Menu
Monster Hunter
  • Tout support
  • PC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Monster Hunter
PS2
Monster Hunter
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 mai 2005 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (46)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Tous les prix
Prix Support
308.14€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Imaginez que le monde que nous connaissons, construit avec nos certitudes et nos actions ait évolué autrement. Imaginez simplement que les dinosaures n'aient pas disparus, mais aient réussi à évoluer en cohabitation avec le genre humain. Monster Hunter effectue cette gymnastique intellectuelle pour vous, en extirpant des plus fertiles imaginations un monde composé d'uchronie et de fantaisie. Univers dans lequel l'égalité des espèces se pose comme valeur inaltérable, où chaque vie doit être disputée âprement, tiraillée entre une violence bestiale et le désir d'une quiétude inaltérable. Ces désirs contraires se fondent souvent en un réflexe bien plus atavique qui est celui de la chasse pure, pour un plaisir intense. En cela, les hommes sont les plus intransigeants et les plus passionnés.

Monster Hunter

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la brutalité n'est pas le sentiment dominant du dernier titre de Capcom. Car Monster Hunter est avant tout la construction habile d'un monde, de contrées exhalant des émanations d'aventures et de solitaires excursions. Une ode au dépaysement et à la pensée avide de connaissance et d'expériences inédites. En cela, et bien au-delà de la traque, surface ludique indispensable, on peut qualifier cette expérimentation intense de concentré contemplatif d'ambiance. En effet, tout est mis en place pour créer une atmosphère envoûtante tout en étant inquiétante de part la sauvagerie intense s'élevant de chaque paysage. L'admiration sera au départ votre seul moyen de rentrer en contact avec les niveaux au sein desquels vous évoluez. Entre les forêts humides, tortueuses et illuminées d'une lueur douce et vacillante, les plaines s'étendant au creux de vallées alimentées de cascades furieuses, ou encore les marécages, sombres et auréolées de brumes grisâtres, le voyage que vous allez effectuer vous transportera véritablement au creux profond de la nature. Vous aurez véritablement l'occasion d'explorer des biotopes vivants, bien plus prenant que dans n'importe quelle production impliquant des phases bucoliques. S'arrêter près d'un arbre centenaire aux couleurs chamarrées afin d'observer des serpents se mouvoir lestement sur un tapis de feuilles mortes, ou bien s'agenouiller aux abords d'une rivière dans l'espoir d'apercevoir quelques menus poissons est une activité paisible tout à fait possible dans Monster Hunter. Vous apprendrez alors, par le biais d'une sensibilité pensive, à reconnaître les indices nécessaires à une utilisation parcimonieuse de ce qui vous entoure.

Monster Hunter
Non, je ne veux pas y aller. N'insistez pas !
Effectivement, et même si la faune semble fort hostile à première vue, vous devrez composer avec les représentants "pacifiques" de cette dernière, ainsi qu'avec la flore environnante pour espérer mener à bien vos différentes missions. Pour ce faire, il vous est possible soit d'utiliser des ustensiles spécifiques, soit de vous en remettre à vos imposantes mains directement. Dans le premier cas, et après avoir prélevé de la viande crue sur vos victimes, hadrosaures ou bien sortes de phacochères, il vous incombera de la faire cuire sur place, afin d'en faire une source de nourriture permettant d'augmenter votre résistance. De plus, vous pourrez également manier la canne à pêche dans le but de taquiner le goujon et ainsi récolter de précieux compléments nutritifs. Deuxièmement, si une âme de mycologue ou de botaniste sommeille en vous, rien ne vous empêche de collecter des "Special Mushrooms" ou encore des "Herbs" afin d'effectuer des mélanges adroits via le menu d'action. Une richesse de gameplay qui ne s'arrête pas aussi simplement et se poursuit dans la possibilité d'exploiter des veines de minéraux à l'aide d'une pioche ou bien encore de capturer des insectes avec un filet dont la résistance varie bien entendu avec le prix. Mais après ces quelques escapades naturelles, il est temps de revenir à la ville racine dans le but de visiter ses quelques bâtiments. Centre névralgique du jeu, la cité principale, peu étendue, regroupe les boutiques les plus importantes de ce monde onirique.

Monster Hunter
Si vous ne savez pas quoi faire, vous pourrez toujours aller pêcher
Premièrement, vous pourrez dénicher une armurerie, détour indispensable à une progression aisée dans le soft. C'est en effet en ces lieux que vous aurez la possibilité plus qu'intéressante, non seulement d'acheter des armes et des armures, mais aussi de les créer, suivant les éléments que vous avez ramené du combat. Plus les carapaces, griffes et autres attributs animaliers seront rares et plus les outils que vous mettrez à la lumière du jour seront chers. Néanmoins, le prix n'est que le premier pas vers un gain de puissance notable. Il vaut donc parfois mieux économiser pour se fabriquer son équipement, plutôt que de se contenter d'épées, de lances, ou de haches déjà confectionnées. Et si malgré tout vous désirez conserver votre bonne vielle épée qui vous a servi a démembrer un dragon, par nostalgie guerrière, vous pourrez toujours l'upgrader en vous adressant à un forgeron. Et ce n'est pas tout. En effet, vous trouverez les habituels marchands, désirant ardemment négocier avec vous l'ensemble de vos découvertes. Vous passerez donc autant de temps dans ces boutiques qu'à l'intérieur des quêtes proprement dites. Ensuite, et en passant volontairement la pension, qui n'a qu'un intérêt mineur, vous vous dirigerez naturellement vers la taverne, haut-lieu de la ville. En fait, c'est en ces lieux qu'il vous incombera, soit de participer à une quête, après consultation du tableau des missions, soit de lancer vous-même une aventure digne de ce nom. Ces dernières sont d'ailleurs divisées en différentes catégories, suivant leur thème, leur droit d'admission, ou bien leur niveau. En résumé, certaines peuvent être gratuites, traiter de la chasse, et être ouvertes aux chasseurs de bas niveau, tandis que d'autres font plus référence à la cueillette, s'avèrent payantes et requierent un certain rang, que l'on obtient d'ailleurs en engrangeant l'expérience obtenue à la fin d'une épreuve réussie. Il est d'ailleurs intéressant de retrouver le statut de chasseur/cueilleur, propre aux sociétés primitives. Une fois préparé et accompagné de un à trois compagnons de lutte, il ne vous restera plus qu'à prendre le chemin de votre prochaine destination, par le biais d'une simple porte à l'arrière de la taverne. C'est d'ailleurs à ce moment précis que commenceront les moments les plus épiques de votre vie de joueur.

Monster Hunter
Rien ne vaut une petite mousse après avoir massacré des dragons ! Enfin je crois...
Poussé par des compositions musicales d'une qualité cinématographique, mêlant une force mélodique à des dominantes de cuivres, vous allez pénétrer dans une logique de traque et surtout de mise en commun de vos forces et faiblesses, face à des incarnations de la force de la nature. Effectivement, lorsque vous devrez défaire un saurien ailé d'une taille défiant votre imagination, vous devrez réfléchir à une stratégie ne laissant que peu d'emprise au hasard. Il vous faudra donc composer avec d'une part le type d'arme utilisée et d'autre part avec le poids de cette dernière. Essayer de varier les approches est le moyen le plus sûr de ne pas se trouver pénalisé par un décès, incluant une perte d'argent lors de la remise finale, ainsi qu'une annulation totale de l'épreuve si la somme entière se trouve dilapidée de cette manière. A vous donc d'emporter si possible dans votre groupe barbare un ou plusieurs arbalétriers, voire des épéistes, accompagnés de deux combattants maniant des Dragon Slayer afin de repousser les assauts directs. La chasse ne se résume de ce fait pas à une simple ruée vers une chair sanguinolente, mais également à la préparation d'une stratégie de jeu qui sera féconde pour tout une troupe. De ce fait, et même si certaines tâches à accomplir manquent un tantinet de profondeur, on prend tout de même un plaisir conséquent à déléguer les fonctions et à agir comme une équipe. Après avoir expérimenté le mode solo assez inconséquent, il est on ne peut plus agréable de découvrir véritablement le second visage d'un titre immédiatement accessible et surtout éminemment immersif. Un sentiment sublimé par la qualité graphique de l'ensemble, surprenante pour un jeu on-line, qui plus est sur PS2.

Monster Hunter
Notez les détails du panaroma en arrière-plan. Mais ne vous détournez quand même pas de votre mission.
Que ce soit au niveau de la gestion de la lumière, de la finesse des textures utilisées, ou encore du design général du soft, Monster Hunter affiche des qualités indiscutables, le plaçant, non pas comme le jeu le plus abouti de la console, loin de là, mais comme l'un des plus enivrants. Un de ces titres parvenant à imposer un caractère, une ambiance, à faire participer le joueur à une histoire, un fragment d'existence inclus dans un univers fascinant. Mais le plus probant reste sans doute l'animation des monstres peuplant les terres féériques, réagissant à vos attaques par des esquives et des mimiques nerveuses et vives, à l'image d'animaux sauvages tentant de se défendre. Il est d'ailleurs intéressant de regarder un combat dans le but d'admirer la manière de procéder des espèces, suivant leurs attributs. Au final et à cause d'un manque de place, je n'aurais pas pu évoquer toutes les ressources de ce soft réellement novateur et fortement addictif. Néanmoins, et malgré les défauts évoqués dans la preview, à savoir les errances coupables de la caméra et l'omniprésence de bugs de collision, Monster Hunter reste une expérience épique à essayer, simplement pour le sentiment qui s'en dégage. Pour ses débuts français dans le online PS2, Capcom pose des bases plus que solides, donnant de fiers espoirs pour la suite de Biohazard Outbreak. En tout cas, j'y retourne de suite, j'ai un dragon qui m'attend. Et ces animaux ne sont pas très patients.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Bien que certains décors soient bien trop étroits, le monde de Monster Hunter est une ode à l'aventure et à l'incarnation d'un sentiment épique. Bercé par l'atmosphère et la thématique du titre, vous ne pourrez que plonger dans ses forêts étouffantes et ses montagnes escarpées, afin d'espérer apercevoir l'un des merveilleux panoramas. Dans le même registre, les personnages, tout comme les animaux, disposent d'une finition tout à fait convenable. Peu avares en polygones bien cachés, ceux-ci disposent de plus d'une animation convaincante et s'adaptant à la carrure.

  • Jouabilité 14 /20

    Accessible et mettant en exergue son côté intuitif, la jouabilité se présente comme une version "jouable" de ce qu'avait été celle de Death By Degrees. Néanmoins, le système de combat avec le stick analogique n'est toujours pas très pratique et on ne parvient pas vraiment à s'adapter, même sur le long terme. A côté de ça, les possibilités du gameplay en elles-mêmes s'avèrent relativement profondes et donnent la possibilité de vivre essentiellement par soi et pour soi. Une sorte de retour à la nature rafraîchissant et empli de système D. Vraiment intéressant.

  • Durée de vie 16 /20

    Si vous avez le courage d'effectuer le mode solo dans son entier, malgré sa platitude et que vous enchaînez avec l'autre face, à savoir la phase multijoueur, vous pouvez tabler sur des heures et des heures de jeu. Le propre des jeux online est justement de provoquer des émotions toujours différentes, car on joue avec des personnes vivantes et de ce fait sans cesse changeantes. L'adaptation fait partie de votre taux de réussite. Néanmoins, on aurait apprécié un peu plus de types de missions différentes.

  • Bande son 15 /20

    Les différentes compositions présentes dans Monster Hunter proposent des mélodies épiques de fort bon aloi, ajoutant le petit grain d'adrénaline nécessaire à la complète implication au sein d'une quête. Emphatiques et parfois douces, elles se fondent admirablement dans l'ambiance du soft. Dommage qu'elles ne soient pas plus nombreuses. Les effets sonores quant à eux, de l'atmosphère de la forêt, aux cris des différentes espèces se révèlent parfaitement convaincants.

  • Scénario /

    -

Sonnant l'arrivée du premier jeu s'orientant essentiellement vers le online signé Capcom, Monster Hunter fait une entrée fracassante. Magnifique, prenant, voire envoûtant, il apporte une nouvelle vision de jeu et des sensations encore jamais ressenties. Soutenu par des actions épiques et un fond imposant, il saura sans nul doute vous charmer. Maintenant, des problèmes demeurent, notamment au niveau de la gestion de la caméra et des collisions. Pourtant, tel un RPG, Monster Hunter ne parvient pas à nous faire décrocher.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 mai 2005 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (46)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 27/05/2005
PlayStation 2 Action RPG Capcom
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Ghost Recon Breakpoint - Un TPS narratif, survivaliste et coopératif en monde ouvert
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Code Vein : Le Souls-Like vampirique sera-t-il à la hauteur ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce