Menu
Wallace & Gromit : Le Mystère du Lapin-Garou
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Wallace
Xbox
Wallace & Gromit : Le Mystère du Lapin-Garou
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 décembre 2005 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Wallace et Gromit sont à l'Angleterre, ce que les Simpson sont aux Etats-Unis : des icônes qui véhiculent de la bonne humeur grâce à des intrigues intelligentes et des scenarii en béton armé. Bien que les créations de Nick Park n'aient jamais eu droit aux honneurs d'une série TV, elles ont atteint un statut de stars en moins de trois films qui ne sont rien d'autre que des petits chefs-d'oeuvre de l'animation image par image. Le Mystère Du Lapin-Garou est donc le quatrième métrage des deux compères et comme il se doit, en voici son adaptation vidéoludique.

Wallace

Contrairement au précédent jeu du nom de Project Zoo, Le Mystère Du Lapin-Garou se veut plus ouvert, plus complet tout en restant très proche, et donc très fidèle, au film éponyme. On y retrouve ainsi notre inventeur un peu loufoque, Wallace, épaulé comme il se doit par son compère de toujours, Gromit. Si on ne reviendra pas sur les immenses qualités du film des studios Aardman, on peut se féliciter de retrouver dans le jeu, toute l'ambiance de l'oeuvre de Nick Park. De fait, l'action a lieu dans la ville de Tottington Hall et si vous pourrez en visiter plusieurs quartiers, il sera également possible de parler à une multitude d'habitants, qui vous donneront le plus souvent de petites missions à remplir. Bien entendu, le tout est saupoudré d'une délicieuse atmosphère british stigmatisée par l'accent de Wallace, les réactions hautaines des personnes qu'on rencontre ou la douce folie qui caractérise si bien le travail de Park. De plus, le principe de départ du titre est plein de promesses, mais jugez plutôt.

Wallace
On regrette que la plupart des défis nous demande simplement de capturer des nuisibles.
D'un côté, nous retrouvons donc un jeu de plates-formes/action dans lequel vous pouvez alterner entre Wallace et Gromit quand bon vous semble. Si la coopération entre les deux individus est essentielle pour résoudre plusieurs énigmes, certaines phases seront également dédiées à l'un ou l'autre des personnages. En outre, vous récupérerez plusieurs gadgets au fil de l'aventure (tournevis, auto-parapluie, lapin-sauteur, etc.) qui serviront à quelques mini-jeux. Mais avant tout ça, rien ne vaudra un coup d'oeil à votre Pesto-Pal, une espèce d'ordinateur de poche par le biais duquel vous pourrez sauvegarder ou afficher une map où seront indiquées vos prochaines missions, la liste de vos ennemis... On retiendra malgré tout que la carte n'est pas très précise mais qu'il faut constamment passer par elle pour savoir où se trouvent les personnes susceptibles de faire avancer l'intrigue. En parlant de ça, notez que vous devrez lutter contre une invasion de lapins bien décidés à faire régner le chaos. En fait, si on trouve plusieurs types de missions (courses, matches de foot, combat), l'objectif majeur de ces dernières sera de capturer, à l'aide d'un aspirateur tout droit sorti de Luigi's Mansion, une certaine quantité d'animaux (lapins, poulets, dindes, chèvres). Votre arme vous servira aussi à ouvrir des portes, aspirer des objets pour s'en servir comme projectiles ou aspirer quantité de posters derrière lesquels se trouvent des pièces d'or. Tiens, mais à quoi va bien pouvoir me servir cet argent ? Judicieuse question qui me permet de vous rappeler le deuxième effet Wallace & Gromit.

Wallace
Les cartes bonus n'ont rien de fantastique mais il y en a un bon paquet à dénicher.
C'est bien connu, Wallace est un fin gourmet, qui sait apprécier la valeur d'un thé bien chaud et de quelques crackers. Mais, c'est surtout son cerveau bouillonnant qui le caractérise le plus. Ainsi, quand le concours annuel des légumes géants pointe le bout de son nez, il ne se fait pas prier pour y participer. Tout ça pour dire qu'en plus de votre chasse aux nuisibles, vous devrez essayer de faire pousser une courge afin de gagner le concours de légumes. Pour ce faire, vous disposerez d'une serre personnelle qu'il sera possible d'aménager à votre convenance, enfin dans une moindre mesure. En effet, vous devrez au préalable aller dans le magasin de M. Caliche pour pouvoir acheter divers objets moyennant plusieurs piécettes. Les articles pourront aller du gramophone à un thermostat permettant de réguler la température de votre serre en passant par des tapis de sol ou des produits pour le bien-être de votre légume. Cette idée est ingénieuse car elle permet de souffler entre deux missions qui mettront vos nerfs à rude épreuve.

Wallace
Ce ballon a un petit air de picorette géante...haaa, picoretttte.
Pour être clair, cette difficulté n'est pas due aux mini-jeux en eux-même mais bel et bien à une jouabilité rebutante. Cet état de faits est d'autant plus étonnant qu'on est face aux mêmes soucis que dans Project Zoo et ce malgré l'arrivée d'une nouvelle équipe à la réalisation. Dans tout ça, on mettra en avant la lenteur de l'animation couplée à celle des déplacements de Wallace & Gromit, les problèmes de caméras omniprésents avec l'impossibilité de recentrer l'objectif d'une simple pression ou les divers bugs d'IA. A ce sujet, vous pourrez faire venir votre comparse (en le sifflant) à des endroits bien précis, mais sachant qu'il arrive parfois que votre compagnon se bloque dans des éléments du décor, on a un peu de mal à ne pas criser. Rajoutez des sauts qui manquent de précision et des missions injouables à cause de cette fichue caméra et vous obtenez un gameplay beaucoup trop approximatif. On pourra néanmoins me dire qu'on dispose d'une gestion manuelle de l'objectif pour zoomer ou dézoomer mais vu que cette manipulation est également très lente, on soupire rien qu'à l'idée de l'utiliser. Et vu que vous devrez constamment le faire, imaginez le calvaire. Quand on y pense, c'est tout de même un comble que Le Mystère Du Lapin-Garou soit inférieur à Project Zoo. Bien que plus ambitieux, plus ouvert et tout aussi joli graphiquement, le soft de Frontier Developpements se vautre de lui-même à cause d'une jouabilité désastreuse. Dommage car le mélange des genres était bien pensé et plutôt réussi.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Le style graphique est très respectueux de l'univers de Wallace et Gromit et on retrouve avec bonheur la plupart des personnages issues des trois moyens-métrages. La ville de Tottington Hall est détaillée, possède plusieurs quartiers très différents et à un moment du jeu vous aurez même la possibilité de la parcourir de jour comme de nuit.

  • Jouabilité 7 /20

    Plusieurs styles de jeu se combinent pour former un tout cohérent mais l'extrême lenteur de l'animation suivie des incessants problèmes de caméras rendent le jeu trop poussif. On citera aussi les personnages qui se bloquent dans des éléments du décor, des sauts peu précis et certaines missions trop longues et trop difficiles. Cependant, l'idée de faire pousser le plus gros légume possible pour tenter de gagner un concours est une bonne idée qui apporte une dose supplémentaire d'originalité.

  • Durée de vie 13 /20

    Pas mal de missions sont à débloquer et si vous désirez dénicher toutes les cartes propres aux personnages ou aux lieux qui sont disséminées un peu partout, il vous faudra vous lever de bonne heure. Le gros plus de ce titre est également de proposer une aventure pouvant se jouer aussi bien en solo qu'avec un ami.

  • Bande son 14 /20

    Les doublages anglais ont été conservés, ce qui est une bonne chose tant ils sont d'excellente qualité. L'accent "so british" est délicieux et donne une vraie personnalité à l'univers de Nick Park. Les musiques sont, elles aussi, dans la droite lignée des compositions des films et font la part belle aux thèmes "bedonnants" où les trompettes et autres bassons prédominent.

  • Scénario 13 /20

    Tout en suivant le scénario du film, le jeu réussit à inclure habilement plusieurs petites missions qui ne dénotent nullement. On a donc droit au mystère du Lapin-Garou que nos amis se devront d'élucider ainsi qu'au concours de légumes géant auquel vous pourrez également participer.

Bien que plus complet que Project Zoo, Le Mystère Du Lapin-Garou déçoit encore plus que son aîné. La faute à un gameplay en dents de scie qui a régressé depuis le précédent épisode. Rageant, surtout que le concept du jeu est plus ambitieux, l'humour des films bien retranscrit et qu'on a beaucoup de plaisir à évoluer dans cet univers à nul autre pareil. Malheureusement, même en étant fan des deux compères, on aura bien du mal à se satisfaire de caméras laborieuses, de ralentissements en pagaille, de sauts peu précis et des bugs d'IA.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 décembre 2005 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 21/12/2005
Xbox Action Plate-Forme Frontier Developments Konami Animation Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Marvel's Avengers, une formule jeu-service qui interroge - gamescom 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : gamescom 2019 : Blair Witch, récit de notre balade tumultueuse au cœur de la forêt maudite
    PC - ONE
  • Preview : The Witcher 3 : Wild Hunt Complete Edition - Premier contact avec le portage Switch
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce