Aperçus Puppeteer- PlayStation 3

PlayStation 3

Délire garanti avec ce jeu de plates-formes original qui prend la forme d’un spectacle de marionnettes surréaliste doublé d’un conte de fées décalé ! Il a été possible de savourer, manette en mains, quelques chapitres de cette exclusivité PlayStation se situant au croisement des univers de Tim Burton et des Monty Python. Voici donc tous les détails, notamment sur le mode coopération à deux joueurs…

Puppeteer

Au rayon des jeux hors-norme, Puppeteer semble bien parti pour tenir une place de choix. Il faut dire que le titre joue à fond la carte de l’originalité. Histoire délirante reprenant les codes du théâtre de marionnettes ou encore esthétique stylisée et inspirée de Tim Burton (le look des personnages évoque Frankenweenie) et des animations en papier découpé créées par le réalisateur Terry Gilliam (en vigueur dans la série TV Monty Python’s Flying Circus ou le long métrage Sacré Graal). Sans oublier un gameplay aussi accessible que divertissant fondé sur un principe de base simple des développeurs : le jeu doit proposer quelque chose de nouveau toutes les 5 à 10 minutes maximum, histoire de conserver l’attention du joueur. Résultat, les 21 niveaux de l’aventure, répartis selon sept thèmes (comme le cimetière avec ses morts-vivants et vampires), contiennent de nombreux stages bonus et promettent une durée de vie d’une douzaine d’heures environ…

Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 43Les scènes théâtrales sont toujours très colorées.

Concrètement, Puppeteer se déroule comme une succession de tableaux très colorés sur la scène d’un théâtre, à l’intérieur desquels évolue le héros Kutaro, accompagné d’une fée facétieuse, qui tantôt affronte de gros adversaires, tantôt enchaîne les plates-formes. Les rideaux de velours rouge, de chaque côté de l’écran, s’ouvrent et se ferment régulièrement pour conclure les divers actes. D’ailleurs, les décors se mettent en place directement sous les yeux du joueur et les protagonistes dialoguent souvent comme des acteurs de théâtre survoltés, sans jamais être rébarbatifs. A ce titre, durant les trois niveaux testés, les voix françaises se révélaient d’excellente qualité avec l’utilisation de mots et d’intonations qui sonnaient très juste. De plus, comme dans un véritable théâtre, un public encourage les actions du joueur et le récompense de hurlements ou d’applaudissements selon sa manière de jouer. Heureusement, la maniabilité se révèle aisée avec l’utilisation principale de trois touches : X pour sauter, Carré pour user des ciseaux afin de découper les ennemis les plus larges et Triangle pour recourir au pouvoir de chaque tête que peut endosser le héros / pantin Kutaro. Sur ce dernier point, pas moins d’une centaine de têtes dotées de capacités différentes peuvent être découvertes au fil de l’aventure. Toutefois, accessibles en poussant la croix directionnelle, seules quatre se révèlent présentes en permanence. Ainsi, la tête de Chevalier sert de bouclier, repousse les projectiles et reflète la lumière en transformant cette dernière en rayon destructeur (indispensable pour vaincre la Mort, un des nombreux boss impressionnants). De son côté, la tête de Ninja permet notamment l’utilisation de bombes, tandis que celle de Pirate propose un crochet au bout d’une chaîne qui agit comme un grappin. Enfin, la tête de Lutteur permet de donner de grands coups de boutoir sur les vilains ou de déclencher des parties interactives de l’environnement, telles que des tombes révélant des passages souterrains. D’ailleurs, c’est souvent de cette manière que le joueur est capable de découvrir des niveaux bonus remplis de fragments de pierres de lune à collecter (100 fragments récupérés = une vie bonus).

Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 44Les 21 niveaux de l'aventure sont très variés.

Bonne nouvelle : Puppeteer propose une aventure accessible en coopération à deux joueurs sur le même écran. Le premier incarne Kutaro alors que le second – qui peut rejoindre ou quitter la partie à tout moment - interprète la petite fée qui vole alentour. Outre le fun de jouer ensemble, l’avantage ici est que le niveau de difficulté s’avère moindre en raison de la possibilité d’agir chacun de son côté. D’autant que la fée se révèle invincible et très facile à diriger, notamment par les joueurs les plus jeunes qui peuvent même alors profiter du PlayStation Move. Le rôle de la fée est triple : dégager le terrain en frappant les plus gros ennemis, ralentir les boss aux trousses de Kutaro et récupérer les fragments de pierres de lune. Sur ce dernier point, plus la fée en collecte et plus elle aura du mal à se déplacer : il faut donc la décharger de tous ces fragments régulièrement en se plaçant au-dessus de la tête du héros et en pressant R1 (Kutaro est aussi capable de ramasser par lui-même les fragments). Cette coopération implique toutefois la confiance entre partenaires, car le second joueur peut décider par moments de privilégier la collecte de fragments éparpillés et inaccessibles à Kutaro. Si bien que le premier joueur, contrôlant le héros, se doit d’être vigilant en n’hésitant pas à esquiver les adversaires en sautant par-dessus. L’individu incarnant la fée peut même carrément décider d’embêter un petit coup son partenaire en lui décrochant la tête ! Gare néanmoins à ne pas le faire souvent sous peine de recevoir la manette de votre coéquipier en plein visage. Heureusement, Kutaro a trois secondes pour récupérer sa tête et ainsi ne pas perdre une vie. Attention, le challenge se révèle plus corsé lorsque le joueur se lance dans l’aventure seul car il est amené à contrôler les deux personnages en même temps : Kutaro avec le joystick gauche et la fée avec celui de droite. Evidemment, cela nécessite un peu d’entraînement pour gérer le tout. D’autant que l’écran est parfois surchargé en affichant non seulement des décors plutôt détaillés mais aussi une multitude d’objets et d’ennemis en tous genres. Au final, l’expérience de jeu s’avère néanmoins suffisamment riche, colorée et délirante pour relancer l’intérêt du joueur en permanence.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Nos impressions

  • JackBradford
  • L'avis de JackBradfordMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 12 juillet 2013
  • Aperçu Puppeteer : tres bon
Avec Puppeteer, l’originalité est de mise sur de nombreux plans, notamment esthétique, et les surprises sont quasi permanentes pour le joueur (une option permet même de jouer en 3D). A coup sûr, il devrait s’agir d’une belle exclusivité PlayStation, largement apte à conquérir le cœur des amateurs de jeu de plates-formes aussi charismatique que surréaliste. D’autant que le titre devrait être proposé à environ 40 €, en version boîte ou dématérialisée. A suivre donc de près…

Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 45Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 46Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 47Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 48Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 49Aperçu Puppeteer PlayStation 3 - Screenshot 50

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Sony
  • Développeur : Sony Japan Studio
  • Type : Plates-formes / Action
  • Multijoueurs : 2 joueurs en local
  • Sortie France : 11 septembre 2013
    (10 septembre 2013 aux Etats-Unis)
  • Version : Française intégrale
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
Mots-clefs : Pupeteer Puppeter Pupeter

Vidéos

Voir les 14 vidéos de Puppeteer