Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mario Party 4 sur NGC /

Test Mario Party 4 sur NGC du 28/11/2002

Test : Mario Party 4
NGC

Avec Mario Party 4, Nintendo nous invite à retrouver l'ambiance survoltée des soirées animées autour d'un jeu de société, tout en redonnant à nos consoles GameCube des airs de convivialité. Un jeu de l'oie très particulier qui fera le bonheur de toute la famille pour des parties multijoueurs qui, si elles débutent généralement dans le calme et la concentration, se terminent bien souvent dans l'anarchie, du moins dans ce qu'elle a de plus drôle et de plus démesuré.

Les figures emblématiques de l'univers Nintendo rempilent donc pour une quatrième édition du jeu de l'oie grandeur nature organisé par Toad. Changement de support oblige, les hostilités s'annoncent encore plus folles que par le passé, avec une refonte totale de ce que l'on appellera désormais le LudiCube. Mario et compagnie nous convient donc une fois de plus à des parties jusqu'à 4 joueurs sur le principe des jeux de plateau traditionnels au tour par tour et à base de mini-games. Au programme, cinq plateaux de jeu à découvrir et à maîtriser pour se voir décerner le prix ultime sur chacun de ces environnements : le casino de Goombas, la jungle de Shy Guy le Maskass, la fête foraine de Toad, le manoir de Boo et enfin la plage de Koopa. Seulement cinq, me direz-vous, contre sept dans Mario Party 3 ? Certes, mais ce quatrième opus comporte également des épreuves cachées qui vous amèneront à évoluer sur des plateaux de jeu très particuliers.

Il n'est pas toujours possible de choisir le meilleur embranchement.

Les stars ont répondu à l'appel, se bousculant pour faire partie des huit élus que le joueur aura le plaisir de contrôler. Comme d'habitude chez Nintendo, ce sont toujours les mêmes qui tiennent la vedette, et l'on ne sera pas surpris de retrouver les mêmes protagonistes que dans l'épisode précédent, à savoir l'increvable Mario, son frangin Luigi, leurs doubles maléfiques Wario et Waluigi, les poupées de service Peach et Daisy, ainsi que les non moins célèbres Donkey Kong et Yoshi. Le soft ne semble d'ailleurs pas dissimuler de personnages cachés, mais tous ont un style bien à eux et une réputation à tenir, ce qui se traduit à l'écran par des animations caractéristiques de ces personnages loufoques. Dans le même ordre d'idées, on aura plaisir à ré-entendre les répliques niaises et les hurlements sauvages qui les caractérisent, sans oublier les musiques exagérément guillerettes de l'univers Nintendo.

Un travail d'équipe qui nécessite une parfaite coordination.

Plus sérieusement, les équipes de développement de la firme japonaise se sont une nouvelle fois arrachées pour nous concocter une bonne cinquantaine de mini-jeux totalement inédits, en coopération ou chacun pour soi. Voilà qui devrait en tout cas enthousiasmer les possesseurs des trois premiers volets. Le principe reste globalement très proche des volets précédents, et les nouveautés majeures se limitent surtout à l'apparition des cases Mini-Maxi qui permettent de choper au hasard un champignon qui aura pour effet de réduire ou d'augmenter la taille de son personnage, l'autorisant soit à piétiner sauvagement ses adversaires soit à emprunter des raccourcis étroits. Pour en finir avec les comparatifs, on remarquera surtout la disparition du mode Duel, de la banque Koopa et de quelques autres particularités qui n'apportaient finalement rien de réellement crucial à l'ensemble.

Approchez-vous doucement pour ne pas effrayer les poissons.

Les modes de jeu s'adressent désormais à tous les types de joueurs : à ceux qui veulent découvrir l'aventure en solo et s'essayer aux différentes types d'épreuves, aux adeptes du multijoueurs qui souhaitent défier leurs amis sur le plateau de jeu de leur choix, ou aux joueurs pressés qui ont simplement envie de s'affronter librement sur les mini-jeux débloqués. A cela s'ajoutent quelques épreuves spéciales qui réservent encore de longues heures de jeu supplémentaires. Le reste est une démonstration du savoir faire de Nintendo en matière de gameplay. Les commandes sont volontairement très simples et limitées la plupart du temps à seulement un ou deux boutons, la maniabilité est tout bonnement irréprochable et les challenges se révèlent aussi fun qu'intuitifs.

Il faut programmer son parcours en tenant compte du sens de rotation du plateau de jeu.

Les interactions sur les plateaux de jeu sont encore plus poussées que d'habitude, et le système de jeu particulièrement vicieux ne manquera pas de faire pousser les hauts cris aux différents participants. Par exemple, il suffit se s'emparer de l'item ultime du jeu, la lampe du génie, pour que quelqu'un vienne vous le voler aussitôt à l'aide d'un item super rare qu'il vient de récupérer comme par enchantement. Bonjour les hurlements de rage et les menaces de mort ! Plus fort, le plateau du casino fait intervenir un goombas que l'on peut choisir de corrompre. Résultat, on débourse parfois tout son stock de pièces pour se retrouver à 15 bornes de l'étoile, tandis que d'autres moins généreux décrochent le gros lot ! C'est du vécu et les exemples de ce type sont légion. Bref, si certains préfèrent la jouer fourbe, et si d'autres se contentent de suivre les règle de base sans vraiment faire de crasses à leurs adversaires, tous ont en tout cas leur chance de gagner jusqu'au dernier tour de jeu, et c'est justement ça qui rend les parties réellement amusantes. Les retournements de situation ne sont pas rares en fin de partie lors de la remise des étoiles spéciales. Fous rires et crises de nerf garantis !

Bowser et son gosse viendront vous voler des pièces.

Malgré tout, il conviendra de préciser une fois de plus que le jeu ne révèle toute son essence qu'à partir de trois joueurs. Le CPU joue parfois de façon assez illogique, gaspillant des items précieux aux moments les moins opportuns. La part de hasard est toujours aussi non négligeable, les parties sont super longues, et l'on pourra parfois s'impatienter pendant les tours de jeu de l'adversaire si l'on ne joue pas contre des joueurs humains. En revanche, à plusieurs c'est la folie pure pour toute la famille, d'autant que le niveau de difficulté peut être adapté en ajoutant un handicap selon les joueurs. Si la durée de vie est déjà énorme en solo, c'est dans les parties multijoueurs qu'elle atteint toute son apogée et se révèle quasiment illimitée. Enfin, une sauvegarde automatique permet de reprendre sa partie à n'importe quel moment en début de tour, et il est toujours possible de s'exercer à volonté avant de se lancer dans un mini-jeu inconnu. C'est donc un épisode difficilement critiquable que nous propose Nintendo avec ce Mario Party 4. La seule question étant de savoir si vous aurez assez d'amis pour en profiter...

Les notes
  • Graphique 15 /20

    Un énorme fossé avec les volets précédents, du fait du changement de support. Les environnements regorgent d'effets en tout genre et pétillent de couleurs, mais le moteur de jeu ne pousse pas la console dans ses derniers retranchements.

  • Jouabilté 15 /20

    Un gameplay difficilement critiquable car très intuitif et réellement accessible. Les mini-jeux ne posent aucun problème de maniabilité, et l'on pestera uniquement contre le hasard et les retournements de situations, qui font justement le charme du jeu.

  • Duree 16 /20

    Une durée de vie déjà énorme en solo, qui réserve des dizaines d'heures de jeu avant de pouvoir débloquer tous les trophées pour chaque personnage et sur chaque plateau de jeu. Elle se retrouve quasiment illimitée à plusieurs.

  • Son 15 /20

    C'est profondément niais et exagérément ridicule, mais que c'est bon !

  • Scénario /

    -

Un quatrième volet incontournable pour les adeptes du genre, qui pourront découvrir une cinquantaine de mini-jeux tous totalement inédits. Un titre parfait pour animer des soirées entre amis et instaurer une ambiance hystérique dont pourra se délecter toute la famille. Mario Party 4 fait partie de ces rares softs qui prônent la convivialité et qui sont capables de séduire même les personnes réfractaires aux jeux vidéo.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
28 novembre 2002 à 18:00:00
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (169)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 28/11/2002 Voir l'historique
Gamecube Party-Game Nintendo
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (2)
  • Vidéos (4)
  • Images (41)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Mario Party 4 sur NGC
    -
    NGC
Boutique
  • Mario Party 4 NGC
    14.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.