Menu
Gran Turismo 4
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Gran Turismo 4 sur PS2 /

Test du jeu Gran Turismo 4 sur PS2

Test : Gran Turismo 4
PS2
Gran Turismo 4
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 mars 2005 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (472)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Tous les prix
Prix Support
6.99€ PS2
13.99€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

S'il y a une chose que l'on peut dire à propos de GT 4, c'est bien qu'il sait ménager le suspense tel que savait le manier le bon oncle effrayant Hitchcok. Entre les divers reports, les sursauts de confiance, les annonces à grands bruits, les vidéos tentatrices ou encore des pré-versions au goût d'aventure, le titre de Polyphony Digital sautillait tranquillement sur les fantasmes ludiques les plus imaginatifs. Se riant de la tension provoquée par cette attitude un tantinet trop prude, le "real driving simulator" comme il aime à s'appeler, se permet de réaliser une entrée fracassante habillé de son costume d'ébène. Il n'attend qu'une chose, un défi, un duel, que vous vous empresserez de relever.

Gran Turismo 4

Une mélopée s'élève soudain, suivie d'une vague lisse de violons, rythmée par une voix légère et cristalline. Soudain, apparaissent furtivement des carrosseries luminescentes, baignées par les rayons doux d'un soleil complice. Vous voici intronisé officiellement au sein d'un maelström de métaux craquelants, de gommes fumantes et stridentes, et d'une subtile effluve de fascination et d'excitation. Comme vous devez sûrement le savoir et le ressentir, le plus passionnant lorsque l'on pénètre au sein d'un nouveau volume de la saga Gran Turismo est d'effectuer un tour d'horizon, d'une part des constructeurs présents à l'appel, et d'autre part des modes et des courses disponibles. Et on peut dire que de ce côté-là la nouvelle coqueluche de Sony tient éminemment ses promesses. En effet, et logiquement, vous retrouverez les deux grands principes à l'origine d'une scission du gameplay, à savoir le mode Arcade et la section "Gran Tursimo". Alors que le premier permettra aux plus pressés de faire connaissance avec l'âme, la puissance de la course, en proposant un accès libre et assez complet aux diverses courses et voitures mises à leur disposition, le second opère de façon plus exhaustive. Effectivement, celui que l'on nomme amicalement GT donne accès à une sorte de scénarisation, ou plutôt d'évolution de votre carrière de pilote, dans le sens où vous devrez tabler sur le facteur temps pour réellement progresser. N'espérez pas bondir dans l'habitacle en cuir d'une voiture de luxe immédiatement. Un long apprentissage se placera en travers de votre route, vous incombant de gravir une à une les marches du perfectionnement. Débutant par le légendaire passage du Permis B National, vous ouvrant la voie à des courses certes simples, mais nécessaires à vous forger un recul financier au gré de vos victoires, le mode Gran Turismo vous confrontera sans cesse à de nouvelles épreuves de plus en plus difficiles à appréhender. De fait, et si vous désirez continuer votre avancée dans ce monde sans pitié, il vous faudra répondre à l'appel des autres permis, allant du A National au Spécial. Evidemment, plus vous posséderez une licence élevée, et plus les épreuves vous rapporteront d'argent et de véhicules prestigieux. C'est donc la volonté du collectionneur qui passe avant celle du compétiteur d'une minuscule marge.

Gran Turismo 4
L'arrière-plan est vraiment somptueux. Un rendu d'une telle qualité démontre que la PS2 n'est pas morte
Une fois quelques crédits en main, et après avoir revendu votre première voiture ridicule offerte une fois votre Permis B en main, il ne vous reste plus qu'à parcourir des yeux l'étendue de l'interface principale, à ce propos soignée et réellement moins austère que dans les volumes précédents. Vous allez alors repérer des petites icônes signalant les meilleurs endroits où vous déplacer, dans le but de rendre votre première expérience et votre formation agréables. Mais avant de participer aux différentes courses et championnats, il vaut mieux vous dénicher une automobile, ce qui se révélera par la suite plus pratique. Autant vous prévenir, vous avez l'embarras du choix. Classés par constructeurs et par pays, les bolides auxquels vous aurez accès exposent de manière informative leur nombre de chevaux, leur poids, et d'autres données guidant votre choix futur. Néanmoins, bien que charmé par tant de luxe à portée de la main, vous serez obligé de raisonner d'une façon plus matérialiste et d'agir d'une façon analogue à la réalité, c'est à dire rendre visite à un vendeur d'occasions. Divisés en trois portions mettant à jour des modèles de voitures allant des années 80 à la fin des années 90, les garages basés sur le commerce à prix réduits seront vos premiers véritables fournisseurs. Mais comme l'apparence ne suffit pas à remporter un prix, la logique vous guidera vers l'achat de pièces augmentant les caractéristiques de votre acquisition récente. Pour ce faire, deux moyens se manifestent, à savoir le recours à un revendeur spécialisé, ou tout simplement un détour par l'arrière-boutique de votre "écurie". Cette entrée en matière se conclura légitimement par vos premiers challenges ouverts aux débutants et à la difficulté de fait amoindrie.

Gran Turismo 4
Le mode photo permet de faire des petits montages sympas
Et c'est à ce moment précis que l'on se rend compte du gigantisme de GT 4. Effectivement, après avoir terminé deux permis, exécuté 16 courses, et navigué dans divers recoins de l'immensité qui s'offre à nous, il est tout de même effrayant de se rendre compte que l'on a achevé le jeu qu'à 0,5 pour cent. Plus de quatre heures pour une si faible estimation. Seul Morrowind connaît encore le secret de tels accès de frayeur jouissive chez le joueur. En effet, et ce jusqu'à au moins dix heures d'immersion effective, le soft de Kazunori Yamauchi se survole simplement, ne dévoilant sa force qu'aux plus persévérants. Ceux-là même qui passeront de longues heures à contempler leur réussite au sein du nouveau mode implémenté dans cet opus à la jeunesse encore fraîche, à savoir le labo photo. Mais qu'est-ce donc ? Me demanderez-vous. Et bien il s'agit tout simplement d'un espace de mise en scène de vos plus belles acquisitions, à la manière d'un photographe ou d'un cinéaste. Pour ce faire, deux pistes s'offrent à vous. Soit vous pilotez sur un circuit de votre choix en ayant l'occasion de prendre des clichés au moment de la retransmission en les retraitant en direct, ce qui est le moyen d'obtenir les images les plus spectaculaires, soit vous placez votre bolide rutilant dans un environnement défini. Entre de somptueux jardins japonais, des forêts denses d'altitude, ou encore des collines sauvages, il vous sera possible de réaliser de véritables cartes postales ou plus précisément tenter d'égaler les photos présentes dans les magazines spécialisés. Un peu d'autosatisfaction enregistrable sur carte-mémoire en somme. Surtout qu'il vous est donné le pouvoir de gérer les angles de vues à votre guise, tout comme la luminosité, ou encore la focale. Et si par hasard la sauvegarde numérique ne vous suffisait pas, vous pouvez parfaitement imprimer votre oeuvre par le biais d'un lecteur Zip. Un ajout certes par vraiment utile dans l'absolu, mais qui possède néanmoins le mérite d'exister, et surtout qui donne au jeu un aspect collector et exhaustif notable. Un sentiment de perfection rehaussé donc par la prise en main savoureuse commune à la série.

Gran Turismo 4
Une jolie Honda dans un paysage japonais typique, de toute beauté
Dans un souci constant de retranscription fidèle d'une physique de conduite la plus proche possible de la simulation, les développeurs de Gran Turismo rivalisent à chaque occurrence de talent et de profondeur ludique. Conférant à chaque modèle une assise, un poids, et par conséquence des sensations de prise en main différentes, ces derniers mettent donc en place une variété d'approches titanesque, aboutissant à une constante rénovation des perceptions ressenties, et donc un regain d'intérêt constant. On observe, on jauge les aspects positifs et négatifs de chaque voiture suivant le terrain et la structure de la piste, et l'on tente d'adapter la physionomie de son véhicule de la meilleure manière qui soit. Un travail vraiment intéressant et quasiment indispensable, rendant vraiment compte des particularités parfois minimes d'une automobile à une autre, mais suffisantes pour nuire au pilote. D'autre part, et c'est là une qualité incontestable, GT 4 est l'un des seuls jeux de course automobile, dans lequel on sent réellement les engins, leur adhérence, leur lourdeur. Vous saurez instantanément si vous attaquez une courbe de manière risquée et il vous incombera alors de gérer habilement le transfert de masse excellemment bien géré. Vous retrouverez donc avec plaisir cette fluidité restrictive tout en étant souple, qui fait une fois encore la colonne vertébrale de cet opus de la saga de Polyphony. En revanche, et même si on peut noter une certaine amélioration, l'I.A de vos concurrents (désormais réglable dans les limites du visible) vous empêchera souvent de mener à bien vos sorties de virages avec style. Se suivant comme d'habitude en file indienne assez régulièrement, ils vous boucheront le passage sans intention de le faire, et vous laisseront passer de façon inconsidérée. Dommage.

Gran Turismo 4
Il faudrait peut-être penser à mettre des clignotants la prochaine fois. Ca évitera des choses comme cela...
Dans le même style, l'absence de gestion des dégâts se fait encore plus sentir dans ce quatrième épisode tant le reste demeure hypnotisant. En effet, et même si l'on peut décider d'une pénalité réduisant la vitesse maximale à 60 Km/h durant un laps de temps ou d'un arrêt aux stands obligatoire en cas de percussions violentes, il s'avère encore et toujours payant de suivre le mur en s'appuyant sans vergogne sur les autres compétiteurs amorphes. Bien entendu, les accrocs de la trajectoire n'utiliseront pas ce subterfuge, mais repousser sa disparition à la prochaine génération montre une tranquillité un tant soit peu coupable. Pour finir donc, et parce que je n'ai plus de place, voici un soft d'une qualité époustouflante, certes un tantinet paresseux sur certains points, mais possédant une réalisation sublime, un intérêt inépuisable, ainsi qu'un plaisir de jeu et un gameplay plongeant le joueur dans un tourbillon passionné. Un très grand jeu donc, qui fait passer le goût amer de GT Prologue et qui pourrait se définir par seulement deux mots : Puissant et prenant. J'y retourne.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Le titre de Sony affiche des textures de grande qualité, permettant d'exposer des obstacles naturels excellemment bien définis et réalistes, au sein d'environnements parfois époustouflants de beauté. Les arrière-plans en particulier émerveillent sans cesse et surpassent aisément ceux présents dans GT3. De plus, les véhicules s'avèrent superbement bien modélisés, disposant d'un moteur physique crédible et impressionnant. A noter en revanche un aliasing tenace et traduisant la souffrance du monolithe.

  • Jouabilité 18 /20

    Les commandes répondent immédiatement et sans aucun temps de latence. Un constat nécessaire à la vue de la précision de la conduite au sein de ce GT 4. Utilisant un moteur physique réaliste, représentant le transfert de masse de façon très convaincante, et demandant une science de l'appel contre-appel, le titre de Polyphony propose une nouvelle fois une approche du pilotage accessible tout en étant sujette à un perfectionnement constant. De plus, on note dans cet opus l'apparition de revêtements inédits variant encore un peu plus les expériences uniques propres à chaque véhicule.

  • Durée de vie 18 /20

    Gran Turismo 4 est le type même de jeu sur lequel on passe plus de soixante heures sans s'en rendre compte. Dépositaire d'un nombre de courses accessibles faramineux, d'un parc automobile s'approchant aisément des 800 modèles, et d'un intérêt sans cesse renouvelé, le soft qui nous intéresse aujourd'hui vous retiendra vissé dans votre siège durant le longs, très longs moments de plaisir. De plus, l'ajout du mode photo permettra aux plus fiers d'admirer leur création encore et encore. Pour finir, un mode Lan très sympathique autorise jusquà six joueurs acharnés.

  • Bande son 17 /20

    Les sonorités relatives aux moteurs se révèlent véritablement immersives, s'adaptant à chaque modèle et se rapprochant grandement d'une réalité certaine. De même, le crissement des pneus, le bruissement des graviers sous les roues, les sursauts de la carrosserie, tout concourt à vous plonger dans l'ambiance. Les morceaux musicaux s'avèrent de qualité, et disposent de mélodies intéressantes et vraiment originales pour quelques unes.

  • Scénario /

    -

GT4 remplit son contrat haut la main. Passionnant, magnifique, exhaustif et remanié dans son design, le soft de Polyphony Digital se pose une nouvelle fois en tant que référence de la course automobile sur PS2. En effet, et malgré l'aliasing relativement présent, on retrouve dans GT 4 les points forts de GT 3 sublimés, ce qui implique légitimement un regard empli de louanges. Un grand jeu donc, mais qui on l'espère apportera son lot de nouveautés dans sa prochaine édition.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 mars 2005 à 18:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (472)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 07/03/2005
PlayStation 2 Course Polyphony Digital Sony
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : No Straight Roads : Le jeu d’action-aventure qui bat la mesure
    PC - PS4
  • Preview : Assetto Corsa Competizione : une version presque finalisée, mais déjà hypnotisante
    PC
  • Preview : Chernobylite : Premier contact avec la zone d'exclusion
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce