Menu
Legacy of Kain : Defiance
  • Tout support
  • PC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Legacy Of Kain : Defiance
Xbox
Legacy of Kain : Defiance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 janvier 2004 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Partager sur :

La nature vampirique a toujours fasciné, que ce soit au travers d'explications scientifiques ou d'oeuvres imaginaires. La littérature posera ainsi très tôt le Dracula de Bram Stocker sur un piédestal, le 7ème sortira de l'ombre le Nosferatu de Murnau et l'industrie vidéoludique enfantera moult séries mettant en scène les fils de la nuit. Mais si le vampire demeure un mythe inaltérable, peu de jeux ont su créer leur propre mythologie autour de cet être surnaturel. La saga des Legacy Of Kain demeure assurément parmi les séries les plus recherchées tant au niveau du background, que des personnages ou des intrigues entremêlées régissant la destinée des protagonistes. Legacy Of Kain : Defiance, 5ème épisode de la saga (et second à arriver sur Xbox), clôt donc une boucle temporelle en ramenant la série aux sources originelles et ce pour le plaisir de tous !

Legacy Of Kain : Defiance

Le premier point pour appréhender ce jeu de la meilleure façon qui soit, est qu'il faut bien avoir en tête que si vous n'avez jamais joué à un épisode de la série de Crystal Dynamics, vous passerez à côté de toute l'intrigue qui nourrit la saga depuis ses balbutiements. Ainsi, les turpitudes assaillant continuellement Raziel ou la soif (sanguine) de découverte de Kain vous sembleront des plus obscures tant le synopsis de ce Defiance renvoie plus que jamais aux opus antérieurs. Que ce soit la machination de Moebius, le rôle des colonnes, le maître de Raziel (que Lovecraft aurait pu faire naître de sa plume), la Soul Reaver qui oeuvre sur plusieurs plans, tout forme un Tout parfaitement cohérent, complexe et extrêmement riche rendant malléabless le passé, le présent et l'avenir de Nosgoth.

Legacy Of Kain : Defiance
Première image de votre aventure, premier silence rempli de respect.
De ce fait, on reprochera d'emblée aux développeurs de ne pas avoir inclus un glossaire ou un récapitulatif des 4 premiers titres, ceci ayant été fort appréciable pour ceux ne connaissant pas la série. On trouvera ce manque des plus flagrants sachant que dans Soul Reaver 2 nous avions droit à une mine d'informations nous dévoilant le scénario des deux premiers épisodes. Vraiment dommage. Comme pour palier à cette absence, on pourra revoir toutes les cinématiques ponctuant le jeu ou découvrir en parcourant le titre des tablettes recélant des artworks des premiers épisodes. L'idée est très bonne (quelle joie de retrouver la map du premier Blood Omen !) mais on aurait aimé un peu plus de croquis tant ils sont superbes pour la plupart.

Legacy Of Kain : Defiance
Raziel aura également fort à faire dans le monde spectral.
Sorti de là, on se retrouve donc dans un épisode mettant en scène nos deux buveurs de sang, toujours aussi charismatiques, guidés par leur quête de vérité, leurs doutes, leur soif de vengeance, de conquête. Comme je le disais plus haut, la saga des Legacy Of Kain puise sa source dans un univers qui est à la croisée des chemins de Dracula et des Chroniques des Vampires, la magnifique saga d'Anne Rice. A ce titre, les deux héros du titre disposent d'un charisme renversant, Raziel étant une âme damnée, trahie par son ancien maître, Kain, et avilie par son nouveau geôlier, une entité malfaisante ayant de sombres desseins pour son spectre préféré. Kain, lui, pourrait être vu comme une symbiose des vampires Marius et Azim directement issues des oeuvres de Anne Rice : Froid, méthodique, cruel et possédant un grand savoir. Le titre vous proposera donc d'incarner les deux vampires à tour de rôle (le jeu étant composé de chapitres) jusqu'à ce que leur chemin se croise à nouveau.

Legacy Of Kain : Defiance
Un vol touché par la grâce.
Le scénario est toujours aussi passionnant (un des points les plus importants dans cette oeuvre vidéoludique !), et je dois avouer que si les cinématiques sont trop peu nombreuses à mon goût en début de partie, le scénario évolue constamment de manière pernicieuse et jouissive. On saluera à ce sujet le rôle primordial des doubleurs français qui sont plus que jamais dans le ton donnant un souffle épique à plusieurs dialogues. Bernard Lanneau (doubleur habituel de Kevin Costner) est tout simplement excellent et chaque comédien est plus que jamais totalement dans le rôle qu'il joue, du travail de haute volée !

Legacy Of Kain : Defiance
Des combats dynamiques et jouissifs.
Pour revenir au déroulement du jeu, celui-ci est constitué de grandes traversées de niveaux dans lesquels quelques énigmes vous attendront, ainsi que plusieurs affrontements. Ces derniers sont à ce titre des plus dynamiques, vos personnages pouvant user de plusieurs combos (débloquables au fil de l'aventure), et de divers pouvoirs, de télékinésie notamment. Ainsi chaque bataille (le plus souvent nos pauvres vampires crouleront sous un nombre plus ou moins important d'adversaires) est propice à un déferlement de gerbes de sang, d'effets spéciaux et de coups très gracieux. Raziel et Kain possèdent les mêmes techniques et si quelques coups leurs sont spécifiques, le gameplay s'articule autour d'un même axe. En somme vous pouvez jouer avec vos adversaires en les brûlant, en les jetant dans le vide, en leur assenant des dizaines de coups à la suite, etc. Alors que vos ennemis, qui se présentent sous la forme de lanciers, d'archers, de mercenaires, de monstres divers, ne demandent pas vraiment de technique particulière, une petite dimension stratégique régit parfois quelques combats. Sans parler des boss, qui eux demanderont une méthode bien particulière pour être battus, vous pourrez par moments user de vos pouvoirs pour venir plus rapidement à bout d'un bon nombre de soldats. Quoi de plus simple que de lancer un soldat du haut d'un pont plutôt que de risquer de perdre le peu de vie qu'il vous reste en se battant contre lui. Vous devrez aussi tenir compte du fait que les mages renforcent les défenses des fantassins ou des lanciers. Il conviendra ainsi de tuer en premier lieu ces olibrius et de passer à ces petits camarades de jeu. L'autre point important est qu'en tant que vampire vous devrez constamment étancher votre soif. C'est donc en achevant un ennemi que vous pourrez boire son sang (les âmes pour Raziel) ou, au choix, remplir votre épée Soul Reaver pour pouvoir utiliser ses pouvoirs ou actionner des mécanismes, des portes, ces dernières nécessitant que votre épée soit gorgée d'une certaine énergie (maléfique, élémentaire...).

Legacy Of Kain : Defiance
Et sans piolet s'il vous plaît.
Si la technique montre quelques failles, elle reste malgré tout complètement bluffante. Le travail sur la lumière est très poussé, les décors sont des plus somptueux, variés, et laissent pantois. Kain et Raziel ont toujours autant de charisme et c'est un enchantement de chaque instant que de les voir se mouvoir. La bande-son est du même acabit. Le doublage français est un des meilleurs qu'il m'a été donné d'entendre et s'il est dommage de constater que la voix de Kain ne correspond pas vraiment au personnage (la voix du doubleur -entendue entre autres dans Murder One, Les Mystèrieues Cités D'or- est trop grave ou du moins aurait mieux correspondu à un personnage comme Moebius) le tout est convaincant et accentue l'immersion. C'est d'autant plus aisé que les musiques, discrètes mais imprégnées d'une ambiance gothique ou barbare suivant les situations, sont superbes.

Legacy Of Kain : Defiance
Approchez que je me nourrisse de vos âmes, créatures ataviques !
Si je devais m'arrêter là, le dernier opus en date des Legacy Of Kain pourrait se targuer d'être le digne héritier des titres qui l'ont précédé, exception faite de Blood Omen 2. Sans vouloir être pessimiste, Defiance possède tout de même plusieurs défauts qui entachent une réalisation par ailleurs magistrale. Le premier point qui me vient à l'esprit est ce souci de caméras qui gêne durant les combats se passant dans des endroits confinés (des couloirs, des petites pièces), l'objectif se collant aux protagonistes et empêchant de voir ce qui se passe autour. A d'autres endroits, beaucoup plus délicats puisque renvoyant à des phases de plates-formes, la caméra nous empêche tout bonnement de voir où l'on doit sauter. Vous pouvez user du stick droit pour bouger l'objectif sur une toute petite distance mais pourquoi ne pas avoir tout simplement opté pour un plan large ? C'est désespérant surtout quand on doit recommencer un saut plusieurs fois de suite ! Continuons avec quelques bugs graphiques (rares mais présents) qui voient des monstres encastrés dans des pans de décors ou votre personnage marcher dans le vide. Il arrive aussi que votre personnage passe automatiquement en mode Combat alors que l'ennemi le plus proche se trouve derrière une porte non ouverte, à plus de 3 mètres de distance. Ensuite on restera sceptique devant la passivité de vos ennemis quand vous embrochez un de leurs camardes. En somme, ils attendront bien sagement que vous ayez fini votre festin pour passer à l'attaque. Je précise aussi qu'il est étrange et un peu mal venu que vos ennemis se relèvent après avoir été tués, et attendent d'être empalés ou sucés jusqu'à la moelle. Il est d'ailleurs impossible de les achever à terre.

Legacy Of Kain : Defiance
En attirant vos ennemis, vous pourrez vous en défaire plus facilement.
Maintenant, si les problèmes peuvent vous sembler conséquents, je signale tout de suite qu'ils sont mineurs pour la plupart et qu'ils n'empêchent en rien de profiter du jeu par ailleurs fort réjouissant dans sa construction, sa narration et ses combats superbement mis en scène. La durée de vie semble bonne, l'histoire devrait tenir ses promesses, du moins après avoir passé plusieurs heures ce point ne m'a pas déçu, et alors que le titre devrait normalement trouver une conclusion au terme de cet opus, nous pouvons faire confiance aux scénaristes pour prolonger le périple de ces entités nocturnes. La vie et la mort sont liées, notre existence comprend de multiples ramifications et il est certain que ce concept, au centre de l'intrigue des Legacy Of Kain, ne peut que nourrir l'imaginaire fertile de développeurs talentueux.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Des environnements de toute beauté, très nombreux et bénéficiant d'une fabuleuse patte graphique. Les effets spéciaux sont réussis et Raziel tout comme Kain disposent d'un charisme inébranlable. Il est aussi très agréable de noter plusieurs petits clins d'oeil, au premier Legacy Of Kain notamment. On regrettera juste que les mouvements des personnages soient beaucoup moins coulants que dans Soul Reaver 2, certains semblant même manquer d'animations, et que de grosses baisses de frame rate soient visibles par moments. Enfin, il est dommage que les morphings entre le plan matériel et spectral soient bien moins nombreux, la caméra ne faisant que se rapprocher de Raziel et occultant ainsi 90% du décor lors de ces phases.

  • Jouabilité 13 /20

    Plusieurs bugs, graphiques et de caméra, nuisent un peu à la réalisation mais je vous rassure, cela n'a rien de comparable avec un soft exécrable, de ce point de vue-là, comme Dino Crisis 3 ! Oui Defiance a contre lui plusieurs défauts plutôt énervants ou surprenants mais Non, ça ne va pas vous empêcher de vous amuser et de vouloir en savoir plus sur un titre bénéficiant d'une mythologie décidément passionnante.

  • Durée de vie 14 /20

    Le titre est linéaire et les énigmes relativement simples. Le schéma ne change pas même si cette fois nous alternons constamment entre Kain et Raziel qui vivent deux aventures bien distinctes qui n'ont d'autres choix que de se fondre en une seule et même destinée. Les combats demeurent passionnants, les phases de recherche assez fluides (même s'il est parfois difficile de se repérer dans les niveaux, aucune carte n'étant disponible), le tout disposant de plusieurs check points salvateurs.

  • Bande son 18 /20

    Un doublage français absolument divin avec des acteurs totalement dans le ton et donnant aux dialogues un côté savoureux et énigmatique. Les musiques ne sont pas en reste et bien que discrètes, elles se révèlent essentielles à une plongée en apnée plusieurs heures durant.

  • Scénario 17 /20

    S'il y a bien une chose qui nous pousse à avancer c'est la mythologie vampirique qui sert un scénario tortueux, complexe, riche et passionnant. Maintenant ayez bien en tête que si vous n'avez jamais touché un titre de la saga, vous passerez à côté de beaucoup de choses et serez complètement perdu dans un univers où plusieurs plans de réalité coexistent et où le voyage temporel n'est qu'une simple formalité pour qui de droit.

Bien conscient des problèmes techniques ou de gameplay qui émaillent le jeu, je ne puis malgré tout me résigner à descendre ce titre. Car il faut voir que si problèmes il y a, ceux-ci demeurent mineurs au regard de l'aventure passionnante qui nous attend. Les combats sont dynamiques, la construction du jeu est bien pensée, le jeu jouit d'une réalisation graphique somptueuse (malgré les quelques bugs et autres ralentissements) et le scénario est encore une fois travaillé jusque dans les moindres détails. Voici donc un soft qui aurait mérité des phases de tests plus approfondies ou du moins une sortie un peu plus tardive pour résoudre plusieurs soucis de jouabilité mais sorti de là, quel jeu !!

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 janvier 2004 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Mis à jour le 29/01/2004
Xbox Action Aventure Eidos Interactive Crystal Dynamics
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019