Menu
Blast Works : Build Trade Destroy
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Blast Works
Wii
Blast Works : Build Trade Destroy
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 mai 2009 à 17:42:33
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Tous les prix
Prix Support
9.90€ Wii
9.99€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Inspiré du Kumiti Fighters de Kenta Cho, logiciel libre disponible sur le net, Blast Works est un shoot'em up qui cultive l'originalité de son modèle. Le genre étant trop peu représenté sur Wii, on accueillera comme il se doit cet ambassadeur atypique et déluré.

Blast Works

Dès le premier contact avec le jeu, un mélange de fascination et de répulsion devrait s'emparer de vous, dans une proportion qui est fonction de votre sensibilité au pixel art : l'écran affiche une 3D volontairement obsolète, soutenue par une palette de couleurs du plus mauvais goût (violet, kaki...), et se surcharge constamment de multiples salves de pixels tirées par des aéronefs grossièrement modélisés. Cette esthétique délicieusement rétro est une des particularités de Blast Works, qui trouve les deux autres dans son gameplay innovant et ses fonctionnalités communautaires.

Blast Works
Si vous perdez de vue votre vaisseau, une fonction salvatrice permet de masquer les pièces fixées.
Gameplay innovant ? Enfin presque, puisque Blast Works s'inspire quand même largement du jeu PC Tumiki Fighters sorti en 2004 et ne s'en cache pas (en le proposant notamment sous forme de bonus à débloquer). Le principe est simple : ici, pas de power-ups ; vous vous contentez d'une seule et unique possibilité de tir (utilisable d'une pression sur le bouton B) du début à la fin. En revanche, chaque ennemi abattu peut être retourné contre ses semblables. Il suffit pour cela de se précipiter sur leur carcasse, qui chute de haut en bas de l'écran, et d'en récupérer les morceaux, qui se fixent alors automatiquement à votre vaisseau. Les pièces de fuselage vous protègent, tandis que les armes tirent pour votre compte les salves de pixels qu'elles vous envoyaient à la tronche un peu plus tôt. A la manière d'un Katamari Damacy, votre vaisseau devient vite un vrai patchwork de pièces de récupération, susceptible de couvrir la totalité de l'écran.

Blast Works
A plusieurs, cela devient vite le n'importe quoi le plus total. Pourtant, on en redemande !
Le rendu est aussi fun que spectaculaire, mais néanmoins très confus. L'action manque rapidement de lisibilité, et si un code couleur permet de distinguer tirs amis et ennemis, vous aurez parfois du mal à repérer votre vaisseau dans le fatras qui vous entoure ou bien encore à différencier les ennemis morts (à récupérer) de ceux qui sont encore vivants (à éviter, mais ça vous vous en doutiez...). Il vous arrivera souvent de perdre des vies "bêtement". Sans la présence des boss de fin de niveau, le seul vrai challenge se résumerait à essayer de distinguer quelque chose dans l'hystérie ambiante. Annoncés par une horrible sirène et l'arrêt du scrolling horizontal, ils vous arrosent, comme dans les manic shooters, de patterns d'autant plus difficiles à esquiver que le stick analogique du Nunchuk n'est pas l'instrument le plus précis ni le plus véloce. C'est dans ces moments que le skill fera la différence. Blast Works n'est donc pas un jeu facile.

Blast Works
L'éditeur de niveaux permet de laisser libre court à son imagination et aux délires les plus fous.
Parmi les options de jeu proposées, le mode Arcade permet à 4 joueurs en local de s'éclater en coopération, au sens propre comme au figuré puisque le foutoir total contraindra chacun à épuiser rapidement son stock de vies. Mais l'un des vrais arguments de Blast Works, ce sont ses fonctions de création et de partage de niveaux (et pas seulement, puisqu'il est aussi possible de concevoir ses propres vaisseaux, projectiles...). Problème : l'éditeur est une véritable usine à gaz. Complexe, dénué de tutorial et doté d'une interface affreuse qui rend la navigation dans les options lourdissime, il risque de décourager les plus créatifs d'entre vous tant il semble difficile d'en sortir quelque chose d'un peu peaufiné. C'est dommage, car il permet d'aller très loin dans le délire comme en témoigne ce niveau "bureautique" fourni par les développeurs pour en démontrer les possibilités. Rien que pour le plaisir d'affronter des agrafeuses géantes déchaînées, Blast Works mérite le détour !

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Chacun appréciera à sa manière le style rétro des graphismes, dont nous nous bornerons ici à apprécier l'homogénéité mais à souligner le manque de lisibilité au plus fort de l'action. Nous tenons tout de même à signaler que nous avons, à plusieurs reprises, constaté de fâcheux ralentissements survenus de façon impromptue, et nous ayant obligés à rebooter la console.

  • Jouabilité 15 /20

    Les gameplays les plus simples sont souvent les plus efficaces, surtout dans le domaine du shoot'em up, et cet adage se vérifie une fois encore pour Blast Works. Cependant, son aspect confus, imprécis et somme toute répétitif (il n'y a pas d'évolution) peut finir par lasser. Notons au passage que le jeu propose différents modes de contrôles, assez égaux à l'usage.

  • Durée de vie 14 /20

    Blast Works propose cinq campagnes de trois niveaux. Chacune de ces campagnes peut être jouée dans trois modes de difficultés, sachant que dès le mode Novice, certains boss ardus vous feront regretter d'être né. Ajoutez à cela des possibilités multijoueurs et la présence d'un éditeur permettant de partager ses créations en ligne, et vous obtenez une durée de vie plus que raisonnable.

  • Bande son 13 /20

    L'ambiance musicale, constituée majoritairement de thèmes technos, se révèle diablement efficace. Les bruitages ne sont pas d'une grande qualité, mais ils ont la pêche et c'est bien là le principal.

  • Scénario /

Original, délirant et sacrément fun, Blast Works est un shoot'em up qui mérite le détour pour peu que vous ne soyez pas allergique à son style rétro. On regrette tout de même que, les boss mis à part, le challenge se résume trop souvent à essayer de distinguer quelque chose dans le chaos ambiant. De même, l'éditeur de niveaux nous a enthousiasmés par ses possibilités mais déçus par son manque d'accessibilité. Au final, le titre constitue tout de même une bonne pioche pour les amateurs d'un genre qui brille par sa rareté sur Wii.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 mai 2009 à 17:42:33
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Mis à jour le 14/05/2009
Wii Shoot'em Up Majesco Budcat
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Overpass : une formule limitée, mais un vrai potentiel de fun
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : MotoGP 19 : L'année de la réconciliation ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce