Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD- Wii U

Wii U

Après avoir livré aux possesseurs de 3DS une superbe refonte d'Ocarina of Time, Nintendo s'attaque à présent au remake d'un autre épisode incontournable de la saga Zelda. Entièrement repensé pour tirer pleinement parti des spécificités de la Wii U, le nouveau Wind Waker nous arrive sous ses plus beaux atours dans une version qui risque de faire craquer même ceux qui connaissent sur le bout des doigts la version originale.

The Legend of Zelda : The Wind Waker HD

Rappelez-vous, lorsque Nintendo dévoila pour la toute première fois le design du Zelda de la GameCube, ce fut la consternation générale. Sans exagérer, on peut dire que le fait de découvrir le design de Link en cel shading a causé un choc violent dans le cœur des fans qui, pour certains, n'ont d'ailleurs jamais pardonné à Nintendo une telle audace. Le cas de The Wind Waker a donc cela de particulier qu'il aura véritablement divisé les amoureux de la série. En somme, on aime ou on déteste, mais le jeu ne laisse personne indifférent. Le fait est que, plus de dix ans après, la polémique est encore au cœur des débats, et ce n'est pas la sortie de cette version HD qui risque de faire retomber la pression.

Renaissance visuelle en HD

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 38Déjà magnifique sur GameCube, le titre l'est encore plus en HD.

Il est à noter qu'à l'instar d'Okami, The Wind Waker a la chance de pouvoir compter sur sa réalisation très particulière, à base de cel shading, pour supporter le passage des années beaucoup plus facilement que la plupart des titres de sa génération. Pour un soft datant de 2003 (2002 au Japon), ce Zelda ne semble encore aujourd'hui pas avoir tellement vieilli. Son design cartoon, ses paysages colorés et le caractère hyper expressif de ses personnages lui confèrent un charme évident et provoquent un impact saisissant sur le plan artistique, ce que même ses détracteurs lui ont concédé. Le fait que Nintendo ait choisi cet opus pour le proposer en HD, plus d'une décennie après, n'était donc pas forcément prévisible, dans la mesure où le jeu original n'a pas encore pris un coup de vieux. Malgré tout, ce choix se justifie largement quand on regarde de près ce qu'a à nous offrir ce remake HD de The Wind Waker sur Wii U, et pas seulement sur le plan technique. Visuellement, l'affichage en 1080p et surtout le gros travail opéré par les équipes de Nintendo pour optimiser le rendu des couleurs et des effets de lumière confèrent à The Wind Waker HD une beauté encore plus éclatante, et pas seulement en mer. La météo changeante et l'impact du vent sur la surface de l'eau ont quelque chose de saisissant, mais c'est surtout lorsque l'on s'apprête à accoster sur une île qu'on en prend plein les yeux, tant l'alliance combinée de la lumière et des couleurs embellit les environnements côtiers. Bref, on ne va pas s'éterniser sur l'aspect visuel de ce remake qui transcende clairement le jeu original, tout comme l'avait fait la version 3DS d'Ocarina of Time un peu plus tôt.

Ocarina of Time et The Wind Waker : Même combat !

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 39L'écran du GamePad affiche tantôt la liste des mélodies, tantôt les maps et l'inventaire.

Il existe d'ailleurs beaucoup de points communs entre la version 3DS d'Ocarina of Time et la version HD de The Wind Waker, tous deux ayant été conçus dans l'optique de permettre aux nouvelles générations de découvrir, dans les meilleures conditions possibles, un jeu désormais culte. Bien sûr, les fonctionnalités des deux machines sont différentes, mais on retrouve cette même volonté d'exploiter au maximum les spécificités de la console. Dans le cas de la Wii U, il est évidemment possible de jouer avec la manette Pro, mais ce serait se priver des apports très intéressants du GamePad. L'interface a été remaniée pour offrir une ergonomie optimale, ce qui induit plusieurs modifications. La disparition de la mini-map sur l'écran principal s'explique par la possibilité de consulter à tout moment l'intégralité de la carte sur l'écran du GamePad. La map s'adapte à l'endroit où on se trouve et affiche ainsi tantôt le plan des donjons, tantôt la carte du monde lorsqu'on se trouve en mer. Qui plus est, à chaque fois que le joueur dégaine la baguette du vent pour jouer une mélodie, l'écran du GamePad affiche automatiquement la liste de tous les airs déjà découverts, ce qui évite d'avoir à les mémoriser ou à passer par un autre menu pour les consulter.

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 40Le gyroscope du GamePad permet de viser de manière intuitive et précise.

D'une manière générale, le GamePad peut afficher en permanence trois onglets différents : celui de la map, celui de l'inventaire et celui des bouteilles. Concernant l'inventaire, son utilité paraît évidente. Il est désormais possible de modifier ses raccourcis d'objets instantanément, sans mettre la pause, puisque la liste des items est toujours accessible, mais cela n'empêche pas non plus d'activer la pause pour tripatouiller ses objets tranquillement si des ennemis sont dans le coin. Par ailleurs, il est tout à fait possible de viser de manière classique à l'aide du stick analogique lorsqu'on manie une arme telle que l'arc ou le boomerang, ou bien de manoeuvrer le GamePad dans tous les sens pour exploiter sa fonction gyroscopique. Un élément bien pratique qui renforce d'ailleurs encore un peu plus l'immersion et dont on a bien du mal à se passer après y avoir eu recours une ou deux fois. Qu'il s'agisse de la visée au gyroscope ou de l'inventaire tactile, on peut souligner que le remake 3DS d'Ocarina of Time proposait déjà ces fonctionnalités et qu'elles semblaient donc clairement indispensables à cette refonte de The Wind Waker en HD.

Une bouteille à la mer

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 41Dans cet opus, on peut ramasser les armes des ennemis et placer des contre-attaques fulgurantes.

Le troisième onglet qui apparaît sur le GamePad est, lui, dédié à une toute nouvelle option relative à la compatibilité avec le Miiverse. Rappelez-vous, dans le jeu original, il était possible de mettre la main sur le poste de Tingle lorsqu'on délivrait le lutin sur Mercantîle au début de l'aventure. Cet objet permettait de brancher une GBA sur le second port manette de la GameCube pour dénicher des items spéciaux et mener à bien une quête optionnelle. Sur la version HD, ce poste est remplacé par une fiole de Tingle qui s'obtient exactement de la même manière mais qui n'a pas du tout les mêmes fonctions. L'objet permet désormais de communiquer avec les autres joueurs via la communauté Miiverse. Concrètement, si vous êtes connecté, vous pouvez à tout moment ouvrir cet onglet pour jeter une bouteille à la mer contenant le message de votre choix, sachant qu'il est tout à fait possible d'y joindre des croquis ou même des captures d'écran prises à l'aide de l'appareil photo inclus dans le jeu. Vous avez également la possibilité de cocher la case « révélations » si vous estimez que votre message dévoile certains éléments liés au déroulement de l'aventure. A l'inverse, le fait d'être connecté permet de trouver sur les rivages des bouteilles à la mer envoyées par les autres joueurs. Une bien bonne idée en somme.

Quand Nintendo se remet en question

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 42L'exploration est au coeur du jeu et les quêtes annexes sont mises au tout premier plan.

Il est probable que la polémique engendrée par cet épisode, honni par les uns et adoré des autres, ait également joué en faveur de The Wind Waker lorsqu'il a fallu choisir quel opus bénéficierait de cette refonte HD. En effet, vous allez voir que cette version Wii U a bénéficié d'un certain nombre de corrections qui prouvent à quel point Nintendo tenait à remanier cet épisode en tenant compte des remarques faites par les joueurs à l'encontre de la version originale. En premier lieu, il faut peut-être rappeler que, parmi ses nombreuses particularités, The Wind Waker est sans doute l'épisode qui met le plus en avant l'aspect recherche à travers un nombre considérable de quêtes annexes qui reposent principalement sur l'exploration en mer. Tel un Christophe Colomb livré à lui-même sur l'immensité de l'océan, le joueur ne sait jamais vraiment vers quelle nouvelle découverte il navigue, mais il y a toujours un mystère à lever et une récompense à la clef. C'est bien simple, si la quête principale peut se terminer rapidement à cause d'un nombre de donjons revu à la baisse par rapport aux autres volets de la série, l'accomplissement des quêtes secondaires représente à lui seul plus de la moitié du jeu. Autant dire qu'il vaut mieux avoir l'âme d'un explorateur pour apprécier cet opus à sa juste valeur, faute de quoi l'expérience risque de sembler beaucoup moins épique que dans un titre tel que Ocarina of Time, pour ne citer que lui.

La voile rapide à la rescousse

Malgré tout, il n'était pas question pour Nintendo de laisser certains joueurs passer à côté de cet opus pour cette raison-là, ni d'accepter que l'exploration marine, qui constitue véritablement le cœur du jeu, puisse nuire à ce point à sa découverte. Cette question semble donc avoir été au cœur de la conception de ce remake HD et plusieurs solutions ont été mises en place pour y remédier en gardant à l'esprit un seul objectif : remanier tout élément fastidieux qui puisse ralentir le rythme de l'aventure. En premier lieu, on a désormais la possibilité, assez tôt dans le jeu, de mettre la main sur une voile rapide qui accélère considérablement les déplacements en mer et qui a en plus le mérite de permettre d'avoir toujours le vent en poupe. Autrement dit, il n'est plus nécessaire de sortir la baguette du vent à chaque fois qu'on change légèrement de cap pour faire souffler le vent dans la bonne direction, ce qui pouvait vite devenir fastidieux. Une simple pression sur le bouton A permet de passer de la voile normale à la voile rapide, et inversement. Son utilisation reste donc totalement optionnelle, pour ceux qui trouveraient cette voile légèrement cheatée, et même son obtention fait partie des éléments les mieux cachés de l'aventure. Nous ne vous dirons pas comment la trouver dans ce test mais, si vous avez peur de passer à côté, rien ne vous empêche de faire un tour dans la section astuces ou de chercher dans le jeu le poisson qui en fait mention.

Le rythme au cœur des préoccupations

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 43Sur cette version, la voile rapide (optionnelle) rend la navigation beaucoup moins fastidieuse.

Si vous avez terminé The Wind Waker sur Gamecube, vous vous souvenez sans doute du passage obligé qui consistait à découvrir les huit cartes de la Triforce indiquant l'emplacement des coffres à repêcher en mer pour mettre la main sur les huit fragments de la Triforce. Bien que totalement en adéquation avec l'esprit de découverte et d'exploration propre à cet opus, cette quête cassait brutalement le rythme de l'aventure en nous obligeant à passer beaucoup de temps à naviguer. Qui plus est, les cartes obtenues étant illisibles, il fallait dépenser une somme d'argent considérable pour les faire déchiffrer par Tingle, le lutin vénal de la saga. Afin de remédier à cette baisse de rythme évidente, la version HD fait le choix d'abréger considérablement cette quête des fragments de la Triforce de la façon suivante. Désormais, cinq des huit cartes sont remplacées par des fragments de la Triforce, ce qui ne laisse plus que trois fragments à aller repêcher en mer en faisant déchiffrer les trois cartes correspondantes. Autant dire que ce compromis a le mérite de nous épargner du temps, des rubis, mais aussi de ne pas faire retomber complètement la pression alors que l'on s'apprête à entamer la dernière ligne droite de l'aventure.

Test The Legend of Zelda : The Wind Waker HD Wii U - Screenshot 44On se passe difficilement du GamePad pour afficher les maps et accéder rapidement à l'inventaire tactile.

A noter que le déploiement de la grue pour récupérer les trésors sous l'eau a également été accéléré pour devenir quasiment instantané, la chaîne étant beaucoup plus courte, tout ceci dans le but de résoudre les problèmes de rythme qui avaient été pointés du doigt dans le jeu original. A l'inverse, ceux qui n'avaient pas été gênés par cela à l'époque regretteront peut-être ce manque de cohérence, principalement au niveau de la seconde voile, et la perte du côté contemplatif des phases de navigation au profit d'un rythme plus soutenu, mais on ne pourra pas reprocher à Nintendo de ne pas avoir tenu compte des remarques faites par les joueurs. En bonus, la version HD comporte une option « difficulté héroïque » réservée aux plus aguerris. Dans ce mode, les dégâts subis sont doublés et on ne trouve plus de cœurs de vie, on ne peut donc se régénérer qu'à l'aide des fées ou des potions. Il est possible de passer du mode normal au mode héroïque à tout moment depuis le menu principal via un même fichier de sauvegarde. A vous de voir si l'appel de l'océan en version HD vous incitera à redécouvrir The Wind Waker sur Wii U, mais si vous n'y avez encore jamais goûté, c'est le moment ou jamais.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

  • Romendil
  • L'avis de Romendil Message privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • Le 18 septembre 2013
  • 19/20
Loin d'être un simple portage HD, ce remake de The Wind Waker a clairement été conçu dans la même optique que la refonte d'Ocarina of Time sur 3DS : transcender le jeu d'origine pour permettre aux nouvelles générations de le découvrir dans les meilleures conditions possibles. Nintendo a donc pris en compte les remarques faites à l'encontre de la version GameCube pour corriger les soucis relatifs aux baisses de rythme, afin que même ses détracteurs aient envie d'embarquer pour ce nouveau voyage en version HD.

Les plus

  • Refonte complète sur le plan technique
  • Ergonomie optimisée grâce au GamePad
  • La visée à l'aide du gyroscope
  • La voile rapide qui résout le côté fastidieux de la navigation
  • La quête des cartes de la Triforce a été abrégée
  • Les bouteilles à la mer pour s'entraider entre joueurs
  • Possibilité de passer à tout moment en mode Héroïque

Les moins

  • On n'aurait pas craché sur un donjon inédit
  • Le prix un peu excessif (jeu seul à 59 euros)

Retour haut de page

Infos jeu