Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 44 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie - Comparatif : 44 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 août 2016 à 15:13:00
18/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée16 000 DPI
Capteurlaser
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)12
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids108 g
ConnexionFilaire USB

Certains d’entre vous ont peut-être connu ce moment où ils se sont retrouvés par hasard en face de cette ex, avec laquelle ils ont un temps pensé finir leurs jours, mais dont ils se sont finalement séparés… Dieu seul sait pourquoi d’ailleurs, parce qu’après quelques mots échangés autour d’une boisson chaude sur ce que chacun est devenu de son côté, on se dit qu’elle n’était quand même pas loin d’être la femme de notre vie… Eh bien cette nouvelle Naga remise au goût du jour par Razer, c’est notre fameuse ex à nous, dans la catégorie souris gaming, et comme nous le supposions, même relookée, elle n’a rien perdu de son charme.

Naga, DeathAdder, Mamba, DiamondBack… Au cours de ces derniers mois, Razer a peu à peu lifté l’intégralité de son catalogue de souris, leur offrant à toutes un design plus moderne, de nouveaux éléments de technologie, et un rétroéclairage RGB. Toutes ? Pas exactement. Seule dans son coin, la Naga Hex continuait d’attendre son tour, à notre grand dam d’ailleurs, puisque ce modèle dans sa version d’origine est longtemps restée notre fidèle compagne de jeu, avant de se voir remplacée par des concurrentes plus modernes, comme la Roccat Tyon ou la G502 Proteus Spectrum. Quoi qu’il en soit, l’attente est maintenant terminée pour elle, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les changements imprimés par son géniteur sont conséquents.

Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie

Premier point qui frappe : la Naga Hex prend nettement en volume, dans ses dimensions générales, mais aussi dans les lignes qu’elle arbore, et qui font montre de courbes moins marquées. La première version affichait ainsi une partie avant très basse suivie d’un dos très bombé, tandis que la nouvelle présente un design beaucoup plus ovale et lisse. Conséquence logique : tandis que le précédent modèle pouvait être tenu sans difficulté en palm, claw ou finger grip, le nouveau sierra plus aux utilisateurs qui aiment bien prendre leur souris bien en paume. En dehors de cela, et pour conclure sur l’esthétique générale de la bête, elle reprendra tous les codes visuels des dernières souris de la marque aux serpents: deux zones grillagées sur la partie avant, un rétroéclairage Chroma qui s’appliquera sur trois zones (logo, molette et commandes au niveau du pouce), et un élément de coque proéminent sur la partie droite permettant d’y faire reposer l’annulaire.

Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussieTest Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie

Evidemment, les changements ne concernent pas que la forme, et l’aspect fonctionnel a lui aussi connu quelques bouleversements. La molette suit ainsi les nouveaux standards de la marque, et passe sur un fonctionnement 3 axes (en clic, en rotation, et en basculement). La zone de boutons latéraux, quant à elle, gagne une vraie surface grip, au lieu d’un simple faux bouton précédemment, et les commandes disponibles à ce niveau passent au nombre de 7. Enfin, dernière mise à niveau technologique, le capteur monte en grade et affiche maintenant une sensibilité maximale de 16 000 DPI (contre 5000 auparavant).

Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussieTest Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie

Quant à savoir si toutes ces évolutions font de la Naga Hex V2 la nouvelle égérie de cette catégorie des souris polyvalentes, la réponse est sans aucun doute oui. Sa forme maintenant éprouvée, de même que les deux zones grip de part et d’autre de sa coque, permettent une prise en main sans aucune fausse note, tandis que la glisse profitera à la fois des 4 patins PTFE présents et du poids réduit : 108 grammes. Côté capteur, on ne dissertera pas sur l’utilité discutable des 16 000 DPI ; en revanche, force est de reconnaître que le nouveau système 5G est très efficace, ce dernier n’ayant jamais été pris en défaut sur aucune des surfaces testées. On notera par ailleurs et à ce propos que la hauteur de décrochage sera configurable, de même qu’une procédure de calibrage est disponible dans le logiciel pilote afin d’adapter au mieux le capteur à la surface sur laquelle il se trouve.

Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussieTest Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussieTest Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie

S’agissant des commandes disponibles, on retrouve un peu la même musique : le ressenti dans tous les cas est excellent, avec une mention spéciale pour la molette, souple et précise, et pour les boutons au niveau du pouce, dont l’agencement fait merveille. Sur des titres comme Diablo III ou Grim Dawn, la sélection des pouvoirs se fait de manière intuitive et efficace, sachant que bien évidemment, les fonctions de toutes les commandes sont réassignables via le logiciel Synapse.

Au final, Razer fait évoluer sa souris de fort belle manière, et réalise à ce titre un quasi sans-faute. Quasi, car il y aura tout de même un léger bémol à souligner : le prix. Commercialisée autour des 99€, elle ne sera clairement pas à la portée de toutes les bourses. Toutefois, à l’image de la Roccat Tyon, cette Naga Hex V2 fait indéniablement partie des modèles les plus réussies disponibles actuellement sur le marché.

Les notes
+Points positifs
  • Excellente prise en main
  • Capteur efficace sur toutes les surfaces
  • Un support logiciel de qualité
  • Un agencement des boutons parfaitement pensé
  • La molette très agréable et qui passe sur 3 axes
-Points négatifs
  • Un prix bien premium

La gamme de souris Naga fait un peu office de vitrine depuis quelques années chez Razer, et cette nouvelle déclinaison devrait continuer de mettre en valeur le savoir-faire de la marque. La Naga Hex v2 conserve ainsi tous les arguments qui faisaient le charme de son ainée, tout en profitant d'ajouts fonctionnels judicieux. En découle un produit parmi les plus aboutis du marché, dont on ne pourra guère critiquer que le prix un peu élevé.

Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 août 2016 à 15:13:00
18/20
Mis à jour le 30/04/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
AttilaX1
AttilaX1
MP
le 20 mars 2018 à 14:06

Excellente souris pour des jeux qui nécessitent beaucoup de fonctions comme Fortnite. Les boutons circulaires sont très pratiques pour mapper les raccourcis de constructions / pièges / carte / inventaire. Ca permet de bouger et de viser sans s'arrêter puisque tout se fait avec le pouce droite. Sa forme arrondie avec un grip au milieu est vraiment très agréable et permet une préhension facile sans gène par les boutons.

Lire la suite...
Commentaire édité 20 mars 2018, 14:09 par AttilaX1
Ar-S_le_retour
Ar-S_le_retour
MP
le 30 mars 2017 à 11:27

J'aime ce principe de boutons circulaires mais 100€ comme beaucoup ça me fait freiner des 4 fers... Je me réorienterai vers la logitech G502.. 1/3 moins cher tout de même.

Lire la suite...
king-baratheon
king-baratheon
MP
le 23 août 2016 à 17:52

Pourquoi un ex ?
Moi ma naga Hex ne m as jamais quitté, jamais oublié jamais remplacé.
Quand a cette v2 je suis pas convaincu

Lire la suite...
izual31
izual31
MP
le 23 août 2016 à 17:42

50€ trop cher :pf:

Lire la suite...
G1ng3rBr3aD
G1ng3rBr3aD
MP
le 23 août 2016 à 17:23

Et donc, c'est aussi cher qu'une naga classic, mais sans les boutons...

Lire la suite...
kalash82
kalash82
MP
le 23 août 2016 à 17:05

100 € :malade:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Razer Viper : Le pied léger, la facture un peu lourde
  • Test Mad Catz R.A.T.4+ : Une mise à jour insuffisante
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux