Exit 2
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : 360 PSP
Créer un contenu
Test : Exit 2
360
Exit 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mars 2009 à 17:13:32
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PSP
25.00€ PSP
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

Mais quelle est donc cette étrange silhouette aux contours incertains que l'on aperçoit dans le lointain ? Ce grand manteau, ce chapeau... Serait-ce donc Dick Tracy ? The Shadow peut-être ? Geneviève de Fontenay ? Et bien non, il s'agit du subtil Mister Escape, qui revient sur le Xbox Live Arcade pour marcher sur les plates-bandes de l'Agence Tous Risques. Car le sauvetage c'est son affaire et il se pourrait qu'il vous délivre vous aussi des griffes de l'apathie vidéoludique.

Exit 2

Mister Escape, grand caféinomane devant l'éternel, reprend donc du service dans un jeu qui semble faire se télescoper avec adresse deux titres de légende, les Lemmings et le Prince Of Persia premier du nom. Etrange dites-vous, pourtant, l'image n'est pas si dénuée de sens qu'elle y paraît, et les fans de la première heure, ceux-là même qui perdirent une quantité indécente de neurones en tentant de démêler les niveaux du premier opus, accréditeront sans doute cette petite description aérienne. Mais n'allons pas trop vite en besogne et commençons par le début. Mister Escape donc, Mr ESC pour les intimes, gagne sa vie en sauvant celle des autres. Tout vénal qu'il est, il n'hésite pas à prendre tous les risques pour extirper des civils innocents d'un bâtiment en flammes, d'un paquebot en péril, d'un temple inca, d'un complexe pétrolier en flammes ou même d'une pyramide effondrée. Alors que son rival de toujours, Jet, ne jure que par les gadgets high-tech, Mr ESC n'utilise rien d'autre que sa propre intelligence démesurée (et incidemment, la vôtre) pour sortir son gagne-pain du pétrin.

Exit 2
Mr. Escape ne vit que pour une seule et unique chose : son café.
Après un tutorial de 10 petites missions, vous devriez être en mesure de guider le sauveteur et de l'aider dans sa noble tâche. L'objectif est donc de dénicher tous les civils d'un niveau, et de les amener à la porte de sortie, sans qu'aucune atteinte ne soit portée à leur intégrité physique. Les pièces détachées ne comptent pas. L'ennui, vous l'aurez compris, est que ces jolis niveaux en 2D sont bourrés d'embûches, de zones enflammées, de dalles électrifiées, d'interrupteurs caractériels, de caisses à déplacer et d'autres joyeusetés. De plus, tout se passe en temps limité, et si celui-ci ne fera pas défaut lors des premiers stages de l'aventure, les derniers feront de vous un esclave du temps. Cela dit, localiser les victimes n'est pas ce qui prendra le plus de temps, car une pression sur le bouton back permet d'afficher un schéma du niveau, grossier certes, mais sur lequel les positions de vos cibles sont indiquées.

Exit 2
Plus vous progresserez, plus les niveaux seront tortueux.
Mr ESC est agile, saute comme un cabri, s'agrippe à tous les rebords de la création, nage, peut se faufiler dans des conduits et j'en passe. Mais le bougre n'est pas un surhomme c'est justement là que se révèle toute la subtilité du titre. Car pour parvenir à ses fins, il lui sera nécessaire de solliciter les personnes qu'il était venu sauver. Ainsi, une fois que vous serez parvenu à atteindre une victime, vous pourrez exercer un certain contrôle sur celle-ci. Par défaut, le personnage se contente de vous suivre, mais si vous réveillez le stick droit jusque-là inutile, un petit curseur apparaîtra à l'écran et vous permettra de sélectionner le bonhomme puis de lui donner des ordres contextuels. Un petit clic sur le bas d'une échelle et celui-ci s'empressera de descendre. Mieux, vous pourrez même lui demander d'actionner des mécanismes ou de faire usage d'un des nombreux objets qui jonchent votre route : extincteurs, cordes, piolets, clefs, etc.

Exit 2
Mr. ESC ne rechigne pas à faire travailler les mineurs.
Six types de personnages différents sont répartis dans les 170 niveaux d'Exit 2 : les enfants, les jeunes, les adultes, les machos, les chiens et les encombrants blessés. Chacun de ces joyeux lurons possède des capacités propres, ce qui fait que vous ne pourrez pas tous les solliciter de la même manière. Un enfant par exemple, saura se glisser dans les conduits les plus étroits et se déplacer sur des surfaces que le poids d'un adulte ferait céder. En revanche, il ne peut logiquement pas grimper très haut, et il faudra donc l'aider en le prenant dans vos bras. Le macho est le seul à pouvoir grimper à la corde. L'adulte est corpulent et aura besoin de deux personnes pour le hisser sur une plate-forme. En contrepartie, ce lourdaud pourra pousser d'énormes caisses que personne d'autre ne serait en mesure de déplacer. Bref, vous l'aurez compris, les niveaux d'Exit 2 finissent par prendre la forme de casse-tête, de puzzles intelligents et toujours variés. Tout est fait pour que vous tiriez parti des capacités de chacun, sous peine de vous retrouver bloqué. L'entraide et une planification précise sont des éléments centraux du gameplay.

Exit 2
Avant de pouvoir utiliser les capacités des survivants, vous devrez les rejoindre et les rassurer.
Le jeu est donc riche et prenant malgré son apparente simplicité. Et si chaque niveau réserve un challenge différent, nous poussant toujours à insister malgré la frustration et les échecs répétés, Exit 2 n'en accuse pas moins quelques vilains défauts. Défauts en grande partie hérités du premier épisode, ce qui les rend d'autant moins faciles à tolérer. Outre les quelques limitations de vos compagnons comme l'impossibilité pour eux de prendre un ascenseur seul, et sur lesquelles on passera rapidement avec un petit haussement d'épaules, d'autres problèmes se montreront beaucoup plus frustrants. L'idiotie latente de vos compagnons par exemple se mettra souvent en travers de votre route. Pointez une zone enflammée par mégarde et ceux-ci se transformeront en méchoui avec joie. Plus gênant, leur propension à se coincer lorsque vous leur demanderez de grimper à l'étage supérieur.

Exit 2
Chaque monde répond à thème particulier. Ici, la glace complique bien souvent le sauvetage.
On pourra aussi reprocher la relative lenteur des mouvements des personnages, bien que parfaitement animés, qui tend à rendre certaines manoeuvres un peu trop laborieuses. Enfin, lorsque vous donnez un ordre à l'un des pauvres hères, sachez que celui-ci sera automatiquement désélectionné et que si vous souhaitez lui en donner un autre, vous devrez naviguer une nouvelle fois avec le stick droit pour le «cliquer» à nouveau. Une certaine lourdeur découle donc de ces nombreux problèmes d'ergonomie. On aurait aimé une interface un poil plus intuitive dans un soft qui nous oblige déjà à être particulièrement méticuleux. Dernière complainte avant de vous laisser reprendre vos activités : Exit 2 n'est qu'une version affinée de son grand frère et n'offre donc aucune véritable nouveauté. En dehors d'une grosse quantité de niveaux supplémentaires, son passage sur Xbox 360 n'a manifestement pas poussé les petits gars de Taito à revoir leur copie. Le contraire eut été étonnant.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les graphismes d'Exit 2 ne font évidemment pas dans le grand spectacle, le lourd et le pyrotechnique. Tout est issu de la petite PSP et les développeurs se sont simplement contentés d'adapter l'ensemble à nos écrans de télé. Reste que les couleurs chaudes et le style cartoon d'Exit 2 font mouche. Les décors sont fins et l'animation de très grande qualité et peut-être même trop, puisque les déplacements du héros vous sembleront sans doute trop lourds.

  • Jouabilité 15 /20

    Tout est question de logique dans ces niveaux torturés mais diaboliquement bien pensés. Cela dit, rien n'a été fait pour corriger les problèmes d'ergonomie déjà présents dans le premier épisode. Taito s'est contenté de porter son jeu sur la Xbox 360, sans se poser de questions. Il vous faudra donc prendre le temps de vous habituer à la lourdeur de l'ensemble. Mais quoi qu'il en soit, la grande force d'Exit 2 reste pleine et entière puisque le jeu nous offre un challenge constant et progressif, sans jamais sombrer dans le domaine de la torture ou de la condescendance.

  • Durée de vie 15 /20

    Les 250 niveaux du jeu vous occuperont pendant de très longues heures. Sans une motivation exceptionnelle, il y a fort à parier pour que vous ne voyiez jamais la fin du jeu. Le menu du jeu laisse même entendre que de nouveaux niveaux seront proposés en téléchargement sur le Live, moyennant finances bien entendu. Mais le cheptel de départ devrait déjà vous permettre de vous amuser pendant un bon bout de temps.

  • Bande son 11 /20

    Chaque zone de dix niveaux possède son propre thème musical, souvent jazzy et caractérisé par quelques rythmiques sympatoches, malheureusement, l'ensemble s'avère rapidement répétitif. Les voix anglaises des personnages s'intègrent bien à l'univers d'Exit, même si là encore, on en aura parfois marre d'entendre un personnage répéter encore et encore qu'il a besoin d'une douche.

  • Scénario /

Exit 2 est un titre extrêmement attachant qui mettra votre logique à rude épreuve. A mi-chemin entre jeu de plates-formes et casse-tête, il sera en mesure de séduire de nombreux joueurs désireux de goûter à quelque chose d'un peu différent sur Xbox 360. A moins bien sûr que vous n'ayez déjà eu le plaisir de vous frotter au premier épisode, auquel cas vous vous retrouverez avec une mise à jour de grande qualité.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mars 2009 à 17:13:32
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PSP
25.00€ PSP
Voir toutes les offres
Mis à jour le 02/03/2009
Xbox 360 Réflexion Plate-Forme Taito
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Past Cure : Quand les grandes ambitions ne suffisent pas...
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Steep Road to the Olympics : L'école des champions
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : World of Warplanes : Plus fun, plus accessible, le simulateur de vol fait peau neuve sur PC
    PC
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live