Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Page Dossier
L'ultra-violence n'a plus de limites

On trouve souvent des jeux dont l'ultra-violence est désamorcée par le parti pris graphique et les débordements outranciers (cf. Ninja Gaiden II ou Mad World). Ces titres-là évitent généralement la polémique, contrairement à ceux qui ne font aucune concession et optent pour un traitement réaliste, cru et parfois complaisant de la violence.

Soldier of Fortune / la série (2000 - aujourd'hui)

Bien avant sa parution, Soldier of Fortune fait déjà polémique en raison du partenariat entre Raven Software et le mensuel américain éponyme, réputé pour son pro militarisme jugé nauséabond. Quoi qu'il en soit, c'est surtout son traitement complaisant de la violence (souvent gratuite) qui vaudra à ce FPS d'être interdit dans certains pays et classé parmi les oeuvres pornographiques dans d'autres, et ce en dépit de la présence d'une option de contrôle parental. Doté d'un système de localisation des dégâts révolutionnaire riche de 26 points d'impact, le jeu permet de démembrer ses adversaires d'un coup de fusil à pompe ou encore de leur vider l'estomac. Un plaisir sans doute trop coupable...

Manhunt / la série (2003-2007)

Si l'on avait décidé de classer les jeux de ce dossier en fonction de la controverse qu'ils ont suscitée, nul doute que Manhunt aurait mérité le haut du podium ! Basé sur l'infiltration, ce titre qui consiste à sortir vivant d'un snuff-movie en exécutant un à un ses agresseurs, contient des scènes d'exécution d'une violence inouïe, au point que certains de ses développeurs s'en sont indignés ! La polémique autour du jeu, interdit dans de nombreux pays, a pris une autre ampleur quand il a été accusé d'être responsable de l'assassinat d'un jeune anglais. Rockstar a fini par s'y brûler les ailes, puisque sa suite ne sortira qu'à l'issue d'une longue bataille juridique, amputée d'une grosse partie de sa violence.

The Punisher / PS2-Xbox-PC (2002)

Franck Castle alias The Punisher, le héros des comics Marvel, n'est pas un tendre. Quand il est en colère, il a tendance à assouvir ses pulsions sadiques sans la moindre retenue. Voilà le credo du jeu de Volition, centré autour d'un ingénieux système d'interrogatoire qui a fait couler beaucoup d'encre. Le Punisher torture en effet ses victimes en utilisant son environnement : si elles ne lui semblent pas assez loquaces, nul doute qu'elles finiront la tête dans un broyeur à ordures, dans un bac d'huile bouillante, ou encore sous une perceuse industrielle. Des scènes d'une violence parfois insoutenable, qui conduiront le jeu à être banni dans de nombreux pays, ou censuré par des filtres noir et blanc.

Chargement du lecteur vidéo...

Source de la vidéo : Youtube

Mis à jour le 26/12/2012 Voir l'historique
Rétrogaming
  • Partager cette page :
< Page précédente Sommaire dossier Page suivante >

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

L'ultra-violence n'a plus de limites

Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.