu'il revienne vite faire des chapitres http://www.noelshack.com/2018-31-4-1533189584-neferpitou-amadoue-bumblebee-la-kehkhekheh.png

GregorioZeppeli
GregorioZeppeli
MP
20 septembre 2019 à 09:04:26

Le 20 septembre 2019 à 06:53:39 NanikaMonAmour a écrit :
Ayaaaa
https://twitter.com/HxHSource/status/1174885574500483072?s=19

http://www.noelshack.com/2019-38-5-1568963060-1501186981-risimixbestreup.png

Jalis-Snake
Jalis-Snake
MP
20 septembre 2019 à 12:13:07

Le 20 septembre 2019 à 06:53:39 NanikaMonAmour a écrit :
Ayaaaa
https://twitter.com/HxHSource/status/1174885574500483072?s=19

On est bientôt en octobre et toujours aucun signe du retour de HxH ... https://image.noelshack.com/fichiers/2018/26/7/1530476579-reupjesus.png

RipperCyclotron
RipperCyclotron
MP
20 septembre 2019 à 13:27:24

Profite Togashi profite

VaranDeKomodo
VaranDeKomodo
MP
21 septembre 2019 à 00:24:13

A mon avis il ne finira jamais HxH, il va clamser avant, à notre grand dam. :-(

Traffy
Traffy
MP
21 septembre 2019 à 08:38:05

Bilbo écrira la suite.

Zoldyck
Zoldyck
MP
21 septembre 2019 à 08:43:48

Ah nan il ferait en sorte qu'Hisoka fume toute la brigade alors qu'il passe pas Franklin le bougre.

Harkenburg
Harkenburg
MP
21 septembre 2019 à 09:23:25

Suffit qu'Hisoka bouche les trous dans les doigts de Franklin avec son Bungee gum et c'est plié.

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : -Anko-Uehara-, RuquierChasseur
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 44,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 41,99€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€