Test Shrek : Extra Large- Gamecube

Gamecube

Le monde des jeux vidéo est bourré de paradoxes. S'appuyant sur la popularité persistante du film d'animation Shrek auprès des jeunes, TDK Mediactive s'obstine à épuiser le filon jusqu' à la dernière pépite en accumulant les conversions vidéoludiques de mauvaise qualité. Mais arrêtez donc le massacre !

Shrek : Extra Large

Premier indice désagréable : Shrek : Extra Large n'est pas à proprement parler un nouveau jeu, c'est une simple portage de Shrek version Xbox, avec tous ses défauts et pire encore. Tandis que TDK se plaît à nous annoncer un titre entièrement redéfini pour le support GameCube, on se retrouve en face d'un titre encore plus mauvais que sur Xbox, car tout sauf optimisé pour les capacités de la GameCube. TDK nous ressort donc sous un nom différent le même jeu que sur celui qui nous avait traumatisé sur Xbox à un an d'intervalle ! A ce niveau, c'est presque une insulte à l'ensemble de la communauté des joueurs et des fans du film.

Test Shrek : Extra Large Gamecube - Screenshot 1Bienvenue au pays des parodies de contes de fées.

Alors pourquoi sacrifier plusieurs milliers de caractères pour vous parler de ce jeu ? Tout simplement parce que ce Shrek est tellement mauvais qu'il mérite au moins qu'on vous mette en garde. Le scénariste nous ressort une histoire bidon qui n'a rien à voir avec celle du film. Alors que les développeurs avaient justement une bonne carte à jouer en traitant l'univers des contes de fées de façon parodique, ils ont simplement réussi à en faire un sous jeu de plates-formes basique et surtout totalement injouable et donc dépourvu d'intérêt. Votre tâche : rechercher la boule de cristal de Merlin pour sauver la princesse Fiona mystérieusement disparue.

Test Shrek : Extra Large Gamecube - Screenshot 2Le Petit Chaperon Rouge a perdu ses bonbons.

Quelques va-et-vient dans l'environnement du jeu suffisent à révéler une animation qui ne suit pas du tout les mouvements effrénés et saccadés du héros. A tel point que le gameplay exécrable du jeu pourrait mettre de mauvaise humaine n'importe quel moine shintoïste de l'ère Meiji. On reste incrédule devant les capacités d'extra-terrestre de Shrek, son sprint surréaliste, ses baffes ridicules, sa fabuleuse technique du rebondi-mur, et la cerise sur le gâteau : le sublime "lâcher de prout" qui, combiné avec le lance-flammes, peut provoquer une superbe explosion. On s'amuse deux trois fois à empoigner les espèces de Robins des Bois qui courent dans tous les sens en se plaignant que vous allez froisser leur collant, mais rien à faire ça ne prend pas.

Test Shrek : Extra Large Gamecube - Screenshot 3Bizarre, je ne voyais pas Hansel et Gretel tout à fait comme ça.

Le soft n'a franchement plus rien à voir avec l'univers de Shrek et n'est qu'un prétexte à une succession de missions sans intérêt qui sont plus fun sur le papier que dans la pratique. On pourra ainsi essayer de récupérer le panier de bonbon du Petit Chaperon Rouge, capturer les mauvaises fées, trouver les oeufs de Pâques, guider Hansel et Gretel à la maison en pain d'épice, affronter le terrible Humpty Dumpty ou encore défier un dragon dans un sombre donjon. Amusez-vous quelques minutes à les faire et vous verrez que la migraine est au bout de la partie. Pour être définitivement clairs et explicites, nous dirons que ce Shrek est l'un des pires, pour ne pas dire le pire titre disponible sur GameCube. Maintenant vous êtes au courant.

Romendil, le 05 mars 2003

Les notes

  • Graphismes 10/20

    Vu sur les images fixes, on pourrait presque se laisser prendre par l'efficacité du zoom possible à tout moment dans le jeu. Dans la pratique, l'animation rame comme pas possible et le jeu n'exploite absolument pas les capacités de la GameCube.

  • Jouabilité 6/20

    Shrek est rapide, mais c'est bien son seul point fort. Avec des animations totalement irréalistes, l'ogre fait franchement de la peine lorsqu'il tente d'escalader des plates-formes ou qu'il donne des coups dans le vide. Un désastre.

  • Durée de vie 10/20

    Ceux qui iront jusqu'au bout du jeu ne mettront que quelques heures à compléter le titre avec un pourcentage maximum, à moins de buter pendant des heures sur des missions totalement obscures.

  • Bande son 7/20

    Quel est le pire entre les musiques désastreuses et les bruitages déplorables ? Même les répliques naïves de certains personnages ne prêtent pas à sourire.

  • Scénario 5/20

    Là où les développeurs avaient justement matière à imaginer toutes sortes de délires parodiques sur les contes de fées, ils sont simplement partis sur des espèces de quêtes sans intérêt qui n'exploitent pas du tout l'univers de Shrek.

  • Note Générale6/20

    Shrek : Extra Large aura comme un air de déjà vu pour ceux qui auront eu l'occasion de s'essayer à la version Xbox. Le titre n'est absolument pas optimisé pour les capacités de la GameCube et le gameplay est un exemple type de ce qu'il ne faut pas faire. Voilà un jeu qui risque d'être très difficile à battre dans la catégorie des pires softs de la machine.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 8/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : TDK Mediactive
  • Développeur : Dice
  • Type : Plates-formes
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 14 février 2003
  • Version : Française intégrale
  • Classification : Pour tous publics
Mots-clefs : Shrek Extra Large