Test One Piece : Pirate Warriors 2- PlayStation 3

PlayStation 3

Moins d'un an après la sortie de One Piece : Pirate Warriors en Europe, l'équipage de chapeau de paille est déjà de retour sur PS3 pour régler ses comptes avec à peu près tous les personnages de la série. Adoptant à 100 % la formule « musô » initiée par Dynasty Warriors et devenue la véritable marque de fabrique de Tecmo Koei, ce nouvel opus ne manque pas d'arguments pour convaincre les fans du manga de tenter l'aventure.

One Piece : Pirate Warriors 2

Après avoir reçu un accueil plutôt très chaleureux de la part des joueurs pour sa première intrusion sur PS3, la série One Piece ne pouvait pas en rester là. En misant sur des phases de jeu variées et en reprenant avec fidélité les principaux arcs narratifs du manga, One Piece : Pirate Warriors était parvenu à retenir l'attention des fans qui attendaient avec la plus vive impatience cette adaptation. Quelques mois plus tard, Tecmo Koei remet donc le couvert à l'occasion de cette suite qui se fait fort de rectifier certaines erreurs tout en laissant de côté les éléments qui n'ont pas fait l'unanimité.

Une histoire originale

Si vous ne connaissez pas du tout le manga de Eiichiro Oda et que vous comptez sur ce titre pour bénéficier d'une rapide remise à niveau, n'y pensez même pas. En effet, si le premier volet s'efforçait de reprendre avec une fidélité louable les passages les plus marquants du manga, cette suite s'appuie uniquement sur une histoire originale et laisse largement de côté la narration pour se focaliser sur l'action. Un parti pris comme un autre, certes, mais d'aucuns regretteront quand même ce choix un tant soit peu drastique. Malgré tout, il est évident que le titre s'adresse essentiellement aux inconditionnels du manga et de la série animée, la plupart d'entre eux n'ayant sans doute pas attendu pour se procurer le premier volet. A l'inverse, les développeurs ont retenu la leçon en proposant enfin un nombre de personnages jouables digne de ce nom, point faible du volet précédent. Dans sa globalité, One Piece : Pirate Warriors 2 comporte ainsi pas moins de 36 protagonistes différents, sans compter les partenaires que l'on est amené à contrôler à intervalles réguliers durant les missions. Un éventail impressionnant et franchement alléchant, à la hauteur de la richesse de la série. Qui plus est, le fait que l'histoire soit originale autorise les situations les plus folles, alliés comme ennemis venant régulièrement se mélanger dans l'anarchie la plus totale pour permettre aux fans de coopérer tantôt avec les uns, tantôt avec les autres, au gré des alliances qui se font et se défont constamment.

100 % « musô »

Niveau contenu, le titre ne propose donc que des phases de type « musô », autrement dit des batailles à grande échelle dans lesquelles le nombre de victimes se compte par centaines, voire par milliers sur des missions qui dépassent parfois la demi-heure de jeu. Autant dire qu'il vaut mieux accrocher au concept pour avoir une chance de ne pas se lasser, même si la formule fonctionne ici d'autant mieux que le changement régulier de personnage relance constamment l'intérêt des parties. Il faut tout de même compter une petite douzaine d'heures pour boucler les quatre chapitres du mode principal, sachant que l'épilogue, lui, ne devient accessible que beaucoup plus tard. En effet, l'autre gros morceau du soft réside dans son nombre hallucinant d'épisodes de partenaires. Il s'agit en fait de missions bonus durant lesquelles il faut boucler une bataille pour régler son compte à un personnage issu de la série qui rejoint ensuite la liste de vos partenaires. Au total, on dénombre quand même plus d'une cinquantaine de partenaires différents, ce qui rallonge évidemment de manière non négligeable la durée de vie, dès lors qu'on se met en tête de tous les débloquer. Les défis annexes se révèlent, en revanche, très anecdotiques car trop peu nombreux et limités à des affrontements contre des boss. Précisons quand même pour les amateurs de multijoueur que le soft est jouable à deux en écran splitté, avec possibilité de recourir à des sauvetages en ligne.

L'heure des préparatifs

Test One Piece : Pirate Warriors 2 PlayStation 3 - Screenshot 178La croissance berry permet de rapidement mettre à niveau ses personnages.

Les plus impatients auront sans doute à cœur de se jeter sans plus attendre dans la mêlée, mais il convient pourtant d'effectuer quelques préparatifs avant chaque bataille si l'on veut mettre toutes les chances de son côté. L'une des idées les plus pertinentes du titre est de faire intervenir un système de remise à niveau qui permet d'augmenter l'expérience de ses personnages moyennant un certain quota de berrys. De la triche ? Pas vraiment puisque, étant donné le nombre de nouveaux personnages qui rejoignent l'équipe régulièrement, il aurait été inutilement contraignant de devoir booster ses héros dans le seul but de les faire leveler, à moins de rechercher à tout prix la perte de temps. Ici, même un personnage de niveau 1 que vous n'avez jamais utilisé peut tout à fait démarrer au level 40 si vous décidez de le sortir seulement pour la fin du jeu, notamment pour les missions de partenaires, et cela risque d'arriver très souvent. Bien sûr, on ne peut pas les booster au-delà du niveau maximum atteint par le personnage le plus expérimenté. Bon point, donc, pour la croissance berry ! A cela s'ajoute l'acquisition croissante de nouvelles attaques pour vos personnages, mais aussi la possibilité de les équiper de manière personnalisée en remplissant leurs poches de pièces. Concrètement, selon la nature et le type des pièces choisies, le personnage verra ses trois caractéristiques principales renforcées (vie, attaque et défense). En prime, il est possible de lui conférer des attributs de liaison qui s'ajoutent à ses autres bonus lorsque vous juxtaposez des pièces qui sont compatibles entre elles. Au fil du jeu, on acquiert également des cahiers de techniques qui viennent renforcer encore la puissance de votre personnage ou le faire bénéficier d'avantages qui peuvent faire toute la différence en combat. La dernière étape des préparatifs consiste à choisir un partenaire de combat, sachant que son niveau croît lui aussi à mesure que vous l'utilisez de cette manière-là.

L'art de la guerre

Test One Piece : Pirate Warriors 2 PlayStation 3 - Screenshot 179La profusion de personnages et de styles de combats permet de relancer régulièrement l'intérêt du jeu.

Conçu dans le moule des Dynasty Warriors, One Piece : Pirate Warriors 2 ne fait pas vraiment évoluer la formule des « musô » mais il l'adapte de manière plutôt convaincante à l'univers du manga dont il est inspiré. Le principe repose toujours sur l'utilisation d'une mini-carte stratégique qui nous livre toutes les informations nécessaires pour nous permettre de progresser intelligemment en direction du boss ennemi sans risquer le game over en perdant bêtement sa propre base ou ses généraux. Pour cela, il est essentiel de suivre l'évolution de la bataille et les rebondissements qui ne manquent pas de survenir, sans oublier de voler régulièrement au secours de ses alliés pour les empêcher de fuir le combat, ce qui entraînerait l'échec de la mission. Si l'action n'est pas toujours très lisible, étant donné la profusion d'ennemis à l'écran, le lock permet de garder toujours les principaux chefs en ligne de mire. Le but est généralement de conquérir un maximum de territoires pour diminuer le moral des troupes adverses tout en gardant un œil sur la progression de ses alliés. A vous, donc, de nettoyer les zones indiquées des centaines de sbires qui les protègent avant d'aller régler son compte aux généraux, quand ce ne sont pas carrément les personnages clefs de la série qui viennent s'interposer face à vous. Il existe par ailleurs toute une variété de territoires différents qui viennent pimenter un peu le déroulement des missions, mais c'est surtout le caractère dynamique des objectifs et les rebondissements qui surviennent régulièrement qui relancent l'intérêt des niveaux sur le long terme. Et pour inciter les plus motivés à revenir parcourir plusieurs fois les missions déjà terminées, on trouve dans chaque chapitre une multitude de coffres au trésor éparpillés un peu partout, le plus difficile étant de mettre la main sur les trésors secrets les mieux cachés.

Se battre avec style

Tout aussi classique que le déroulement des missions, le gameplay ne prétend aucunement renouveler le genre mais le titre réussit néanmoins à nous accrocher à grands renforts d'attaques spéciales spectaculaires qui ne manqueront pas de faire briller les yeux des fans de One Piece. Les combos sont à enchaîner avec les déplacements rapides pour se rapprocher immédiatement des ennemis sans interrompre ses frappes pour une action survitaminée en permanence. Les techniques spéciales affectées à la gâchette R2 sont là pour compenser les faiblesses des personnages selon leur style de combat. Par exemple Nami prend généralement le temps d'accumuler les nuages au-dessus de la tête de ses adversaires avant de faire s'abattre sur eux un déluge de foudre dévastateur. Une jauge segmentée permet de déclencher des attaques spéciales (jauge segmentée) de niveau croissant, superbement mises en valeur et fidèles à celles de la série animée. Autant dire que les fans prendront le temps d'essayer longuement tous les personnages pour découvrir chacune de ces techniques ! L'autre gâchette nous permet d'entrer à tout moment en mode action de style pour porter des coups plus puissants et percer la défense de l'adversaire, mais attention car les ennemis aussi peuvent y recourir. C'est de toute façon le seul moyen de remplir la jauge de Double Assaut qui permet de lancer une sorte d'attaque combinée avec son partenaire, celui-ci prenant alors le relais un court instant. Et plus vous éliminerez d'ennemis avec ce dernier, plus il gagnera de l'expérience en tant que partenaire, celle-ci étant indépendante de son niveau d'expérience en tant que personnage jouable. D'une manière générale, les attaques spéciales et les actions de style sont à réserver lors des affrontements avec les personnages ayant recours aux pouvoirs de type Logia afin de percer leurs défenses. Moins bourrin qu'il n'y paraît à première vue, le gameplay de One Piece : Pirate Warriors 2 a donc quelque chose de réellement accrocheur, et pour peu que vous adhériez au charisme de Luffy et son équipage, ce titre risque de vous occuper pendant une bonne vingtaine d'heures.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

  • Romendil
  • L'avis de Romendil Message privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • Le 26 août 2013
  • 15/20
Moins audacieux que son prédécesseur, One Piece : Pirate Warriors 2 se concentre cette fois-ci sur une chose : nous en mettre plein la vue en misant sur la présence d'un nombre impressionnant de personnages jouables et des phases 100 % « musô ». Si l'on déplore le manque total de prise de risque et le caractère conservateur de la formule choisie, il faut reconnaître que l'univers du manga s'y prête plutôt bien et que l'on ne s'ennuie pas vraiment, même en solo. Qui plus est, le jeu profite d'un contenu assez riche pour le genre. Dommage que l'aspect narratif et l'humour caractéristique de la série soient complètement absents.

Les plus

  • Profusion de personnages jouables
  • Variété et fidélité des techniques pour chaque protagoniste
  • Le système d'évolution motivant et souple
  • Vaste choix de partenaires
  • Objectifs de missions dynamiques
  • Beaucoup de choses à débloquer
  • Possibilité de jouer à deux en écran splitté et en ligne
  • Les voix japonaises
  • Durée de vie solide

Les moins

  • L'histoire originale qui ne suit plus celle du manga
  • Narration complètement absente
  • La redondance du gameplay 100 % « musô »
  • Action pas toujours très lisible
  • Aucune prise de risque dans la formule

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : One Piece Musou 2

Vidéos

Voir les 34 vidéos de One Piece : Pirate Warriors 2