Menu
Seven Samurai 20XX
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Seven Samurai 20XX sur PS2 /

Test Seven Samurai 20XX sur PS2 du 03/05/2004

Test : Seven Samurai 20XX
PS2
Seven Samurai 20XX
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 mai 2004 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Tous les prix
Prix Support
6.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Largement inspiré par le film Les Sept Samouraï de Akira Kurosawa, et d'ailleurs réalisé en collaboration avec la société de production de ce dernier, Seven Samurai 20XX nous présente une relecture plus futuriste de la chose. Plus futuriste mais aussi moins alléchante.

Seven Samurai 20XX

La base du scénario de Seven Samurai 20XX reprend celle de l'oeuvre cinématographique que l'on connaît tous : un village se trouve régulièrement attaquée par des hordes d'ennemis et la résistance s'organise autour d'un groupe de sept samouraïs. On retrouve le synopsis original à la différence que le petit village se trouve remplacé par une gigantesque mégapole et que les ennemis sont des humanoïdes sortis d'on ne sait où. La grosse différence entre le film et le jeu se situe donc dans l'époque visitée, le Japon féodal vu au cinéma laisse sa place à un décor bien plus futuriste où les combats de sabre se fondent au milieu de la technologie environnante.

Seven Samurai 20XX
Les décors futuristes nous change du film dont le jeu s'inspire.
Pratiquement tout le titre repose sur l'accumulation de combats contre toujours plus d'adversaires à la fois, ce qui permet aisément de classer le jeu dans la catégorie beat'em all aux côtés de Castlevania : Lament Of Innocence et de la série Devil May Cry, bien qu'il n'ait pas la classe des titres sus cités. Le problème c'est que Seven Samurai manque clairement de profondeur. Les combats ont beau être assez jolis à regarder, avec de nombreux enchaînements vifs et sauvages, il n'en demeure pas moins que l'ennui gagne du terrain de minute en minute. Tout cela à cause du système extrêmement limité de combos qui n'utilise qu'une touche d'attaque et une autre défense. En martyrisant le bouton d'attaque, le personnage exécute toutes sortes d'enchaînements spectaculaires, certes, mais peu gratifiants dans la mesure où on ne se sent pas libre de les choisir réellement. Il y a bien quelques combos à exécuter en administrant une direction à l'attaque, mais ça ne va guère plus loin.

Seven Samurai 20XX
Les combos ne connaissent pratiquement aucune limite.
L'action devient encore plus frénétique lorsque le personnage passe en mode Nitoh-Ryu. Lorsque la jauge associée à ce mode est pleine, il suffit d'appuyer simultanément pour activer une sorte d'état de transe du héros. Il sort alors ses deux sabres, ses coups deviennent plus rapides et les combats gagnent en intensité (en facilité aussi). Dès que ce mode est enclenché, la jauge commence à se vider petit à petit pour se remplir de nouveau juste après. Pour la remplir plus rapidement, on peut effectuer quelques coups spécieux, comme des esquives ou des attaques à des moments précis, mais puisque la jauge se remplit tout de même assez vite, on n'a pas vraiment besoin d'avoir recours à ces procédés. Généralement, s'éloigner des ennemis pendant 5 secondes suffit à faire remonter toute la jauge. Ce manque de profondeur du gameplay tend à rendre le jeu extrêmement facile en plus de le rendre parfaitement répétitif. Oui, je sais, dire d'un beat'em all qu'il est répétitif peut sembler logique pour certains, pourtant ce n'est pas le cas de tous. Aux développeurs de trouver les bonnes idées pour renouveler autant que possible l'intérêt de leurs jeux. Apparemment, les développeurs de Seven Samurai 20XX ont manqué d'inspiration.

Seven Samurai 20XX
Les cinématiques, un peu saccadées, sont tout de même plus jolies que l'ensemble du jeu.
Confié au dessinateur Moebius (Blueberry, Le 5ème Element, Willow...), le design des personnages laisse assez indifférent. Alors que justement la présence d'un tel artiste laissait présager du contraire, on se retrouve avec des samouraïs manquant cruellement de charisme. Leur look, à la frontière du fantastique et du futuriste est parfaitement quelconque. Avec leur jeans taille basse et leur nombril à l'air, dur de voir en eux de puissants guerriers. Pour leur défense, il faut quand même signaler que la réalisation graphique n'est pas au top et qu'elle ne les met pas vraiment en valeur. Leur modélisation est assez sommaire, même chose pour les décors, assez vides. A ce propos, on se demande vraiment pourquoi on se voit obligé de subir plus de 10 secondes de chargement tous les deux ou trois combats, puisque ce sont toujours les mêmes ennemis qui reviennent et que l'on évolue dans des décors aussi peu détaillés. Une aberration qui a le chic pour faire lamentablement chuter le rythme de l'action.

Niveau son, c'est déjà un peu mieux. Le doublage anglais est bon (pas de VF disponible, seulement des sous titres). Il parvient à donner un peu de caractère aux personnages et donc à rattraper le manque de charisme infligé par leur design peu inspiré. Les compositions sont également réussies. On les doit à Ryuichi Sakamoto, le compositeur du Dernier Empereur par exemple.

Finalement, Seven Samurai 20XX n'est pas le défouloir que l'on attendait. L'action est vive et rapide, mais le gameplay sonne trop creux pour nous emballer plus que ça. Si encore la réalisation graphique avait été d'un cran supérieur on aurait pu plaider la cause du spectacle bête, méchant, mais diablement beau mais ce n'est même pas le cas. Il s'agit juste d'un beat'em all pour le moins anodin.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    On sent un grand manque d'inspiration concernant les personnages et les décors qui les entourent. Ca, plus la réalisation pas vraiment géniale font de Seven Samurai 20XX un titre peu attirant esthétiquement parlant.

  • Jouabilité 11 /20

    Tout au long du jeu, on se contente d'appuyer comme un crétin sur le même bouton pour frapper les humanoïdes qui nous agressent. Les possibilités sont trop limitées pour oser faire de l'ombre aux meilleurs beat'em all de la console.

  • Durée de vie 12 /20

    La facilité du jeu fait que l'on avance à vive allure dans le scénario. Le mode difficile est à débloquer une fois l'aventure terminée une première fois. Par contre, il n'y a aucun mode multijoueur à l'horizon.

  • Bande son 14 /20

    Les compositions sont de bonne qualité. Elles brassent aussi bien les musiques traditionnelles que les rythmes plus électroniques. Les voix sont également réussies, mais restent en anglais.

  • Scénario 12 /20

    L'histoire reprend celle du film Les Sept Samouraï en transposant le tout à la sauce futuriste. Je ne suis pas sûr que l'idée soit si riche que ça.

Contrairement à l'impression encourageante que le jeu nous avait laissé lors du TGS dernier, Seven Samurai 20XX nous déçoit plutôt. Trop simpliste et ennuyeux, le titre n'est autre qu'un défouloir pas spécialement joli, et à peine intéressant.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 mai 2004 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Mis à jour le 03/05/2004
PlayStation 2 Beat'em All Sammy Sega Animation Série TV
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce