Menu
Outlaw Golf
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Outlaw Golf
NGC
Outlaw Golf
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2003 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8/20
Partager sur :

Qui a dit que le golf était un sport ennuyeux ? On peut concéder que les simulations de golf ne sont pas parmi les titres les plus impressionnants ludiquement parlant, n'intéressant bien souvent que les plus « vieux » accros à la disciple, motivés bien souvent par leur expérience de vétéran du golf. Pourtant, avec Outlaw Golf, ceux qui ne jurent que par SSX ou Tony Hawk pourraient bien voir d'un autre oeil une discipline finalement pas si austère que ça.

Outlaw Golf

Nous en avions déjà eu un aperçu à plusieurs reprises avec des titres comme Everybody's Golf ou encore Ace Golf récemment sorti sur GameCube, le golf est un sport qui se prête étonnamment bien à une approche décalée, à mille lieues du sérieux d'une simulation à la Tiger Woods. Sur la console de Nintendo, c'est surtout le fameux Mario Golf : Toadstool Tour qu'attendent avec impatience les amateurs du genre, mais puisque ce titre n'est pas encore sorti, voyons si ce Outlaw Golf s'en tire mieux que le récent Ace Golf sur le même support. Outlaw Golf a tout de même la lourde responsabilité de faire bonne figure vis à vis du sport dont il s'inspire, même si l'approche qu'il adopte n'est pas toujours très politiquement correcte.

Outlaw Golf
Et ils croient pouvoir s'échapper discrètement...
Tout ça, c'est ce qu'on peut se dire en allumant la console. Voilà enfin un jeu qui ose dépasser les limites du simple délire pour se mettre entièrement au service du fun. Voilà le titre qui va servir de prétexte à réunir à nouveau quatre joyeux lurons autour de la GameCube, un jeu que l'on aura hâte de disséquer dans tous les sens pour découvrir tous les bonus les plus délirants réservés aux plus persévérants. Seulement voilà, si Outlaw Golf surprend pas mal durant les premières minutes, le potentiel qu'il renferme ne se révèle finalement pas si démentiel que ça. Pire, le jeu en lui-même n'est pas non plus aussi fidèle que ça en termes de crédibilité par rapport aux nombreux autres softs du genre que l'on a pu voir sur d'autres supports.

Outlaw Golf
Les prémices de la colère.
Pourtant, tout semble indiquer que l'on va pouvoir se lâcher dans des parties faisant intervenir les golfeurs les plus barges que l'on ait pu voir dans un titre du genre. Sur les dix personnages atypiques que l'on pourra jouer au final, les quatre proposés au départ annoncent déjà la couleur. Difficile de choisir entre des figures aussi charismatiques que l'impitoyable Mistress Suki et son catcheur dévoué, la pin-up qui se la joue devant les photographes, le costaud tout juste libéré de prison, le don juan qui gonfle ses pectoraux pour épater la foule ou encore la violente qui passe ses nerfs sur son petit ami. Car au delà de ces personnages déjà particulièrement originaux, ce sont surtout de véritables duos de choc que l'on pourra contempler dans leurs émois sur le vaste gazon.

Outlaw Golf
Quand un poseur évalue le green.
Car non seulement les caddy, puisque tel est le nom de ces personnages dévoués au service de leurs champions, se révèlent aussi atypiques que les golfeurs auxquels ils sont associés, mais surtout, ils jouent un rôle non négligeable durant les parties. Ainsi, et pour la première fois dans un jeu de golf, le joueur peut littéralement péter les plombs en cas de coup foireux et venir libérer toute sa colère sur son caddy souffre-douleur. C'est dans ces moments-là que l'ambiance devient vraiment parodique, lorsqu'on en vient à booster volontairement sa jauge de nervosité pour pousser à bout son golfeur, dans le but avoué de le voir s'entretuer avec son cher caddy. Le joueur doit alors trouver le timing adéquat pour enchaîner une série de coups sur son adversaire, et ce dans le but de voir la scène finir en véritable pugilat.

Outlaw Golf
Un swing à pleine puissance sur le caddy !
A ce niveau-là, Ace Golf passerait vraiment pour la version soft de Outlaw Golf, et pourtant une fois l'effet de surprise passé, on se rend compte que l'idée n'a pas été poussée suffisamment loin pour relancer l'intérêt à long terme. On regrette donc que les bastons restent tout de même plutôt gentillettes, alternant entre les prises de catch et le tirage de cheveux. De même que les effusions de joie peinent un peu à surprendre. Par ailleurs, on ne peut pas toujours choisir à quel moment on désire se défouler pour faire descendre sa jauge de nervosité, et on en vient au final à se tourner vers la technique en faisant abstraction du reste. Mais là encore, Outlaw Golf essaye de pallier une technique un peu limite par une prise en main immédiate. Si les contrôles sont donc assez instinctifs avec un swing qui se dose au stick analogique et une caméra libre pour bien évaluer les distances, il s'avère que l'on a du mal à doser la précision de ses coups. Il est possible de switcher à tout moment entre ses différents clubs, mais l'interface n'affiche que le minimum de données concernant l'environnement de jeu et le relief du green n'est pas du tout facile à évaluer. Outlaw Golf bénéficie tout de même d'un intérêt réel compte tenu des nombreuses variantes qu'il propose, seul ou à plusieurs. Le mode Tour s'échelonne sur trois parcours de 18 trous, et de nombreux bonus sont à débloquer. Même s'il ne marquera pas les esprits sur GameCube, Outlaw Golf mérite donc qu'on lui accord un certain intérêt pour son fun et son originalité. Espérons que les développeurs auront tout de même la bonne idée d'oser aller encore plus loin dans le délire pour leur prochain titre : Outlaw Volleyball.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Des personnages atypiques dotés d'animations volontairement exagérées composent un univers déjanté que l'on aurait aimé encore plus loufoque. On apprécie tout de même de voir les spectateurs courir dans tous les sens lorsque le golfeur se tourne vers eux. Techniquement, la GameCube conserve encore pas mal de marge.

  • Jouabilité 13 /20

    Le gameplay est très accessible mais pêche un peu au niveau de la technique, et l'interface n'aide pas à doser ses coups avec précision. On aurait voulu pouvoir déclencher les humeurs des golfeurs à volonté.

  • Durée de vie 14 /20

    Outlaw Golf propose un contenu plutôt riche au niveau des challenges de 1 à 4 joueurs, avec parcours de 18 trous et de nombreux bonus à débloquer.

  • Bande son 13 /20

    Là encore, les développeurs auraient pu se lâcher un peu plus pour accentuer cette ambiance décalée et parodique.

  • Scénario /

    -

Si vous faites parties des joueurs qui salivent sur les screenshots prometteurs de ce titre depuis un bon moment, vous risquez de trouver le résultat un peu juste du fait que les développeurs n'ont finalement pas osé pousser la démence suffisamment loin pour réellement surprendre. Résultat, même si l'idée est originale, on se lasse assez vite du côté burlesque pour s'apercevoir que le gameplay n'est pas non plus totalement crédible. Outlaw Golf demeure malgré tout un titre surprenant dans sa catégorie, qui pourra amuser un temps les fans de softs mutijoueur.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2003 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8/20
Mis à jour le 30/06/2003
Gamecube Sport TDK Mediactive Hypnotix
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020