Menu
Mirror's Edge
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • iOS
  • Box Orange
  • Box SFR
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Mirror's Edge
PC
Partager sur :

Après s'être laissé approcher une première fois dans les locaux de DICE à Stockholm, Mirror's Edge s'est dévoilé un peu plus avec une nouvelle présentation riche en nouveautés. En effet, le prochain titre du studio suédois est loin de se limiter à des courses sur les toits de gratte-ciel, comme on pouvait le penser jusqu'à présent. Mirror's Edge a bien plus que ça à nous offrir : une histoire forte, un design original et un gameplay novateur, qui en font une expérience d'un nouveau genre, de celles qui laissent une empreinte indélébile sur les joueurs.

Revenons tout d'abord sur l'histoire, qui nous a été racontée de façon beaucoup plus détaillée que la fois précédente. Contrairement à ce qu'on avait pu penser alors, le monde de Mirror's Edge n'est pas vraiment un état totalitaire de type orwélien. C'est une ville contemporaine "parfaite", où la population a volontairement abandonné ses libertés individuelles au profit du confort. Fini la pollution, la violence, le chômage... Mais en contrepartie, des policiers, des caméras et des systèmes de contrôle sont partout. Les habitants sont donc heureux, c'est un choix qu'ils ont fait et non une oppression qu'ils subissent. Le jeu ne se veut pas moralisateur pour autant, ce n'est pas une satire sociale, juste un thriller avec de nombreux rebondissements. Voilà qui est rectifié. Il existe cependant quelques marginaux à l'écart de cette belle harmonie qui, pour éviter les systèmes de contrôle de l'information, préfèrent faire appel aux runners pour communiquer. C'est là que le joueur intervient en incarnant Faith, la meilleure de ces messagers modernes qui bravent le vide pour transporter leurs missives d'un toit à l'autre de la ville.

Mirror's Edge
Garder l'équilibre est un défi permanent.
Jusqu'au jour où sa soeur, qui fait elle partie des conformistes, est arrêtée par la police, accusée d'un meurtre qu'elle n'a pas commis. Les autorités se mettent également à pourchasser Faith et les autres runners pour une raison inconnue. Voilà le point de départ de l'histoire, qui nous a été montrée dans une chouette cinématique utilisant non pas le moteur du jeu mais une technique d'animation avec un design cartoon très réussi. Plusieurs autres séquences du même genre devraient d'ailleurs émailler la progression dans le scénario. Après cette petite entrée en matière, le producteur a tenu à nous montrer la première mission du jeu, celle déjà vue dans le trailer, pour que les sceptiques se rendent bien compte que c'était du in-game. Pas de doute, c'est effectivement le cas. Tous les mouvements visibles dans l'impressionnante vidéo sont bien faisables pad en mains, et avec seulement deux boutons qui plus est, car Mirror's Edge se veut accessible avant tout. Il y a donc un bouton pour sauter, un autre pour descendre, et c'est à-peu-près tout. Les glissades, wall runs et autres franchissements de barrières se font en fait en fonction du contexte. Attention cependant, il ne faut pas croire que tout se réalise automatiquement, au contraire ! La réussite des mouvements est avant tout basée sur les compétences du joueur, sur son skill. Par exemple, franchir une poutrelle étroite demandera un équilibre de tous les instants (des phases qui tireront profit du Sixaxis sur PS3).

Mirror's Edge
Même si ce n'est pas au coeur du gameplay, il reste possible faire usage d'armes à feu.
Heureusement, Faith dispose d'un sixième sens de runner pour l'aider dans sa tâche, qui se caractérise par deux pouvoirs. Le premier, baptisé "reaction time", permet de ralentir le temps après un enchaînement et servira donc à avoir un peu plus de marge pour ajuster précisément une réception délicate par exemple. C'est également lui qu'il faut déclencher pour pouvoir désarmer un ennemi. Car à la base, Faith n'est pas armée et devra donc se débrouiller pour subtiliser le fusil à pompe d'un policier pour l'assommer d'un bon coup de crosse et dessouder ses collègues dans la foulée. Sachez néanmoins que Mirror's Edge n'est pas centré sur les combats. Faith est fragile et meurt en quelques balles, et porter une arme l'handicape dans ses mouvements, il faudra donc s'en débarrasser après une fusillade pour continuer à progresser. Il devrait même être possible de terminer le jeu sans tuer un seul ennemi. Le second pouvoir, c'est la "runner vision", c'est elle qui colore en rouge les éléments du décor utilisables pour avancer, qui contrastent alors fortement avec le design très épuré utilisé. Pour ceux que ça choque, cette fonction sera désactivable en choisissant un niveau de difficulté plus élevé. Mais il faut avouer que c'est tout de même très pratique.

Mirror's Edge
Les niveaux ne se limitent pas aux toits. Ici, Faith descend dans le métro.
Enfin, un bouton permet aussi d'orienter la caméra vers l'objectif à atteindre, au cas où on serait perdu. Ca ne donne que la direction générale, au joueur ensuite de choisir quel chemin emprunter. Car la grande force de Mirror's Edge, c'est de proposer un level-design ouvert qui multiplie les possibilités. Si l'histoire, elle, est linéaire, les niveaux ne le sont pas et offrent souvent plusieurs chemins. Le plus facile n'est pas forcément le plus court, il y a souvent un moyen de parvenir plus vite au but en empruntant une voie plus périlleuse. C'est ce que les développeurs nous ont montré en dévoilant, ô joie, un niveau inédit autre que les toits déjà connus. Car Mirror's Edge ne se limite pas à des décors extérieurs. On aurait pu craindre que le concept, pourtant alléchant, finisse par devenir rapidement lassant, comme pour Assassin's Creed par exemple. Mais en renouvelant les environnements, DICE parviendra on l'espère à éviter cet écueil. Nous avons donc pu voir (à défaut de tester) le troisième niveau du jeu, qui se déroule à l'intérieur d'un storm drain, ces gigantesques structures destinées à casser les tsunamis. Ca change radicalement de l'ambiance lumineuse qui régnait au sommet des tours de verre. Les développeurs ont d'ailleurs évoqué un autre niveau se déroulant dans le métro. Il reste donc encore beaucoup de choses à découvrir dans Mirror's Edge, comme la présence éventuelle d'un mode multi, mais nous n'en saurons pas plus cette fois-ci.

Mis à jour le 14/07/2008
PC Action Plate-Forme Dice Electronic Arts
Commander Mirror's Edge
PC
4.99 €
PC
7.68 €
PC
7.92 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Darkanide
Darkanide
MP
le 25 janv. 2009 à 23:51

Je crois bien que je vais me l'acheter ^^

Lire la suite...
LEAG_unit
LEAG_unit
MP
le 02 déc. 2008 à 16:25

Superbe jeu ! des puzzles à la Portal ! Un très bon moment vidéoludique !

Lire la suite...
Jertom
Jertom
MP
le 08 oct. 2008 à 20:11

j'espere qu'il y aura un mode multi sinon osef :)

Lire la suite...
nemorelax
nemorelax
MP
le 15 juil. 2008 à 05:39

Même avis que Lenox, prometteur et sous le charme, mais comme dit plus haut l'histoire des 2-3 touches pour jouer me fait un peu peur...
Mais bon je place beaucoup d'espoir en ce jeu.

Lire la suite...
Lenox47
Lenox47
MP
le 15 juil. 2008 à 04:22

Prometteur, que dire de plus pour le moment ?! Personnellement, je suis sous le charme :coeur:

Lire la suite...
durby
durby
MP
le 15 juil. 2008 à 03:42

Niveau concept, ce jeu est très prometteur, en plus d'être agréable et rafraîchissant visuellement.

Pour une fois, l'expérience à la première personne ne nous enfermera pas dans une caméra volante comme dans un FPS, mais bien à l'intérieur d'un corps humain dont on aura pleinement conscience. A vrai dire, je trouve même que c'est même un genre novateur. Ils ont du se trifouiller le cervelet pour obtenir un effet similaire à la vue humaine, chapeau bas...

Lire la suite...
Catacombe
Catacombe
MP
le 14 juil. 2008 à 22:25

" Il y a donc un bouton pour sauter, un autre pour descendre, et c'est à-peu-près tout. "

ok lol ...

Lire la suite...
yOoN
yOoN
MP
le 14 juil. 2008 à 21:08

De très bon présage ce jeu.
Sinon c'est sur AC, j'arrive pas à le finir... Je me fais trop chier.

Lire la suite...
ultragounou
ultragounou
MP
le 14 juil. 2008 à 21:04

Si c'est pas Orwell... C'est Aldous Huxley!! Vive l'imagination débordante des scénaristes...

Lire la suite...
Tyran-Nemesis
Tyran-Nemesis
MP
le 14 juil. 2008 à 18:44

C'est quand même bien qu'ils fassent des décors souterrains avec d'autre tintes parce que sinon la saturation du blanc est pas loin.

Lire la suite...
Boutique
  • Mirror's Edge PC
    7.68 €
    7.92 €
  • Mirror's Edge PS3
    12.25 €
    21.93 €
  • Mirror's Edge 360
    30.76 €
    66.70 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist - Link Evolution : l’art du bon duel
    SWITCH
  • Test : Dicey Dungeons : Un Rogue-Like d'une intelligence redoutable !
    PC
  • Test : Madden NFL 20 : Sobre mais robuste
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce