Divinity : Original Sin
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE Mac
Créer un contenu
Aperçu : Divinity : Original Sin - E3 2012
PC
  • Partager sur :

En plus de Dragon Commander, Larian Studios travaille sur un autre épisode de la saga Divinity. Sous-titré Original Sin, ce nouveau chapitre constitue une préquelle, puisque les événements qu'il raconte se déroulent avant Divine Divinity. Outre ce positionnement chronologique, Original Sin adopte un système de jeu en tour par tour et une forte orientation coopérative.

Divinity : Original Sin - E3 2012

Quand Larian Studios nous a conviés à découvrir "le nouveau Divinity" dans ses locaux de Gand, nous nous attendions à voir un Divinity 3 dans la lignée de The Dragon Knight Saga. Vu le succès – mérité – rencontré par ce dernier, il aurait été logique de poursuivre dans cette voie, en améliorant par petites touches le résultat obtenu. Mais c'était oublier le goût du studio pour l'innovation ! Au lieu de se reposer sur leurs acquis, les développeurs ont choisi de changer de direction pour expérimenter quelque chose d'inédit. Ce choix pourra surprendre certains joueurs, mais on ne peut que saluer cette prise de risque. Il faut dire que pour ses deux projets en cours, Dragon Commander et Divinity - Original Sin, Larian est devenu son propre éditeur. Le studio peut donc laisser libre cours à sa créativité, sans pression d'aucune sorte.

Divinity : Original Sin - E3 2012
Les combats au tour par tour gagnent en tactique ce qu'ils perdent en dynamisme.
Cette nouvelle aventure, qui se déroule quelques centaines d'années avant Divine Divinity, a entièrement été pensée pour être jouée à deux en coopération. Il y a donc deux personnages principaux, respectant la parité. Le protagoniste masculin est un condamné qui a longuement été torturé. La femme, quant à elle, a carrément été ressuscitée ! Cette paire de héros improbable se réveille dans une citadelle en ruine, sans trop savoir comment ni pourquoi. Au-dehors, une bataille fait rage. Des orcs ! Les peaux vertes utilisent une magie chaotique jusqu'alors inconnue, qui corrompt même les arbres et les animaux innocents. Mais pour une mystérieuse raison, cette magie ne semble pas affecter nos deux héros. Vont-ils pouvoir en profiter pour sauver Rivellon de la menace des orcs ? Et que vont-ils découvrir sur eux-mêmes au cours de cette épopée ? L'intrigue de ce Original Sin est posée.

Divinity : Original Sin - E3 2012
Il ne fait jamais bon se promener tout seul la nuit dans le monde de Rivellon.
Le choix d'une aventure en coopération a pour conséquence directe un changement de point de vue par rapport à Divinity II. La caméra prend du recul et de la hauteur, offrant une vision de l'action plus large qui rappelle les débuts de la saga. Le gameplay a bien sûr été pensé pour exploiter au mieux la présence de deux personnages. Par exemple, dans la quête qui nous a été présentée, un des héros pouvait parler à un PNJ pour monopoliser son attention tandis que l'autre en profitait pour se glisser en douce dans le cellier... Même le système de dialogues est coopératif : les développeurs voulaient éviter qu'un joueur se tourne les pouces pendant que l'autre agit en chef de groupe, prenant toutes les décisions. Chacun peut donc intervenir dans les discussions et exprimer son désaccord le cas échéant ! L'idée nous a semblé particulièrement intéressante. Et si vous êtes asocial, soyez rassuré : il sera évidemment possible de parcourir la campagne en solo en dirigeant les deux protagonistes de concert.

Divinity : Original Sin - E3 2012
Zut, j'ai encore confondu le sort de feu de camp avec celui de gel !
Les développeurs ont poursuivi la présentation en nous montrant quelques-unes des possibilités d'interactions avec le monde du jeu. Cet aspect a toujours été un point fort de la série Divinity, et Original Sin ne fait pas exception à la règle. Tout ou presque peut être ramassé, assemblé, porté, jeté... Vous pouvez vous mettre un seau sur la tête en guise de casque, prendre un balai pour taper sur les ennemis, etc. Si vous récoltez un champignon vénéneux, vous pouvez le combiner avec votre épée pour empoisonner la lame. Alchimie, cuisine... Le système est riche et laisse la part belle à l'expérimentation. Les combinaisons jouent aussi un grand rôle dans le système de magie, basé sur les éléments. Faites pleuvoir sur des ennemis puis jetez un sort de froid : les voilà glacés ! Un éclair bien placé dans une flaque électrocutera tous les ennemis en contact avec l'eau. Ce petit côté Magicka rend les combats assez fun.

Divinity : Original Sin - E3 2012
Les conteneurs regorgeront bien entendu d'items en tout genre...
Puisqu'on évoque les combats, venons-en à la grosse surprise de cette démonstration : le tour par tour ! Divinity - Original Sin abandonne le système en temps réel des précédents volets et opte pour des mécanismes proches des premiers Fallout : déplacements sur cases hexagonales, points d'action, etc. On y gagne en tactique ce qu'on y perd en dynamique. Assurément, ce changement ne fera pas que des heureux. Mais il faut bien admettre que le résultat n'est pas déplaisant. Le rythme reste relativement rapide, pas besoin d'attendre de longues minutes avant de jouer son tour. Malgré ce bouleversement, le titre ne perd pas tout l'aspect hack'n slash des Divinity pour autant. Ainsi, la feuille de personnage est un modèle du genre, avec ses quatre caractéristiques classiques (force, dextérité, intelligence, charisme) et ses emplacements pour équiper armes, armures, anneaux et autres objets. Comme d'habitude chez Larian, il n'y a pas de classe ; chaque joueur est libre de piocher dans les compétences de son choix au fil de l'évolution de son avatar.

Divinity : Original Sin - E3 2012
... mais il sera aussi possible de ramasser tout et n'importe quoi.
L'autre aspect qui semble ne pas avoir changé – à notre grand ravissement – est la qualité d'écriture des quêtes et leur humour. Dans celle que nous avons vue, les héros devaient trouver la source d'une drogue empêchant des mineurs de travailler. Nous n'allons pas révéler le détail des différentes trames possibles, mais la quête proposait de multiples embranchements et au moins cinq ou six solutions, bien loin du manichéisme de certains RPG. De plus, les choix effectués par les joueurs ont de réelles conséquences, même si leur apparition est plus immédiate que dans un The Witcher. Qu'elles soient bonnes ou pas, les actions des joueurs augmentent aussi la réputation des héros, ce qui influence l'attitude des PNJ à leur égard. Un marchand pourra par exemple vous faire de meilleures offres si votre notoriété a atteint son échoppe. Voilà le genre de choses qu'on aime voir. Dans le même catégorie, signalons que passé le prologue, vous pourrez explorer l'univers du jeu à votre guise. Le niveau des ennemis n'étant pas adaptatif, il faudra toutefois faire attention où vous mettez les pieds...

Divinity : Original Sin - E3 2012
L'éditeur de contenu vous permettra de concevoir vos propres maps et quêtes.
Enfin, ce tour d'horizon du prochain Divinity ne serait pas complet sans mentionner l'éditeur de contenus qui nous a été présenté. Il permet de designer des environnements grâce aux éléments du jeu de base ou en important ses propres créations. Surtout, il autorise la conception de quêtes grâce à un langage de script aussi puissant qu'intuitif. Développé en interne depuis le premier jeu de la saga, ce langage possède une syntaxe "humaine" qui rend son utilisation très simple en dépit des milliers de possibilités qu'il offre. De quoi imaginer des histoires totalement nouvelles, qu'il sera ensuite possible de donner ou vendre aux autres joueurs grâce à l'intégration de Steamworks. De l'aveu du fondateur de Larian Studios, le jour où il pourra jouer en coopération avec sa femme à une aventure créée par la communauté, alors Divinity - Original Sin aura gagné son pari. Il devrait être fixé d'ici un an puisque la sortie du jeu est prévue pour le second trimestre 2013.

Nos impressions
Larian Studios est allé piocher dans diverses influences pour renouveler sa saga Divinity. Le résultat peut surprendre au premier abord, puisqu'on obtient un t-RPG coopératif au lieu d'un jeu de rôle solo en temps réel. Le résultat est néanmoins convaincant, et les développeurs n'ont pas oublié l'âme de la série en chemin, avec des quêtes toujours aussi drôles et bien écrites. Il nous tarde de pouvoir goûter nous-mêmes à ce péché originel.
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 mai 2012 à 16:07:04
Mis à jour le 28/05/2012
E3 PC RPG Larian Studios Heroic Fantasy
Commander Divinity : Original Sin
PC
35.98 €
PC
35.99 €
PC
39.86 €
PC
39.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nuimed
Nuimed
MP
18 août 2012, 02:24

"Oh non...tour par tour :malade: , le truc qui casse toute mon immersion. Comment un RPG moderne peut-il encore utilisé ce système archaïque qui devrait se limité au jeux de société ?"

Si on va dans ta direction, pour ne pas "casser ton immersion", il faudrait, hm, du temps réel, et une vue à la première personne, non ? Ben tiens, t'as qu'à rejouer à Skyrim. Pendant que d'autres retrouvent le plaisir unique du tour par tour à la Fallout.

Lire la suite...
the_red_raven
the_red_raven
MP
16 août 2012, 11:41

Oh non...tour par tour :malade: , le truc qui casse toute mon immersion. Comment un RPG moderne peut-il encore utilisé ce système archaïque qui devrait se limité au jeux de société ?

Qu'ils mettent une touche pause comme pour dragon age ou mass effect comme ça on a le choix de l'utiliser ou pas.

Le coop ne me dérange pas dans le mesure où il n'est que facultatif et on peut s'en sortir only solo.

Lire la suite...
Tohlmaal
Tohlmaal
MP
16 août 2012, 10:26

Ba alors. Un article sur un vol à la GC, et je tombe sur cette info. J'ai un super souvenir de Divinity moi. Un très bon jeu !

Lire la suite...
enroth
enroth
MP
01 juin 2012, 13:13

Le problème pour ce jeu, c'est qu' il va forcément subir la comparaison avec un certain Arcanum sorti en 2001

Arcanum c'était vraiment un Rpg Tactique.

Lire la suite...
B0MBATA
B0MBATA
MP
30 mai 2012, 23:47

Qu'est ce qui est innovant dans une formule de gameplay (tour par tour) qui existe depuis les années 90, et fonctionne toujours pas mal de nos jours...

Lire la suite...
mohigrib
mohigrib
MP
30 mai 2012, 10:23

il a l'air d'être pas mal en effet, enfin un vrai successeur à baldur's gate ? :ange:

Lire la suite...
Makishima
Makishima
MP
30 mai 2012, 09:50

"je releve le défi ma langue se délie elle est à mon gout...lalalalal"

qu est ce qui m est arrivé ? oO
Le pauvre David halliday il sait pu quoi faire pour vendre des disques.

Lire la suite...
Anihilustarem
Anihilustarem
MP
29 mai 2012, 23:36

Larian studio sait y faire en matière de RPG.
A surveiller :coeur:

Lire la suite...
prgmdragon
prgmdragon
MP
29 mai 2012, 21:26

Ce jeu sent bon :oui:
Les graphismes sont agréables :ok:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
29 mai 2012, 19:54

Bon sérieux, on peut pas commenter cette ***** de CALL OF DUTY ELITE : LE MAG N°3 avec David Halliday ?

-_-"

Lire la suite...
Boutique
  • Divinity : Original Sin PC
    35.98 €
    35.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Rugby 18 : L'ovalie pleure à chaudes larmes
    PC - PS4 - ONE
  • Test : RAID : World War 2, Danke la baïonnette
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Sine Mora EX : Le Shoot'em Up qui fait la différence ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Tous les tests
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live