Menu
Shift 2 Unleashed
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Shift 2 Unleashed
360
Shift 2 Unleashed
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 mars 2011 à 09:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (158)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Tous les prix
Prix Support
6.06€ PC
9.99€ PC
10.74€ 360
16.04€ 360
19.79€ PS3
21.79€ PS3
Voir toutes les offres
Partager sur :

Ne l'appelez plus Need for Speed ! C'est le message passé par Electronic Arts au tout début de sa communication autour de cette suite de Need for Speed Shift. Il faudra désormais faire une distinction claire et précise entre cette "nouvelle" série, axée "simulation" et les NFS traditionnels, beaucoup moins sérieux. De là à conclure qu'un concurrent à Gran Turismo et Forza est né...

Shift 2 Unleashed

Need for Speed Shift, bien accueilli par les joueurs sans pour autant avoir marqué le monde de la course auto virtuelle, doit notamment son succès à la fameuse caméra cockpit dynamique, censée épuiser le joueur comme s'il était un véritable pilote. Sa suite n'a d'autre ambition que d'emboîter le pas, en poussant le délire encore plus loin. Plus qu'une vue intérieure qui a la tremblote, Shift 2 Unleashed propose donc une caméra casque qui veut reproduire fidèlement les mouvements volontaires ou non, de la tête d'un pilote lorsqu'il court. Ainsi, qu'il s'agisse des changements d'angle permettant de mieux apprécier les virages ou des violents va-et-vient d'avant en arrière provoqués par l'encaissement des G, tout est simulé du mieux possible. Si l'effet n'est plus aussi surprenant aujourd'hui, il demeure ce qui se fait de mieux en la matière, la majeure partie des simulations auto optant pour une caméra fixe, certes, plus jouable mais franchement moins immersive. On note également qu'à grande vitesse, la vue du pilote se floute, sans doute exagérément mais là encore, l'impression de dépasser les limites est grisante et on aime retarder le freinage pour profiter de ces excellentes sensations...

Shift 2 Unleashed
L'effet de flou est un chouia exagéré, surtout à cette vitesse...
… jusqu'à l'accident. Tout de suite moins crédible voire carrément pénible, l'effet "noir et blanc" n'apporte franchement rien, si ce n'est l'impression de se perdre sur la piste, même pour une petite touchette contre le rail de sécurité. Accompagné d'un violent bruitage, là encore en partie loupé, ce genre de passage a au moins le mérite de faire en sorte que le joueur haïsse l'erreur. D'ailleurs, Shift 2 Unleashed a un côté hardcore auquel on ne s'attendait pas. Pourtant, on ne pas franchement dire que cet opus est plus réaliste que son aîné ou que la conduite penche encore plus du côté simulation. En effet, malgré leur profil pas franchement off-road, les voitures de Shift 2 n'ont aucun mal à rouler aussi vite dans l'herbe que sur le bitume, ce qui incitera les bourrins de base à couper sans risque (si ce n'est d'être exlcu à la quatrième pénalité mais là, ce n'est même plus du bourrinisme...). Mais malgré ça, Shift 2 est par moments hardcore, pourquoi ? Tout simplement parce que les développeurs ont tenu à compliquer la conduite gratuitement, en ne donnant pas le droit à l'erreur. Pire, une certaine latence pourrit complètement la direction. Le résultat de tout ça, c'est l'impression de conduire sur des œufs et de devoir ralentir plus qu'il ne faut pendant que l'IA, elle, ne commet quasiment jamais d'erreur. Evidemment, en activant toutes les aides et en optant pour un niveau de difficulté médiocre, ces sensations-là disparaîtront. En même temps que toutes les autres.

Shift 2 Unleashed
L'XP se gagne en tenant la trajectoire idéale, en maîtrisant les virages et en squattant la tête de course.
L'IA, parlons-en, puisqu'elle alterne le bon et le moins bon, entre un niveau cohérent et régulier d'une part et une forte tendance à vous rentrer dans le lard de l'autre. Ainsi, si l'on apprécie grandement que la moindre erreur soit quasi éliminatoire (ce qui, mine de rien, est rarissime dans les simulations auto), on peste souvent contre ce comportement inexplicable, notamment en entrée de virage. Aussi, même lorsqu'elle est battue d'avance sur un dépassement ou à l'accélération, l'IA va toujours suivre la trajectoire qu'elle s'est fixée, quitte à ce que les deux voitures partent au tapis. Dommage pour un titre censé être axé simulation. On retient tout de même toute cette difficulté à remonter une place en cas d'accident, ce qui corse sérieusement le challenge et c'est tant mieux. Toutefois, la majeure partie du temps, cela vous obligera carrément à recommencer la course puisqu'on ne trouve aucun flashback destructeur dans Shift 2. Au moins, on ne pourra pas reprocher aux développeurs du jeu d'y être allé de main morte en termes de réalisme ! Rien que pour ça, Shift 2 vaut le coup d'être essayé puisque sans rien inventer, il demeure un titre bourré de personnalité. Cela couplé à l'immersion apportée par la vue casque (au contraire de la vue externe, assez quelconque), on obtient un titre à essayer impérativement, rien que pour l'impression de suer à la place du pilote, rien que pour ce moteur physique des plus efficaces.

Shift 2 Unleashed
Les vues intérieures manquent cruellement de finition.
D'ailleurs, s'il est saisissant pour tout ce qu'il apporte de secousses en vue intérieure, le moteur physique est moins réaliste quand il s'agit de simuler un contact entre deux voitures. A l'inverse, les accidents "en solo" sont tout de suite plus crédibles puisqu'au lieu de rebondir bêtement d'un rail à l'autre, la voiture subit de plein fouet les dommages d'une collision, grâce à un transfert de masse franchement bien rendu. Les dégâts ne sont d'ailleurs pas qu'esthétiques puisque c'est tout le châssis qui est déséquilibré suite à un accident, rendant parfois la conduite impossible au point de devoir rebooter immédiatement. On n'aura jamais autant recommencé de courses dans un jeu du genre ! Idée originale des développeurs, le joueur a la possibilité de modifier le HUD à sa guise et même de constater en temps réel l'usure de ses pneus. Si, comme mentionné plus haut, rouler dans l'herbe n'a pas d'impact direct sur le comportement de la voiture, cela fume évidemment beaucoup plus vite les pneumatiques. Sur une course de trois tours, l'effet est souvent imperceptible mais si vous multipliez les sorties de piste, maintenir la voiture dans la trajectoire idéale tiendra du prodige. Un nouveau point qui place Shift 2 bien au dessus de pas mal de jeux de courses ne simulant l'usure des pneus que sur de longues distances.

Shift 2 Unleashed
Le HUD est modifiable selon les préférences des joueurs.
Le mode Carrière de Shift 2 Unleashed est de son côté la plus grosse déception du jeu. Manque de chance, en solo, c'est à peu près tout ce qui nous est proposé... Le titre enchaîne les fausses notes entre une interface lourde et peu lisible, des temps de chargement trop nombreux, des cinématiques très bobos et surtout, une architecture globale bancale tournant autour de trop peu de circuits. Bien qu'on nous promettait une liste de tracés ahurissante, une fois les variantes mises de côté, on squatte continuellement les mêmes circuits. De jour, de nuit, avec telle portion, sans telle autre portion, etc. Heureusement, le système d'XP est là pour remonter le niveau puisqu'il incite continuellement le joueur à rouler le plus sérieusement possible, en respectant la trajectoire idéale, en négociant les virages à la perfection, en restant en tête le plus longtemps possible, etc. Tout est pensé de sorte à ce que chaque nouvelle course soit un défi supplémentaire mais la progression est floue, le prix des bagnoles astronomique et l'impression d'évoluer discutable. Dommage car à l'instar d'un Gran Turismo, Shift 2 Unleashed se pare d'un garage vraiment bien fichu, permettant de choisir pièce par pièce quels éléments acheter et installer. Les réglages eux aussi peuvent être édités à souhait, tout comme l'aspect esthétique des caisses achetées ou remportées. A ce niveau, Shift 2 sait se montrer exhaustif, on regrette donc qu'aucun effort n'ait été fait sur cette triste interface. Petit mot enfin sur le drift, qu'on pensait bien dispensable à ce titre et qui ne fait guère mieux que ses prédécesseurs en la matière en rendant une copie brouillonne et un gameplay à se taper la tête contre les murs.

Shift 2 Unleashed
Admirez la qualité du rétroviseur...
Shift 2 Unleashed profite de la nouvelle arme des jeux de courses made in Electronic Arts, à savoir Autolog. Comme dans Hot Pursuit, cette interface multijoueur fait le lien entre vous et vos amis. Le principe est donc le même, vous disposez d'un mur actualisé en continu selon vos performances et selon ce que vous y diffusez. Ainsi, les autres joueurs peuvent vous défier via cette interface et effacer votre nom d'un record qu'ils font tomber. Vous êtes également au courant en temps réel des succès ou trophées qu'ils débloquent ou de leur activité immédiate dans le jeu. Evidemment, le partage de photos (capturées in-game par vos soins) et vidéos y est possible, tout comme la comparaison de stats entre les différents profils de pilote. Tout ça pour dire que le multijoueur de Shift 2 tient autant son intérêt d'Autolog que des courses en ligne, pouvant accueillir jusqu'à 12 joueurs simultanément. Encore heureux puisque de son côté, l'écran splitté a tout simplement été zappé...

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    En sachant la vue intérieure au centre du gameplay de son bébé, Slightly Mad Studios aurait pu soigner davantage les habitacles de ses voitures. Si, en termes de sensations et de moteur physique, on ne peut quasiment rien reprocher à Shift 2, la technique quant à elle ne suit pas toujours. Les intérieurs sont généralement vides et l'aliasing et le clipping trop présents sur les contours et les arrière-plans. La modélisation des caisses est elle aussi perfectible mais l'ensemble s'en tire honorablement, avec des tracés réussis et une gestion des courses de nuit parfaitement maîtrisée.

  • Jouabilité 14 /20

    Le gameplay a été compliqué gratuitement, sans pour autant gagner en réalisme à tous les étages. Certes, ce Shift 2 penche sérieusement du côté simulation, grâce à la gestion de tout un tas de paramètres et à une customisation et des réglages mécaniques très poussés. Toutefois, le comportement des voitures n'est pas toujours exempt de tout reproche, comme celui de l'IA. En résumé, cet opus est moins accessible que son aîné sans pour autant être deux fois plus réaliste.

  • Durée de vie 14 /20

    Bien qu'il compte un paquet de modèles (une centaine), Shift 2 n'exploite pas entièrement ce garage, la faute à un mode Carrière pas franchement prenant. De plus, le prix des voitures hyper onéreux n'aide pas, à moins que vous passiez par les micro-paiements proposés par l'interface... Le multi en ligne est de son côté bien loti mais l'écran splitté est une fois de plus oublié...

  • Bande son 16 /20

    Un très gros travail a été fait sur les sonorités des moteurs et bien au-delà. Au point qu'on ait parfois le sentiment d'être sous le capot plus que derrière le volant... Une exagération qui ne gâte toutefois pas le plaisir qu'on a à entendre vrombir les différents modèles.

  • Scénario /

Shift 2 Unleashed s'invite au rayon des simulations consoles et joue quasiment dans la même cour qu'un Forza Motorsport. Plus exigeant que son prédécesseur, le jeu développé par Slightly Mad Studios propose des courses épuisantes durant lesquelles la moindre erreur est immédiatement sanctionnée. Grâce à sa vue casque hyper immersive, Shift 2 a de sérieux atouts à faire valoir face à des simulations souvent plates en termes de sensations. Toutefois, la difficulté gonflée gratuitement et la médiocrité du mode Carrière sont deux accrocs de taille qui rebuteront pas mal de joueurs. Les joueurs lassés par les Forza et autres Gran Turismo auront toutefois tout intérêt à essayer Shift 2 qui demeure un titre accrocheur.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 mars 2011 à 09:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (158)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 29/03/2011
Xbox 360 Course Electronic Arts Slightly Mad Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : E3 : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce