Divinity : Original Sin
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE Mac
Créer un contenu
Aperçu : Divinity : Original Sin
PC
  • Partager sur :

Une longue session de jeu sur Divinity : Original Sin, voilà ce à quoi nous avons eu droit récemment. Le tout, en compagnie de Swen Vincke, le créateur du studio belge Larian, pour une partie en coopération des plus enrichissantes. Une nouvelle entrevue avec ce RPG à l'accent old-school qui nous a permis de confirmer son énorme potentiel.

Divinity : Original Sin

Pour ceux qui n'auraient rien suivi, Original Sin prend place avant les autres épisodes de l'excellente série Divinity. Concernant notre partie, tout a débuté sur une île. Deux sources hunters y sont envoyées pour chercher le coupable du meurtre de Jake, un homme a priori important dans la ville de Cyseal. Un crime qui pourrait être lié à la magie. Vous l'aurez compris, vous incarnez l'un de ces enquêteurs. En solo, vous contrôlez aussi le second protagoniste ainsi que tous les autres personnages vous rejoignant au cours de l'aventure alors qu'en multi, c'est votre ami qui incarne votre compagnon de route.

Un RPG non linéaire

Divinity : Original Sin
Alors ça gaze ?
D'emblée, ce qui saute aux yeux lorsque l'on joue à Divinity : Original Sin, c'est le caractère non linéaire de l'aventure. Si un livre consultable à tout moment vous permet de faire un point sur l'avancement de toutes les quêtes en cours – principales et secondaires -, le jeu ne vous dit jamais concrètement quoi faire. À aucun moment, vous ne vous sentez pris par la main. Seule la mini-map constitue une aide précieuse pour se repérer dans les vastes environnements créés avec soin par Larian. Cela se justifie d'autant plus que chaque situation peut être abordée de plusieurs manières différentes. A titre d'exemple, concernant le meurtre de Jake, il n'existe pas un unique moyen de trouver le coupable. Si le talent permettant de parler aux animaux a été débloqué, un chien pourra notamment vous aider à avancer dans l'enquête. Dans le cas contraire, il faudra user d'autres moyens, comme interroger toutes les personnes liées à la victime ou fouiller de multiples endroits à la recherche d'une preuve irréfutable. Encore une fois, c'est votre logique, votre aptitude à utiliser à bon escient les outils mis à votre disposition et votre envie d'explorer qui vous permettront de progresser. Par extension, Original Sin propose des tonnes de PNJ différents, des missions diverses et des voies à explorer pour chaque situation. Ce côté non linéaire, on le retrouve également dans la possibilité de combiner de multiples objets de différentes natures. Encore une fois, aucune indication ne vous pousse à essayer quoi que ce soit. Vous savez juste que tout est possible. Mélanger un couteau et une citrouille vous permet d'enfiler un masque d'Halloween des plus sympathiques. Esthétique et utile car cela augmente vos chances d'effrayer une ennemi. Ajouter des clous à une batte permet de rendre cette dernière nettement plus efficace. Ce ne sont ici que deux exemples parmi des centaines d'autres. Il y a en effet une pelletée d'objets à ramasser dans chaque lieu.

Une progression libre

Divinity : Original Sin
Faites bien attention à la réponse que vous allez choisir...
Par certains aspects, Divinity : Original Sin fait immanquablement penser aux RPG occidentaux des années 90. Swen Vincke fait d'ailleurs souvent référence à cette époque lorsqu'il évoque ses goûts. Ce n'est donc en rien étonnant de voir que le système de progression des personnages n'épouse pas la tendance actuelle qui verse dans l'automatisation à outrance. Chaque palier franchi donne ainsi l'occasion aux joueurs d'augmenter manuellement ses caractéristiques primaires, tout en sachant qu'il n'y a pas ici de classes prédéfinies. En parallèle, des compétences peuvent être acquises. Elles sont réparties dans quatre catégories (Warrior, Wizard, Survivor, Social). Les talents ont également leur importance. Outre offrir la possibilité de parler aux animaux comme mentionné un peu plus haut dans cet aperçu, ces derniers ont bien d'autres utilités comme diminuer les dégâts lorsqu'un adverse parvient à vous attaquer par derrière. Les traits apparaissent quant à eux sur la fiche de votre personnage suite aux différents dialogues que vous allez mener au cours de votre périple. En fonction des réponses et de la voie empruntée, vous obtiendrez divers bonus qui façonneront l'identité de votre personnage.

Des combats tactiques

Divinity : Original Sin
Pas d'automatisation ici, il faudra augmenter manuellement vos caractéristiques.
Si la version que nous avons testée était loin d'être définitive, tout semblait déjà terriblement bien conçu. Les affrontements sont aussi plaisants que le reste. Ils se déroulent bien entendu au tour par tour et offrent une dimension tactique réjouissante. Dans un premier temps, il faut savoir qu'un personnage peut engager seul le combat sans que son acolyte ne soit obligé de l'accompagner. Le second personnage, qu'il soit dirigé par un joueur ou par nous-mêmes, peut continuer à vaquer à ses occupations. A l'inverse, il peut aussi apporter son soutien à son camarade. En combat, utiliser intelligemment les points d'action s'avère primordial. Il faut impérativement peser chaque déplacement, calculer le coût de chaque attaque pour s'en sortir. Mieux vaut d'ailleurs avoir augmenté de manière cohérente ses caractéristiques en amont et débloquer compétences et talents correspondant à la tactique que vous souhaitez utiliser. Sans quoi, la mort viendra inéluctablement stopper votre progression. Savoir analyser et se servir de l'environnement est aussi un plus non négligeable. Ainsi, selon la configuration du lieu dans lequel se tient la bataille, différentes possibilités s'offrent à vous. Et on ne parle pas ici uniquement de faire exploser quelques barils. Un sort électrique lancé sur une grande surface d'eau paralyse et touche les ennemis dans leur chair. La glace aura elle pour effet de geler l'opposant ou de le faire déraper, ce qui lui fera perdre un tour. Créer un feu occasionne de nombreux dégâts aux adversaires. Et ainsi de suite. Prendre en compte la distance à laquelle se trouvent les ennemis, prêter attention à la nature de ces derniers pour les affaiblir avec les offensives appropriées, veiller à ne pas se faire prendre à revers ; il y a beaucoup d'aspects à gérer pendant un combat. Si bien que l'on prend un plaisir monstre lors de ces affrontements.

Plaisir coopératif

Divinity : Original Sin
Jouer à deux, l'un des plaisirs de cet épisode.
Original Sin est un RPG qui vous pousse à partager votre aventure avec un ami. Clairement, c'est ainsi que Larian voit son jeu. Il y a une infinité de choses à faire lorsque l'on joue à deux. A commencer par les combats bien sûr. Mais rien ne vous oblige à concentrer vos forces sur votre adversaire. On peut ainsi imaginer l'un des deux personnages se charger d'un ennemi pendant que son compère ira chercher des potions ou de l'aide - on peut engager et faire progresser des personnages au cours de l'aventure - au village d'à côté. Original Sin offre la possibilité aux deux joueurs de se téléporter à tout moment à l'endroit où se trouve leur ami par l’intermédiaire de deux petites pyramides magiques dont chacun possède un exemplaire. A noter que celles-ci peuvent aussi être déposées au sol pour vous permettre de revenir à tout moment à un point précis de la carte. Evidemment, on a aussi la possibilité de se refiler des objets ou de partager des conversations. Ces dernières donneront d'ailleurs parfois l'occasion aux joueurs d'exprimer deux points de vue différents. Dans ce cas-là, ce sont les statistiques qui détermineront lequel des joueurs obtiendra gain de cause. Au cours des différentes quêtes, de nombreux endroits nécessiteront de faire diversion auprès de multiples interlocuteurs pour aller fouiller certaines salles auxquelles vous ne devriez pas avoir accès. Dans le même genre de délires, notez par ailleurs que les animaux seront attirer par la nourriture que vous leur jetterez. En et hors combat. Du poisson pour les chats, de la viande pour les loups, etc.

Editeur et Kickstarter

Divinity : Original Sin
L'univers de Divinity : Original Sin est varié et plutôt coloré.
A sa sortie – la date n'a pas encore été déterminée -, Divinity : Original Sin sera proposé avec un éditeur ultra complet. Les joueurs pourront ainsi créer tout ce qu'ils souhaitent : des maps, des quêtes, voire un tout autre jeu étant donné la puissance de l'outil. Soyons clairs d'emblée, cet éditeur se destine avant tout à un public chevronné. L'interface est brute et il faudra avoir envie de décrypter le « langage » utilisé par Larian pour atteindre le résultat souhaité. Ainsi, concevoir des scripts devrait par exemple réclamer un minimum de savoir-faire ou un maximum d'investissement. Par ailleurs, vous n'êtes certainement pas sans savoir que le jeu a en partie été financé par Kickstarter. La somme récoltée avoisine le million de dollars, ce qui permet au studio belge de proposer un contenu plus dense que prévu initialement. Notez que les joueurs qui ont payé auront accès au jeu en avance, ce qui devrait permettre à Larian de tester la solidité de son titre et de corriger ce qui doit l'être.

Nos impressions
Nous n'avons fait qu'effleurer le contenu de ce nouveau Divinity. Néanmoins, le constat paraît déjà assez clair. Il y a incontestablement du BioWare de la « grande époque » chez Larian. On retrouve en tout cas ce plaisir d'explorer un monde enivrant, de tester tout et n'importe quoi pour voir les conséquences de nos actes, d'aborder chaque combat comme une énigme à résoudre, de découvrir des quêtes imaginatives et des dialogues écrits avec soin. Indéniablement, le studio belge maîtrise son sujet à la perfection. Visuellement séduisant, Divinity : Original Sin s'affirme comme un RPG qui a su prendre le meilleur d'une époque grandiose pour les jeux de rôle tout en modernisant la formule afin de la rendre plus digeste pour les joueurs d'aujourd'hui. Un titre PC à surveiller de très près.
Profil de Rupan
L'avis de Rupan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 décembre 2013 à 11:07:42
Mis à jour le 09/12/2013
PC RPG Larian Studios Heroic Fantasy
Commander Divinity : Original Sin
PC
24.78 €
PC
34.90 €
PC
35.99 €
PC
39.86 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Roques
Roques
MP
27 juin 2014, 10:28

http://astuce-pour-la-vf-divinity-original-sin.forumjv.com/0-1-0-1-0-1-0-0.htm pour une vf partielle de la béta

Lire la suite...
phantm72
phantm72
MP
26 juin 2014, 23:00

ce con, ce raciste....

Lire la suite...
brusher
brusher
MP
23 juin 2014, 10:24

ce jeu :cute: , belgique :malade:

:rire2:

Lire la suite...
exarkun2
exarkun2
MP
16 mai 2014, 18:26

J'ai pré commandé la version collector mais le tour par tour pour les combats franchement ça me donne envie d'annuler ma commande.

Lire la suite...
komodor95
komodor95
MP
20 mars 2014, 17:00

c'est prévu la localisation en français ?

Lire la suite...
oim_37
oim_37
MP
13 mars 2014, 16:43

salut,

ça sera 2 joueurs max en coop c'est ça ?

Lire la suite...
kipetchiedur
kipetchiedur
MP
04 mars 2014, 16:16

domage je n'aime pas trop le tour par tour

Lire la suite...
iogy
iogy
MP
31 jan. 2014, 21:50

Un joueur mac peut-il jouer avec un joueur PC ?

Lire la suite...
Clealabelle
Clealabelle
MP
27 jan. 2014, 19:15

Le gameplay je dis pas. Mais l'univers graphique lui par contre à l'air loin ... trèèès loin. A confirmer sur le gaming live ce mercredi !!!

Lire la suite...
MixercedGame
MixercedGame
MP
03 jan. 2014, 14:03

c'est trop mou ce jeux :(

Lire la suite...
Boutique
  • Divinity : Original Sin PC
    24.78 €
    35.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : RUINER : un shooter d’une rare intensité
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Zero Time Dilemma, une conclusion décevante
    PC - PS4 - 3DS - VITA
  • Test : Total War : Warhammer 2 - Vers un Nouveau Monde de possibilités sur PC
    PC
Tous les tests
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live