Menu
Super Smash Bros. Brawl
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Super Smash Bros Brawl
Wii
Super Smash Bros. Brawl
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 juin 2008 à 15:29:07
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2736)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.6/20
Tous les prix
Prix Support
29.99€ Wii
32.79€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Nintendo nous aura fait souffrir méchamment en retardant la sortie européenne de Super Smash Bros Brawl de plusieurs mois alors que le jeu est disponible depuis le début de l'année en import. Ceux qui auront su patienter jusqu'à la date fatidique du 27 juin vont à leur tour halluciner devant l'efficacité incontestable de cet incroyable cross-over.

Super Smash Bros Brawl

On l'a découverte en 1999 sur N64, et en presque dix ans, la série n'aura compté que trois épisodes, chacun sur des supports différents. Mais lorsqu'on voit à quel point celle-ci a su évoluer dans ce laps de temps, on constate que Nintendo a fait le bon choix en privilégiant la qualité sur la quantité. Super Smash Bros Brawl succède ainsi à un épisode GameCube déjà très convaincant et le détrône sans difficulté. A peine le soft lancé, le joueur est littéralement bombardé par une avalanche de modes de jeu, inédits pour la plupart, et ne peut que s'agenouiller devant l'éventail proprement hallucinant des personnages proposés.

Super Smash Bros Brawl
Attention au passage des Maskass dans l'arène Mario Kart.
L'idée de départ de Super Smash Bros étant de voir s'affronter les figures les plus emblématiques de l'univers Nintendo, le soft a le bon goût de mélanger des séries qui n'ont rien à voir entre elles, et dont le seul point commun est de faire partie des sagas les plus mémorables que l'on ait vues sur les machines de Nintendo. L'épisode Wii réalise ainsi l'exploit de réunir dans un seul jeu les univers de Mario Bros, Donkey Kong, Zelda, Metroid, Yoshi's Island, Kirby, Star Fox, Pokémon, F-Zero, Mother, Ice Climber, Fire Emblem, Kid Icarus, Wario Ware, Pikmin, Game & Watch et même Metal Gear Solid et Sonic The Hedgehog. Sega et Konami apportent ainsi leur contribution à un titre qui devrait faire date dans le catalogue de la Wii, et qui ne manque d'ailleurs pas de références au monde du jeu vidéo dans son ensemble. S'ils ne sont pas jouables directement, des personnages encore plus inattendus font tout de même quelques interventions durant la partie via les trophées d'aide qui permettent de les invoquer sur le terrain. C'est le cas de la taupe Resetti d'Animal Crossing, de l'infâme lutin Tingle, du boss Andross de Star Fox, du Dr Wright de Sim City, du Gray Fox de MGS, de Vlad issu de Golden Sun ou encore d'un des chiots de Nintendogs qui vient baver sur l'écran...

Super Smash Bros Brawl
Le mode aventure garantit à lui seul pas moins de 20 heures de jeu.
S'il constitue le défouloir ultime pour le joueur, Super Smash Bros Brawl offre également un spectacle fascinant pour tous ceux qui ont l'imprudence de passer derrière l'écran de jeu et qui finissent immanquablement par saisir la manette, séduits par l'invraisemblance des affrontements. Toujours aussi nerveux et chaotiques vus de l'extérieur, les combats n'en restent pas moins très fins pour le joueur averti qui a pris ses marques sur les précédents volets de la série. En plus d'offrir un gameplay fantastique, Super Smash Bros Brawl est avant tout une ode au jeu vidéo dans le sens où il ne reprend pas seulement les personnages de séries connues mais aussi leur univers et leur bande-son. Remixés par un grand nombre de compositeurs différents, ces thèmes prennent une envergure irrésistible pour celui qui les a entendus à l'époque de la NES ou de la Super Nintendo. Avec plus de 300 pistes au total, l'OST, accessible d'ailleurs via le Sound Test du jeu, est à couper le souffle pour le nostalgique. Les plus beaux medleys de Mario, Zelda ou encore Donkey Kong côtoient des remix totalement inattendus du vieux Tetris ou de Super Mario Land, sans oublier les versions lyriques de Fire Emblem et du thème principal de Super Smash Bros Brawl. Du jamais vu dans un jeu vidéo !

Super Smash Bros Brawl
R.O.B, un petit air de WALL-E ?
On arrête là les élans nostalgiques pour se tourner gravement vers l'éventail titanesque des personnages jouables dans cet opus. Sur les 35 héros proposés au final, 16 sont totalement inédits dans la série. Il s'agit de Meta Knight (Kirby), Pit (Kid Icarus), Wario, Samus sans armure (Metroid), Ike (Fire Emblem), Solid Snake (MGS), le dresseur Pokémon (avec Herbizarre, Carapuce et Dracaufeu), Sonic, le Roi DaDiDou (Kirby), Lucas (Mother), Wolf (Star Fox), R.O.B., Olimar (Pikmin), Lucario (Pokémon), Toon Link (Zelda) et Diddy Kong. On note l'arrivée remarquée de R.O.B, le robot de la NES vu dans Mario Kart DS, qui devrait plaire à tous les fans de WALL-E. Le capitaine Olimar est venu avec ses Pikmins qu'il est obligé de déterrer en cours de partie pour les projeter ensuite comme des sangsues sur ses adversaires, les Pikmins pouvant même fleurir au fil du combat. Les autres ne sont pas en reste non plus et chacun y trouvera son compte, même s'il est vrai que certains se ressemblent un peu trop.

Super Smash Bros Brawl
Le zoom et les rotations permettent de prendre de superbes photos pour les ranger dans l'album.
Les combats classiques en mode Brawl sont le meilleur endroit pour apprivoiser les techniques de ces nouveaux venus et retrouver rapidement ses marques au niveau du gameplay. Celui-ci n'a quasiment pas changé et offre toujours un éventail de frappes de base et de coups spéciaux variables d'un personnage à l'autre. Avant d'éjecter ses adversaires de l'arène, il faut d'abord s'acharner sur eux jusqu'à ce qu'ils décollent littéralement à la moindre attaque smash. La victoire sourit généralement aux opportunistes qui savent tirer parti des multiples objets qui peuvent servir d'armes ou de projectiles et qui sont capables de profiter de la nature changeante du décor pour piéger leurs adversaires en évitant d'y laisser eux-mêmes des plumes. Au registre des nouveautés de gameplay, on note l'apparition de la balle Smash qui, une fois détruite par un des joueurs, lui permet de déclencher un Final Smash monumental. Les trophées d'aide, évoqués plus haut, font intervenir des alliés sur le terrain, quant aux fragments du dragon, il suffit de les réunir pour canarder tout le monde en vue subjective, ce qui s'avère généralement fatal pour les autres joueurs.

Super Smash Bros Brawl
Sonic fait partie des 16 personnages inédits de Super Smash Bros Brawl.
La profusion des modes de jeu disponibles dans cet opus permet d'accéder à de nombreuses variantes de jeu en multijoueur ou en solo. Les combats Brawl jusqu'à 4 joueurs offrent des règles entièrement paramétrables, et pour la première fois, les parties peuvent se faire online, via la connexion Wi-Fi. En ligne, les joueurs peuvent d'ailleurs aussi s'échanger leurs ralentis, leurs photos ainsi que les arènes personnalisées qu'ils auront créées via le tout nouvel éditeur de niveaux. L'épisode Wii intègre pas moins de 31 arènes inédites, dont le décor de Shadow Moses (MGS), d'Electroplancton, de Pictochat, d'Animal Crossing avec ses voix yaourt, sans oublier le circuit Mario Kart. Le plus amusant est de voir tous ces environnements évoluer au fil de la partie, changeant complètement d'aspect et révélant des pièges insoupçonnés au départ. C'est ainsi qu'on verra la tempête se lever sur le bateau de Wind Waker, et les micro-games défiler dans l'arène Wario Ware. A cela s'ajoutent tous les niveaux créés via l'éditeur ainsi que les dix arènes issues du précédent volet.

Super Smash Bros Brawl
Le Final Smash est une attaque ultime différente pour chaque personnage du jeu.
Comme faire loger sur cette page toutes les possibilités offertes par un titre qui n'a de cesse de nous surprendre durant des dizaines et des dizaines d'heures de jeu ? Le mode Classic, qui propose dix affrontements thématiques et un combat final contre la Master Hand, se renouvelle à chaque partie. Le mode All-Star, jouable seul ou en coop, fait intervenir successivement tous les personnages du jeu. Le mode Event comporte par moins de 41 défis en solo et 21 autres en coop, chaque épreuve exploitant de manière amusante et pertinente les affinités entre les différents personnages du jeu. Le tableau de challenges regroupe 128 cases à compléter pour débloquer des secrets en remplissant des objectifs divers et variés. La page des chefs-d'oeuvre réunit douze oldies incontournables, dont Ocarina of Time, Super Metroid et Star Fox 64, à découvrir durant une période de temps limitée à quelques minutes malheureusement. Les photos compilées dans l'album et les replays peuvent être sauvegardés sur la console ou sur une carte SD. Le nombre de choses à débloquer est proprement faramineux, les stickers s'ajoutant aux trophées pour vous permettre de booster les capacités de vos personnages dans le mode aventure. En plus des mini-jeux assez traditionnels et du Boss Rush, on trouve un tout nouveau moyen de dépenser ses jetons pour gagner des trophées. Le lance-pièces se présente ainsi comme un mélange de shoot'em up et un clone de Bust-a-Move, et permet d'élargir sa collection de stickers et de trophées de manière vraiment ludique.

Super Smash Bros Brawl
Des centaines d'heures de jeu en perspective pour collectionner tous les trophées.
J'ai gardé le plus intéressant pour la fin, à savoir L'Emissaire Subspatial, nom donné au nouveau mode aventure de cet épisode. Jouable en solo ou en coopération, ce mode garantit à lui seul plus de 20 heures de jeu si vous voulez le terminer à 100%. Il est constitué d'une multitude de niveaux de plates-formes bourrés de pièges et de monstres à affronter pour débloquer un à un tous les personnages du jeu. Les secrets qu'il renferme sont innombrables et vous obligeront à fouiller les niveaux de fond en comble pour tout découvrir. Son seul défaut est sa caméra qui suit uniquement le premier joueur en coop, ce qui peut s'avérer assez contraignant pour le second joueur. Scénarisé d'une façon à la fois audacieuse et délirante, il raconte comment le Ministre Antique va tenter de plonger le monde dans le chaos à l'aide de son armée de R.O.B. et de clones maléfiques. Le plus amusant est de voir comment chacun va jouer son rôle, les grands méchants comme Bowser ou Wario rivalisant de puissance pour transformer tous leurs adversaires en vulgaires trophées, tandis que Ganondorf tire les ficelles depuis son repaire. Les séquences en images de synthèse ont beau être muettes, elles n'en sont pas moins géniales et réussissent à lier entre elles les péripéties des différentes équipes établies par la force des choses. Des alliances improbables voient les personnages les plus classes se ridiculiser en se coltinant des partenaires ridicules, chaque scène étant un véritable moment de bonheur que l'on peut revoir à loisir dans le menu des vidéos. A votre place, j'aurais cessé depuis longtemps ma lecture pour foncer me procurer ce titre d'exception.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Sur le plan visuel, Super Smash Bros Brawl est ce que l'on a vu de plus réussi sur Wii depuis Super Mario Galaxy. Les situations sont tellement délirantes qu'on passe parfois plus de temps à zoomer pour prendre des photos qu'à jouer !

  • Jouabilité 16 /20

    Si le gameplay général n'a pas vraiment changé depuis le volet précédent, il reste toujours impeccable et seuls quelques soucis de caméra viennent noircir le tableau si l'on joue en coop dans le mode aventure. Les manettes classiques ou GameCube sont idéales pour jouer à Super Smash Bros Brawl.

  • Durée de vie 17 /20

    Le soft comporte tellement de bonus, tellement de trophées, tellement de modes de jeu, tellement de secrets, qu'il faut des mois pour en faire le tour. Rien que le mode aventure garantit à lui seul plus de 20 heures de jeu, c'est dire à quel point ce titre est complet. Et c'est sans compter le multijoueur et les parties online.

  • Bande son 19 /20

    Avec plus de 300 musiques à débloquer dans le Sound Test, la bande-son de Super Smash Bros Brawl est la huitième merveille du monde pour le joueur nostalgique. Entre les thèmes remixés de façon totalement inattendue (Tetris, Super Mario Land, Fire Emblem...) et les medleys transcendés par le génie de compositeurs passionnés (Zelda, Mario, Donkey Kong), on atteint le summum de ce que recherche le mélomane fan de l'univers Nintendo.

  • Scénario /

    Difficile de mettre une note alors que seul le mode aventure est scénarisé. Son histoire est d'ailleurs tellement improbable, tellement burlesque, qu'on n'a qu'une envie, c'est de se repasser à la suite la totalité des scènes cinématiques du jeu...

Si vous n'avez pas peur de passer l'été sans mettre le nez dehors à cause de Super Smash Bros Brawl, n'hésitez plus. Cet épisode surclasse sans difficulté son prédécesseur en se dotant d'un mode aventure monumental, d'un éventail de personnages incroyable et de la possibilité de jouer online en multijoueur. On appréciera également le fait de pouvoir jouer en coop sur la plupart des modes de jeu, et on s'inclinera respectueusement devant le caractère collector de la bande-son du jeu.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 juin 2008 à 15:29:07
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2736)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.6/20
Mis à jour le 27/06/2008
Wii Combat Nintendo Game Arts
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live