Menu
Under Siege
  • PS3
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Under Siege
PS3
Under Siege
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 juin 2011 à 17:15:22
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.6/20
Partager sur :

Annoncé initialement pour la fin du mois d'avril, le jeu de stratégie Under Siege s'était en fait esquivé lâchement au tout dernier moment avant de voir son support d'accueil partir en sucette sous les coups de boutoirs d'une horde de vils hackers. Effectivement destiné au PSN, le titre de Seed Studios est tout de même parvenu à retrouver son chemin et peut maintenant être téléchargé sur le service online de Sony contre une quinzaine d'euros (9 pour les abonnés au PSN Plus). Mais la question, c'est maintenant de savoir si le jeu en vaut la chandelle.

Under Siege

Comme tant d'autres avant lui, Under Siege nous entraîne dans un univers fonctionnant sur des bases issues de l'heroïc-fantasy pure et dure, mais auxquelles ont toutefois été rajoutées quelques machines futuristes. Il est en effet question de la lutte entre la Citadelle, une vaste cité humaine régie par un héros devenu tyran, et un groupe de résistants décidés à vivre leur vie de leur côté, sans avoir à rendre compte à personne. A cela se greffent en outre les interventions récurrentes d'autres races belliqueuses et de créatures plus ou moins démoniaques habituelles dans ce genre de soft. Cela dit, Seed Studios ne cherche jamais vraiment à tirer parti de son univers et se contente d'une narration minimaliste qui n'aborde que très superficiellement les différents thèmes avancés. Ainsi devra-t-on se satisfaire de quelques lignes de texte à travers lesquelles les 3 principaux héros de l'aventure, à savoir Eirik, Kari et Asgeir, tenteront vaguement de nous expliquer leurs objectifs.

Under Siege
Un petit côté Bataille pour la Terre du Milieu II, n'est-ce pas ?
Bref, si l'on attendait pas le jeu pour son background, nous avions tout de même de bons espoirs pour son gameplay. En effet, les quelques vidéos diffusées laissaient entrevoir une action nerveuse, associée à une jouabilité efficace. Et pour le coup, Under Siege remplit plutôt bien son contrat, que l'on décide de se lancer au combat en utilisant une manette ou en se servant du fameux Playstation Move. Car oui, le titre est bel et bien compatible avec le fameux système de reconnaissance de mouvements de la console. Cela dit, si ce dispositif est fonctionnel, il ne renforce pas particulièrement l'immersion, pas plus que la précision, vu qu'il faudra évidemment gesticuler un peu pour pointer le curseur à l'écran. Mais dans tous les cas, vous n'aurez aucune difficulté à créer des groupes d'unités (qui seront ensuite assignés aux touches de la croix directionnelle), à donner des ordres contextuels (en gros, se déplacer et attaquer) ou à activer les pouvoirs spéciaux grâce à un trio de boutons. Cela peut vous paraître léger, mais c'est en fait idéal dans le cas qui nous intéresse puisque Under Siege prend plutôt des airs de hack'n slash tactique que de véritable jeu de stratégie.

Under Siege
Les personnages ont tous des visages assez poupins.
En effet, ici, point de construction de bases ni de collecte de ressources. Le but de la plupart des missions consiste généralement à traverser une carte remplie d'ennemis avec la poignée d'unités que vous aurez choisie en début de partie. Au début, vous devrez vous contenter de petites escouades d'épéistes et d'archers, puis, au fil de la progression et de l'état de vos finances, vous pourrez recruter des troupes plus avancées, comme un gros balourd doté d'un petit canon portatif, des mages ou même une sorte de mécha à vapeur. En outre, sachez que vos troupes gagneront de l'expérience au fil des batailles, deviendront donc plus efficaces et développeront pour la plupart de nouvelles capacités spéciales. Si dès le début, les épéistes pourront forcer les adversaires à les attaquer (afin de préserver vos troupes de jets notamment), ils apprendront par la suite à adopter une formation défensive qui minimisera les dommages subis, en même temps que leur vitesse de déplacement. Les archers quant à eux, auront tout d'abord la possibilité de soigner les unités à proximité avant de pouvoir lâcher des flèches enflammées sur leurs infortunées victimes.

Under Siege
En fouinant dans les recoins de chaque carte, vous pourrez dénicher des coffres ainsi que des potions.
Certes, tout cela est fort sympathique, mais le fait est que Under Siege ne propose que 9 types de combattants différents, ce qui fait tout de même assez léger. Heureusement, l'équilibre entre ces troupes apparaît tout simplement parfait, obligeant le joueur à exploiter à fond les spécificités et les pouvoirs de chacune pour espérer traverser des niveaux assez costauds, qui ne permettent généralement pas la moindre erreur, et ce même en mode Normal. Entendons-nous bien, si le soft n'est pas très riche en termes de contenu et de possibilités, il réserve toutefois un challenge très relevé aux petits tacticiens en herbe et même aux joueurs plus expérimentés. Il n'est d'ailleurs pas rare de devoir recommencer une mission plusieurs fois avant d'obtenir la victoire. Ce dernier aspect s'explique en outre par le fait que le soft ne permet pas de sauvegarde en cours de mission et vous force systématiquement à reprendre chaque stage depuis le début en cas de branlée. Là pour le coup, on se demande si les développeurs n'ont pas voulu pousser un peu trop artificiellement le trip hardcore.

Under Siege
L'exploration permet aussi de trouver des spots bien pratiques pour éclaircir les rangs de l'ennemi avant un assaut.
Bon, jusque-là, Under Siege semble quand même bien tenir la route, mais malheureusement, il souffre également d'un bon nombre de problèmes qui l'empêchent au final de s'exprimer à plein, et donc d'être vraiment apprécié par le joueur. Si on tolérera facilement l'absence de carte générale compte tenu de l'optique particulière du jeu (des escarmouches entre des poignées de soldats), on tolérera bien moins facilement, les méchantes saccades, les gels d'écran forçant à relancer la console ou le pathfinding catastrophique ! Dans les tous premiers niveaux, qui restent encore assez gentillets, on voit souvent des pauvres fantassins tourner sur eux-mêmes pendant plusieurs secondes, comme des labradors cherchant un coin pour se coucher ou pour libérer enfin leur anus dilaté. Du coup, lorsqu'on finit par s'attaquer aux niveaux plus avancés, on aura parfois autant l'impression de se battre contre un ennemi en large surnombre que contre les endives qui nous servent de soldats. Tout ceci est vraiment dommage, car le titre ne manque pas d'arguments et s'il n'est pas totalement impraticable, il s'avère de fait plus frustrant qu'il ne le voudrait.

Under Siege
Under Siege intégre également un éditeur en anglais, complet mais délicat à utiliser.
Néanmoins, si ces lourds défauts ne vous rebutent pas, sachez que la campagne pourra vous retenir pendant un bon moment et vous préparer à tâter convenablement du multijoueur. Praticable aussi bien en ligne qu'à deux en écran splitté, ce dernier aligne les classiques modes Match à Mort, Arène et Coopération. L'ensemble se révèle d'ailleurs assez agréable, même si le fait de se faire exploser en moins de 30 secondes car on n'aura tout simplement pas choisi d'utiliser les bonnes troupes est assez agaçant. Pour terminer, Under Siege a tout de même le bon goût d'intégrer un éditeur de cartes complet qui permettra aux plus patients de créer des missions et de les partager en ligne. On notera toutefois que ce dernier n'est disponible qu'en anglais et qu'il reste assez délicat à utiliser, ce qui risque de réduire sensiblement le nombre de joueurs susceptibles de s'y intéresser.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Under Siege est doté d'un rendu propre mais franchement générique, avec des unités certes reconnaissables, mais peu inspirées. Même combat pour les décors, qui tapent dans les montagnes enneigées, les marais putrides et les déserts... Eh bien, désertiques. La note sanctionne en outre quelques problèmes techniques tels que les méchantes saccades dont souffre occasionnellement le jeu ainsi que les gels d'écran qui obligent parfois à relancer la console.

  • Jouabilité 12 /20

    Dans ce domaine, Under Siege est capable de tout. Le soft déploie ainsi une jouabilité efficace - très bien adaptée à la manette ou au Playstation Move – associée à de solides mécaniques de jeu, poussant souvent le joueur a réfléchir et à réagir très vite, sous peine de défaite éclair. Clairement, le but était ici de produire un jeu rapide et nerveux demandant un bon sens tactique, sans pour autant se perdre dans une multitude de paramètres. En résulte un soft plutôt hardcore qui aurait vraiment pu se montrer très intéressant s'il n'avait pas été tiré en arrière pas des soucis grossiers de pathfinding et des problèmes techniques. Dommage.

  • Durée de vie 15 /20

    Le titre offre une campagne plutôt solide qui nécessitera souvent de reprendre une mission plusieurs fois avant d'obtenir la victoire. Pour le reste, Under Siege propose un multijoueur complet et efficace ainsi qu'un éditeur de missions en anglais dont l'utilisation se révèle plutôt compliquée.

  • Bande son 12 /20

    Des musiques martiales sans âme tentant maladroitement de se donner des airs de Seigneur des Anneaux et des bruitages corrects s'associent pour former la bande-son de Under Siege.

  • Scénario 9 /20

    Les développeurs n'ont manifestement pas cherché à exploiter un univers qui de toute façon, partait sur des bases extrêmement convenues. Des monstres, des mages, une faction d'opprimés humains qui affrontent les troupes d'un tyran et quelques engins steampunks pas très inspirés, voilà tout ce qui ressort du jeu.

Plus proche d'un hack'n slash tactique que d'un STR pur et dur, Under Siege aurait sans doute mérité une meilleure note s'il n'avait pas souffert de quelques bugs grossiers et de méchantes maladresses indignes d'un titre récent. C'est d'autant plus dommage qu'en ce qui concerne la prise en main, le soft se montre tout à fait exemplaire, et ce, que l'on opte pour la manette classique ou pour le Playstation Move. On ressort donc déçu de l'expérience, tout en espérant qu'un patch vienne un jour améliorer la donne, mais à l'heure où nous écrivons ces lignes, le jeu de Seed Studios ne mérite peut-être pas son prix.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 juin 2011 à 17:15:22
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.6/20
Mis à jour le 16/06/2011
PlayStation 3 Stratégie Tactique Seed Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live