Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Gunman Clive
3DS

Amateurs de jeux d'action à l'ancienne de type die & retry, soyez heureux. Car pour moins de deux euros, Gunman Clive vous offre une petite virée au Far West que vous n'êtes pas près d'oublier !

Développé initialement sur smartphones, Gunman Clive débarque finalement sur l'eShop 3DS dans une version plus complète et s'inscrit dans la lignée des Mega Man et autres jeux d'action plates-formes où adresse et concentration sont vos meilleurs atouts pour survivre. Un concept qui colle parfaitement avec l'univers de ce titre qui se situe en plein cœur du Far West et où le cow-boy que l'on dirige va devoir tirer plus vite que son ombre s'il veut découvrir qui se cache derrière l'enlèvement de la fille du shérif. Et croyez-moi, vous risquez d'avoir des surprises...

Les chevaux sont réservés aux ennemis, honteux !

Graphiquement déjà, le jeu adopte une réalisation très particulière qui lui confère un cachet rétro évoquant un peu les vieilles photographies jaunies par le temps. Le rendu reste sobre mais s'apprécie surtout en mouvement puisque les ombres qui recouvrent les éléments du décor sont animées en permanence, donnant un petit effet crayonné fort sympathique. L'environnement sonore est encore plus déstabilisant car, là où on s'attend à une ambiance western classique, on se retrouve avec des mélodies délicieusement rétro que l'on a d'autant plus plaisir à écouter qu'elles se renouvellent constamment malgré le faible nombre de niveaux. Car il ne faut guère plus d'une petite heure pour venir à bout de ces vingt stages avec le premier personnage, à moins que vous n'optiez directement pour le mode Difficile. Attendez-vous quoi qu'il en soit à mourir assez souvent, car même si le jeu est loin d'être insurmontable, la moindre inattention peut vous coûter la vie, et certains passages ne se franchissent qu'après un certain nombre d'essais infructueux. Gunman Clive nous rappelle qu'il fut un temps où les jeux vidéo nous inculquaient l'apprentissage par l'échec, et les nostalgiques de cette époque y trouveront très certainement leur compte.

Ms. Jonhson peut planer avec sa robe, mais le canard aussi...

D'autant qu'en dépit de sa très faible durée de vie, le soft multiplie les bonnes idées à travers un level design ingénieux qui, sans être véritablement inédit, nous donne constamment envie d'aller plus loin pour savoir ce que le prochain stage nous réserve. On a droit ainsi à l'incontournable séquence en chariot, mais aussi à une phase de shoot'em up dans l'espace et même à un niveau où les changements de gravité nous font marcher au plafond, comme dans le mythique Battle of Olympus sorti sur NES en 1990. La progression s'effectue en enchaînant plusieurs séries de quatre zones qui se soldent par un affrontement contre un boss souvent très massif. De base, notre cow-boy dispose d'un pistolet qui envoie des salves de trois boulettes, ce qui s'avère généralement suffisant pour venir à bout des malfrats et autres loups qui jalonnent les niveaux. Mais Clive ne crache pas non plus sur les power-up et on le comprend d'autant mieux que ces derniers améliorent considérablement la puissance de feu du pistolet en envoyant des balles explosives ou en déclenchant des triples tirs. Mais attention, car ces bonus disparaissent immédiatement lorsqu'on se fait toucher, et comme leur apparition est assez aléatoire, mieux vaut éviter de les perdre par inadvertance deux secondes à peine après les avoir récupérés.

Hommage à Battle of Olympus dans cette séquence où l'on marche au plafond.

On peut regretter que le second personnage jouable, en l'occurrence Ms. Johnson et sa robe à froufrous, dispose d'un gameplay aussi proche de celui de Clive. C'est d'ailleurs notre cow-boy qui se fait alors enlever à sa place au tout début du jeu ! Les attributs vestimentaires de la miss lui permettent simplement de planer un court instant dans les airs. Sans doute un clin d'oeil à la princesse Peach dans Super Mario Bros. 2... En revanche, le troisième larron qui se débloque une fois le jeu terminé apporte un réel renouveau dans la manière de jouer, et même les plus vaillants risquent d'avoir du mal à le conduire au terme de l'aventure. Dommage tout de même que les niveaux ne renferment aucun bonus caché susceptible de relancer l'intérêt du jeu à long terme, car si l'on revient dans les stages déjà terminés c'est uniquement dans le but d'améliorer son chrono. Malgré tout, Gunman Clive fait indubitablement partie de ces titres que l'on ne regrette pas d'avoir faits et que l'on a envie de faire découvrir à ses proches, signe qu'il s'agit incontestablement d'une bonne pioche.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Le jeu adopte une réalisation très particulière qui lui confère un cachet rétro évoquant un peu les vieilles photographies jaunies par le temps. Le rendu reste sobre mais s'apprécie surtout en mouvement puisque les ombres qui recouvrent les éléments du décor sont animées en permanence, donnant un petit effet crayonné fort sympathique.

  • Jouabilté 15 /20

    Un gameplay à deux boutons pour un maximum de simplicité. Intuitif et efficace, comme un bon Mega Man, d'autant que le challenge n'est jamais rebutant et que les niveaux se renouvellent constamment.

  • Duree 7 /20

    Le jeu coûte moins de deux euros mais il ne faut guère plus d'une petite heure pour venir à bout des 20 niveaux avec le premier personnage, à moins que vous n'optiez directement pour le mode Difficile. Attendez-vous quoi qu'il en soit à mourir assez souvent, car même si le jeu est loin d'être insurmontable, la moindre inattention peut vous coûter la vie, et certains passages ne se franchissent qu'après un certain nombre d'essais infructueux. Le mode Duck (à débloquer) donnera du fil à retordre aux plus courageux.

  • Son 16 /20

    L'environnement sonore est assez déstabilisant car, là où l'on s'attend à une ambiance western classique, on se retrouve avec des mélodies délicieusement rétro que l'on a d'autant plus plaisir à écouter qu'elles se renouvellent constamment malgré le faible nombre de niveaux.

  • Scénario /

    Le titre prend place au cœur du Far West et le cow-boy que l'on dirige va devoir tirer plus vite que son ombre s'il veut découvrir qui se cache derrière l'enlèvement de la fille du shérif. Et croyez-moi, vous risquez d'avoir des surprises...

Pour une somme dérisoire, Gunman Clive nous offre un condensé de ce qu'on peut attendre de mieux en matière de jeu de plates-formes action old-school. Résolument rétro, le titre est certes très court mais il regorge de bonnes idées et son challenge progressif le destine à tous les publics.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
09 janvier 2013 à 17:21:43
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 09/01/2013 Voir l'historique
Nintendo 3DS Action Plate-Forme Bertil Horberg
  • Partager cette page :
Gunman Clive
3DS iOS Android
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (3)
  • Vidéos (4)
  • Images (167)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Gunman Clive sur 3DS
    -
    3DS
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.