Menu
Les Simpson : Le Jeu
  • Tout support
  • PS3
  • 360
  • DS
  • Wii
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Les Simpson : Le Jeu / Les Simpson : Le Jeu sur PSP /

Test Les Simpson : Le Jeu sur PSP du 14/11/2007

Test : Les Simpson Le Jeu
PSP
Les Simpson : Le Jeu
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 novembre 2007 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (117)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Tous les prix
Prix Support
45.50€ PS3
59.99€ Wii
68.51€ DS
69.49€ DS
89.90€ PS3
129.99€ 360
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si Les Simpson Le Jeu n'était pas du même acabit sur Xbox 360, PS2 et Wii, la version PSP enfonce encore un peu plus le clou grâce à une absence de multijoueur et des problèmes de caméra omniprésents. Dommage, d'autant que globalement, on retrouve le même contenu que sur la 128 bits de Sony.

Les Simpson Le Jeu

Tout d'abord, remercions comme il se doit Electronic Arts de ne pas être tombé (pour une fois ?) dans le piège de l'adaptation bête et méchante de long-métrage. Ainsi, Les Simpson Le Jeu n'est en rien un titre inspiré du premier film sorti il y a peu. Ce titre possède donc un scénario original, bien que se basant sur plusieurs épisodes de la série, tout en jetant un regard critique sur l'industrie du jeu vidéo. Quelque part, ça ne devrait pas nous étonner vu qu'à travers la série, les scénaristes ne se sont jamais fait prier pour jeter des piques à plusieurs politiciens, grandes institutions ou bien encore la chaîne les diffusant, la Fox. Pourtant, c'est encore trop rare dans notre domaine de prédilection et il faut de ce fait bien comprendre à quel point ce soft est précieux. Ainsi, si il n'y a pas de vraie réflexion sur le jeu vidéo et ses dérives, on pouffera devant nombre des excellentes répliques des protagonistes qui ne sont que le reflet de questions que nous nous sommes posées un jour ou l'autre. En somme, les scénaristes du show s'en sont donnés à coeur joie et plus d'une dizaine d'heures durant, les joueurs vont pouvoir se délecter d'un soft entièrement dédié à notre passion sous couvert d'un humour omniprésent.

Les Simpson Le Jeu
Tout comme sur PS2, il est impossible de visiter Springfield sur PSP.
D'un point de vue scénaristique, comment bouder ce titre qui semble partir dans tous les sens mais qui au final n'est qu'un gros épisode spécial Halloween avec tout ce que ça implique d'univers et d'histoires différents. Cependant, pour fédérer le tout, signalons quand même une attaque extraterrestre menée par nos deux E.T. préférés, Kang et Kodos, bien décidés à mettre la main sur notre bonne vieille planète bleue. Pour essayer d'enrayer ladite invasion, après avoir fait la nique au maire Quimby et sauvé les arbres d'une forêt, notre famille va donc se voir projetée dans un univers vidéoludique qui n'est pas sans rappeler celui qui est le nôtre actuellement. A partir de là, ce n'est rien d'autre que du bonheur à l'état pur, enfin presque, si on excepte les problèmes de jouabilité mais nous y reviendrons plus tard. Comme je le disais plus haut, Les Simpson Le Jeu revisite différents jeux vidéo tout en saupoudrant le tout de multiples clins d'oeil à la série sans parler des références indirectes à Star Wars passant par une explosion de scierie ressemblant à s'y méprendre à celle de l'Etoile Noire ou au "sarcophage" de Tahiti Bob emprunté à Dark Vador. Bref, du Simpson quoi !

Les Simpson Le Jeu
Attention aux quelques ralentissements lorsqu'on utilise la main de bouddha.
De fait, la grande force du titre d'Electronic Arts est de ne pas se prendre au sérieux une seule nano-seconde. Tout le monde en prend pour son matricule, à commencer par Electronic Arts et par le biais d'ennemis, d'affiches ou de niveaux, de multiples jeux sont ainsi parodiés avec énormément de respect. D'ailleurs, on devra plutôt parler d'hommage que de parodie. Si Asterix XXL 2 avait déjà suivi cette voie avec succès, Les Simpson Le Jeu va encore plus loin dans la débandade et ne recule devant rien pour nous faire rire. Ainsi, comment rester de marbre devant ce Sonic tout rabougri enfermé dans une gigantesque roue à hamster se faisant la réflexion qu'il ne sait même plus pourquoi il ne peut pas piffrer le docteur Robotnik. En somme, entre des clones de Madden ou de Ryu nous lançant de grandes tirades métaphoriques avant de nous envoyer un Haddoken dans la figure, on jubile comme des gamins devant notre écran. Mais ce n'est pas tout car au-delà de ces références éparses, certains niveaux sont directement inspirés par de véritables jeux vidéo.

Les Simpson Le Jeu
La qualité des cinématiques est impeccable sur la portable de Sony.
Si ce n'est un secret pour personne, plusieurs softs ont donc fait les frais de l'imagination tortueuse des scénaristes, à commencer par Medal Of Honor, Grand Theft Auto (qui étrangement n'a pas subi trop de coupes malgré les desiderata de Rockstar), Everquest, etc. Et une fois encore, le pari est gagné sur toute la ligne. Les parodies sont exquises et réussissent l'exploit de mélanger l'histoire des personnages de la série ou d'utiliser au mieux quelques traits de caractère pour rendre encore plus drôle la visite de ces contrées imaginaires. Par exemple, le stage Medal Of Homer (dans lequel les français en prennent plein la tronche... Ah le coup de l'école de capitulation pour aveugles, hilarant) s'inspire de l'histoire de Burns et de Grand-pa Simpson tout en utilisant le background et les musiques du jeu d'Electronic Arts. Dans le même esprit, le niveau Neverquest nous confronte à Patty et Selma grimés en un dragon ayant quelques soucis avec la clope et nous offre en prime deux passages d'anthologie dont un renvoyant à Gauntlet avec vue d'origine et générateur de monstres d'époque. Rajoutez-y une apparition de Will Wright en grand méchant, un stage japonisant avec des combats façon RPG, plus de quarante minutes de cinématiques au rendu proche de celui du show et vous obtenez alors un jeu respectueux de A à Z du bébé de Matt Groening. Mais alors que tout semble idyllique, il me faut tout de même vous parler des quelques défauts du titre.

Les Simpson Le Jeu
Dommage que les effets graphiques soient bien moins visuels sur PSP.
Par conséquent, si l'aventure solo se compose de 16 stages, tous ne possèdent pas la même durée de vie. Bien que certains réclament plus d'une demi-heure, voire une heure si vous voulez récupérer tous les objets (synonymes de bonus) ou les clichés du jeu vidéo (idée très marrante mais malheureusement sous-exploitée), d'autres se torchent en moins de dix minutes. Cependant, ceci reste rare même si dans l'absolu, les Défis contre-la-montre nous prouvent qu'il est possible de terminer le tout rapidement. Au sujet des autres modes de jeu, sachez qu'hormis des Défis qui vous amèneront dans les stages déjà terminés, le multijoueur est absent sur PSP, comme ça, tout simplement. Au final, la durée de vie se résume à moins d'une dizaine d'heures ce qui est limite même pour un jeu de plate-forme/action. Dans la façon de procéder, on note un certain classicisme qui n'est pas pour autant péjoratif. Tout se déroule donc via une succession de missions où les quatre membres de la famille se relaieront. Les quatre ? Et Maggie alors ? Ne vous en faites pas, le petit bout de chou est aussi de la partie mais restera tout le temps avec Marge. Néanmoins, la pupuce saura tout de même se montrer parfois très utile en rampant dans des conduits tel un Solid Snake en pyjama afin d'activer des interrupteurs inaccessibles aux autres personnages.

Les Simpson Le Jeu
On roule et on accélère. Résultat garanti.
A chaque niveau, un duo spécifique sera associé. Vous ne pourrez alors pas choisir de former votre propre duo puisque ces derniers seront imposés par les stages. En effet, chaque membre des Simpson, après avoir trouvé le manuel du jeu ainsi que le guide officiel, se découvrira des pouvoirs pour le moins inédits qu'ils mettra à profit pour progresser. Homer pourra alors se transformer en boule géante de graisse ou en bonbon humain alors que Bart endossera le célèbre costume de Bartman pour planer ou utiliser un grappin ainsi qu'un lance-pierres meurtrier. Lisa, en tant que voix de la raison et fine mélomane, usera de son saxophone pour étourdir les ennemis ainsi que d'un pouvoir de lévitation lui permettant de manipuler une main de Bouddha géante. Pratique pour user de différents pouvoirs élémentaires ou soulever de lourds objets. Enfin, Marge, toujours aussi pragmatique fera entendre sa morale bien pensante à l'aide d'un mégaphone pour rassembler les foules qui lui obéiront au doigt et à l'oeil. Il faudra alors constamment switcher entre les deux persos disponibles pour profiter de leurs capacités respectives et ainsi progresser.

Les Simpson Le Jeu
Certains combats comme celui-ci ne sont que de pures formalités.
Malheureusement, la jouabilité en elle-même souffre de plusieurs tares irritantes à commencer par une gestion manuelle de la caméra constamment requise. En voilà un cliché... Qui n'est étrangement pas mentionné dans le jeu. Pour le compte, il faudra constamment bouger l'objectif pour savoir précisément ce qui se passe mais ceci ne résoudra pas une gestion des sauts maladroite. Malheureusement, si ces soucis ne gênaient pas vraiment sur les autres machines, il n'en est pas de même sur PSP où les problèmes de caméra inondent et énervent de bout en bout. On retiendra aussi quelques choix de gameplay malvenus (sur la façon de procéder) plombant notamment le combat contre Dodu Donut. Malgré tout, ce ne sera pas suffisant pour rebuter l'amateur de plates-formes, d'humour et à fortiori le Simpsononophile. Classique dans son approche du genre, ce titre bourré de bonnes idées se veut néanmoins très moyen sur la portable de Sony à cause d'un contenu limité. Plein de facéties, ultra référentiel, Les Simpson Le Jeu pose malgré tout un genou à terre à cause d'une jouabilité médiocre et divers points de gameplay qui auraient mérité d'être approfondis.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Avant de crier au scandale, je précise que cette note tient compte du fait que le graphisme du jeu est très fidèle à celui de la série. Ainsi, certains décors pourront sembler dépouillés mais qu'on ne s'y trompe pas, le tout est diablement joli. Les effets spéciaux sont superbes, le cel-shading très soigné, l'animation des personnages de bonne facture et quelle joie de pouvoir visiter des endroits familiers ou des niveaux aussi variés sans que cela ne détonne la moindre petite seconde sur l'homogénéité du soft.

  • Jouabilité 9 /20

    Sans doute le point faible du titre. Les bonnes idées fourmillent, la complémentarité des personnages est utilisée astucieusement mais quelques endroits brouillons, choix de gameplay ainsi qu'une gestion irritante des sauts nuisent à l'ensemble. De plus, les problèmes de caméra sont légion sur PSP et nous obligent à constamment jouer avec l'objectif. Déjà très énervant sur le court terme, je vous laisse imaginer sur le long !

  • Durée de vie 10 /20

    L'aventure solo se termine en un peu plus de huit heures. Néanmoins, vous y passerez un peu plus de temps si vous vous décidez à dénicher tous les objets cachés pour débloquer des costumes spéciaux par exemple. Si le coeur vous en dit, vous pourrez aussi recommencer chaque stage en Contre-la-montre. Ceci dit, quid du multijoueur ?!

  • Bande son 16 /20

    A l'exception de quelques prestations vocales moins convaincantes, le doublage est parfait. Logique sachant que ce sont les doubleurs officiels de la série (dont la VF est quasiment supérieure à la VO) qui se sont prêtés au jeu. Et comme on sent que le casting vocal s'est fait plaisir, cette bonne humeur se ressent parfaitement tout au long des dialogues et répliques du titre. Musicalement, le travail est aussi d'un très bon niveau avec des thèmes changeant en fonction des univers traversés, les sonorités symphoniques succédant à celles électroniques quand le besoin s'en fait sentir.

  • Scénario 16 /20

    Bien que l'histoire semble issue de celle d'un épisode Special Halloween, les scénaristes ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. 40 minutes de cinématiques permettent de suivre une histoire bien conçue truffée de références aux Simpson, à des séries TV ou films. De plus, l'industrie du jeu vidéo s'en prend plein les gencives et découvrir un Will Wright en grand méchant mégalomaniaque ou des parodies de jeu made in Simpsonsland est un pur régal pour les zygomatiques.

Grosse déception que cette version PSP des Simpson Le Jeu. Proposant un contenu similaire à celui de la mouture PS2, la jouabilité problématique, principalement liée à des soucis constants de caméra, énerve trop pour qu'on prenne du plaisir en y jouant. On regrettera aussi que le multijoueur soit absent sur la portable de Sony, ce qui montre bien que le développement de ladite version n'a pas dû prendre bien longtemps.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 novembre 2007 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (117)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Mis à jour le 14/11/2007
PlayStation Portable Action Plate-Forme Electronic Arts Animation Comics Série TV
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce