Menu
WRC avec Sebastien Loeb Edition 2005
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
PS2
WRC avec Sebastien Loeb Edition 2005
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
01 novembre 2005 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Partager sur :

Alors que la saison 2005 du WRC s'achève avec l'hégémonie française (Sébastien Loeb et Citroën champions du monde), le titre correspondant à cette saison nous arrive tout juste sur PS2. Ne trouvant son nom définitif il n'y a que peu de temps, cet opus se doit de tenir un rang qui l'avait poussé vers les sommets avec un excellent WRC 4. Entre arcade et simulation, le titre parrainé par Sébastien Loeb en personne est attendu au tournant par de nombreux fans du genre...

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005

Lorsque nous avions réalisé la preview du titre de Sony il y a quelques semaines, l'impression finale qui ressortait était une grande déception due à un gameplay très approximatif et à un nombre incalculable d'errances qui découlaient sur un manque de plaisir évident. Qu'en est-il aujourd'hui ? Le résultat est assez surprenant puisque rarement nous avons vu une telle différence de niveau entre une version d'essai et une version définitive. Autrement dit, la quasi-totalité des défauts a été corrigée, les manques ont été comblés et le jeu en ressort complètement métamorphosé. Vous l'avez compris, notre sentiment a considérablement changé et on se trouve maintenant devant un opus d'une grande qualité, digne de succéder à son aîné qui avait déjà ravi les fans de la série. Mais après tout, c'est un minimum pour les développeurs d'Evolution Studios de parvenir à enchaîner sur une version 2005 au moins aussi aboutie que la précédente. C'est le cas, et au delà de la conservation du gameplay tant apprécié par les joueurs, l'équipe de développement s'est davantage consacrée à l'ambiance des rallyes et aux petits plus qui font que l'on a l'impression de prendre part à une vraie spéciale au volant d'un bolide de 300 chevaux plus réaliste que jamais.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
Sébastien Loeb fait quelques interventions mais il est bien plus à l'aise au volant de sa voiture que devant la caméra.
A l'approche des premiers menus, bien que l'aspect esthétique laisse vraiment à désirer, on se rend vite compte que le jeu regorge de nombreuses possibilités qu'il nous faudra de longues heures pour parcourir. En effet, pas moins de 8 modes de jeu sont proposés, ce qui est rarissime pour un jeu de rallye. Pour commencer, vous pouvez vous faire la main de 3 manières différentes : en faisant une course, un rallye ou une spéciale de votre choix afin d'appréhender le comportement des voitures. De plus, un mode vous servant de test et d'entraînement est disponible sur lequel toutes les surfaces sont rassemblées de sorte à ce que vous puissiez apprécier la manière de réagir de la voiture et ainsi améliorer vos techniques de pilotage. Ensuite, 3 modes de jeu annexes ayant pour but de diversifier le contenu sont disponibles : "Rallye Cross", "Course contre le champion" et "Défi historique". Le premier reprend le principe d'un V-Rally. On s'affronte à 4 en même temps sur des tracés fictifs, le but est de finir devant les autres sans se soucier du chrono. Le second vous propose de vous mesurer de la même manière à Sébastien Loeb, dans un face-à-face où vous partez avec un handicap de 3 secondes au départ. Enfin, le "Défi historique" vous permet de prendre le contrôle d'anciennes vedettes du championnat du monde des rallyes telles que l'Audi Quatro, la Lancia Delta, la Peugeot 205 T16 ou encore la Renault 5 Maxi Turbo. N'oublions pas de rajouter le mode Online qui vous sert à vous mesurer aux autres joueurs pour situer votre niveau général.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
Les scènes de victoires sont sympathiques mais toujours identiques.
Mais le mode de jeu le plus intéressant est sans nul doute le championnat qui reprend les 16 rallyes du WRC accompagnés des 6 écuries professionnelles et des 15 pilotes engagés. Inutile de vous rappeler donc que toutes les licences de la saison 2005 sont là et que l'on pilote les vraies voitures, parfaitement reproduites. Les différents niveaux de difficulté et la possibilité de piloter des véhicules moins puissants pour ceux qui apprennent en douceur (du style Clio ou 206) font que l'on peut progresser à son rythme. En revanche, les aides au pilotage activées par défaut ne servent strictement à rien puisqu'elles dénaturent complètement l'intérêt premier du jeu : le pilotage. Je vous conseille donc de désactiver d'entrée l'aide au freinage et à la direction, quant à l'anti-patinage, ce sera selon les goûts puisque c'est une notion qui intervient directement dans la réalité en fonction des surfaces et des styles de conduite. En parallèle, on peut régler sa voiture comme bon nous semble et une fois de plus, les débutants pourront choisir les réglages par défaut conseillés par les véritables ingénieurs si la mécanique ne leur parle pas du tout. En résumé, ce WRC vise toutes les catégories de joueurs, des néophytes aux initiés, nous donnant la possibilité de régler un bon nombre d'options selon notre expérience et nos préférences.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
Euh désolé mais j'ai pas trop le temps de m'arrêter là...
Au niveau du pilotage, c'est du WRC 4 tout craché. On reprend donc les mêmes bases qui parviennent à combiner arcade et simulation. Le pilotage est très instinctif et c'est votre habileté et votre touché qui font la différence. La voiture a un comportement vraiment réaliste et chaque surface demande à ce que l'on change complètement sa façon de conduire pour parvenir à réaliser de bonnes performances. L'essentiel est de rester sur la piste, les attaquants verront vite que bombarder ne sert à rien et qu'il est préférable d'assurer ses trajectoires plutôt que de tenter le diable. La technique est donc primordiale, la voiture ne sera efficace que si vous usez et abusez des braquages et contre-braquages, le freinage en ligne vous envoyant systématiquement dans le fossé et cela même sur l'asphalte. Ce qu'il est bon de retenir, c'est qu'il faut contre-braquer très tôt car les bolides ont tendance à partir très rapidement en tête à queue si l'on ne conserve pas une trajectoire suffisamment droite et parallèle à la piste. Tout se fait en petites touches et si vous êtes assez précis, vous verrez que l'on pile très rarement dans cet opus, sauf si l'on arrive à proximité d'une épingle à la sortie d'une longue ligne droite. A ce sujet, sachez que l'impression de vitesse est phénoménale, principalement au dessus de 150 km/h. Les rares fois où vous atteindrez les 200 km/h vous marqueront obligatoirement puisque l'écran se met à faire des va-et-vient d'avant en arrière, donnant une sensation de vitesse unique. Cela ne dérange absolument pas et la seule envie que l'on a est de parvenir à atteindre à nouveau cette allure pour profiter d'une nouvelle montée d'adrénaline.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
Des petites notes sur un carnet remplacent les habituelles flêches de couleurs.
Le tracés sont bourrés de pièges mais pas au point de ralentir sans cesse notre progression et de découler sur un arrachage de cheveux. Les pistes sont incroyablement variées, chaque élément du décor pouvant agir directement sur votre chrono. On rencontre donc toutes sortes d'éléments perturbateurs comme l'éboulement de rochers ou de rondins de bois, la traversée de la piste par des cerfs ou des chevaux ou encore la présence d'une voiture concurrente obligée à l'abandon sur le bord de la piste. Le réalisme ne s'arrête pas là car lorsque c'est le cas, un commissaire de course se situe quelques centaines de mètres avant l'incident vous informant de la difficulté et l'on voit les pilotes à côté de leur voiture qui peut être simplement arrêtée sur le côté en raison d'un problème moteur ou carrément accidentée. Mieux encore, il arrive parfois que l'on aperçoive une voiture au ralenti devant nous et c'est là qu'on se rend compte que les tracés ne sont pas prévus pour les dépassements. Pour continuer avec ces petit plus que l'on adore, les spectateurs s'écartent d'eux-mêmes lorsqu'ils voient que l'on déboule dans leur direction et si l'on a le malheur de toucher l'un d'entre eux (ce qui est sacrément difficile !), une pénalité nous est infligée. En gros, on ne s'ennuie pas une seule seconde et on doit rester concentré un maximum pour éviter de perdre bêtement du temps à cause de tous ces petit aléas qui rendent la course franchement plus réaliste.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
A vitesse réelle, on n'a pas trop le temps de regarder ce qui est indiqué sur les panneaux.
Le jeu a donc fait de nombreux progrès et cela est confirmé par la présence d'un copilote plus affûté que jamais. On a rarement vu celui qui nous annonce chaque virage et chaque difficulté aussi bavard. En plus d'être d'une précision diabolique dans chacune de ses interventions, ils nous tient au courant de différentes informations comme l'abandon d'autres pilotes ou les dégâts matériels subis par la voiture lors de chocs violents. Ce n'est pas tout puisque pour une fois, on n'a pas l'impression d'avoir affaire à un robot qui débite un texte par coeur sans aucun changement de ton. Celui-ci se manifeste régulièrement, ne se faisant jamais oublier. Ainsi, il lui arrive de nous encourager, de se mettre en colère si l'on prend trop de risque, de nous conseiller de freiner si notre vitesse est trop importante à l'approche d'un virage serré ou même de crier de peur lorsque l'on rencontre un des éléments précédemment cités. Il n'hésite pas non plus à afficher sa satisfaction lors de l'abandon d'un concurrent direct et tout en nous demandant d'être prudent, nous rappelle qu'il faut rester concentré sur la piste et ne pas s'occuper des déboires des autres. Pour pousser le réalisme à son paroxysme, lorsqu'il a eu une émotion forte, il met quelques instants à retrouver sa concentration et hésite lors de l'annonce du virage suivant. Tout ceci ne peut paraître être que de petits détails sans importance mais c'est ce genre d'évolution qui fait qu'un jeu grandit et continue à aller de l'avant pour approcher de plus en plus le réalisme ultime.

WRC Avec Sebastien Loeb Edition 2005
Les voitures sont très jolies et particulièrement bien modélisées.
La réalisation graphique est plus que convaincante, proposant des environnements très variés. Seuls les seconds plans mériteraient une meilleure finition mais cela ne change pas l'excellente impression que l'on a en admirant chaque détail du jeu. La déformation des voitures est toujours aussi réaliste, on voit d'ailleurs que l'aileron arrière a du jeu après un choc frontal ou les pare-chocs traîner sur le sol avant de tomber. La bande-son est du même niveau même si les moteurs ont tendance à être plus bruyant que de raison. Là encore, les petits détails font la différence et on ne peut pas être insensible lorsque l'on entend le bruit des essuie-glaces en vue intérieure (cette vue ne propose malheureusement pas beaucoup de détails, on ne voit donc ni le volant, ni l'intérieur de la voiture). On ne peut donc tirer qu'un bilan extrêmement positif de ce nouvel opus qui propose un pilotage technique mais très accessible et un paquet de détails faisant la différence auprès des fans du genre. WRC Avec Sébastien Loeb Edition 2005 s'impose donc comme une véritable référence du genre.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le niveau graphique est vraiment élevé pour ce genre de titres, le choix des couleurs et la présence de nombreux détails font que le tout est franchement réaliste. Les seconds plans auraient pu être un peu plus soignés mais globalement c'est beau, très beau.

  • Jouabilité 17 /20

    Même si l'on peut avoir un peu de mal au départ, il suffit de quelques réglages personnalisés pour bien maîtriser le comportement des voitures. Le copilote n'est pas étranger à cela et le désactiver serait un suicide direct tant il est précis dans ses annonces. La pratique est le seul moyen pour devenir un grand pilote de WRC.

  • Durée de vie 16 /20

    3 niveaux de difficulté en WRC et de très nombreux modes de jeu vous tiendront en haleine de longues heures. De plus, la possibilité de jouer à plusieurs (en même temps ou chacun son tour) et l'accès au multijoueur Online allongent considérablement la durée de vie déjà impressionnante.

  • Bande son 17 /20

    Fidèle à elle-même, elle reste très proche de la réalité avec des sonorités bien reproduites et la présence de nombreux petits détails qui font la différence. Le copilote est sûrement l'élément qui a le plus évolué, les développeurs ayant vraiment voulu troquer son apparence robotisé contre un humain exprimant ses sentiments, qu'ils soient positifs ou non.

  • Scénario /

WRC Edition 2005 est dans la continuité de son aîné mais il apporte tellement de petits plus, que ce soit au niveau des modes de jeu ou de l'ambiance des rallyes, qu'on ne peut absolument pas parler d'actualisation. C'est une vraie évolution et on voit mal qui pourrait réussir à devancer le titre de Sony qui atteint une grande maturité avec ce 5ème opus.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
01 novembre 2005 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 01/11/2005
PlayStation 2 Course Sony Evolution Studios
Dernières Preview
PreviewCaptain Tsubasa : Un trip nostalgique aux sensations déjà plaisantes Il y a 7 heures
PreviewDoom Eternal : Un début d'aventure plus fou, plus dense mais aussi plus aérien ? 21 janv., 16:00
PreviewMonster Energy Supercross - The Official Videogame 3 - Vers un jeu plus technique ? 20 janv., 15:43
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020