Menu
MotoGP 4
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / MotoGP 4 sur PS2 / Tests MotoGP 4 PS2 /

Test MotoGP 4 sur PS2 du 24/05/2005

Test : Moto GP 4
PS2
MotoGP 4
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 mai 2005 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (34)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Tous les prix
Prix Support
29.98€ PS2
29.98€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

C'était un jour de pluie. Alors que les mécaniciens des autres écuries s'affairaient à préparer les motos des pilotes vedettes de chacune d'entre elles, je décidais de ne pas m'embêter et d'installer des pneus "slicks" vite fait, sans me torturer avec ces notions météorologiques qui ne sont même pas prouvées. Bien sûr, certains disent qu'il faut se servir de gommes s'adaptant aux ondées. Mais ce n'est que des mensonges. Tout le monde le sait bien. En plus, ça coûte cher et on ne s'en sert que deux ou trois fois l'année. Je suis un malin, moi. Et cette légende de bien visser le guidon ! Je vous jure, toutes ces croyances stupides, ça me dépasse ! Enfin bon, je n'ai rien dit au pilote, pour lui faire la surprise. Il va briller en course, c'est sûr. Etre mécano, ce n'est pas si difficile que ça en fin de compte. Bien vérifier qu'ils disaient ! Tu parles !

Moto GP 4

Voilà un exemple probant de ce que Moto GP quatrième du nom va s'escrimer à éloigner de vous. Après quelques tours de pistes, sous diverses conditions climatiques, vous comprendrez aisément que le pilotage et le réglage des différentes composantes de votre véhicule ne s'improvise pas. Crépi d'herbes variées et d'une boue collante, complètement dépité par une glissade inopinée, votre seul idée en tête sera "plus jamais ça !". Une belle résolution, qui s'explique par la relative difficulté d'approche du soft de Namco. Même si on est loin de la série des Moto GP : Ultimate Racing Technology, il faut tout de même un certain apprentissage avant de se lancer dans le vif du sujet. C'est pour cela, et parce qu'ils vous aiment, que les développeurs de la firme japonaise ont implémenté un mode entraînement, se targuant d'apparaître pour la première fois dans la saga, aboutissant au qualificatif d'exceptionnel. Et ce que l'on peut dire, c'est que ce dernier est tout sauf exceptionnel. En résumé et ce de manière totalement incompréhensible, ce principe, qui aurait normalement dû aider à l'apprentissage du pilotage, se métamorphose en un douloureux chemin de croix on ne peut moins didactique. Aussi pénible que l'obtention d'un permis dans GT4, chaque épreuve de ce mode d'essai comporte un objectif précis à atteindre en un temps limité. Néanmoins, alors que le titre de Polyphony Digital renseigne agréablement sur les techniques à utiliser pour telles ou telles situations, Moto GP 4 vous laissera seul face à votre dépit, devant à tout prix suivre parfaitement un tracé précis sous peine d'échec. Rien sur le transfert de masse, sur le freinage avant-arrière, etc... Quel est donc l'intérêt d'avoir nommé ce mode entraînement, si c'est pour ne rien parvenir à saisir du gameplay ? Une énigme de plus dans le monde vidéoludique. Une petite mise à jour s'impose donc.

Moto GP 4
Je te vois ! Je te vois ! Tu ne peux pas t'échapper !
Clairement orienté simulation dans la conduite et dans les interactions du véhicule avec son environnement (si tant est que l'on coche la case "simulation" dans les options), le titre de Namco demandera aux moins chevronnés une bonne demi-heure de jeu avant d'entrevoir les possibilités d'une jouabilité qui n'a que peu évoluée depuis l'opus précédent, à notre grand regret. Tout d'abord, et dans une logique convaincante, votre bolide possède deux outils de freinage, l'un situé à l'avant et l'autre à l'arrière. Soit vous choisissez de ne pas en tenir compte en via encore une fois le menu des options, soit vous l'acceptez et devrez de ce fait jongler entre les deux de façon réfléchie. Effectivement, se ruer sur l'un ou l'autre sans prendre en compte son alter ego vous conduira directement dans les étendues sablonneuses des bords de pistes. Heureusement, le placement de la touche correspondant au frein arrière est bien mieux pensé que dans l'opus précédent, qui vous obligeait à effectuer un grand écart des doigts douloureux. En sus de cela, et grâce à un mouvement vertical du stick gauche (par défaut), vous pourrez transférer la masse du pilote d'un côté ou de l'autre à votre guise, afin de de donner une certaine motricité à la moto, et apporter une stabilisation dans des courbes trop prononcées. Un principe très bien retranscrit, qui apporte un réalisme notable à la prise en main rapidement prenante du jeu. D'autre part, l'ensemble des touches nécessaires à la conduite proprement dite subissent le joug de l'analogique. Cela amène une précision délectable dans le cas de l'accélération et du freinage progressifs mais provoque également des crampes à une vitesse phénoménale, rendant une course de plus de cinq tours humainement peu supportable. Je vous laisse le loisir d'essayer. Néanmoins, les sensations générales s'avèrent véritablement intéressantes, même pour un novice, de par la possibilité réelle d'un perfectionnement relativement doux.

Moto GP 4
Encore un qui a dû arrêter la course précipitamment à cause de la solidarité pour les personnes âgées.
En outre, et après avoir configuré les principales composantes de votre monstre d'acier, à savoir la puissance de freinage, le type de boîte de vitesse, la propension, ou non, à l'accélération, vous devrez expérimenter vos nouveaux talents de pilotes dans divers modes de jeu relativement classiques. En premier lieu, il vous sera possible de disputer une saison entière comportant l'ensemble des circuits du championnats du monde auréolés de leur vrai nom, de deux manières distinctes. Tout d'abord en incarnant un pilote connu que vous aurez débloqué par le biais de crédits que vous remportez lors de chaque victoire ou de chaque participation à un évènement, ensuite en choisissant de vous placer vous-même au coeur de la compétition, en montant les gradins de la gloire, de la catégorie 125 cc à celle prestigieuse, nommée Moto GP justement. En second plan, vous aurez également l'occasion de vous présenter dans le mode Arcade, correspondant à une simple participation à une course de votre choix, contre un nombre de pilotes défini par vos soins. Rien de bien innovant donc. Heureusement que demeurent les Challenges, sortes de défis à thème renouvelant quelque peu les schémas classiques de course. Pouvant prendre la forme d'une épreuve vous opposant à un seul adversaire "réel", du moins ayant cédé sa licence au jeu, d'un parcours d'obstacles, ou encore d'une course fermée en un seul tour, ces derniers n'ont pas d'incidence propre sur votre carrière, mis à part l'obtention de crédits et l'apparition d'objets inédits dans votre boutique. C'est en effet en ces lieux que vous pourrez débloquer champions, circuits et autres ustensiles nécessaires à augmenter votre plaisir ludique. On remarque donc une certaine absence de renouveau par rapport à la version antérieure de ce Moto GP 4. Namco réitère un tant soit peu sa manière de fonctionner initiée sur Moto GP 3, à savoir très peu d'ajouts et la correction de quelques menus problèmes. Une attitude vraiment décevante.

Moto GP 4
Les courses en vue interne sont on ne peut plus immersives
Pour finir, et ce d'un point de vue purement graphique, le soft de l'éditeur japonais n'est pas vraiment dans la mouvance des produits sortis récemment. En effet, lorsque l'on admire des titres comme GT4, MGS 3, ou encore NBA Street V3, il est évident que Moto GP 4 n'appartient pas à cet ensemble profitant d'une poussé dans ses derniers retranchements de la machine de Sony. Néanmoins, il ne faut tout de même pas penser que le jeu qui nous intéresse aujourd'hui soit d'une laideur inconsidérée, loin de là. En effet, malgré son aliasing plus que prononcé et le grand dépouillement dont sont victimes les décors, ce dernier parvient à présenter des véhicules modélisés avec soins, bénéficiant d'une physique de premier ordre. Ajoutés à cela, la gestion des évènements météorologiques, ainsi que le réalisme de la vue au sein du casque permettent de se rassurer quant aux capacités plastiques du soft. De plus, la présence de reflets précis et bien rendus augmente l'immersion dans la fureur de la course. Au final, donc, et malgré de nombreux points positifs, Moto GP 4, désirant s'accrocher trop fortement à ses bases, perd sa prestance et sa légitimité. Peu innovant, et surtout pas assez riche, le soft édité par Sony ne peut qu'égaler son prédécesseur et faire toujours pâle figure face à Moto GP : Ultimate Racing Technology. Si vous possédez une PS2, sans Moto GP 3, vous pouvez vous laisser tenter. Sinon...

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Accusant un effet d'aliasing tenace, Moto GP 4 scintille de tous ses feux, et rappelle tristement ce lourd problème endémique à la PS2. De même, possédant toujours des roues hexagonales, les véhicules de cette quatrième mouture supportent des pilotes un tantinet raides, surtout lors des chutes. Néanmoins, les différents effets émaillant le jeu s'avèrent de bonne qualité, tout comme la modélisation des motos, reconnaissables selon leur marque et disposant d'un moteur physique convaincant.

  • Jouabilité 14 /20

    Oscillant entre arcade et simulation, le gameplay de Moto GP 4 peut en tout point convenir aux adeptes de ces deux genres. Certains prendront du plaisir à tailler le bitume dans une rage aussi imposante que le nombre de moustiques collés sur un casque, alors que d'autres frétilleront lors du transfert de masses dans une épingle tout en rétrogradant habilement. Une prise en main bien réfléchie donc, mais qui permet à chacun d'en profiter. En revanche, le peu d'innovations présentes déstabilise un tant soit peu le titre de Namco.

  • Durée de vie 14 /20

    Demandant un certain temps d'adaptation et proposant un grand nombre de courses et de défis, Moto GP 4 vous tiendra en haleine de nombreuses heures. Reste que le manque de modes vraiment intéressants et d'un aspect multi probant limite tout de même les aspirations du soft. Néanmoins, vous pourrez toujours tenter de déverrouiller la multitude de pilotes et de circuits disponibles. Un travail de patience.

  • Bande son 14 /20

    Les diverses compositions musicales présentes dans le titre s'avèrent d'une assez bonne tenue, proposant des mélodies parfois intéressantes. Peu redondantes, elles s'adaptent bien à l'ambiance du titre. Les effets sonores quant à eux, relativement crédibles, participent amplement à l'immersion dans les diverses courses de ce soft. Un petit bémol tout de même concernant l'étouffement un peu trop appuyé lors de la vue "casque".

  • Scénario /

    -

Malgré ses qualités certaines, Moto GP 4 pose le problème de la facilité. En effet, réutilisant les principales notions de son prédécesseur, le titre de Namco n'impose que quelques petites innovations, s'appuyant lestement sur des bases issues du second opus. De plus, l'aliasing tenace et la vacuité des décors poussent Moto GP à une cruelle réflexion sur lui-même. Il serait peut-être temps d'amorcer une psychanalyse. Néanmoins, si vous ne possédez qu'une PS2, et surtout si vous n'avez jamais mis la main sur Moto GP 3, le titre de Sony devrait vous convenir.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 mai 2005 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (34)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 24/05/2005
PlayStation 2 Course Sony Namco
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce