Menu
Kingdom Hearts : 358/2 Days
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Kingdom Hearts : 358/2 Days
DS
Kingdom Hearts : 358/2 Days
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 octobre 2009 à 16:01:40
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (451)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Tous les prix
Prix Support
73.80€ DS
89.90€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Conçue à l'origine dans le but avoué de faire se rencontrer les univers de Disney et de Final Fantasy, la série Kingdom Hearts a pris, en quelques épisodes seulement, une direction beaucoup plus ambitieuse qu'à ses débuts. En attendant de découvrir ce que nous réserve le très attendu Kingdom Hearts III, c'est sur les consoles portables que l'histoire se poursuit, à commencer par cet épisode DS qui revient sur l'histoire vécue par Roxas au sein de l'Organisation XIII.

Kingdom Hearts : 358/2 Days

Kingdom Hearts : 358/2 Days nous invite donc à suivre, au jour le jour, le quotidien de Roxas en tant que treizième membre de l'Organisation. Epaulé par le numéro VIII, Axel, et par le numéro XIV, Xion, une mystérieuse nouvelle recrue qui détient elle aussi une Keyblade, Roxas va tenter de comprendre qui il est réellement tout en accomplissant les différentes missions que lui confiera l'Organisation. Basés dans les hauteurs de la Zone Grise, un hall qui leur sert de quartier général, les membres de l'ordre se relaieront pour aider Roxas à s'infiltrer dans les mondes qui entourent le Kingdom Hearts. Oeuvrant dans l'ombre, ils n'auront guère de contact avec les personnages qui peuplent les univers Disney, ces derniers faisant simplement acte de présence dans cet épisode.

Kingdom Hearts : 358/2 Days
Les glaces à l'eau de mer s'incrustent dans une histoire qui aurait pu être beaucoup plus sombre.
Seul ou avec un allié choisi par l'Organisation, Roxas va donc affronter inlassablement les Sans-coeur, de sombres créatures qui errent à la recherche de coeurs et qui se divisent en deux catégories : les Pur-sang et les Sans-coeur emblèmes. Seuls les derniers abandonnent des coeurs quand on les neutralise avec une Keyblade, et c'est justement de ces coeurs que l'Organisation a besoin pour restaurer le Kingdom Hearts afin que chacun d'entre eux redevienne complet. Les membres de l'ordre ne sont en effet que des Simili conçus à partir d'êtres humains dépossédés de leur coeur. Le rôle de Roxas et de Xion est donc crucial au sein de l'Organisation puisqu'ils sont les seuls détenteurs d'une Keyblade, mais bien des mystères entourent les circonstances de leur entrée au sein de l'ordre. Bien qu'elle soit longue à démarrer et que les révélations soient inexistantes durant une bonne partie du jeu, l'aventure se fait heureusement beaucoup plus intéressante dans la dernière ligne droite où Namine, Diz, Riku et le roi Mickey entrent en scène. Dans les moments les plus importants sur le plan du scénario, le soft se permet d'ailleurs le luxe d'afficher quelques cinématiques en images de synthèse du plus bel effet, qui plus est doublées en anglais.

Kingdom Hearts : 358/2 Days
En mission, Roxas fait généralement équipe avec un membre de l'Organisation XIII.
Dommage que l'essentiel de l'aventure souffre de certaines baisses de régime, conséquence inhérente au fait que l'histoire se compose uniquement de missions qui s'enchaînent sans forcément chercher à se renouveler. Autant dire qu'il faut déjà passer outre cet aspect redondant de la progression pour gagner le droit de participer aux missions les plus intéressantes qui surviennent surtout en fin de partie. Le quotidien monotone des membres de l'Organisation est en effet loin d'être aussi palpitant qu'on pouvait l'imaginer, tout comme le fait de terminer systématiquement la journée en allant retrouver Axel dans les hauteurs de la Cité du Crépuscule pour savourer une immonde glace à l'eau de mer. Certes, on attendait plus, mais le jeu en vaut néanmoins la chandelle compte tenu de ce qui nous attend durant les dernières heures de jeu. Comptez au minimum 35 heures pour boucler la totalité des missions proposées dans le scénario principal, et beaucoup plus si vous vous lancez dans les défis chronométrés et les missions annexes. Ces dernières sont d'ailleurs jouables à plusieurs, jusqu'à quatre participants, une grande première dans la série Kingdom Hearts et un argument de poids en faveur du titre ! Tous les membres de l'Organisation sont d'ailleurs jouables dans les parties du mode multijoueur, ainsi que quelques invités de marque à débloquer.

Kingdom Hearts : 358/2 Days
La limite se déclenche lorsque les points de vie de Roxas sont au plus bas. Attention à ne pas en abuser !
On ne peut d'ailleurs qu'être admiratif devant l'efficacité de cette adaptation qui restitue de façon saisissante le gameplay original des épisodes sortis sur console de salon. On se rappelle que Square Enix avait dû faire pas mal de compromis avec Chain of Memories sur GBA pour contourner ces difficultés en proposant un système de jeu basé sur l'utilisation de cartes d'action. Si le résultat était plutôt convaincant, on était tout de même loin des sensations offertes par les deux volets PS2. C'est donc avec bonheur que l'on découvre que Kingdom Hearts : 358/2 Days conserve tout ce qui a fait l'efficacité du gameplay d'origine. Intégralement réalisé en 3D, le titre fait de son mieux pour restituer la fougue des affrontements qui caractérise la série depuis ses débuts, et il y parvient plutôt bien. Les combats sont réellement jouissifs et accessibles à tous puisque trois niveaux de difficulté sont proposés. Les quatre touches de raccourci sont là pour nous éviter de perdre du temps à naviguer dans le sous-menu et la "limite" de Roxas peut être exécutée à chaque fois que ses HP sont au plus bas. Le gameplay de Kingdom Hearts : 358/2 Days ne dévoile cependant toute son efficacité qu'une fois que l'on possède des capacités de mouvement plus évoluées, comme le fait de pouvoir planer à volonté. Tout cela nous incite d'autant plus à compléter les missions à 100%, même lorsque les objectifs sont atteints, dans le but d'empocher davantage de primes de combat. En dépit d'une certaine difficulté à dompter les angles de caméra, la prise en main ne souffre d'aucun reproche, les possibilités d'action réalisables s'étoffant à mesure que le joueur personnalise son héros via le système de panneaux.

Kingdom Hearts : 358/2 Days
Le monde de Peter Pan permet de livrer des combats aériens.
On touche là à l'une des grandes particularités de cet épisode DS qui enrichit d'une manière très concrète le système de jeu en le faisant évoluer de façon progressive tout au long de l'aventure. Accessible uniquement entre les missions via le menu de customisation, il se traduit par la possibilité de placer des cases sur une grille pour optimiser le potentiel offensif et défensif de Roxas. Les panneaux permettent non seulement d'activer des compétences, comme la parade ou le vol, mais aussi d'augmenter le niveau d'expérience du personnage et toutes ses statistiques. C'est aussi par là qu'il faut passer pour choisir les magies qu'on souhaite utiliser durant la mission suivante, sachant que des panneaux spéciaux peuvent aussi être ajoutés pour optimiser le nombre des sorts et leur puissance. Plus on avance dans le jeu, plus on récupère d'emplacements permettant d'insérer encore davantage de panneaux, renforçant d'autant le potentiel du personnage. Il en va de même pour les différentes versions de la Keyblade, votre arme principale, que vous pourrez customiser librement en y ajoutant des effets supplémentaires. Finalement, toute la difficulté du système de panneaux tient dans le fait qu'il faut s'accommoder de la forme parfois bizarroïde de certains blocs pour ne laisser aucun espace vide. Obtenir tous les matériaux nécessaires à la confection des meilleurs accessoires est une autre condition imposée pour exploiter au mieux les innombrables possibilités offertes par ce système très ingénieux.

Kingdom Hearts : 358/2 Days
On retrouve toute la nervosité des volets PS2.
Surprenant dans sa réalisation mais parfois lassant dans son déroulement, Kingdom Hearts : 358/2 Days n'est certes pas l'épisode le plus incontournable de la série. Il n'en reste pas moins extrêmement divertissant et accrocheur, surtout à plusieurs, et compense son caractère redondant par la très grande liberté qu'il nous offre en matière de customisation et par sa durée de vie considérable. Les fans feront peut-être la moue face à l'absence de protagonistes issus de l'univers Final Fantasy (en dehors du Mog) et au manque d'importance accordé aux héros Disney, mais ils s'inclineront devant la nervosité du système de jeu et l'efficacité de la réalisation. La DS nous offre un chapitre bien plus imposant que celui qui nous avait été servi sur GBA et qui jouit d'un contenu suffisamment riche pour nous faire patienter jusqu'à la sortie encore lointaine de Kingdom Hearts : Birth by Sleep sur PSP. Square Enix a rempli son contrat et nous donne, une fois encore, très envie de nous replonger dans une série qui ne cesse de nous étonner depuis ses débuts. Si vous n'y avez pas encore touché, c'est le moment idéal pour le faire !

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    La console nous donne le meilleur d'elle-même en matière de 3D et le résultat est au-delà de nos espérances. Il suffit de voir le tout en mouvement pour être bluffé. La qualité des cinématiques en images de synthèse est également à souligner, d'autant qu'on peut revoir toutes les scènes clefs via le mode Theater une fois le jeu terminé.

  • Jouabilité 17 /20

    Pas de compromis pour ce chapitre DS, le jeu réussit à restituer sans problème la nervosité du gameplay d'origine. Une fois trouvé la configuration qui vous sied le mieux, il ne reste plus qu'à dompter la caméra capricieuse pour prendre un réel plaisir à lutter contre les Sans-coeur.

  • Durée de vie 16 /20

    Comptez au minimum 35 heures pour boucler la totalité des missions proposées dans le scénario principal, et beaucoup plus si vous vous lancez dans les défis chronométrés et les missions annexes. Ces dernières sont d'ailleurs jouables à plusieurs, jusqu'à quatre participants, une grande première dans la série Kingdom Hearts !

  • Bande son 16 /20

    On s'incline une fois de plus devant le talent de Yoko Shimomura (Mario & Luigi, Legend of Mana), la compositrice attitrée de la série Kingdom Hearts depuis ses débuts. La plupart des thèmes musicaux sont déjà connus mais ils sont mémorables. Comme on s'y attendait, le doublage anglais est imposé sur cette version européenne.

  • Scénario 13 /20

    Le quotidien de l'Organisation XIII se révèle nettement moins palpitant que prévu, et l'enchaînement des missions peut finir par lasser. Néanmoins, ne lâchez pas l'affaire avant son dénouement car la dernière ligne droite est nettement au-dessus du reste en termes de rythme et de révélations.

Attendu au tournant sur le plan technique, Kingdom Hearts : 358/2 Days étonne finalement par la qualité de sa réalisation et la nervosité qui se dégage des batailles. L'esprit de la série est parfaitement restitué sur le plan du gameplay, avec deux atouts majeurs : la possibilité de customiser son personnage à volonté et de jouer à plusieurs. Si le déroulement de l'aventure n'était pas aussi redondant, cet épisode aurait pu faire l'unanimité.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 octobre 2009 à 16:01:40
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (451)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Mis à jour le 09/10/2009
Nintendo DS Action RPG Square Enix H.A.N.D Animation Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live