Menu
Kingdom under Fire : The Crusaders
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Kingdom Under Fire : The Crusaders
Xbox
Kingdom under Fire : The Crusaders
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 octobre 2004 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Tous les prix
Prix Support
79.90€ Xbox
202.00€ Xbox
Voir toutes les offres
Partager sur :

Prenez un soupçon de RPG, une pincée de stratégie et une louche d'action. Mélangez le tout et vous obtiendrez le nouveau jeu de Phantagram sur Xbox, j'ai nommé le tant attendu Kingdom Under Fire : The Crusaders. Exit donc le gameplay STR pure souche auquel nous avions eu droit en 2001 pour le soft PC et place à un tout nouveau titre qui n'a plus grand-chose à voir avec son aîné.

Kingdom Under Fire : The Crusaders

En effet, lorsque les joueurs PC ont découvert Kingdom Under Fire il y a de ça quelques années déjà, c'était sous la forme d'un jeu de stratégie. Celui-ci avait su conquérir son public grâce à son ambiance héroic fantasy et à son petit aspect RPG. Bien évidemment, les softs consoles qui sont simplement adaptés de jeux PC sont rarement des hits, c'est pourquoi les développeurs de chez Phantagram ont pris le parti de faire un tout nouveau titre qui soit spécifiquement dédié à la machine de Microsoft. On remarque ainsi que la prise en main s'adapte à merveille à la manette Xbox et c'était d'ailleurs l'objectif avoué. L'interface est vraiment très intuitive et on n'a pas à se taper un tutoriel en début de partie pour apprendre à maîtriser toutes les commandes. En fait, ce n'est qu'à mesure que vous débloquez de nouvelles unités ou de nouvelles possibilités que le jeu vous précise comment les utiliser au mieux. Ce système est vraiment très bien pensé puisqu'on apprend petit à petit toutes les subtilités du gameplay sans avoir à avaler un didacticiel de plusieurs dizaines de minutes auquel on ne retient bien souvent qu'une infime partie des conseils prodigués.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Dans le jeu, l'herbe et les buissons sont fidèlement modélisés.
Le jeu commence par le choix de votre avatar, qui déterminera la nature de la campagne toute entière et sa difficulté. Au début, vous ne pourrez cependant que choisir entre Gerald un humain (campagne facile) et Lucretia de la légion noire (campagne normale). Pour avoir accès aux deux autres campagnes, il faudra d'abord terminer les précédentes. Les deux camps en présence ont évidemment des unités très différentes : lorsqu'on parle d'archers, de paladins ou de cavalerie pour les humains, on parle de goules, de scorpions et de mammouths des marais pour la légion noire. Est-il bien nécessaire de s'attarder sur le scénario du jeu ? En fait, on se retrouve plongé dans un univers héroic fantasy. Les troupes de la légion noire ont dévasté plusieurs villages situés sur un ancien champ de bataille, aujourd'hui considéré comme un lieu saint. Depuis, la guerre entre humains et membres de la légion noire fait rage et vous allez devoir soutenir le camp que vous avez choisi pour vaincre l'ennemi.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Vos adversaires ont ouvert le barrage, sortez de l'eau et vite !
Une fois que vous aurez pris le contrôle de votre avatar, vous serez aux commandes de votre groupe composé de plusieurs hommes. Pour vous déplacer, vous contrôlez l'ensemble du groupe. Sauf exception (éclaireur par exemple) il n'est pas possible de contrôler séparément les hommes composant vos troupes. Trouvaille intéressante, il existe plusieurs modes de déplacement : de la formation resserrée à la formation élargie. Chacune a évidemment ses avantages et ses inconvénients. Ainsi, la première offre moins de prise aux flèches tirées par les archers adverses et permet à vos troupes de se protéger alors que la dernière offre une vitesse de déplacement plus élevée.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Les archers sont des unités très importantes pour faire des dégâts aux troupes adverses en mouvement.
Bien évidemment au cours du jeu, vous dirigerez plusieurs groupes de soldats (un groupe d'infanterie, de piquiers...). Chacun ayant ses spécialités, il faudra utiliser au mieux leurs compétences pour pouvoir venir à bout de vos adversaires. Et c'est justement là que l'on remarque l'aspect stratégique du jeu. Je prends un exemple : l'infanterie n'a absolument aucune chance seule face à la cavalerie, il faut donc la protéger avec les lanciers. Il faut ainsi placer au mieux les différents groupes dont vous disposez : les archers en deuxième ligne sur une petite colline et l'infanterie au corps au corps. Mais l'aspect stratégique du jeu ne s'arrête pas là puisqu'il vous faut aussi tenir compte de votre environnement si vous souhaitez gagner. La position du soleil dans le ciel peut être votre alliée car si vous attaquez avec l'astre du jour dans le dos, vos adversaires seront aveuglés et moins efficaces. De même, il faut aussi faire attention aux conditions dans lesquelles vous tirez vos flèches. En effet, si vos archers sont dans une forêt, leurs flèches seront arrêtées par les arbres et n'atteindront pas leur cible ! Bref, l'interaction avec l'environnement est vraiment très soignée et nous pousse à réfléchir avant de mener la moindre attaque, d'autant que la méthode du "je fonce dans le tas tête baissée" n'est vraiment pas très rentable. Mieux vaut placer les différents groupes dont on a la charge de façon judicieuse avant de lancer l'offensive.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Les unités de la légion noire sont très charismatiques.
Bon, c'est bien beau de savoir se déplacer et placer ses troupes mais il faut aussi savoir se battre ! Lorsque vous arrivez au contact de l'ennemi, le jeu passe en mode bataille. Vous contrôlez alors votre avatar directement et vous pouvez asséner des coups. Deux attaques de base sont disponibles, mais des coups spéciaux s'exécutant en appuyant successivement sur certaines touches sont aussi présents (comme dans les jeux de combat en fait). Vous remarquerez aussi qu'au bas de l'écran, une barre nommée PS se remplit au fur et à mesure que vous vous battez. Une fois qu'elle atteint un certain seuil, elle permet de faire appel à vos officiers pour qu'ils vous aident (utile en cas de situation critique). Pour venir plus rapidement à bout des troupes ennemies, il faut que vous éliminiez en priorité leur chef. Celui-ci est facilement identifiable par son look particulier. Une fois que vous l'avez tué, son groupe sera considéré comme vaincu. Les combats sont très dynamiques mais on peut cependant émettre un petit bémol : ils sont parfois un peu brouillons à cause du nombre souvent important de personnes à l'écran.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Vous pouvez vous déplacer avec la carte et mettre des points de passage.
Lorsque vous aurez rempli une mission, vous vous retrouverez sur la carte du monde. Celle-ci permet de se rendre à la prochaine mission mais aussi dans votre base. C'est là que vous pourrez acheter de l'équipement pour vos troupes, officiers et pour vous-même. Bien évidemment, tout cela est payant et il faut régler avec l'or que vous gagnez en accomplissant vos objectifs. Il est aussi possible d'apprendre de nouvelles compétences ou d'améliorer celles dont vous disposez déjà. Ce petit côté RPG s'avère être très plaisant à l'usage puisqu'on peut ainsi personnaliser ses unités et les adapter à sa façon de jouer, d'autant que l'on gagne aussi de l'expérience. Intéressant ! Mais le jeu ne propose pas seulement quatre campagnes car un mode Xbox Live est aussi inclus et vous pourrez l'essayer en toute quiétude puisque 2 mois de jeu gratuit sont inclus dans la boîte. Celui-ci permet de participer à des batailles en 1 contre 1 ou 2 contre 2. On nous promet en plus que de nouvelles cartes et missions seront régulièrement proposées aux joueurs.

Kingdom Under Fire : The Crusaders
Il est possible d'équiper ses hommes.
Bref, on ne peut pas reprocher grand-chose hormis de petits détails à Kingdom Under Fire : The Crusaders. Bien réalisé, au gameplay efficace, on regrette cependant un peu de ne pas voir de mode escarmouche qui permettrait de se mesurer à l'ordinateur sur la carte de son choix. En outre, si l'aspect sonore est soigné, ce n'est pas le cas des doublages français souvent peu convaincants. La localisation connaît aussi quelques erreurs et fautes d'orthographe. A la fin d'une mission on voit ainsi apparaître "mission accomplice". Enfin, même si les graphismes sont très jolis, le brouillard est un peu trop près à mon goût : on ne voit pas assez loin ! Mais que ces petits détails ne vous empêchent pas de découvrir un titre qui dispose d'assez d'atouts pour plaire au plus grand nombre.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Les décors sont convaincants et on remarque quelques petits détails sympa comme les effets de gouttes de pluie qui dégoulinent sur l'écran. Les unités ont bénéficié d'une animation de qualité. En fait, l'aspect graphique n'a qu'un petit défaut : la profondeur de champ qui est un peu limitée.

  • Jouabilité 16 /20

    Les quelques petits aspects RPG et stratégie inclus dans ce jeu d'action apportent un plus non négligeable au gameplay. Il est ainsi possible de diriger plusieurs groupes de guerriers, de gagner de l'expérience, d'apprendre de nouvelles compétences et d'équiper ses unités. Petit regret cependant : les phases des batailles sont parfois un peu confuses vu le nombre important d'unités engagées.

  • Durée de vie 17 /20

    Le jeu propose quatre campagnes de bonne taille qui offrent un challenge intéressant. De plus le titre dispose d'une compatibilité avec le Xbox Live. Que demande le peuple ? Un mode escarmouche bien sûr ! On aurait aimé pouvoir faire des batailles rapides contre l'ordinateur sur une carte et avec des unités que l'on choisit. Ce n'est hélas pas possible et c'est dommage.

  • Bande son 15 /20

    Les bruitages sont très soignés et les musiques aussi (pour ceux qui aiment le style métal). En revanche, certains des comédiens qui se sont chargés de la VF ne sont pas très convaincants. Bon, rien de grave mais on aurait pu s'attendre à un meilleur doublage.

  • Scénario 15 /20

    Bon, on ne va pas crier au génie. L'histoire de la guerre entre les humains et la légion noire n'est pas très développée mais elle a tout de même le mérite de poser un univers crédible et accrocheur, et c'est bien là l'essentiel.

Le petit mélange stratégie, rôle mais surtout action que nous offre Kingdom Under Fire : The Crusaders est bien sympathique. Le jeu est bien réalisé et sa durée de vie est excellente grâce aux quatre campagnes et au mode Xbox Live qui le composent. Bref, c'est quasiment du tout bon hormis les quelques petites lacunes au niveau des doublages et de la distance d'affichage. Mais bon, vous pouvez investir les yeux fermés, il y a fort à parier que vous ne le regretterez pas.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 octobre 2004 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 26/10/2004
Xbox Action Stratégie Phantagram Interactive SG Diffusion
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce