Menu
Aaru's Awakening
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS3
  • Mac
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Vidéos du moment / Toutes les chroniques / Chronique L'univers du jeu indépendant /

Aaru's Awakening : De la plate-forme faite main - chronique L'univers du jeu indépendant

Chargement du lecteur vidéo...
Chronique Aaru's Awakening : De la plate-forme faite main
50609 vues
PC Mac
Partager sur :

At0mium revient cette fois sur un superbe jeu de plates-formes aux graphismes léchés et au gameplay éprouvé.

Mis à jour le 20/05/2015
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
Indépendant L'univers du jeu indépendant PC Mac Plate-Forme Lumenox Games Fantastique
Commander Aaru's Awakening
PS4
12.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Amosdragon
Amosdragon
MP
le 19 déc. 2013 à 01:13

Un peu cher, 10$ serait un prix que je serais porté à payer.

Et contrairement à ce qu'un certain a dit.
Oui le jeu doit avoir un prix, ok c'est super chouette que des gens jouent au jeu que t'as pris du temps à développer, mais mine de rien faut vivre aussi. Si tu fais pas d'argent tu ne développeras pas longtemps.

Lire la suite...
bubuche87
bubuche87
MP
le 12 déc. 2013 à 17:08

Non, les jeux indépendants ne sont pas dépendant de la technologie, puisque précisément si les devs ont choisit de faire un jeu c'est que la technologie n'était pas une contrainte.
Par exemple, si je souhaite raconter une histoire, je peux le faire avec un livre. Maintenant, si ma volonté est de faire quelque chose de plus visuel, je peux passer au format cinéma. Je ne suis donc pas dépendant de la technologie, puisque je peux en changer et prendre celle qui me plait pour faire ce que je veux.

La seule dépendance qui existera alors (et celle-là, je te l'accorde, ne peut pas être dépassée) c'est la dépendance à ma volonté.

Ceci dit, et pour la durée de ce débat uniquement, je veux bien prendre ton point de vue, afin de te montrer que même dans ta position il y a abus du terme.
Tu vois trine 2, la suite de trine ? Je pense que si je te demande si il s'agit d'un jeu indé, tu vas me répondre que oui. Pourtant, il est édité par Atlus.
Dans le même genre, j'ai aussi parlé d'amnesia, généralement rangé dans les jeux indé.
Je suis aussi tombé sur plusieurs personnes rangeant "remember me" dans les jeux indé, mais cela reste beaucoup plus rare. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est "presque" un jeu aaa, parce qu'il a un patte professionnel et que pour les gens, "indé" est juste un synonyme d'amateur. Et cette "synonymie" n'existe pas que dans le monde du jeu vidéo, on la retrouve dans le cinéma et la musique. Et beaucoup moins (pas du tout ?) dans le domaine du livre. Serait-ce parce que le livre est un domaine moins "mainstream" et que du coup les mots peuvent garder leur sens sans se faire violer par des pigistes en manque de nouveaux mots pseudo-cryptiques qui leur permettent de passer pour des gens intelligents ou au fait de l'actualité ?

Lire la suite...
Oli-
Oli-
MP
le 12 déc. 2013 à 11:28

Le problème c'est que si tu prends le mot "indépendant" tout seul et au sens strict alors tous les jeux sont dépendants d'une technologie, des perfs de la machine, du créateur, de sa culture, etc.
On peut être indépendant de quelque chose de précis, mais pas indépendant de tout.

Je veux bien gueuler quand on dénature le sens des mots, surtout si c'est des politiciens avec un sale but derrière la tête. Mais entre "la guerre c'est la paix" et "jeu indépendant de tout éditeur" il y a quand même une expression qui tien la route non?

Lire la suite...
bubuche87
bubuche87
MP
le 11 déc. 2013 à 19:58

Etant donné que wikipédia est écrit par un peu tout le monde et que ce que je critique est précisément la dérive des mots dans le vocabulaire de "monsieur tout le monde", tu me permettras de ne pas accepter cet argument. On retrouve le même genre de problème sur la définition de moba par exemple.
Il est très dangereux de déformer ainsi le sens de choses. Par exemple, on a pu assister à une dérive du genre avec le mot "vol" (qui est la soustraction d'un bien) pour qualifier les personne téléchargeant des musiques "mainstream" illégalement etc. (alors qu'il n'y a pas soustraction). On pourrait également parler du droit d'auteur, conçu pour protéger l'auteur des acteurs et pour contraindre ces derniers à verser un pourcentage de leurs bénéfice au premier (l'auteur pour ceux qui ne suivent pas).

Je suis extraordinairement chatouilleux sur les définitions, parce que c'est réellement une source d'abus énorme (et on le voit particulièrement en politique et dans le monde du marketing). Avec les "illimité dans la limite de" et les "un pays endetté est un pays riche" on est presque dans 1984 avec leur "la guerre c'est la paix" et "la liberté c'est l'esclavage".
(et cela ne se limite pas au numérique. Tu as entendu parler de la Contribution Volontaire Obligatoire ? Non, je n'ai pas inventé ce contresens, regarde ici http://agriculture.gouv.fr/Contribution-Volontaire ).

Et, je pense que tu m'as mal compris : je ne dénigre pas le travail des développeurs amateurs non-indépendant. Au contraire, j'ai un grand respect pour le travail de chacun, et leur voie n'est pas moins respectable que la mienne. Il faut bien se nourrir et, même sans ça, c'est avec de l'argent qu'on peut mener à bien des projets plus grands. Ceci étant dit et bien dit, ils ne sont définitivement pas indépendant. Ils n'ont pas CETTE qualité, même si ils peuvent en avoir plein d'autres.

Et ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit : je ne suis PAS contre l'évolution de la langue. Cependant, si je réutilise un mot pour désigner une nouvelle chose, je ->ne garde aucun des concepts associé à ce mot pour cette nouvelle chose<-. Je peux décider de désigner la culture de pommes sous le nom "assassinat", c'est mon droit. Mais, alors, aucun texte précédemment écrit et parlant d'assassinat ne peut s'appliquer à la culture de pomme.

Les politiciens font ce genre de "redéfinition" tout le temps et essaient d'enfumer les gens au passage en gardant les "références" aux anciens termes. Cela m'énerve au plus haut point de voir à quel point les gens gobent ça sans moufter alors, oui, je suis assez... teigneux sur le sujet.

Lire la suite...
Oli-
Oli-
MP
le 11 déc. 2013 à 19:11

@Bubuche87: Tu ne sais pas ce que signifie "jeu vidéo indépendant" (ou tu troll). On va repasser en revue 2 ou 3 termes similaires:

- Musique indépendante: "un terme utilisé pour décrire l'indépendance des labels majeurs et autonomes ayant une approche originale"
- Cinéma indépendant: "est ce que le cinéma produit en dehors des grands studios avec un petit et moyen budget, par opposition aux blockbusters"
- Jeu vidéo indépendant: "des jeux vidéo créés de petites équipes sans l'aide financière d'un éditeur de jeux vidéo"

(définitions de wikipédia, libre à toi de chercher sur d'autres encyclopédies ou dictionnaires)

Aucun rapport avec le fait que la production engrange de l'argent. Aucun rapport non plus avec l'indépendance vis-à-vis du public.

Si tu trouve que ce jeu est trop cher c'est ton droit par contre ne dénigre pas la passion et le travail du développeur!

Lire la suite...
houcin
houcin
MP
le 11 déc. 2013 à 01:53

je veux le test de Rain Blood Chronicles Mirage merci :-)

Lire la suite...
sunnyside
sunnyside
MP
le 10 déc. 2013 à 23:46

Hey Atomium t'en pense quoi de The Novelist?

Lire la suite...
bubuche87
bubuche87
MP
le 10 déc. 2013 à 16:37

Si tu veux me faire croire que le terme "indépendant" peut désigner quelque chose qui n'est pas indépendant, alors effectivement ça ne va pas passer.
Oui, un terme peut avoir plusieurs sens, mais il ne peut pas avoir un sens qui est l'antinomie de son sens premier.

Je ne "crache" pas sur ces gens, je les remet juste à leur place. Un blockbuster fait pour vendre et pour répondre au canon du moment avec uniquement cette volonté lors de sa création a tout de même une valeur en soit, ne serait-ce que pour l'effort qui a été mis pour le faire. Mais ce n'est pas de l'art.

Le dictionnaire est très utile, indispensable même (dans son existence). Mais ce n'est pas un roman, ce n'est pas de l'art: ça a un but utile, pratique.

Le "prix" d'un jeu indé n'existe pas, tout comme le "prix" d'une oeuvre d'art. Elle peut avoir un cout (bien sur), mais il ne possède intrinsèquement aucune valeur marchande. C'est comme un mot.
Et oui, je sais que les tableaux se vendent. Mais leur vrai valeur ne peut pas se mesurer en dollar/euro.

Et certains sont plus "hardcore" que moi: ils disent qu'un logiciel n'est, fondamentalement, que l'expression d'une propriété mathématique et qu'il est impossible de breveter/vendre une propriété mathématique. En gros, de la même façon qu'on ne peut pas "créer" un propriété mathématique (on ne fait que la découvrir, elle préexistait) il n'est pas possible de breveter un algorithme, ni de le vendre (on ne vend pas une propriété mathématique, elle n'appartient à personne).

Bref, le terme de "jeu indépendant" est trop utilisé, et mal utilisé. Il suffit de voir le nombre de gens qui disent qu'amnesia est un jeu indé, alors qu'il a un éditeur. Il s'agit de jeux ->amateurs<- pas de jeu indépendant.

Lire la suite...
BlkW
BlkW
MP
le 10 déc. 2013 à 16:06

C'est quoi le rapport entre répondre a une commande et copier quelque chose déjà existant?

Tu es tellement catégorique que tu passes a coté des choses.

On peut se battre sur la définition de l'art comme on peut se battre sur la définition du jeu indépendant.
Encore une fois c'est un faux débat, puisque dans les deux cas il n'existe pas une seule et unique définition.

Et si quelqu'un a l intention de vendre son tableau avant même de l avoir peint (l'envie de faire une expo par exemple) ça ne l’empêche d’être intègre envers son art au moment ou il le peindra. C'est la même chose avec un gars qui a décidé de vivre de sa passion.
Il y a des gens, contrairement a toi, qui savent faire la part des choses.

Et quand tu dis que l'intention change le statut d une oeuvre, ça désolé mais l'artiste s'en fout. Si il y voit quelque chose d’intéressant, d'inspirant, il prend et il peut considérer ça comme de l'art si ça le touche au plus profond, l’étiquette que toi tu as mis dessus il s'en fout. Si tu lui dis que c'est une copie donc pas de l'art, le mec va te dire c'est une belle copie, en tout cas l'artiste a l origine de ça a un incroyable talent et ça ne changera rien a sa perception, alors que pour toi ça changera tout.

Apres je ne suis pas la pour te convaincre mais plutôt pour nuancer tes propos, parce que tu craches sur un nombre incalculable de gens et tu veux leur retirer ce qu ils ont accompli parce que ta définition c'est ceci ou cela. Le monde est heureusement plus grand et diversifié que ce que tu en vois.

Pour beaucoup de gens ce jeu indé (selon la définition existante et légitime qu'ils ont choisi) mérite ses 15 Euros, c'est tout.
A bon entendeur, salut.

Lire la suite...
bubuche87
bubuche87
MP
le 10 déc. 2013 à 08:56

Attend, je me cite :

"Celui qui fait des tableaux ->pour<- les vendre et gagner sa croute ne fait pas de l'Art, c'est au plus un artisan, pas un artiste."

Tu as un problème avec le mot "pour", avec la notion de but, de raison, de motivation ?

Et tu le dis un peu plus bas:

"La ou pour toi une commande va te limiter, un artiste va saisir cette opportunité ->pour<- exprimer sa vision, il ne va pas se servir de ça comme excuse et faire une œuvre médiocre."

Voila, les artistes qui jeunes n'étaient pas connu n'ont pas attendu pour insuffler dans leurs oeuvres leur art.
Si tu as des difficultés avec ça, demande-toi pourquoi la joconde n'a pas de pris alors que les reproductions de ce tableau n'ont (presque) pas de valeur. Pourtant, ce n'est pas le trait artistique qui change, puisque les grands "copistes" de tableaux savent bien entendu imiter le style.

Ah, et pour t'aiguiller : la personne qui copie n'est absolument pas "indé" (indépendante, hein), du coup elle ne peut pas ajouter de son art dans le résultat final.

Si tu veux une définition plus concrète de l'art, voici la mienne:
"l'art est ce qui est inutile et soumis à des règles". Lorsque ces règles sont unanimement admises, l'artiste est reconnu, sinon il fait partit des artistes incompris (et on retrouve cette idée de "il n'existe pas de films d'auteurs mauvais" dans la nouvelle vague, au plus ils sont incompris).
En revanche, le même résultat final, si il a été fait pour lui-même (pour l'art) ou pour obéir à des règles, cela change complètement son statut.
Si une personne fait un jeu pour gagner de l'argent, ce n'est pas un jeu indé. Si il le fait et qu'il gagne de l'argent avec par la suite (par exemple avec des dons, ce qui est une sorte de preuve que le but premier n'était pas l'argent) alors c'est un jeu indé.

Lire la suite...