Menu
The Last Guy
  • PS3
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Last Guy
PS3
The Last Guy
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
12 janvier 2009 à 15:05:05
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Tous les prix
Partager sur :

Les concepts simples à implications complexes ont le vent en poupe et n'hésitent pas à s'inspirer des pâtés de pixels qui ont accompagné la jeunesse de bien des joueurs, comme The Last Guy qui ne cache pas sa filiation avec Pac-Man ou Snake.

The Last Guy

Pac-Man, Snake et un peu de Pikmin aussi, voilà qui synthétise grossièrement ce qui a pu inspirer les développeurs de The Last Guy. Ca et un peu de drogue peut-être, pour l'ambiance très barrée. D'un bout à l'autre de la planète, c'est l'Apocalypse depuis qu'un étrange rayon pourpre venu de l'espace en a balayé la surface, transformant les êtres vivants exposés en zombies. Vous, vous incarnez le Last Guy, un sauveteur dépêché par l'Union Rescue Force pour rassembler les survivants et les ramener vers une zone d'évacuation. A chaque niveau, un nombre minimal de personnes devra être sauvé, dans un temps donné. De San Francisco à Sydney en passant par Berlin, le dernier mec voyagera pas mal, ce qui sera l'occasion pour vous de décortiquer les vues satellites des villes qui font office de niveaux. Un choix esthétique surprenant et amusant, même s'il ne manque pas de poser quelques difficultés de visibilité lorsqu'on déambule suivi par une longue ligne de survivants collés à nos basques.

The Last Guy
Vous allez vite apprendre à haïr le Grand Hurleur.
Si le concept de The Last Guy a l'air particulièrement simple, sa mise en pratique est autrement plus complexe. Vous pensez bien qu'il n'est pas question de simplement traverser un tableau pour ramener les survivants. Chaque niveau est évidemment infesté de zombies de différents types qui se chargeront de vous compliquer le travail. Chacun a sa propre personnalité, mode de déplacement ou manière personnelle de vous pourrir la vie. Si la plupart se contentent de tuer vos rescapés (ou vous-même), d'autres sont plus subtils, comme le hurleur qui, en poussant son cri déchirant, effraie les survivants qui se dispersent et retournent s'enfermer dans un immeuble. De bons réflexes et un certain sens de l'observation seront donc nécessaires à votre fuite. Ca et un usage savant des maigres outils à votre disposition. Le premier étant la vision thermique qui affine les contours des bâtiments et fait apparaître les survivants. En revanche, dans ce mode de vue vous ne distinguerez plus les ennemis. En outre, plusieurs bonus sont disséminés aux quatre coins des niveaux et jeter un coup d'oeil à la carte avant de se lancer dans la partie permet d'élaborer une vague stratégie. La pratique aidant, le joueur finit par développer ses propres astuces, marcher en cercles évite par exemple d'avoir à veiller sur une file de survivants trop longue et donc plus exposée.

Pour peu que l'on adhère à ce concept, The Last Guy a beaucoup à offrir et propose un gameplay plutôt attachant, pour ne pas dire addictif. On ne peut déplorer que quelques problèmes de lisibilité de certains points de la carte et surtout une durée de vie un peu faible puisque les 15 niveaux du jeu ne représentent qu'une maigre quantité d'heures de jeu. Un aléa que les fanatiques de la perfection pourront compenser en cherchant à compléter le jeu à 100%, ce qui risque de leur prendre un moment.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    The Last Guy joue la carte de l'originalité avec ses niveaux composés de photos satellites de grandes villes. Le résultat est étonnant et donne vie à des tableaux plutôt complexes.

  • Jouabilité 15 /20

    Entre Pac-Man et Pikmin, voilà un jeu qui mise sur une formule éculée remise au goût du jour. Un gameplay qui devient vite addictif et qui s'avère bien plus complexe qu'on pourrait le croire.

  • Durée de vie 13 /20

    Avec seulement 15 niveaux, The Last Guy se termine malheureusement assez vite. Mais les plus mordus peuvent compter sur leur goût du challenge et refaire le jeu jusqu'à sauver l'intégralité des survivants.

  • Bande son 13 /20

    Si les effets et voix sont excellents, la musique devient en revanche rapidement pesante.

  • Scénario /

Amusant de constater qu'un gameplay inspiré par certains des plus vieux hits du jeu vidéo peut pourtant sembler rafraîchissant. C'est le cas de The Last Guy, un titre bien barré qui fait tout autant appel à vos réflexes qu'à votre sens de l'observation et de la stratégie.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
12 janvier 2009 à 15:05:05
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 12/01/2009
PlayStation 3 Action Réflexion Sony
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce