Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Wii / Metroid : Other M sur Wii /

Test Metroid : Other M sur Wii du 03/09/2010

Test : Metroid Other M
Wii

Trois ans après Metroid Prime : Corruption, Metroid Other M débarque avec des promesses plein la besace. Un scénario plus poussé, un gameplay original, une mise en scène décoiffante, tant d'éléments qui nous ont laissés rêveurs pendant des mois devant les superbes images du jeu. Mais aujourd'hui, le titre de Nintendo et Team Ninja est dans les étals, et vous vous demandez tous quel est le verdict... Suivez le guide.

Rares sont les jeux qui ont été aussi attendus au tournant que ce Metroid Other M. Il faut dire qu'avant même sa sortie, le titre avait de quoi intriguer dans de nombreux domaines. Alors que les fans sont souvent divisés entre les adorateurs des épisodes 2D et ceux qui ne jurent que par les Prime, Other M venait se positionner comme un mélange des deux. Plus incroyable encore, alors que la série est unanimement reconnue pour son côté exploration qu'il aura lui-même inventé, le choix de Nintendo de le faire développer par la Team Ninja, plutôt spécialisée dans les jeux d'action/combat (Dead or Alive, Ninja Gaiden), avait de quoi laisser pantois. C'est donc avec une certaine appréhension, les mains fébriles et le coeur battant, que nous nous emparons de la manette pour nous plonger dans l'histoire.

Les scènes cinématiques sont d'une qualité absolument jamais vu sur Wii.

Juste après les événements de Super Metroid, Samus Aran reste profondément marquée par la mort de la larve métroïde qui lui a sauvé la vie. Elle se rend compte qu'elle avait finalement développé des sentiments mère-fils avec cet être pourtant si primitif, qui s'est d'ailleurs sacrifié pour elle par pur instinct de protection. Alors qu'elle est toujours en pleine remise en question, elle reçoit un signal de détresse venant de la Station-Bouteille, un centre de recherche naviguant près de sa position. Arrivée sur place, elle va vite découvrir que des hommes de la Fédération Galactique ont eux aussi répondu à l'appel, dont Adam Malkovich, son ancien supérieur qu'elle considère comme son père adoptif. Premier choc, Samus parle ! Elle qui était pratiquement muette depuis ses premières aventures se livre enfin. D'ailleurs, la chasseuse de primes n'hésite pas à parler de ce qu'elle ressent dans quelques monologues. Si c'est une grosse avancée, surtout pour un jeu Nintendo (Mario et Link sont à quelques exclamations près, encore muets), on s'aperçoit aussi que Samus est émotionnellement beaucoup plus faible que l'on pouvait le penser. Une véritable éponge à sentiments qui en étonnera plus d'un, elle qui nous semblait si redoutable et insensible à l'époque de son mutisme.

Qui veut lui faire un bisou ?

Rassurez-vous toutefois, elle ne passera pas non plus toute l'aventure à nous raconter sa vie. Elle reste une chasseuse de primes prête à en découdre avec toute la vermine qu'elle rencontrera. Wiimote en mains à l'horizontale façon NES, la première chose qui nous saute aux yeux est son incroyable vitesse. Agile comme un chat, elle est capable d'enchaîner les saltos et de se mouvoir avec une vélocité hors du commun. On retrouve avec plaisir des sensations que l'on pensait disparues depuis Metroid Fusion. Bizarrement, on n'est jamais gêné par les plans de caméras 2D dans un environnement en trois dimensions, et on peut dire que ce pari plutôt risqué est une vraie réussite. A ce sujet, vous savez sans doute déjà que l'on peut passer à tout moment en vue subjective pour locker un objet avec précision ou pour trouver des passages secrets, et ceci en pointant sa Wiimote vers l'écran. S'il faudra un certain temps pour maîtriser cet élément en combat, il faut bien avouer que le transfert de caméra se fait à une vitesse fulgurante. Par contre, il est impossible de se déplacer en vue à la première personne, et il faut donc être sûr d'être bien placé avant de tenter votre chance... Vous vous souvenez du premier MGS ? Eh bien voilà, vous avez tout compris.

La caméra change d'angle lors de certaines phases.

Du coup, vous êtes en droit de vous demander ce que cela donne en combat. Autant le dire de suite, c'est tout simplement jouissif. Samus Aran possède un terrifiant auto-lock qui lui permet de nettoyer une salle blindée d'ennemis avec une facilité déconcertante. Lorsque les belliqueux vous attaquent, une simple pression dans n'importe quelle direction avant l'impact vous permettra d'effectuer une esquive acrobatique. On peut aussi sauter sur le dos de la plupart des ennemis pour leur asséner un tir chargé dévastateur. Du coup, les combats sont incroyablement vifs, impressionnants et parfaitement chorégraphiés, d'autant que certains ennemis sont aussi félins que vous et esquiveront une bonne partie de vos attaques si vous foncez dans le tas, vous punissant de puissants contres fort classieux. Niveau arsenal, vous vous retrouvez dès le début de l'aventure avec le matos que vous aviez à la fin de Super Metroid, mais oh surprise, pour l'utiliser, il faudra attendre l'autorisation d'Adam Malkovich, qui gère les opérations. On retrouve entre autres le fameux Morph Ball, les missiles et super-missiles qui ne s'utilisent qu'à la première personne, ou encore le Speed Booster qui fait sa première apparition dans un épisode "3D". Bref, du neuf avec du vieux.

Les boss sont diablement impressionnants !

Par contre, s'il y a bien quelque chose de tout neuf dans Metroid Other M, ce sont sans aucun conteste les graphismes. Autant le dire, voire le claironner, nous avons sans doute affaire au plus beau jeu de la Wii ! Techniquement, c'est un véritable exploit que la Team Ninja a réussi avec des effets à vous exploser la rétine. Des tirs plasma aux explosions, c'est un véritable feu d'artifice. Mais ce n'est rien comparé aux scènes cinématiques, complètement ahurissantes de qualité, au point de se demander si on n'est par sur PS3 ou 360 par moments, surtout lorsqu'il s'agit de scènes de combat. D'ailleurs, c'est toute la réalisation que l'on se doit d'applaudir quand on se rend compte que la bande-son est tout aussi prodigieuse. Pourtant, là encore, le pari était risqué puisque nous retrouvons très peu de thèmes de la série. En fait, on retrouve très peu de thèmes tout court puisque les développeurs ont décidé de laisser place aux bruitages en de nombreuses occasions. L'ambiance devient plutôt exceptionnelle, et certaines scènes peuvent même faire penser au maître en la matière, Dead Space, dont Metroid Other M s'est même directement inspiré lors de certains passages que l'on vous laisse le plaisir de découvrir.

Les combats sont vifs et dynamiques.

Evidemment, nous savons que vous commencez à piaffer d'impatience à la lecture de ce test en vous posant la question que tout le monde se pose : et l'exploration alors ? Que serait un Metroid sans exploration ? Et on peut dire que la réponse à cette question sera surprenante. Effectivement, lorsque l'on démarre sa partie, on s'attend à un début plutôt linéaire, ce qui est normal lorsqu'on sait qu'on n'a pas accès à tout son armement, et que les trois quarts des portes seront bloquées. Malheureusement, cette impression colle à la peau du titre longtemps... très longtemps... en fait, jusqu'aux crédits ! Oui, à quelques exceptions près, vous n'avez qu'un seul chemin possible et pas vraiment moyen de flâner pour trouver les items cachés. Il est vrai qu'étant bien plus scénarisé, Metroid Other M n'aurait pas pu être fait dans le désordre comme ce fut le cas pour Super Metroid. Par contre, nous avons droit à une véritable intrigue, qui même si elle réserve son lot de clichés signés film de science-fiction des années 80, finit par s'envoler dans la deuxième moitié du jeu, où l'on se rend compte que de nombreux éléments anecdotiques en apparence sont en fait d'une importance absolument capitale. De plus, vous risquez d'être surpris par la présence de certains personnages de la série, notamment au niveau des boss avec quelques entrées en scène qui risquent de vous laisser sur place, bouche béante, en lâchant "Oh purée ! Lui ? Noooon...". Bah si.

Un bon gros missile dans ce bras gelé devrait faire pas mal de dégats.

Oui, nous savons que certains d'entre vous sont restés sur la déception du manque d'exploration... Mais Metroid Other M nous a réservé une très grosse surprise ! Bien que nous vous disions juste avant que le jeu était linéaire du début à la fin, figurez-vous que vous ne serez pas lésé pour autant... Mais comment se fait-ce donc ? En finissant le jeu, vous risquez de vous poser une question étonnante : Mais à quoi servaient les Bombes de Puissance ? L'arme la plus dévastatrice du jeu ne s'obtient que dans les dernières minutes et ne doit être utilisée qu'une seule fois alors que vous aviez vu plusieurs portes où en faire usage plus tôt dans le jeu. Sans trop vous spoiler, sachez donc qu'à notre plus grand étonnement, non seulement Metroid Other M continue après les crédits de fin, mais sachez aussi qu'il vous restera au moins encore 1/3 du vaisseau à explorer ! Et là, le titre prend une toute autre tournure puisque l'on parle de vraie exploration, digne des épisodes 2D avec les passages secrets dans tous les sens et les raccourcis en veux-tu en voilà ! En fait, on redécouvre soudainement la Station-Bouteille sous un oeil nouveau. D'ailleurs, la difficulté monte clairement d'un cran et certains de ces nouveaux passages vous donneront du fil à retordre. Et vous êtes loin d'être au bout de vos surprises, la station vous réservant encore du lourd, du vrai...

Les ennemis vous prendront de temps en temps par surprise.

Du coup la durée de vie vient se rajouter aux nombreux points forts du titre. S'il vous faudra à peu près dix heures pour le finir, comptez-en quatre de plus pour votre retour sur la station après les crédits de fin, surtout si vous voulez trouver 100% des items cachés, exploit qui débloquera le Mode Difficile. C'est pas mal du tout pour un titre qui possède un fort degré de rejouabilité. Au final, Metroid Other M réussit son pari fou et se pose comme un très bon compromis en 2D et 3D. Techniquement largement au-dessus du lot sur Wii, possédant une mise en scène réussie, des combats rapides et grisants et des boss-fights magnifiques, sans parler du scénario bourré de rebondissements, même si on pourra reprocher les états d'âme de Samus la rendant quelquesfois un peu mièvre, là où elle aurait sans doute dû tenir un rôle plus serein et mature. Le parti pris d'offrir de l'exploration uniquement après avoir fini le jeu pourra en choquer plus d'un, mais reste une agréable surprise. Il ne fait aucun doute que Metroid Other M est un must-have que les fans de la série apprécieront malgré les changements, tout en attirant de nouveaux joueurs avides de scènes d'action et de gameplay vif. Un parfait compromis qui réussit dans tous les domaines.

Les notes
  • Graphique 18 /20

    Si vous cherchiez le plus beau jeu de la Wii, ne cherchez plus, vous l'avez devant vous. Les scènes cinématiques sont à couper le souffle tant au niveau de la réalisation que de la technique. Une fois en jeu, c'est idem. Les effets visuels vous scotcheront à votre fauteuil et le bestiaire est tout ce qu'il y a de plus étonnant, voire original.

  • Jouabilté 18 /20

    Plus rapide que jamais, Samus semble avoir un moteur dans chaque jambe. Son agilité rend les scènes de combat bluffantes, d'autant que les ennemis ne sont pas en reste. Les combats contre les boss vous demanderont de bien gérer les passages de la 2D à la 3D, mais sont très bien mis en scène. Certes, le titre semble linéaire, du moins si vous décidez d'éteindre votre console aux crédits de fin, ce qui serait une terrible erreur.

  • Duree 18 /20

    Lorsque l'on finit le jeu, au bout de 10 heures tout de même, on ne peut que rester interloqué devant le nombre de portes fermées que l'on a laissées derrière soi. Heureusement, c'était sans compter l'espièglerie de Nintendo et de la Team Ninja, qui nous renvoient sur la Station-Bouteille pour enfin revivre une expérience que l'on connaît bien dans la série : des phases d'exploration. Plutôt que de bêtement revisiter les mêmes salles, vous pourrez enfin ouvrir toutes les portes et découvrirez des zones bien plus difficiles, sans compter de nombreuses surprises à la fin...

  • Son 18 /20

    Attention les fans, vous ne retrouverez pas tous vos thèmes préférés. La musique se trouve être moins présente qu'à l'accoutumée, laissant place aux bruitages et effets sonores. C'est sans aucun conteste possible une bonne idée et une franche réussite. Les quelques morceaux qui viennent tout de même chatouiller les oreilles, notamment lors des combats, sont dignes de la série, surtout contre les boss.

  • Scénario 16 /20

    Alors oui, le scénario fait un peu série B par moments, et la voix de Samus nous rappelle l'utilité du Tranxène. Néanmoins, les rebondissements sont nombreux et la trame se révèle efficace, livrant de nombreux éléments intéressants, notamment pour les fans de la série. De plus, la mise en scène nous laisse de nombreuses surprises, surtout concernant l'apparition de boss que l'on ne pensait pas rencontrer dans cet opus.

Si vous attendiez spécifiquement un Super Metroid ou un Metroid Prime, vous allez être surpris. Metroid Other M trace sa propre voie et ose la différence, en prenant des risques certes, mais avec des atouts diablement accrocheurs. Le résultat final a beau être différent, les nouvelles aventures de Samus n'en sont pas moins divines, laissant tout d'abord place à l'intrigue pour délivrer son côté exploration en bouquet final, là où on ne l'attendait plus. Un choix étonnant, mais terriblement efficace pour qui sait être patient.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
03 septembre 2010 à 18:04:00
18/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (392)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 03/09/2010 Voir l'historique
Wii Action Plate-Forme Team Ninja Nintendo
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (22)
  • Vidéos (28)
  • Images (878)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (3)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Metroid Other M sur Wii
    -
    WII
  • Aperçu : Metroid Other M sur Wii
    - 143
    WII
Boutique
  • Metroid : Other M WII
    12.19 € Neuf
    9.90 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.