Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / TimeSplitters 2 / TimeSplitters 2 sur PS2 /

Test TimeSplitters 2 sur PS2 du 21/10/2002

Test : Timesplitters 2
PS2

Timesplitters premier du nom sur PS2, c'est le titre dont on pouvait dire « c'est sympa mais pas top ». Aujourd'hui, la bête nous revient et se lance dans le multi-plateforme. Le genre d'annonce qui nous fait craindre le pire et pourtant, Timesplitters 2 est en route vers la gloire et prêt à s'afficher comme une belle référence du shoot sur console. Youpi !

Allez, on oublie Timesplitters, ou non, on le garde mais comme un coup d'essai des gars de chez Free Radical, tout juste sortis des jupons de l'as du FPS console, Rare. Dans ce domaine, l'éditeur reste Ze référence avec le fabuleux Goldeney ou même le mythique Perfect Dark. Aujourd'hui, les transfuges ont enfin réussi à prendre leur indépendance et nous livrent un titre qui va se permettre de rivaliser avec ses deux monstres de l'ère N64, ou tout au moins, les rappeller à notre bon souvenir tant il se dégage un je-ne-sais-quoi, une aura qui nous renvoie vers ces titres. C'est sûrement la patte de anciens de chez Rare.

T'es un FPS ? Alors tu as du snipe.

Côté scénar', les choses n'ont pas beaucoup évolué, c'est donc sans surprise que l'on retrouvera nos camarades aliens maîtres du temps. Votre devoir sacré étant de contre-carrer leur plans diaboliques. Voilà comment et pourquoi vous vous retrouverez projeté à travers le temps, du Paris de Notre Dame à la Planète X en passant par un Néo Tokyo inspiré ou une ville de Chicago corrompue. A chaque époque ses particularités et surtout ses clichés volontairement ringards, ses armes, ses personnages plus ou moins loufoques. Mais cette diversité d'environnements n'a pas qu'un intérêt esthétique. Elle apportera aussi une certaine diversité à votre arsenal qui évoluera en fonction des époques traversées. De la pétoire au fusil à plasma, le dépaysement est assuré. Vos adversaires aussi vous feront voir du pays. Soldats russes, pirates japonais, mafieux de Chicago, E.T et j'en passe. Avec en fin de niveau, la confrontation avec quelques spécimens de maîtres du temps.

A chaque époque son artillerie.

Des niveaux toujours aussi linéaires que précédemment d'ailleurs, mais la différence c'est qu'ici on ne s'en plaint pas. Tout d'abord parce que leur architecture les rend plaisants à traverser mais surtout, parce que les objectifs secondaires, qui vous seront livrés en cours de missions, sauront se montrer aussi nombreux que variés et même parfois gentiment idiots. D'une manière assez classique (et qui n'est sans rappeler le standard Goldeneye), ces objectifs seront plus ou moins nombreux en fonction du niveau de difficulté. Le résultat est simplement une action emportée et dynamique en dépit d'un principe récurrent dans chaque mission et qui aurait facilement pu devenir lassant : la récupération du cristal de temps permettant l'activation du portail du temps.

En multi, vous retrouverez l'ensemble des armes du jeu...

Donc, l'idée, vous l'avez reçue, c'est que la campagne solo de Timespitters 2 est haletante, variée et qu'on s'éclate bien même si le gameplay n'atteint pas des sommets d'originalité. Mais souvenez-vous, Free Radical ce sont des gens qui ont bossé sur Golden Eye ou Perfect Dark et ces deux titres sont aussi réputés pour leur mode multijoueurs. Dans ce domaine, TS 2 s'en sort avec les honneurs. Première chose, l'IA assure tant en solo qu'en multi et les bots ne feront pas que de la figuration. Mais bien sûr, c'est à quatres joueurs que l'on proifitera le mieux de la multitude de challenges offerts. On retrouve tous les classqiues, Deathmatch, CTF mais aussi capture de mallette, des variantes de King of The Hill et finalement rien que le mode multi mériterait un test à lui tout seul. Nombreuse maps, par ailleurs très variées, des modèles de personnages délirants et l'intégralité des armes présentes dans le jeu. Un must en la matière.

...et des perso hauts en couleurs.

Mais TS 2 a encore un atout de taille, sa réalisation. J'ai déjà évoqué une IA bien développée, j'enchaîne avec des animations particulièrement détaillées. Tirez donc dans les pieds des gardes hmains pourles voir sauter en se tenant la patte blessée. Les ennemis se meuvent avec grâce et n'ont pas l'air de flotter sur le sol, leur visage sont eux-aussi détaillés et vous ne regretterez pas d'avoir sauvé les vierges de Notre Dame lorsque vous verrez quasimodo venir chercher sa promise avec son fusil à pompe. Et les environnements ne sont pas délaissés avec leurs textures complexes et même un brin de Bump Mapping qui flatte toujours autant la rétine. Viennent enfin les effets spéciaux particulièrement réussis avec quelques effets de particules bienvenus. Je n'aurais qu'un seul reproche à faire et qui concerne les armes. Certes elles ont de la gueule, mais à leur vue, on ne peut s'empêcher de se demander comment le perso la tient (genre par le bout inférieur de la crosse). Voilà pour l'aspect technique mais le meilleur reste à venir, le design. Chaque époque, et par voie de conséquence chaque personnage, a son propre style quelque part entre cartoon et réalisme, un écart auquel s'ajoute celui de la chronologie du jeu puisque l'on passera sans vergogne de la Sybérie actuelle au Paris du siècle dernier. En clair, TS 2 dispose d'une ambiance moitié loufoque moitié sérieuse et qui n'appartient qu'à lui. Une forte personnalité qu'il convient d'appriécier à sa juste valeur.

Les notes
  • Graphique 16 /20

    On n'ira pas jusqu'à dire que la PS2 crache toutes ses tripes mais presque. Le moteur tourne rond et sans aucune chute du Frame Rate. On en prend plein les mirettes et en plus le design est vraiment original.

  • Jouabilté 15 /20

    C'est toujours délicat de pondre un FPS console maniable. Free Radical s'en sort magistralement même si les sticks du Dualshock s'avèrent décidément peu précis pour ce type de jeu, mais bon, on prend vite le coup et la visée assistée est parfaitement dosée.. Nonobstant, une question demeure : pourquoi le jeu n'est-il pas compatible avec le couple clavier/souris USB ?

  • Duree 17 /20

    La campagne solo est assez ardue (enfin, éviter tout de même le mode facile qui l'est trop) mais c'est surtout le multijoueur qui confère à Timesplitters 2 une durée de de vie phénoménale. Pas de doutes, voilà un investissement sur le long terme.

  • Son 16 /20

    Des musiques qui varient en fonction des époques et des lieux visités, s'inspirant de thèmes qui sonnent tès « clichés » (Néo-Tokyo entre Akira et Blade Runner). Les voix sont très bonnes et les effets sonores (armes, explosions) très convaincants. Miam.

  • Scénario 14 /20

    Pas super original tout ça, mais il faut reconnaître que c'est un bon pretexte au dépaysement. Le déroulement des missions est assez linéaire mais on est parfois surpris par de nouveaux objectifs qui relancent l'action.

Après un premier volet très limité, Timesplitters 2 nous épate. Une ambiance qui nous accroche bien, un mode multi éclatant (livré avec éditeur de map) et une action prenante, il n'en faut pas plus pour convaincre même si dans le fond, TS 2 ne nous offre pas un gameplay révolutionnaire ni même très complexe. Maintenant, si vous attendiez un FPS classique dans le fond, mais diablement original (voire un peu barré) dans la forme, ne cherchez plus.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
21 octobre 2002 à 18:00:00
17/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (100)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 21/10/2002 Voir l'historique
PlayStation 2 Action FPS Eidos Interactive Free Radical Design
  • Partager cette page :
TimeSplitters 2
NGC PS2 Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (15)
  • Vidéos (8)
  • Images (154)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Timesplitters 2 sur PS2
    -
    PS2
Boutique
  • TimeSplitters 2 PS2
    54.90 € Neuf
    5.90 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.