Menu
Super Pocket Tennis
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Super Pocket Tennis sur PSP /

Test Super Pocket Tennis sur PSP du 05/09/2007

Test : Super Pocket Tennis
PSP
Super Pocket Tennis
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2007 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
20/20
Tous les prix
Prix Support
19.00€ PSP
Voir toutes les offres
Partager sur :

Super Pocket Tennis vient jouer les outsiders dans une catégorie encore peu fournie sur PSP. Loin d'espérer défier la suprématie du Virtua Tennis de Sega, ce petit jeu sans grande prétention allèche par son prix peu élevé et son envie de ne pas se prendre au sérieux. Mais cela suffit-il à faire un bon jeu ?

Super Pocket Tennis

Le titre s'ouvre sur une sélection de joueurs étonnamment complète, ce qui s'explique par le fait que chacun des 20 sportifs proposés ici est totalement fictif. En fait, les développeurs ont essayé de contourner le problème des licences en modélisant des clones SD (Super Deformed) des joueurs les plus célèbres du circuit professionnel. On notera en effet une ressemblance évidente pour certains avec des joueurs tels que Roddick, Hewitt, Agassi, Federer, Mauresmo, Henin, Williams, Sugiyama. Même les plus hermétiques à ce sport les reconnaîtront sans aucun mal, puisque leurs noms sont de simples déformations des noms originaux : Davenport devient Heliport, Safin devient Mafin, etc. Et pourtant, le soft nous dit bien que toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé serait totalement fortuite...

Super Pocket Tennis
Visuellement, le jeu se démarque beaucoup de ses concurrents...
Quoi qu'il en soit, ce traitement de personnages réels en SD est pour le moins déroutant, et pas toujours de très bon goût si l'on se réfère à certains joueurs dont le rendu n'est pas franchement à leur avantage. Mais ceci n'est pas le seul motif d'étonnement qu'on aura au niveau visuel, puisqu'une fois dans le jeu, on s'aperçoit que la taille du terrain est exagérément réduite en largeur, ne remplissant même pas un tiers de l'écran. Ca nous change des courts qui requièrent généralement un défilement systématique de la caméra le long du terrain, mais le résultat n'est pas forcément plus probant. En fait, le changement de vue ne sert ici qu'à choisir si l'on veut jouer dans la partie supérieure ou inférieure de l'écran, entre chaque changement de côté. D'une manière générale, la réalisation reste largement en-dessous de ce qu'on est en droit d'attendre de la part d'un jeu PSP.

Super Pocket Tennis
... mais on ne peut pas dire que les joueurs soient à leur avantage.
Côté gameplay, la prise en main est d'autant plus accessible qu'on ne dispose que de deux boutons pour tout faire. La frappe normale se transforme tout simplement en lob en allongeant la pression exercée sur la touche Croix, autant dire que le tutorial composé d'écrans explicatifs se lit en moins d'une minute à peine. Ce système de dosage se retrouve d'ailleurs dans l'exécution des services, et permet de varier un tout petit peu la puissance de ces derniers. La relative facilité du jeu réside aussi dans le fait que celui-ci ne se prend pas la tête avec une gestion précise du placement du joueur, et il suffit d'être suffisamment près de la balle pour la renvoyer sans problème. Question lisibilité, ce sont surtout les quelques effets visuels qui peuvent dérouter, comme les petites étoiles qui apparaissent à chaque fois qu'on frappe et qui donnent l'impression de voir plusieurs balles partir à la fois.

Super Pocket Tennis
Le tutorial se lit en 30 secondes.
L'un des problèmes majeurs des matches de Super Pocket Tennis découle en grande partie du fait qu'on ne puisse pas faire disparaître le marqueur d'impact. Celui-ci nous mâche littéralement tout le travail en nous montrant exactement à quel endroit la balle va atterrir avant même que l'on ait terminé son geste, ce qui permet de trouver les angles les plus impossibles sans aucun risque de faire la faute. Le problème est le même au niveau des services, puisqu'on peut facilement placer des aces en déterminant à l'avance le pixel d'impact de la balle. En double, il y a d'ailleurs tellement de marques d'impacts qu'on finit par ne plus rien voir. Dommage que cette assistance exagérée nous soit imposée, car les parties ne restituent à aucun moment les sensations attendues de la part d'un jeu de tennis. Les gestes ne varient quasiment pas et les coups partent toujours de la même façon, ce qui finit par ennuyer rapidement.

Super Pocket Tennis
Les mini-jeux ne suffisent pas à rendre ce titre agréable.
On regrettera aussi qu'on puisse seulement paramétrer le nombre de sets en tournoi, mais pas le nombre de jeux, celui-ci étant fixé à six quoi qu'il arrive. Seuls quatre tournois fictifs sont proposés sur gazon, terrain dur ou terre battue, en plus des matches en Exhibition et des mini-jeux. Le soft autorise tout de même les parties multijoueurs jusqu'à quatre, sans nécessité de posséder chacun un exemplaire du jeu, mais les parties sont alors limitées aux options minimums. Finalement, si Smash Court Tennis 3 nous avait déçus en proposant une orientation de gamplay assez inattendue, Super Pocket Tennis n'arrive même pas à la cheville du titre de Namco, alors ne parlons pas de le comparer à Virtua Tennis.

Les notes
  • Graphismes 6 /20

    Entre les courts complètement dépouillés, les couleurs criardes et la modélisation SD des joueurs, difficile de trouver du charme à Super Pocket Tennis.

  • Jouabilité 8 /20

    Le gameplay a beau se vouloir accessible, il nous impose une jouabilité beaucoup trop assistée moyennant des marqueurs d'impact qu'il est impossible de désactiver. La lisibilité s'en trouve entravée lors des parties en double, et à aucun moment le soft ne restitue la moindre sensation.

  • Durée de vie 8 /20

    Tous les personnages étant disponibles au départ, on ne peut pas dire qu'il y ait grand-chose à débloquer. Les mini-jeux sont peu inspirés, les tournois limités à quatre et seules les parties multijoueurs peuvent présenter un intérêt à long terme, et encore.

  • Bande son 9 /20

    Les musiques auraient plus leur place dans une fête du synthé que dans un tournoi de tennis, mais on peut les désactiver. Le truc drôle c'est que les joueurs poussent des cris semblables à des personnages d'anime japonais, et tapent dans la balle comme s'ils donnaient des coups d'épée pour défendre leur vie.

  • Scénario /

    -

Sorti de nulle part, Super Pocket Tennis aura bien du mal à trouver son public dans une catégorie dominée par l'excellent Virtua Tennis de Sega. En plus d'imposer un gameplay assisté peu plaisant à jouer, le soft adopte un style visuel qui rebutera la plupart des joueurs.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2007 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
20/20
Mis à jour le 05/09/2007
PlayStation Portable Sport D3 Publisher Hunex
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce