Menu
Sabre Wulf
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Sabre Wulf sur GBA /

Test Sabre Wulf sur GBA du 16/03/2004

Test : Sabre Wulf
GBA
Sabre Wulf
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 mars 2004 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Partager sur :

Sabre Wulf aura su se faire attendre, et pour cause, il s'agit tout de même d'un jeu Rare, le second sur une machine Nintendo depuis le divorce des deux firmes. Comme tout jeu Rare, on en entend parler depuis un bail et il faut s'armer de patience avant de le voir débarquer et être surpris par un titre original, malheureusement pas exempt de petits défauts.

Sabre Wulf

Tout allait bien pour Sabreman, aventurier retraité, jusqu'à ce qu'un grand malade n'aille libérer Sabre Wulf, un loup bleu dont le principal passe-temps est de semer la panique et voler trésors, objets divers et villageois. Du coup, comme Sabreman avait déjà débarrassé le monde de cette boule de poils, c'est vers lui qu'on vient se tourner alors que pendant des années, on l'a laissé seul, dans sa maison de retraite, sans une visite ou une boîte de chocolat, un peu comme le père Noêl quand on n'est pas en décembre.

Sabre Wulf
Petit mais costaud.
Sabre Wulf est un habile mélange de puzzle game et de plates-formes. On commence par une balade dans l'une des 8 zones principales vue de dessus et dans lesquelles on trouvera essentiellement des gens pouvant nous confier de petites quêtes annexes et des boutiques. Et hop, que vois-je, une tanière, zou, je saute dedans. Voilà le coeur du jeu, un niveau de plates-formes plein d'ennemis bizarres. Mais il faut savoir que la seule chose que sait faire le héros, c'est sauter. Pour se débarrasser des ennemis, Sabreman doit utiliser d'étranges créatures qu'il aura soit dégottées dans les niveaux, soit achetées. Tenez, lui là qui me barre la route, hop, je sors un Boomer et paf, il explose, je veux sauter, zou un Lardo pour faire un trampoline. Bien sûr le nombre de créatures disponibles est limité. Vous pouvez emmener avec vous autant de bestioles que vous avez trouvées, mais chaque unité ne peut être utilisée qu'une fois par niveau.

Sabre Wulf
C'est à ce moment-là que le plan commence à foirer généralement.
Vient ensuite la seconde partie du gameplay, lorsque vous atteignez la fin du level et que vous reprenez à Wulf ce qu'il a volé. Le bougre se réveille et là, c'est "run like the wind", les ennemis disparaissent et vous devez foncer vers le début du niveau sans vous faire gauler par la bête. Si les premiers niveaux seront aussi simples dans un sens que dans l'autre, la difficulté se fera vite sentir et la moindre erreur sera fatale. D'autant que la vitesse sera un challenge plus important qu'on en croit. Plus vous rejoindrez rapidement Wulf et ressortirez, plus le trésor volé aura de valeur. Bien sûr les niveaux recèlent également quelques autres trésors et bonus cachés, à vous de les trouver, pourquoi pas en revenant dans une tanière déjà complétée, ce que vous pourrez également faire pour augmenter vos scores. Voilà c'est bête comme tout, mais c'est très accrocheur et plutôt fun. D'autant que si les premiers niveaux sont enfantins, la suite devient nettement plus complexe. D'où l'excellente initiative de laisser le joueur reprendre directement à la fin du niveau s'il a touché le trésor et qu'il est mort durant la poursuite.

Sabre Wulf
Partir à l'aventure bourré comme un coing. La classe !
Mais tout n'est pas rose. Avant tout, ceux qui n'aiment pas le par coeur peuvent aller voir ailleurs car on est souvent contraint d'y avoir recours lorsque les niveaux s'allongent et que Wulf augmente sa vitesse, ce qui veut aussi dire qu'il faudra parfois de nombreux essais avant de voir la fin d'un stage. Le jeu étant déjà relativement répétitif, refaire certains passages ne fera qu'empirer les choses. Particulièrement lorsque c'est en raison d'un problème de commandes plus que d'action que l'on doit tout recommencer. On peut en effet reprocher deux choses à la maniabilité de Sabre Wulf. La première concerne la sélection des créatures qui se fait via un menu défilant comportant la quinzaine de bestioles, sans pour autant que les choses s'arrêtent autour de nous. Dans le feu de l'action, il n'est pas rare de se tromper d'animal ou de se prendre un mauvais coup par manque d'attention. Plus perturbant, les commandes répondent mal quelquesfois, du coup, il arrive qu'un saut tarde trop à sortir et ne vous laisse bloqués devant un mur, proie de choix pour le loup bleu. Rageant. Côté technique, Sabre Wulf s'en tire avec les honneurs et nous offre des graphismes fins, fouillés et joliment colorés, le tout correctement animé même si le personnage aurait peut-être mérité de profiter d'un poil plus de détails à ce niveau.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Fins, colorés et plutôt détaillés, l'ensemble est assez varié même si on n'évite pas certaines redondances de design.Un gameplay aussi simple qu'accrocheur et une prise en main immédiate pour ce puzzle game/plates-formes/course-poursuite. Seules les petites errances des commandes et l'aspect répétitif du concept entachent un le tout.

  • Jouabilité 15 /20

    Un gameplay aussi simple qu'accrocheur et une prise en main immédiate pour ce puzzle game/plates-formes/course-poursuite. Seules les petites errances des commandes et l'aspect répétitif du concept entachent un le tout.

  • Durée de vie 15 /20

    Un total de 64 niveaux et une difficulté qui va crescendo, avec certains passages particulièrement ardus. De quoi s'occuper même si une fois le jeu fini, on y reviendra pas forcément

  • Bande son 16 /20

    Un très bon travail de sonorisation avec des musiques entraînantes et des effets de bonne facture.

  • Scénario /

Au final, Sabre Wulf se révèle suffisamment original et accrocheur pour séduire n'importe quel joueur et le scotcher bêtement sur sa GBA. Dommage que certains nuages assombrissent le paysage, tel que le côté très répétitif de l'action, aussi bien dans l'enchaînement des niveaux que dans l'obligation de refaire certains passages à plusieurs reprises, parfois en raison d'un problème de réponse des commandes en plus.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 mars 2004 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 16/03/2004
Gameboy Advance Action Aventure THQ Rareware
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live