Dossiers
Les jeux les plus polémiques de l'histoire

Les victimes de Familles de France

En 1999, Familles de France décide de partir en croisade contre les jeux vidéo violents. Une demi-douzaine de titres sont concernés. Contrairement à ce que prétend une légende urbaine, aucun ne sera interdit à la vente, mais le lobbying exercé par l'association conduira certains éditeurs à censurer leur production et certains revendeurs à faire le ménage dans leurs rayons.

 

Unreal / PC (1998)

A l'instar de Grand Theft Auto ou de Carmageddon 2, Unreal fait partie des titres sur lesquels Familles de France jette le discrédit en 1999. Et on se demande bien pourquoi. S'il propose, comme tout FPS, sa part de tueries, le jeu d'Epic Games se révèle bien moins violent que d'autres références de l'époque comme Blood ou Shadow Warrior. Mais bon, l'association a eu le malheur de tomber dessus, alors tant pis pour lui ! Sorti depuis un moment, le jeu n'en subira guère de conséquences, mais pour éviter que sa suite, Unreal Tournament, ne pâtisse de cette mauvaise réputation (et aussi un peu pour brouiller les pistes), l'éditeur décide de la renommer The Tournament en France !

 

Sanitarium / PC (1998)

Sanitarium PC - Screenshot 34Sanitarium restera comme la victime la plus malheureuse de Familles de France. Ce point'n click convie le joueur à une plongée hallucinante et hallucinée dans le psychisme d'un amnésique, captif d'un univers glauque et malsain dans lequel il tente de retrouver ses repères. S'il est vrai que le jeu ne fait pas dans la dentelle, il ne se résume pas à déterrer des cadavres ou à abréger les souffrances de malheureux empalés comme tentera de le faire croire l'association. Elle obtiendra malgré tout qu'il soit retiré des rayons, une semaine seulement après sa sortie. Une fois la polémique retombée, les magasins se risqueront à proposer à nouveau le titre à la vente, mais le mal est déjà fait...

 

Silent Hill / Playstation (1999)

Beaucoup de fans de la série de survival-horror Silent Hill savent que le premier volet a été censuré dans sa version européenne, mais ils ignorent peut-être que la responsabilité de ces coupes doit être partiellement imputée à Familles de France. La possibilité de croiser, dans une école, des enfants zombies sur lesquels le joueur peut tirer, est parvenue directement des Etats-Unis - où le titre était déjà sorti - jusqu'aux oreilles de l'association, qui s'en est plaint auprès de Konami et a même tenté de faire interdire le jeu. Cet incident a convaincu l'éditeur de proposer une version censurée pour l'Europe, où les enfants zombies de l'école ont été remplacés par des monstres lambda.

 

La séquence de l'école dans la version non censurée de Silent Hill

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Source de la vidéo : Youtube

Les jeux les plus polémiques de l'histoire

Retour haut de page