Menu
Aliens versus Predator : Extinction
  • Tout support
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Aliens Versus Predator : Extinction
PS2
Aliens versus Predator : Extinction
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 septembre 2003 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.2/20
Tous les prix
Prix Support
49.99€ PS2
59.90€ PS2
59.90€ Xbox
150.00€ Xbox
Voir toutes les offres
Partager sur :

Louable intention que de vouloir doter nos consoles de jeux tactiques si rares sur ce support. Armé d'une bonne grosse licence comme il les aime, Electronic Arts nous livre une nouvelle adaptation d'Alien Versus Predator mais point ici de FPS super flippant. En lieu et place, c'est un STR qui nous attend. Ben on aurait préféré un bon vieux shooter qui fait peur.

Aliens Versus Predator : Extinction

Quelque part dans l'espace, les hommes trouvent une nouvelle planète au nom tordu à coloniser. Horreur et stupéfaction, la planète est déjà le théatre d'une lutte entre les aliens et les predators. Pas découragés pour deux sous, les hommes décident de balancer au milieu de tout ça leurs colons accompagnés de 2 ou 3 space marines. Et zou, c'est reparti comme en quarante. Sur la base de ce scénario pratique, nous voilà nantis de 3 campagnes solo dont le but sera selon sa race d'anéantir les autres gêneurs.

Aliens Versus Predator : Extinction
A chaque espèce ses petits trucs : ici l'invisibilité des predators.
De prime abord et en dépit d'un aspect visuel assez rebutant, on se laisse aller à croire à un jeu au gameplay plutôt sympa. Malheureusement cette impression disparaît vite et en réalité le sentiment que l'on éprouve durant les tutoriaux de chaque race, c'est que dès que les choses deviennent vraiment intéressantes, c'est qu'on est au bout des possibilités du gameplay. Comment ça marche tout ça ? A la base, beaucoup de choses sont communes aux trois races comme la gestion de la création des unités. Le titre étant plus tactique que stratégique, on n'aura pas à construire de bâtiments ici. Pour obtenir de nouvelles unités en renfort, il faudra en passer par le commtech humain qui passe commande au vaisseau livreur, ou bien par l'autel predator qui fait venir des modules ou enfin, le meilleur, par la gestation bien connue des aliens (un oeuf, un facehugger, un hôte, une reine).

Aliens Versus Predator : Extinction
Chouette idée, vous devrez parfois achever vos équipiers attaqués par des facehuggers.
Un sympathique respect de l'univers en tout cas. Mais bien sûr, rien n'est gratuit, chaque unité se paie en points. De même pour les upgrades d'unités. Comme vous pouvez vous en douter la meilleure façon de gagner les dits points sera de dézinguer de l'ennemi. Et d'ailleurs tant que j'en suis à vous causer des unités, on pourra émettre un premier regret relatif à leur nombre. En effet il faudra savoir se contenter de peu dans cet AvP : Extinction puisque seulement une dizaine d'unités par race sont disponibles. C'est un peu maigre tout de même. D'autant que les possibilités ne sont pas vastes. On peut apprécier toutefois que chaque espèce dispose de ses propres aptitudes et particularités. Les marines sont équipés de gros matos hight tech (dont les tourelles automatiques) tandis que les predators ont pour eux leurs divers modes de vision assez pratiques et la possibilité de devenir invisibles. Les aliens quant à eux sont peut-être les plus marrants à jouer. Outre leur sauvagerie on apprécie de pouvoir infester les hôtes, voire de partir en quête de formes de vie quelconques que l'on ramènera au bercail afin d'éviter trop de fatigue aux facehuggers.

Aliens Versus Predator : Extinction
Avec vos points, commandez des unités comme de vulgaires pizzas.
Pour ce qui est des commandes, là encore on retrouve des choses classiques. Les mouvements tactiques sont au nombre de 4, un mode aggressif, défensif, passif ou garde. Identiques pour les 3 races. On trouve la possibilité de créer des waypoints ou encore de définir des patrouilles. En gros, ce qu'on s'attend à trouver. Et on peut même dire que l'interface est plutôt réussie puisque le pad est bien exploité (bonne surprise pour un jeu du genre sur console, sans clavier/souris). On prend aisément les choses en mains. Le seul point bien gonflant étant la sélection des unités. Il est fastidieux de constituer de petits groupes en raison du système de sélection mais également pour des questions de visibilité. Les unités sont grossières et souvent entassées, ce qui les rend difficilement distinguables.

Aliens Versus Predator : Extinction
A la recherche d'un hôte.
Venons-en au gros, à l'énorme problème du jeu qui vient s'ajouter à ce qu'on a déjà vu : l'IA et le manque de possibilités tactiques réelles. Pour ce dernier point, le manque est évident. Impossible par exemple de choisir une formation pour les troupes ou encore d'assurer efficacement la sécurité d'une unité cruciale pendant les déplacements (à moins de la faire marcher 3 kilomètres derrière). Et les problèmes d'IA n'arrangent rien. Le pathfinding est complètement à l'ouest, vos unités ont donc une fâcheuse tendance à se paumer ou à se bloquer comme des moules sur des rochers. Difficile dans ces conditions de faire quelque chose de construit.

Dans le genre agaçant on pourra également citer la façon dont les ennemis spawnent. Vous pensez être tranquille, hop, voilà des bestioles qui sortent d'on ne sait pas trop où alors qu'il n'y avait rien avant. OK, les aliens font souvent ça mais au moins on se doute de l'endroit où ils se planquaient. Là, en plaine, hop, ils « apparaissent », comme des pop ups sur le Net.

Finalement en termes de gameplay, on réalise comme par une illumination que AvP : Extinction s'avère trop pauvre pour un jeu tactique/STR et trop mou pour être qualifié de jeu d'action. En somme, il passe complètement entre les mailles des joueurs qui se demandent un peu ce qu'ils foutent là, le pad à la main si ce n'est traverser un brouillard de guerre parce qu'ils ont vaguement envie de voir ce qu'il y a de l'autre côté.

Aliens Versus Predator : Extinction
Détruisez les oeufs des aliens pour rester peinards....
Rapide point sur la réalisation assez navrante du soft. Graphiquement c'est sommaire voire grossier, les unités sont petites et peu visibles, les environnements sont faits à l'emporte pièce et le jeu aurait très bien pu tourner sur une PS One avec un peu plus de RAM. Le titre se permet même une animation parfois très limite. Et le pire : la bande-son ! Les effets sont du niveau 16 bits et les voix, bon sang les voix ! Si vous ne supportez pas d'entendre 18 fois de suite dire la même chose (comme par exemple « I take care of it ») alors comme moi vous couperez le son au bout de 3 minutes. Une abomination.

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    C'est laid, c'est vraiment très laid. Les unités sont soit très petites, soit très grossières lorsqu'on zoome. Les décors ne font pas mieux et en plus ça rame.

  • Jouabilité 11 /20

    Certes l'interface est assez bien fichue, mais le gameplay déjà pauvre finit d'être foutu en l'air par une IA et un pathfinding calamiteux. C'est regrettable car le jeu disposait de bonnes idées à la base. Au final, on s'ennuie.

  • Durée de vie 12 /20

    Mieux vaudra augmenter la difficulté pour éviter de terminer le jeu trop rapidement. Les campagnes comportent finalement peu de missions qui se trouvent être plutôt courtes

  • Bande son 9 /20

    Une infection sur une console 128 bits. Les voix se répètent constamment, les effets sont miteux et les musiques transparentes. Même la balance est mauvaise avec des effets qui se couvrent les uns les autres.

  • Scénario /

Trop pauvre pour un STR, trop mou pour un jeu d'action, Alien Versus Predator : Extinction est loin d'être passionnant. Les missions sont ennuyeuses et le gameplay trop limité malgré de bonnes idées dans le fond. Ajoutez à cela une réalisation en dessous de tout et vous obtenez un mélange bien faiblard.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 septembre 2003 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.2/20
Mis à jour le 02/09/2003
PlayStation 2 Action Stratégie Zono Electronic Arts Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live