Menu
Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi sur PS2 /

Test du jeu Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi sur PS2

Test : Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
PS2
Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 octobre 2005 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (258)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Partager sur :

Après la brillante performance de Dimps sur Dragon Ball Z Budokai 3, l'équipe de Spike prend le relais avec la lourde tâche de développer la meilleure adaptation de l'oeuvre de Toriyama en jeu vidéo. Le pari est-il tenu ? A vous d'en juger, mais quoi qu'il en soit, Tenkaichi donne un vrai coup de fraîcheur à la série et prouve qu'il est toujours gratifiant de prendre des risques si l'on veut renouveler un concept, aussi bon soit-il à la base.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi

Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi, alias DBZ Sparking dans sa version originale, franchit clairement une nouvelle étape dans la série des Budokai et des titres inspirés de l'oeuvre de Toriyama en général. L'équipe de Spike a dû partir du principe que, le troisième volet ayant parfaitement su remplir son contrat en matière de baston classique, il fallait voir plus grand et modifier sensiblement le système de jeu pour faire encore mieux. Ainsi en sont-ils venus à l'idée suivante : les combats de la série animée prenant place généralement dans des environnements immensément vastes, pourquoi ne pas proposer un jeu offrant une liberté de mouvements totale ? Le résultat, nous l'avons entre nos mains. Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi constitue le tout premier titre de la série à n'imposer aucune restriction de déplacements aux joueurs. On évolue ainsi dans des décors en 3D absolument gigantesques, avec la possibilité de se mouvoir aussi bien sur la terre ferme que dans les airs ou même sous l'eau. Mine de rien, ce simple changement de perspective modifie considérablement les sensations de jeu.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Les attaques ultimes sont carrément bien mises en valeur.
Jamais un soft DBZ n'aura été aussi proche de la série, et ce, à tous les niveaux. Premièrement, les graphismes en cel shading sont d'une fidélité incroyable à l'oeuvre originale, et le rendu visuel n'avait jusqu'à présent jamais été aussi proche de la série animée. Les fans reconnaîtront du premier coup d'oeil les super attaques tant leurs animations respectent à la lettre, ou plutôt au pixel près, celles du manga ou de la série TV. Et surtout, le soft prend enfin en compte l'altération physique des personnages au cours du combat ! Ainsi, un combattant qui n'a presque plus de vie se retrouve rapidement avec les traits tirés, les vêtements en lambeaux et des blessures sur tout le corps. Même si ça n'influe pas sur son efficacité, ça fait vraiment plaisir de voir tous ces personnages salement amochés, tels qu'ils apparaissent dans la série les trois-quarts du temps.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Vegeta est désorienté et cherche en vain son adversaire.
Pour en revenir aux sensations de jeu, non seulement on est libre d'évoluer où l'on veut dans les environnements, mais on peut également détruire partiellement les décors en démolissant des falaises à l'aide d'une attaque énergétique ou en traversant des bâtiments à pleine vitesse. Malgré l'immensité de la zone de combat, les affrontements sont d'un dynamisme hallucinant et l'action se déroule sans temps mort. Le système de verrouillage permet de foncer directement sur sa cible, ou de la contourner pour effectuer une esquive tout en gardant l'ennemi dans sa ligne de mire, avant d'enchaîner une série de coups, une projection ou toute autre technique d'attaque.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Le jeu prend enfin en compte l'altération physique des personnages.
Les déplacements normaux ou aériens étant maintenant complètement libres, ils constituent une composante cruciale du gameplay dans la mesure où ils permettent d'imaginer une grande variété de schémas tactiques. Les possibilités d'esquives sont nombreuses et l'on peut se soustraire à l'ennemi en allant se cacher à l'autre bout du niveau pour désorienter son adversaire. Encore une autre idée géniale qui nous ramène directement à l'anime. Le radar ne suffit pas toujours à localiser son ennemi, car le verrouillage diffère selon les personnages. La plupart déterminent la position de leur adversaire grâce à leur "ki" mais ils ne peuvent pas les sentir s'ils sont cachés par un élément du décor. Ce n'est pas le cas pour ceux qui possèdent un détecteur, mais en contrepartie, ce dernier peut tomber en panne, comme dans la série. Les cyborgs ne possédant pas de "ki", ils peuvent être repérés uniquement grâce à la vue, ce qui en fait des personnages plutôt axés sur le combat furtif.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Le rendu n'a jamais été aussi proche du dessin animé.
Malgré la richesse de l'univers de Dragon Ball Z, les développeurs n'ont pas hésité à reprendre pour ainsi dire la quasi-totalité des personnages issus des trois séries TV, mais aussi des films et des OAV. Il doit peut-être en manquer quelques-uns, mais avec près de 60 personnages jouables, on peut être assuré de trouver son bonheur. On note même l'apparition de protagonistes complètement inédits dans la plupart des jeux DBZ, à l'instar de Super C-17 ou du gorille qui représente la forme simiesque des saiyens. De plus, les objets acquis en progressant dans le jeu peuvent être fusionnés avec des artefacts pour booster les capacités de ses personnages. On peut ainsi améliorer les critères de santé, de "ki", d'attaque, de défense, de vitesse, de technique personnelle, d'attaque finale et d'attaque ultime pour chaque combattant.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Il faut du temps avant de maîtriser toutes les subtilités du gameplay.
S'il faut reconnaître que le gameplay est riche, il est également loin d'être intuitif. Les contrôles sont relativement complexes à assimiler au début, mais le titre propose heureusement un didacticiel complet. Si les techniques d'approche, la gestion des distances et les attaques sont assez simples à utiliser, il faut plus de temps pour maîtriser toutes les subtilités du gameplay qui rendent pourtant les parties bien plus intéressantes qu'en utilisant simplement les techniques de base. Par exemple, il faut prendre le réflexe de se préparer à entrer une combinaison de touches pour se rétablir après avoir subi de plein fouet un enchaînement, ou encore de recourir aux bons boutons pour foncer tout en écartant les boules d'énergie. D'autres manipulations permettent de continuer à placer des combos après un premier enchaînement en poursuivant son adversaire, de contrer ou encore d'esquiver dans la bonne direction pour contourner son opposant. Il faut également garder un oeil sur la jauge de smash pour projeter l'ennemi au loin selon trois niveaux de puissance différents, avant de le poursuivre en faisant un sprint. Les attaques énergétiques impliquent de concentrer son énergie pour remplir sa jauge de "ki" qui, une fois pleine, permet de passer en mode puissance max afin de déclencher les attaques ultimes et les attaques finales. Celles-ci sont carrément spectaculaires, mais elles peuvent aussi être contrées, ce qui donne lieu à de terribles bras de fer à distance où l'on voit les deux tirs énergétiques qui s'entrechoquent. Notez qu'on peut parfaitement écarter les boules d'énergie du revers de la main avec un bon timing ou les retourner à l'envoyeur. Enfin, chaque combattant dispose de techniques personnelles, comme le kaioken pour Goku, qui ne requièrent pas de "ki" mais qui puisent dans une troisième jauge qui se remplit automatiquement au fil du temps. Vous admettrez que ce ne sont pas les possibilités qui manquent dans Tenkaichi.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi
Il y a près de 60 personnages jouables à débloquer !
C'était déjà le cas dans Budokai 3, mais Tenkaichi propose un contenu vraiment solide qui n'avoue ses limites qu'après de très nombreuses heures de jeu. Ne serait-ce que pour débloquer tous les personnages disponibles, vous devrez passer beaucoup de temps dans le mode Portails, qui fait office de mode Story où l'on peut revivre tous les principaux combats de chaque période de la série animée. La plupart des missions sont cachées et vous imposent de remplir un objectif bien précis pour passer à l'étape suivante, par exemple en battant tel adversaire avec une technique précise. En marge de ce mode-là, on peut organiser des compétitions dans le Championnat du Monde, affronter un ami en mode Duel ou défier de puissants adversaires en mode Combat Ultime. Pour toutes ces raisons, pour son contenu exhaustif, pour son système de jeu excellent et pour son incroyable fidélité à l'oeuvre de Toriyama, Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi constitue l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur soft inspiré de la série. Ca tombe bien, je suis sûre que vous l'aviez déjà commandé !

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Tenkaichi est sans conteste le plus bel épisode de la série. Non seulement les graphismes sont superbes mais le rendu est également extrêmement fidèle à la série animée, ce qui n'est pas pour nous déplaire.

  • Jouabilité 16 /20

    Le gameplay est loin d'être intuitif car il regorge de subtilités que l'on n'a pas forcément le réflexe d'utiliser au début, et les nombreuses combinaisons requises ne s'assimilent qu'après quelques heures de pratique. Tout ceci rend les parties d'autant plus riches et intéressantes sur le long terme.

  • Durée de vie 15 /20

    Ne croyez pas boucler le jeu en une après-midi. Il vous faudra beaucoup de temps pour débloquer la totalité des personnages jouables qui avoisine la soixantaine. Le contenu du jeu est exhaustif, aussi bien à deux joueurs qu'en solo.

  • Bande son 10 /20

    Le gros point noir du soft réside dans la bande-son. Les musiques de type jazz n'ont rien à faire dans un jeu DBZ, et sont à la limite du supportable. Heureusement, celui-ci se rattrape au niveau vocal puisque le doublage japonais est proposé dans les options !

  • Scénario 11 /20

    Le mode principal permettant de revivre les principaux combats des différentes périodes de l'anime ne propose malheureusement qu'un minimum de dialogues. Il y a toutefois de fortes chances que vous connaissiez déjà par coeur la série.

Difficile de passer après l'excellent Budokai 3, mais Tenkaichi parvient pourtant à surclasser son aîné en offrant une approche novatrice des combats entre super guerriers. La totale liberté de mouvements qui est proposée autorise des affrontements extrêmement fidèles à ceux de la série animée, et le gameplay regorge de subtilités qui ne se laissent maîtriser qu'après une intense pratique. A ce rythme, même les allergiques à l'univers de Dragon Ball Z vont finir par se laisser tenter !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 octobre 2005 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (258)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 12/10/2005
PlayStation 2 Combat Bandai Spike Animation Mangas Série TV
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique Il y a 19 heures
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019