Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Au Clair de la Tech : OLED, G-Sync, HDR... Le point sur les technologies d'affichage qui nous entourent /

Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans - Au Clair de la Tech : OLED, G-Sync, HDR... Le point sur les technologies d'affichage qui nous entourent

Page Dossier
Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans
Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans
PC PS4 ONE iOS Android
Partager sur :

Parmi tous les aspects qui vont caractériser un affichage de qualité, il est en un qui reste primordial, puisque qu'à la base de notre expérience visuelle : la technologie déployée au niveau de la dalle. En effet, si quasiment tous les écrans d’ordinateur sont aujourd’hui des écrans à cristaux liquides (LCD), tous ne se valent pas, et des dizaines de technologies de dalles de ce type s’opposent sur ce marché très compétitif. Elles se regroupent principalement en trois grandes familles : TN (Twisted Nematic), VA (Vertical Alignement) et IPS (In Plane Switching).

Mais avant de les détailler, prenons quelques instants pour revenir sur les principes de base sur lesquels reposent les écrans LCD. Très schématiquement, la technologie LCD consiste à faire passer une source lumineuse à travers différentes couches, dont une est constituée de cristaux liquides. Ces cristaux vont avoir la particularité de filtrer plus ou moins la lumière, en changeant de position. Position que l'on pourra contrôler par l'application locale de champs électriques plus ou moins importants. Derrière, chaque pixel de l'écran est associé à trois filtres de couleurs (rouge, vert et bleu), et c'est l'association de ces trois filtres, et des variations de luminosité sur chaque pixel qui permet de composer une image. Ca, c'est pour la base. Derrière, et comme nous le soulignions plus haut, les différents fabricants de dalles ont largement adapté et amélioré ce principe, afin de donner naissance à différentes familles de dalles, et différentes qualités de rendu.

Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans

La famille TN, qui est la plus ancienne, puisqu’elle remonte à la naissance des écrans LCD dans les années 70, est aujourd’hui la plus répandue, grâce notamment à un argument de poids : c’est la moins coûteuse. Elle a aussi pour elle une consommation électrique relativement faible et les meilleurs temps de réponse actuellement disponibles (de l’ordre de la milliseconde en gris à gris), ce qui en fait un bon choix pour les joueurs. Elle n'a toutefois pas que des qualités, puisque ses angles de vision demeurent très réduits, surtout en vertical, au point que c’est un moyen quasi infaillible de reconnaître ce type de dalle : regardez votre écran par le dessous, s’il vire au très sombre, c’est un écran TN. Ces angles de vision réduits sont particulièrement problématiques sur les grands écrans, où ils peuvent provoquer des écarts visibles entre le haut et le bas.

Bien plus récente puisqu'arrivée dans le milieu des années 90 grâce au fabricant Hitachi, la technologie IPS est à l’opposé de la technologie TN : les angles de vision sont très larges, la consommation électrique et le coût sont élevés, les temps de réponse plus longs… C’est la technologie à privilégier quand on tient à une bonne colorimétrie (les angles larges évitant des écarts entre les portions de l’écran) ou quand l’écran est souvent utilisé avec des angles ouverts (smartphones, tablettes, ordinateurs portables…). On notera toutefois que l'argument de la faible réactivité est de moins en moins d'actualité, ce qui explique que l'on retrouve de plus en plus d'écrans pour joueurs équipés de cette technologie.

Enfin, apparues à la même époque que l’IPS (en 1996 chez Fujitsu, pour être exact), les dalles VA sont une sorte de compromis entre les dalles IPS et les dalles TN au niveau du coût, des angles de vision et de la colorimétrie. Elles sont les meilleures pour ce qui est du taux de contraste, mais souffrent par contre de temps de réponse encore plus longs que les dalles IPS. Un élément qui fait de ces dalles les moins adaptées aux jeux vidéos.

Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans

Les constructeurs d’écrans LCD continuent bien entendu à développer leurs produits, qui s’améliorent de génération en génération, mais il n’y a probablement plus de grande révolution à attendre au niveau des technologies de dalles. L’avenir semble en effet désormais être à la technologie OLED, où chaque pixel est composé d’au moins trois LED indépendantes. Elle permet des taux de contraste infinis (le noir correspond à l’extinction totale des LED, donc sa luminosité est nulle), des angles de vision équivalents, voire supérieurs à ceux de l’IPS, une réactivité digne des écrans cathodiques et plasmas, une consommation réduite… Elle reste toutefois onéreuse pour l’instant, ce qui la cantonne aux petits écrans, comme les smartphones, et au très haut de gamme, avec par exemple deux produits Dell annoncés en ce début d’année, un écran 32" à 5000$ et un ordinateur portable Alienware 13" à 1500$.

Mis à jour le 08/02/2016
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
-MrDionne-
-MrDionne-
MP
le 09 févr. 2016 à 06:38

Mon Acer Predator XZ350CU 35" 21/9 curved 2560x1080 144Hz en dalle VA 4ms contraste 3000:1 > ALL! :cool:

C'est un des premiers écran en dalle VA (Acer Z35 et XZ350CU) avec le BenQ XR3501 à être conçu pour le gaming (4ms de temps de réponse seulement, c'est presque aussi rapide que le IPS). Rien à voir avec les anciens VA à 8,12 voir 16ms de temps de réponse! :content:

Lire la suite...
Commentaire édité 09 févr. 2016, 06:42 par -MrDionne-
lovenintendo31
lovenintendo31
MP
le 08 févr. 2016 à 17:15

Le jour où on aura des moniteurs OLED Ultra HD 144 Hz Free-Sync à un prix décent, je serais aux anges :ange:

Lire la suite...
Epidemia
Epidemia
MP
le 08 févr. 2016 à 13:10

Pour les avoir toutes eu, je prefere de loin es dalles TN pour jouer.
l'IPS est lent, le VA encore plus (bonjour le ghosting sur dalle VA :malade: ) ce qui me fait mal aux yeux sur des jeux de tirs notamment.
l'IPS a aussi tendance à avoir une sorte de reflet dorée dans les coins de l'écran sur des scènes sombres.
le seul point faible du TN c'est son taux de contraste assez faible, l'IPS s'en sort un peu mieux, le VA tient là son seul avantage.
les angles de visions c'est un argument bidon pour un joueur, nous sommes toujours face à l'écran pour jouer et pour que ce soit gênant faudrait vraiment avoir l'écran 1 metre au dessus ou au dessous de votre tete.

Lire la suite...
Top commentaires
lovenintendo31
lovenintendo31
MP
le 08 févr. 2016 à 17:15

Le jour où on aura des moniteurs OLED Ultra HD 144 Hz Free-Sync à un prix décent, je serais aux anges :ange:

Lire la suite...
Epidemia
Epidemia
MP
le 08 févr. 2016 à 13:10

Pour les avoir toutes eu, je prefere de loin es dalles TN pour jouer.
l'IPS est lent, le VA encore plus (bonjour le ghosting sur dalle VA :malade: ) ce qui me fait mal aux yeux sur des jeux de tirs notamment.
l'IPS a aussi tendance à avoir une sorte de reflet dorée dans les coins de l'écran sur des scènes sombres.
le seul point faible du TN c'est son taux de contraste assez faible, l'IPS s'en sort un peu mieux, le VA tient là son seul avantage.
les angles de visions c'est un argument bidon pour un joueur, nous sommes toujours face à l'écran pour jouer et pour que ce soit gênant faudrait vraiment avoir l'écran 1 metre au dessus ou au dessous de votre tete.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Au Clair de la Tech : La dalle, élément central de nos écrans
  • Au Clair de la Tech : De l'importance de la fréquence de rafraîchissement
  • Au Clair de la Tech : Tout est affaire de synchronisation
  • Au Clair de la Tech : Des évolutions à venir du côté de la profondeur des couleurs et de la connectique