Menu
Die Hard Arcade
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Die Hard Arcade sur Saturn /

Test du jeu Die Hard Arcade sur Saturn

Test : Die Hard Arcade
Saturn
Die Hard Arcade
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de crall
L'avis de crall
MP
Journaliste jeuxvideo.com
25 janvier 2012 à 11:56:47
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Partager sur :

Sorti en 1997 sur Saturn, Die Hard Arcade, contrairement à ce que laisse supposer son titre, n’est en fait pas directement lié à la saga cinématographique du même nom. L’histoire est en effet tout autre, puisque le soft est à l’origine paru sur arcade sous le nom de Dynamite Deka au Japon, avant de finalement bénéficier d’une flatteuse modification de son patronyme pour son arrivée en France. Dès lors, s’il est plaisant de s’imaginer que l’on y incarne l’indomptable John Mclane, autant prendre le risque de détruire le rêve de certains en affirmant que ce n’était pas le cas à l’origine ! Mais au-delà de ces considérations purement intellectuelles, il reste néanmoins une question d’un intérêt évident : que vaut réellement cette expérience vidéoludique ?

Die Hard Arcade

Le scénario de ce beat'em all nous transporte aux côtés d'un héros body-buildé, accessoirement policier, qui tente de sauver une fillette des mains de son diabolique ravisseur. D'emblée, l'action se veut survoltée, puisque le jeu commence par l'arrivée impressionnante du personnage sur les toits d'un gratte-ciel. Très vite, la mini-scène d'introduction laisse donc place aux premiers combats et l'on peut faire connaissance avec les contrôles. Assez simpliste, le gameplay laisse au moins la place à une foule d'objets qu'il est possible d'utiliser pour venir à bout des nombreux adversaires qui jalonnent les niveaux. Concrètement, seuls deux types de coups sont disponibles, à savoir les traditionnels coups de poing et coups de pied, mais il reste malgré tout possible de sauter pour combiner des attaques plus intéressantes, même si cela comporte pas mal de risques. La maniabilité n'est pas particulièrement optimale et, bien souvent, on est contraint d'encaisser les dégâts avant d'avoir le temps de réagir. La faute principalement à des déplacements beaucoup trop rigides et à l'impossibilité de parer les assauts ennemis.

Die Hard Arcade
Mêlée générale pour John Mclane !
D'un point de vue purement esthétique, Die Hard Arcade ne flatte pas la rétine. Toutefois, le jeu n'est pas non plus laid à pleurer et les personnages, tous aussi musclés les uns que les autres, offrent à voir un spectacle plein de testostérone plutôt sympathique. À l'image de cette virilité exacerbée, certaines phases d'action, généralement celles servant de transitions entre deux niveaux, proposent des QTE dont l'utilité reste malgré tout discutable. Ainsi, le plus souvent, ces moments mettront en scène le héros en train de courir, avant de laisser subitement l'occasion au joueur de choisir la bonne action à réaliser. Le résultat donne lieu à une petite cinématique au ralenti durant laquelle il est possible d'observer le personnage soit en plein échec, soit en train de rosser ses adversaires avec une barbarie totalement assumée. Au niveau de l'ambiance sonore, le soft souffre d'un manque évident de renouvellement.

Die Hard Arcade
Un peu brouillon tout ça.
Les différents bruitages sont en effet tout simplement minimalistes. Pour être plus précis, le tout se résume à quelques sons maladroits et désagréables à écouter, mais ce que perdent les combats en termes de crédibilité est compensé par un certain second degré dans la manière d'appréhender l'action. La pauvreté de l'environnement sonore, qui s'explique en partie par le fait que le jeu soit initialement sorti sur arcade, teinte assez favorablement l'univers de cette production. L'esprit de Die Hard Arcade peut ainsi être vu sous un angle totalement rétro et, dans ces conditions, il est du coup bien plus facile de lui pardonner son côté totalement brouillon. En dépit des quelques combos qu'il est possible de réaliser sans difficultés majeures, l'ensemble est marqué par une jouabilité bancale qui peine à satisfaire le joueur assoiffé de rixes endiablées. Bien souvent, les adversaires, très nombreux, s'unissent à la lenteur du personnage pour hisser le soft au panthéon de la frustration.

Die Hard Arcade
Les QTE dans toute leur splendeur.
En ce qui concerne la durée de vie, il est assez difficile de s'exprimer sur le sujet sans prendre en compte une de ces principales caractéristiques, à savoir qu'il s'agit tout simplement à la base d'un jeu d'arcade. De fait, notre John Mclane improvisé ne laissera pas vraiment un souvenir indélébile puisque l'aventure se boucle en un peu moins de deux heures. Le jeu comprend toutefois un mode deux joueurs (en coop) qui peut, si l'on fait abstraction des mêmes problèmes de maniabilité qu'en solo, constituer un défi intéressant. Par ailleurs, malgré ses défauts, cette production vidéoludique comporte quelques moments plutôt agréables et, en définitive, n'est pas totalement dénuée d'intérêt. In fine, ce que l'on retient de Die Hard Arcade est qu'il laisse sur son passage une impression globalement mitigée, le soft soufflant le chaud et le froid au niveau du plaisir de jeu. Pas très belle, assez lourde dans sa prise en main, la galette n'a, au premier abord, que peu d'atouts pour séduire. Cependant, force est de constater qu'en dépit de ces faiblesses importantes, le jeu s'en sort par son côté rétro et le grand nombre d'items plutôt amusants qu'il propose.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Die Hard Arcade n’est pas dénué d’un certain charme old-school, mais ne nous voilons pas la face, le jeu n’est clairement pas un chef-d'œuvre en ce qui concerne ses graphismes.

  • Jouabilité 12 /20

    Par moment, on peine à enchaîner des combos pourtant bien sympathiques. Cela dit, le tout est réellement amusant grâce à la possibilité d’utiliser une foule d’objets divers et variés, allant d’armes à feu assez conventionnelles à des barres de fer ou, plus insolites, des manches à balai.

  • Durée de vie 6 /20

    Difficile de rendre compte de la durée de vie d’un jeu sorti à l’origine sur arcade... Cependant, une chose est sûre, l’aventure se boucle en moins de deux heures et sans grande difficulté. On retiendra la présence d’un mode deux joueux, mais il y a trop peu de contenu malgré tout.

  • Bande son 9 /20

    Minimalistes et un peu ridicules, les bruitages qui ponctuent les combats ne brillent pas vraiment par leur efficacité. On lâchera ça et là quelques sourires sur les cris exagérément virils des belligérants. Rien de plus en vérité...

  • Scénario 9 /20

    Que faire ? Noter Die Hard Arcade comme s’il s’agissait des aventures du héros de Piège de Cristal ? Quelle que soit la décision que l’on prend, le résultat est assez convenu. L’histoire est avant tout celle d’un mensonge destiné à faire vendre un jeu en lui collant le cachet d’une franchise cinématographique à succès...

Le soft s’en sort avec la moyenne uniquement parce qu’en dépit de ses nombreux points faibles, il possède un charme rétro susceptible de séduire les amateurs de combats bien bourrins. La possibilité de jouer à deux en coopération reste la bienvenue pour tous ceux qui apprécient le genre. À réserver néanmoins aux moins exigeants.

Profil de crall
L'avis de crall
MP
Journaliste jeuxvideo.com
25 janvier 2012 à 11:56:47
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Mis à jour le 25/01/2012
Saturn Action Beat'em All Sega Cinéma Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019