Dossiers
Copie et contrefaçon chinoise dans le jeu vidéo

Aladdin SNES sur NES

Dans les années 90, Aladdin sur MegaDrive et Super NES était une véritable tuerie, une adaptation du film grandiose qui exploitait à merveille le potentiel d'une console 16 bits. Alors que penser de cet incroyable "backport" sur NES ? Si ce n'est qu'il prouve qu'au milieu d'un paquet de bidules affreux, on peut trouver une réalisation particulièrement respectable. Même si le jeu souffre de différents bugs et n'est pas toujours parfaitement jouable avouez que techniquement, le résultat obtenu sur une 8 bits est impressionnant. Pour l'anecdote, le code fut hacké pour devenir Aladdin III (même si le contenu reste strictement identiques en dehors de l'écran titre) puis de nouveau modifié pour se changer en Popeye II : Travels in Persia. C'est exactement le même jeu, mais avec la tronche de Popeye sur le corps d'Aladdin et parfois un début de partie au second niveau. Le tout livré sur une cartouche multicart ! Une pratique courante qui permet aux vendeurs de prétendre fournir des milliers de jeux différents.

 

Aladdin porté sur NES

Copie et contrefaçon chinoise dans le jeu vidéo

Retour haut de page