Menu
Beat the Beat : Rhythm Paradise
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Wii / Beat the Beat : Rhythm Paradise sur Wii /

Test Beat the Beat : Rhythm Paradise sur Wii du 05/07/2012

Test : Beat the Beat : Rhythm Paradise
Wii
Beat the Beat : Rhythm Paradise
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juillet 2012 à 16:47:17
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Tous les prix
Prix Support
14.79€ Wii
15.84€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Petite pépite d'ingéniosité sur DS, Rhythm Paradise revient faire souffler un vent de dérision sur Wii avec dans sa besace un nouveau concentré d'épreuves musicales pleines de non-sens et d'inventivité. Si vous en avez marre des softs qui se prennent trop au sérieux, n'hésitez pas une seconde et foncez vous délecter de ce Beat the Beat qui fera date dans l'histoire des jeux musicaux !

Beat the Beat : Rhythm Paradise

Attendu de longue date par les fans du premier opus qui n'auraient raté pour rien au monde sa sortie sur Wii, Beat the Beat : Rhythm Paradise a-t-il réussi à conserver l'esprit décoiffant qui avait fait la renommée de la version DS ? Coupons court au suspense, la réponse est oui. Les développeurs ont bien compris qu'il ne fallait en aucun cas remettre en question le concept de la série, mais plutôt concentrer tous leurs efforts sur la création de nouveaux défis capables de se montrer à la hauteur des épreuves improbables imaginées précédemment.

Beat the Beat : Rhythm Paradise
Beat the Beat s'exprime dans la sobriété.
Ce sont donc cinquante mini-jeux inédits auxquels nous sommes confrontés cette fois-ci, tous caractérisés par la même simplicité de prise en main et la même complexité dès lors qu'il est question de les maîtriser. Très proche d'un Wario Ware dans son esprit, le design général se montre aussi sommaire qu'efficace. Une façon audacieuse de rappeler de manière effrontée qu'il n'est pas forcément nécessaire d'en mettre plein la vue pour faire craquer les joueurs. Le but ici n'est clairement pas d'enjoliver les défis au moyen de décors recherchés n'ayant que peu de rapport avec les thèmes choisis. L'idée est au contraire de mettre à l'épreuve la concentration du joueur en le surprenant à l'aide de situations hautement débiles visant à lui décrocher le rictus qui le fera partir en live avant la fin du défi. On ne s'étonnera donc pas de voir des choses aussi insensées que des cochons se trémoussant sur des fauteuils en cuir pivotants, des aviateurs jouant au badminton dans les nuages, ou un catcheur répondant à une interview n'ayant ni queue ni tête. Même les épreuves les plus basiques se révèlent délirantes dès lors qu'on y greffe la bande-son. Entre les chansons mémorables signées par le groupe pop japonais TSUNKU, les thèmes rythmés qui restent bien dans la tête et les bruitages ridicules à souhait, on en redemande ! La mouture européenne nous laisse même le choix entre les voix anglaises ou japonaises, ce qui est loin d'être anecdotique quand on voit les différences obtenues sur certains mini-jeux. On ne regrette donc pas vraiment l'absence de doublage français, présent pourtant dans l'opus original sur DS, les voix japonaises étant, d'une manière générale, plus drôles et donc plus adaptées.

Beat the Beat : Rhythm Paradise
Gonflez les biceps du mannequin au moment de la frappe.
Les concepts les plus simples étant souvent les plus difficiles à expliquer, on se contentera de résumer le principe de Beat the Beat : Rhythm Paradise à l'aide d'un exemple concret. Dans chacun des défis qu'il propose, le titre nous met directement en situation via un mini-tutorial qu'il est toujours possible de zapper. La manière dont on va devoir réagir durant le mini-jeu nous est expliquée en quelques mots, et lorsqu'on a validé trois fois les exercices, on enchaîne directement avec l'épreuve en elle-même. Bien sûr, la phase de tutorial ne nous prépare pas à tous les changements de rythme qui nous attendent, d'autant que la musique vient toujours chambouler la donne à sa façon. Le plus appréciable est que le défi n'est jamais parasité par des indices visuels évaluant nos performances au fil de la musique et que le soft ne nous arrête pas lorsqu'on commet trop de fautes. On peut donc aller tranquillement jusqu'au bout du défi pour y revenir ensuite autant de fois qu'il le faut pour obtenir le score permettant d'accéder à l'épreuve suivante. Les erreurs sont indiquées de manière subtile et amusante au travers du faciès des personnages qui vous lancent un regard noir lorsque vous dérapez ou via des bruitages annonçant clairement la bévue. De plus, le tutorial inclut une fonction démo qui permet d'avoir un aperçu clair de ce qu'on attend de nous lorsqu'on est complètement perdu dans le tempo. Le joueur ne peut donc s'en prendre qu'à lui-même en cas d'échec, ce qui s'avère extrêmement motivant pour persévérer. On regrettera juste que l'évaluation de nos performances ne soit pas indiquée de manière plus précise en solo, d'autant que certains jugements semblent parfois manquer de cohérence.

Beat the Beat : Rhythm Paradise
Là on nous cache carrément la vue pour nous déconcentrer !
Le point culminant de la progression est atteint à chaque fois que l'on accède à un remix, au terme des quatre derniers jeux validés. Ces medley impliquent une bonne maîtrise de ces derniers puisqu'il faut retrouver le bon rythme à chaque fois que l'on passe d'une épreuve à une autre. Autant dire que les premiers essais ne sont généralement qu'un prétexte pour apprécier la manière délectable dont se combinent des défis qui n'ont souvent rien à voir entre eux, incorporés pourtant au sein d'une même musique propice à de multiples variations de tempo. De véritables moments d'anthologie, surtout quand ils font intervenir des épreuves aux situations réellement burlesques, chaque thème étant altéré de façon souvent surprenante... La bonne surprise réside dans le mode deux joueurs qui se débloque assez rapidement et qui marque l'arrivée, pour la première fois dans la série, de défis en multi. Il s'agit à la fois de compétition et de coopération puisque les deux joueurs doivent s'efforcer de maintenir le rythme simultanément ou à tour de rôle, au gré de la mélodie, les scores s'additionnant au final pour déterminer si l'épreuve est validée ou non. La performance est donc évaluée de manière plus précise qu'en solo, chacun pouvant comparer sa maîtrise du rythme avec celle de son acolyte tout en essayant d'empocher le meilleur bonus de coordination. Dommage que les mini-jeux en duo ne soient que des variantes de celles du mode solo et qu'il n'y en ait pas davantage, car les parties en multi constituent un argument de poids en faveur de cet épisode. Beat the Beat n'a heureusement pas besoin de cela pour mériter tous les égards et sa sortie pourrait bien donner envie à certains de (re)découvrir le premier Rhythm Paradise sur DS.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Si, sur la plupart des épreuves proposées, le design délirant et stylisé fait mouche, certaines auraient mérité davantage d'attention et d'inspiration pour se montrer réellement efficaces sur le plan visuel. Malgré tout, impossible de rester de marbre devant les situations improbables qui n'ont pour but que de perturber notre concentration.

  • Jouabilité 16 /20

    Encore plus accessible que le gameplay tactile de la version DS, le maniement de Beat the Beat ne fait intervenir que deux boutons et se montre aussi simple à découvrir que délicat à maîtriser. Votre sens du rythme sera évalué de manière intraitable, à la nanoseconde près !

  • Durée de vie 15 /20

    Si le challenge est bien présent tout au long du jeu, on débloque tout de même assez vite la cinquantaine de défis et de remix qui compose le cœur du soft. En revanche, l'accès aux jeux bonus est réservé aux plus persévérants, capables d'accumuler suffisamment de médailles en visant les scores parfaits. Le mode deux joueurs aurait pu relancer considérablement l'intérêt du titre à long terme si le nombre d'épreuves avait été plus élevé.

  • Bande son 18 /20

    La bande-son est évidemment indissociable du gameplay de Beat the Beat et donne lieu à des thèmes mémorables. Les musiques sont signées par le groupe pop japonais TSUNKU et on a le choix entre les voix anglaises ou japonaises, ces dernières étant souvent les plus drôles.

  • Scénario /

A l'image du premier volet sorti sur DS, Beat the Beat : Rhythm Paradise compte parmi ces titres qui marquent la vie d'un joueur. Concentré absolu d'humour et d'inventivité, cet épisode Wii saura dérider n'importe quel individu un tant soit peu sensible aux jeux de rythme. Impossible de garder son sérieux devant les situations improbables, les musiques délirantes et le design loufoque qui caractérisent les défis de ce soft qui fait figure de véritable ovni dans la catégorie des jeux musicaux !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juillet 2012 à 16:47:17
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 05/07/2012
Wii Rythme Nintendo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce