Menu
Chicken Little
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Chicken Little / Chicken Little sur PS2 /

Test Chicken Little sur PS2 du 13/12/2005

Test : Chicken Little
PS2
Chicken Little
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2005 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.6/20
Tous les prix
Prix Support
9.99€ PC
10.89€ GBA
10.89€ GBA
15.00€ NGC
20.69€ PC
29.00€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Premier long métrage de Disney en 3D réalisé sans l'aide de Pixar, Chicken Little nous donne rendez-vous à la fois dans les salles obscures et sur nos écrans de télé par le biais du jeu vidéo. L'occasion de se retrouver en famille aux côtés d'un poulet malicieux martyrisé par ses camarades mais qui devra pourtant s'improviser sauveur de l'humanité par la force des choses. L'aventure promet d'être mouvementée.

Chicken Little

Pas facile de se faire respecter lorsqu'on est un nabot binoclard doté d'une tête d'hydrocéphale. Cette description n'a rien de cruel, elle tend juste à refléter l'image qu'a ce pauvre Chicken Little de lui-même. Le jeune poulet n'a peut-être pas été gâté par la nature, mais comme on dit, l'essentiel est invisible pour les yeux. Derrière son gabarit dérisoire, Chicken Little dissimule en fait un esprit altruiste et déterminé que traduit parfaitement son regard pétillant de malice. Figure emblématique de la bande des laissés pour compte, le gallinacé devra dans un premier temps prouver sa valeur en impressionnant ceux qui le persécutent, avant de jouer les sauveurs du monde au cours d'une invasion d'extraterrestres.

Chicken Little
Même avec son gabarit de poussin, Chicken Little ne recule devant aucun obstacle.
Notre histoire commence alors que Chicken Little est en retard pour l'école. Sa course effrénée dans les rues de la ville de Oakey Oaks est l'occasion pour le joueur de se familiariser avec les commandes du personnage tout en déambulant dans les premiers environnements du jeu. Le héros ne dispose pas encore de toutes ses capacités, mais il n'hésite pas à prendre des chemins détournés pour atteindre ses objectifs. Les premières quêtes sont simples et servent surtout de prétexte pour que le joueur prenne ses marques. Chicken Little peut secouer sauvagement son yoyo pour venir à bout de ses adversaires, il est capable d'effectuer un double-saut pour se hisser dans les endroits hauts perchés, mais aussi d'escalader les poteaux et de se laisser glisser le long des lignes téléphoniques. Rapidement, le héros acquerra la possibilité de casser des objets volumineux en chargeant ses attaques et pourra s'élancer dans les airs à l'aide d'un grappin. Tout cela n'est d'ailleurs qu'un aperçu des capacités dont il disposera au cours de l'aventure pour ce qui est des phases de plates-formes, mais vous allez voir que le soft comporte également bien d'autres activités.

Chicken Little
Une folle poursuite dans les couloirs de l'école.
Il est clair que si le titre se résumait simplement à une succession de niveaux de ce genre, quelques minutes suffiraient pour que l'on se désintéresse de l'aventure. Le gameplay s'avère en effet très perfectible, ce qui gâche le plaisir de jeu, mais je reviendrai là-dessus un peu plus loin. Heureusement, le soft comporte un très grand nombre d'épreuves spéciales qui permettent de renouveler régulièrement la progression en proposant des phases de jeu axées sur autre chose que la plate-forme. La première partie de l'aventure qui se déroule dans l'environnement scolaire où évolue Chicken Little vous permettra par exemple de participer à un match de ballon prisonnier et à une compétition de base-ball qui relève davantage du jeu musical que d'une épreuve sportive. Les poursuites éperdues sont également de la partie, à l'image de la course en sceau dans les couloirs de l'école. Certaines épreuves spéciales font intervenir les amis du héros, Fish, Boulard et Abby, dans des phases de jeu inattendues. On se retrouve ainsi à piloter une voiture, un vaisseau spatial, et même un exosquelette semblable à une araignée.

Chicken Little
Au ballon prisonnier, tout le monde a sa chance.
On ne pourra certes pas reprocher à Chicken Little son manque de variété, mais il est dommage de constater que toutes les phases de jeu pâtissent d'une jouabilité très approximative. Les épreuves spéciales sont ou trop courtes, ou trop longues, et dans tous les cas beaucoup trop simplistes. Quant aux phases de plates-formes classiques, elles trahissent des déplacements hasardeux qui posent problème à chaque fois qu'une certaine précision est requise, notamment lors des sauts. Pour couronner le tout, la gestion de la caméra ne se fait pas sans heurt, celle-ci se bloquant même régulièrement dès qu'on évolue dans des endroits confinés. Malgré tout, on avance tout de même rapidement dans le jeu, car la difficulté est minimale pour ne pas rebuter les plus jeunes. Du coup, la durée de vie en prend un coup, même si l'on ne s'attendait pas à vivre une aventure de longue haleine. Simple divertissement, Chicken Little est à l'image des autres titres Disney : amusant mais trop creux pour faire bonne impression.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Que l'on adhère ou pas au design de Chicken Little, il faut reconnaître que l'univers de ce nouveau Disney est attachant. Techniquement, le soft est en revanche bien en-deçà de ce qui se fait de mieux sur le support.

  • Jouabilité 10 /20

    La simplicité du gameplay est rattrapée par la grande variété des phases de jeu. Cela ne fera toutefois pas oublier les nombreux problèmes de jouabilité, comme le caractère approximatif des déplacements ou la mauvaise gestion des caméras.

  • Durée de vie 10 /20

    Quel que soit le mode de difficulté choisi, l'aventure se termine aisément et même les plus jeunes sauront franchir les étapes rapidement. Le jeu retournera donc bien vite dans sa boîte malgré la présence de quelques mini-jeux en multijoueur.

  • Bande son 13 /20

    La bande-son colle plutôt bien aux épreuves proposées, et les multiples extraits du film sont doublés en français.

  • Scénario 13 /20

    Le soft suit de près la trame du long-métrage et s'appuie d'ailleurs sur de nombreuses vidéos tirées du film. L'histoire est donc facilement compréhensible.

Chicken Little s'efforce d'exploiter toute la richesse du long-métrage pour proposer une aventure variée qui se renouvelle au moyen de phases de jeu très différentes. Le problème, c'est que le gameplay est largement perfectible et que les épreuves sont trop simplistes pour réellement nous amuser. On le conseillera donc uniquement aux plus jeunes qui auraient envie de voir le monde à travers les yeux d'un minuscule petit poulet.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2005 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.6/20
Mis à jour le 13/12/2005
PlayStation 2 Action Plate-Forme Buena Vista Interactive Avalanche Software Animation Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce