Menu
Kessen III
  • Tout support
  • PS3
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Kessen 3
PS2
Kessen III
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2005 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Tous les prix
Prix Support
69.18€ PS2
284.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Suivant la même voie que Dynasty Warriors 5, Kessen III se devait de revoir quelque peu son concept, qui s'articule entièrement autour de la stratégie, afin de plaire à un plus large public. Ainsi le troisième segment de la série ajoute un aspect "action" hérité de Samurai Warriors qui bien qu'imparfait, n'en reste pas moins un atout non négligeable. De plus, la richesse de l'histoire, la maestria avec laquelle ont été réalisées les cinématiques et la grandeur des batailles mélangée à l'aspect stratégique devraient pouvoir convaincre le petit général qui sommeille en chacun de vous.

Kessen 3

Si Capcom a fait de Nobunaga Oda un démon, Koei s'en est toujours tenu à une version plus historique, quelque peu romancée, pour nous présenter l'homme. Kessen III ne fait pas exception à la règle et va vous permettre de suivre les frasques guerrières de ce seigneur qui a marqué l'histoire du Japon. Bien entendu, de multiples personnages annexes viendront se greffer au récit central qui mettra une fois encore en avant les batailles de masse par qui passera la réunification d'un pays en proie à la misère. Au delà du scénario, la mise en scène n'est pas en reste et fait de Kessen III un véritable jidai geki interactif. Le titre de Koei aurait d'ailleurs très bien pu sortir des usines de la Toei ou de la Shaw Brothers s'il ne s'agissait pas d'un jeu vidéo. Enchaînant les superbes cinématiques, Kessen III se pare d'une esthétique flamboyante qui porte à bout de bras un scénario à la frontière du fantastique qui n'en oublie pas de relayer de véritables faits historiques. Nanti de personnages hauts en couleurs, on saluera également l'excellente initiative de Koei qui a réussi à convaincre Sony d'inclure les voix japonaises dans la version européenne qui viennent en complément des voix anglaises. Et croyez-moi, ce "petit" plus fait toute la différence. D'ailleurs, pour un jeu aussi ancré dans son pays d'origine, on peut se demander pourquoi Sony a été aussi réticent à inclure les doublages japonais qui sont d'excellente facture.

Kessen 3
Assignez des ordres à vos troupes et laissez-les faire le ménage.
Kessen III étant avant tout un jeu de stratégie, vous devrez dans un premier temps planifier vos attaques, avant de débuter une bataille. Les conseils de guerre seront donc là pour vous permettre de placer (de façon automatique ou non) vos troupes principales sans oublier celles de soutien. Vous pourrez aussi assigner des cibles à certaines unités pour qu'elles aillent détruire des bâtiments ou attaquer directement une troupe ennemie. Il sera également possible de modifier le comportement des unités que vous ne dirigez pas pour qu'elles adoptent une stratégie défensive, offensive ou pour qu'un officier se serve principalement de ses compétences lors du combat. En parlant des officiers, sachez que c'est aussi lors des briefings que vous pourrez modifier leurs équipements en optant pour telle ou telle armure, casque, arme ou monture. Bien que ces conseils de guerre regorgent de sous-menus, on appréciera néanmoins la clarté de l'ensemble, chaque partie étant clairement rattachée à un aspect spécifique comme le déploiement des troupes, la gestion des officiers, les ordres à donner. Une fois réglés les problèmes d'intendance, il ne reste plus qu'à entrer dans le vif du sujet.

Kessen 3
Le mode Saccage vous permettra de prendre part à des phases de pur beat'em all.
La grosse nouveauté de Kessen III vient du fait que vous allez désormais pouvoir contrôler vos troupes sur le terrain. Ces phases se rapprochent bien plus d'un jeu d'action, les décisions stratégiques étant prises en amont. Cependant, vous devrez gérer de multiples aspects pour avoir une chance de vaincre. Outre la topographie du terrain qui sera à étudier puis à mettre à profit afin de surprendre l'ennemi, vous devrez aussi prendre en compte les types de revêtement, la traversée d'un marais ou d'un lac ralentissant par exemple vos troupes. Ensuite, avant d'engager le combat, ayez bien en tête que la défense de votre bataillon sera liée au regroupement de vos soldats. S'ils sont éparpillés, votre défense en sera d'autant plus faible. Une pression sur le bouton L1 suffira alors à regrouper vos soldats qui n'en seront que plus puissants. Une fois face à l'ennemi, vous pourrez à votre tour essayer de casser leur défense en effectuant une attaque perforante (carré + triangle) puis attaquer jusqu'à quatre fois consécutivement, la dernière attaque repoussant l'ennemi, si tant est que cette dernière soit réussie. Vous pourrez aussi utiliser les compétences de vos troupes (qui diffèrent selon le type d'unités) en emmagasinant de l'énergie. Par contre, bien que ces attaques soient puissantes, vous perdrez énormément d'énergie si vous veniez à vous faire toucher en pleine préparation d'une d'elles. La prudence est donc de mise et ceci est également valable lorsque vous tenterez de placer une des trois attaques critiques disponibles.

Kessen 3
Les batailles virent très souvent au chaos total question visibilité.
Une autre nouveauté est présente sous la forme de tours de guets, de palissades, de camps que vous devrez détruire afin de progresser. Si cet ajout est assez anecdotique, il a au moins le mérite d'augmenter la difficulté des missions (limitées à une trentaine de minutes) sachant que la plupart du temps, les tours seront protégées par des archers. Ceci dit, ne vous en faites pas puisque si vous avez du mal à venir à bout de tous vos ennemis, vous pourrez toujours essayer de dénicher des objets présents dans chaque niveau qui vous permettront de récupérer des troupes, d'augmenter la force de vos unités, etc. Si cela ne suffit pas, pensez aussi au repli stratégique, histoire de réorganiser vos troupes ou de revoir votre stratégie. Par exemple, pour faire pencher la balance, pourquoi ne pas mettre à profit les compétences de vos officiers, celles-ci étant rattachées à la défense, à l'attaque, aux magies, aux altérations d'état. Ainsi, vous pourrez bénéficier d'un surplus de vitesse, d'une force de frappe plus importante ou lancer des attaques magiques dévastatrices à base de feu, d'électricité... Enfin, n'oubliez jamais que la victoire résidera en grande partie dans votre capacité à gérer vos troupes sur le terrain.

Kessen 3
Décidément, les Samanosuke ont quelque chose contre Nobunaga.
Bien que vous puissiez switcher à tout moment entre les unités de bataillon pour les diriger, vous devrez le plus souvent vous concentrer sur un seul d'entre eux afin de ne pas être dépassé par les événements. Faites donc en sorte de donner les bons ordres au bon moment aux troupes restantes et de mettre à profit vos unités de soutien qui seront d'une aide considérable. Trois unités de ce type (maximum) pourront vous aider et vous serviront le plus souvent à faire le ménage dans les rangs ennemis avant de lancer la véritable attaque. De plusieurs types (archers, ninjas, lanciers, hallebardiers...), les unités de soutien pourront lancer des attaques de couverture ou bien encore des attaques coordonnées avec le bataillon principal. En bref, ces phases d'action sont un réel plus même si les batailles sont vite confuses, et ce malgré la gestion manuelle de la caméra. Ceci est particulièrement vrai lorsque plusieurs bataillons alliés aidés de troupes de soutien se battent contre un ou deux groupes adverses. De plus, il est un peu dommage que notre victoire sur une troupe ennemie soit automatiquement proclamée lorsque le commandant de celle-ci est éliminé. Par contre, l'idée de la compétence Saccage est fort sympathique. Ainsi, si un officier a accès à cette technique, vous ne contrôlerez plus que ce dernier qui devra vaincre les troupes ennemies, à l'instar de n'importe quel Samurai ou Dynasty Warriors. Une fois que vous aurez vaincu 100 adversaires, un officier ennemi apparaîtra. Si vous parvenez à le vaincre, la bataille reprendra avec un net avantage pour vos troupes.

Kessen 3
Chaque officier dispose de compétences spécifiques qui pourront gagner en puissance.
A la fin de la bataille, vous aurez droit à un résumé de celle-ci et vous et vos officiers recevront des points d'EXP ainsi que des pièces d'or. En fonction du nombre d'ennemis vaincus, vos officiers recevront plus ou moins d'expérience de compétence et leur niveau influera aussi sur les capacités des troupes qu'ils commandent et le nombres d'unités qui seront sous leurs ordres. Ensuite, entre chaque bataille, vous accéderez à une map où plusieurs choix seront accessibles. Vous aurez la possibilité d'aller dans votre quartier général pour modifier votre équipement et consulter l'historique des batailles ou de vous rendre chez des marchands pour vendre des items ou acheter des accessoires, des armures, des chevaux. Enfin, c'est par le biais de cette carte que vous choisirez votre prochaine bataille, certaines n'étant là que pour obtenir de l'expérience (indispensable pour mettre vos officiers à niveau) ou de l'argent, d'autres faisant progresser le scénario. Notez que si les équipements achetés chez le marchand augmenteront les caractéristiques d'intelligence, de force, de défense, de puissance militaire de vos officiers, c'est lors des batailles que vous pourrez affiner vos compétences en les utilisant pour que ces dernières augmentent en puissance.

Kessen 3
Les tours d'archers sont uniquement là pour vous ralentir mais cette "nouveauté" est au final peu exploitée.
Si on est un peu déçu de voir que l'aspect graphique n'a pas énormément évolué depuis Kessen II, on ne note pas de gros ralentissements lors des batailles et ce malgré la présence de centaines d'unités. Quelques effets spéciaux flattent cependant le regard et les cinématiques sont magnifiques, tant sur le plan qualitatif que sur celui de l'ambiance romanesque, voire fantasmagorique, superbement restituée. Le tout est renforcé par une partition musicale d'une très grande beauté, les thèmes pleins de douceur et de sérénité cédant la place à des compositions plus guerrières, qui perdent en inspiration japonaise ce qu'elles gagnent en force. A ce sujet, signalons que vous pourrez écouter à votre guise les musiques débloquées et regarder les cinématiques ou objets en votre possession. A y regarder de plus près, Kessen III se veut encore plus riche que ses prédécesseurs, surtout si vous disposez d'une sauvegarde de Samurai Warriors (ou de son extension Xtreme Legends), qui vous donnera accès à des officiers supplémentaires. Une raison de plus pour connaître cette série qui joue cette fois sur deux tableaux distincts : l'action et la stratégie. Il est par contre dommage de constater que la gestion des batailles en temps réel n'est pas encore au point (le tout étant beaucoup trop confus) ou que les objectifs de mission ne soient pas plus variés, ceux-ci se résumant souvent à battre des unités ennemies, même si on doit parfois défendre des positions ou escorter des convois. Cependant les efforts de Koei pour apporter un peu plus de vie à leur saga fétiche font plaisir à voir, d'autant qu'ils se soldent par un titre très riche mais néanmoins accessible.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Le nouveau moteur graphique n'apporte pas grand-chose d'un strict point de vue visuel, même si les effets spéciaux lors des sorts magiques sont plutôt jolis. Outre les très belles cinématiques, on ne peut que déplorer que les décors où ont lieu les batailles soient si dépouillées. De plus, les animations des unités sont moyennes mais en contrepartie, l'animation ne souffre quasiment d'aucune lenteur malgré le grand nombre de soldats à l'écran.

  • Jouabilité 15 /20

    Les préparatifs des batailles peuvent effrayer tant les menus regorgent de données mais les informations sont parfaitement dispatchées en fonction des possibilités, ce qui vous évitera de perdre un temps précieux. Dommage que les phases de bataille soient moins évoluées. Le tout reste très clair et maniable quand il s'agit de donner des ordres mais une fois le combat engagé, l'ensemble est vite confus, d'autant que la gestion de la caméra ne permet pas vraiment d'avoir une visibilité optimale de la situation.

  • Durée de vie 15 /20

    La difficulté est progressive mais vous serez obligé de passer par des batailles optionnelles afin que vos officiers augmentent de niveau en vue des affrontements à venir. Ceci dit, l'IA de vos compagnons d'armes étant de facture correcte (nonobstant quelques grosses lacunes), vous pourrez compter sur eux lorsque vous ne les dirigerez pas. Notez également que si vous désirez débloquer tous les objets disponibles ou booster vos compétences, vous n'êtes pas prêt d'éteindre votre PS2.

  • Bande son 17 /20

    Je me répète mais pour beaucoup de joueurs, le fait d'avoir droit aux doublages d'origine est aussi normal que respirer. Ce constat n'est pourtant pas aussi évident pour bon nombre d'éditeurs, dont Sony. Il est donc d'autant plus appréciable d'avoir droit aux voix japonaises (en plus de celles américaines) qui semblent indissociables de personnages ayant véritablement traversé l'histoire du pays. Les musiques sont du niveau des doublages et profitent de délicieuses sonorités asiatiques très harmonieuses ou au contraire d'ambiances plus cinématographiques lors des échauffourées.

  • Scénario 15 /20

    L'histoire de Nobunaga est le point central du jeu et on ne cessera de jubiler devant la grandeur des cinématiques et de la mise en scène qui n'a rien à envier à beaucoup de jidai geki ou de wu xia pian.

Ce nouvel épisode de Kessen dispose toujours d'une prestance due à son univers oscillant entre l'historique et le fantasmagorique. Le résultat est flamboyant, d'autant que les nouveautés apportées à ce troisième volet le situent encore plus entre le jeu de stratégie et le jeu d'action à la Samurai Warriors. On appréciera ou non mais la volonté de rendre son titre plus accessible est complètement assumée par Koei. Dommage tout de même que les batailles manquent parfois de visibilité, que l'IA ait quelques ratés et que les objectifs de mission ne soient pas plus variés. Enfin, certains ajouts, comme les tours de guets par exemple, n'apportent pas grand-chose aux missions. Malgré cela, Kessen III reste un très bon titre qui représente assurément un tournant dans la saga.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2005 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 02/05/2005
PlayStation 2 Action Stratégie Koei
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live