Test Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Faisant suite à la mouture Wii, la version 3DS de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 entend bien s'adresser à un plus large public. De fait, s'il s'agit toujours de multi-épreuves, le tout se paye des allures de party-game avec ses disciplines ressemblant beaucoup plus à des mini-jeux. Est-ce un bien, est-ce un mal ? A vous de voir...

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012

Puisque c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confiotes, il n'y a pas vraiment de raison de changer une formule gagnante. Ainsi, la structure de ce nouveau Mario & Sonic est grandement similaire à celle de ses prédécesseurs. De fait, on y retrouve le mode Olympique (pour un ou plusieurs joueurs) et le mode Histoire. Sans grande surprise, ce dernier s'avère une fois encore des plus médiocres. Totalement inutile, car basé sur une histoire inintéressante, le tout n'est en fait constitué que de plusieurs chapitres durant lesquels l'histoire évoluera et où on pourra affronter quelques sbires du docteur Eggman par le biais d'épreuves sportives. Sachant que les séquences de parlote sont longues et soporifiques et que toutes les épreuves sont issues du mode Olympique, on ne voit donc pas trop ce qui nous pousserait à continuer dans cette voie-là. Sûrement pas les bonus qui feront davantage rire qu'autre chose. Il faut dire qu'entre des badges et des médailles, le tout fait un peu pitié.

Test Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 Nintendo 3DS - Screenshot 218Le taekwondo a des allures d'affrontement de super-guerriers.

Ne pouvant donc compter sur ses bonus et son histoire, ce Mario & Sonic mise principalement sur ses 57 épreuves pour appâter le chaland. Si on survole son contenu, il y a en effet de quoi faire vu que lesdites épreuves englobent la plupart des disciplines olympiques. Réparties sur 11 catégories, on y trouve pêle-mêle de l'haltérophilie, du tir, de l'équitation ou bien encore du cyclisme. Suivent, les épreuves de gymnastique, les sports de contact, les sports en salles et en plein air, les sports nautiques et enfin plusieurs épreuves d'athlétisme. Vu sous cet angle, on aura donc tôt fait de se frotter les mains d'autant qu'il est possible de jouer avec trois amis. Certes sauf que comme on pouvait s'y attendre, toutes les épreuves ne se valent pas. Ainsi, bien qu'elles usent habilement des capacités de la 3DS, beaucoup d'entre elles s'avèrent tellement simplistes que l'interaction qui en résulte se limite à appuyer sur un bouton au bon moment. Du coup, certaines épreuves ne sont ni plus ni moins que des mini-jeux grossiers sans grand intérêt à l'image du Marathon où vous devrez simplement appuyer sur A pour attraper une bouteille d'eau sur une table. Bien entendu, celle-ci n'est pas représentative de l'ensemble des épreuves mais au final, on y trouve du bon et du moins bon.

Test Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 Nintendo 3DS - Screenshot 219Pour un peu, on se croirait dans Mario Kart.

En somme, si les mini-jeux durant lesquels on devra simplement souffler, tapoter ou pencher la console, ne sont pas forcément les plus intéressants, on trouvera au final de quoi s'amuser. Ce qui est également original vient du gameplay de quelques épreuves pour le moins surprenant qui met en exergue la coordination de nos mouvements. Par exemple, lors du 1500m, il faudra alterner entre la croix de direction et les boutons d'action pour courir et changer de couloir. La voile biplace vous demandera quant à elle de souffler dans le micro de la portable pour produire du vent et bouger en même temps votre embarcation pour essayer de profiter de zones d'accélération. Au final, si on appréciera ces disciplines, on regrettera un peu que l'équilibre «mini-jeux» / «vraies» épreuves ne soit pas mieux calibré. Si en l'état, le tout se destine plus aux amateurs de party-games que de multi-épreuves, il sera tout de même possible de se faire un medley d'une vingtaine d'épreuves en fonction de ses goûts. Bonne idée car entre le lancer de javelot, des séquences de tirs au but, du ping-pong, de la poutre, du judo, du beach-volley ou du 100m brasse, vous arriverez sûrement à trouver une combinaison qui vous correspond. En somme, si la convivialité est au rendez-vous, on pourra regretter que Sega n'ait pas réussi à faire aussi bien qu'avec Mario & Sonic aux Jeux Olympiques d'Hiver tout en gardant cette optique grand public. L'originalité a parfois du bon mais quand elle altère un concept de base, on doutera un peu plus de son efficacité surtout quand elle rime avec simplicité.

Logan, le 17 février 2012

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Dans la veine des précédents épisodes, cet opus 3DS affiche des graphismes propres, colorés et plutôt agréables. Rien de fabuleux en soi même si la pléthore d'épreuves proposées permet de profiter d'autant d'environnements différents.

  • Jouabilité 14/20

    Difficile d'émettre un jugement net et tranché dans le sens où beaucoup d'épreuves sympatoches côtoient des moins bonnes. D'ailleurs, vu l'extrême simplicité du gameplay, on parlera plus facilement de mini-jeux. Dans l'absolu, on n'aura donc aucun mal à maîtriser le gameplay qui use habilement de toutes les fonctionnalités de la console mais d'un autre côté, on restera dubitatif devant certaines épreuves ne durant pas plus de 10 secondes et se basant sur une interaction des plus limitées.

  • Durée de vie 15/20

    Sur ce point, c'est du tout bon surtout si vous avez trois amis sous la main. Bien que le mode Histoire soit une fois encore totalement inutile, on ressortira facilement sa cartouche pour se faire de petits tournois entre potes d'autant qu'il est possible de faire un medley des épreuves qu'on veut disputer.

  • Bande son 12/20

    Les digits vocales sont limitées tout comme la gamme de bruitages et les musiques qui n'ont rien d'exceptionnel. Du contractuel en gros.

  • Scénario

    Il faudrait vraiment que SEGA arrête de nous refourguer un mode Histoire qui se veut de moins en moins intéressant d'année en année. Le concept a beau changer, le résultat reste le même. Cette fois, le tout n'est constitué que d'une succession de cinématiques longues et inintéressantes nous narrant une histoire insipide, tout ceci afin de nous balancer les épreuves dont on peut profiter dans le mode principal.

  • Note Générale13/20

    Avec ses allures de party-game, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 s'avère plus grand public que ses prédécesseurs. Affichant un gameplay qu'on qualifiera de simpliste, le titre gagne en convivialité ce qu'il perd en challenge et en interactivité. De fait, l'orientation ne plaira pas à tous même s'il est indéniable qu'il y a moyen de s'amuser à plusieurs. Maintenant, entre un mode Histoire inutile, des bonus à débloquer qui le sont tout autant et pas mal d'épreuves inintéressantes, il sera difficile de conseiller sans détour ce jeu qu'on pourrait presque qualifier d'hybride. Original, complet et accessible, ce Mario & Sonic n'en reste pas moins entre deux eaux et selon vos attentes, vous mouillerez plus ou moins le maillot.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 14/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Sega
  • Développeur : Sega
  • Type : Sport
  • Multijoueurs : 2 à 4 joueurs
  • Sortie France : 10 février 2012
    (2ème trimestre 2012 aux Etats-Unis - 2ème trimestre 2012 au Japon)
  • Version : Textes en français, voix en anglais
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 - Wii
Mots-clefs : Mario & Sonic aux Jeux Olympiques 2012, Mario et Sonic aux Jeux Olympiques 2012, Mario and Sonic at the London 2012 Olympic Games Mario & Sonic at the London 2012 Olympic Games