Test TD Overdrive- PlayStation 2

PlayStation 2

Test Drive, encore un survivant qui nous revient d'un lointain passé. TD c'est une saga, une histoire qui commence il y a... hou là, si longtemps que ça ! Un titre qui revient nous hanter régulièrement et qui n'a jamais réussi à convaincre. C'est comme ça depuis le début et ce n'est visiblement pas près de changer.

TD Overdrive

Ouarf, Test Drive, pensez si je m'en souviens, j'y jouais sur mon vieux machin qu'on appelait ordinateur, ouaip, même qu'à l'époque, en guise de configuration graphique on avait le choix entre EGA ou VGA, moi j'étais pauvre alors je tournais en EGA, et ben c'était pas beau, ah non alors ! Maintenant on appelle cela un convertisseur Francs/Euros. La saga Test Drive avait connu un bon départ avec son concept original pour l'époque. Concept qui, je vous le rappelle, consiste à rouler très vite, d'une manière totalement illégale et donc de s'efforcer d'échapper à la police qui ne manque pas de tout faire pour vous intercepter. Depuis le titre à connu nombre de suite toutes plus fades les unes que les autres. Enfin fades, disons... comme une endive bouillie. C'est fade mais en même temps il y a une sorte d'amertume désagréable et surtout un aspect qui rend la chose presque repoussante. Mais là, je vous fait juste un cours d'histoire, et TD Overdrive arrive tout de même à relever très légèrement le niveau de la saga.

Test TD Overdrive PlayStation 2 - Screenshot 6Quelques effets de Lens Flare.

Le jeu vous propose donc de prendre part à des courses au volant de sublimes petits bolides. Ces courses se dérouleront dans diverses villes de la planète allant de San Francisco à Tokyo en passant par Londres. En toute illégalité vous foncerez au milieu des avenues, des autoroutes et surtout des passants et des automobilistes qui rentrent du boulot après une dure journée de travail à la rédaction de JeuxVidéo.com. Le tout à différentes heures de la nuit et... de la nuit. Enfin tôt le matin ou tard le soir quoi. Différents modes de jeux s'offrent à vous, la course simple, le mode deux joueurs mais surtout le mode Underground, nouvelle désignation parabolique de ce que tout le monde appelle le mode Carrière.

Vous incarnerez alors Dennis Black, votre but sera simplement de finir en tête des course et d'empocher le pactole à la clé. Bien sûr, vos victoires vous permettront de débloquer de nouvelles voitures (une vingtaine) ainsi que des circuits (45 au total, pas mal). Certains modes de jeu pourront aussi être débloqués à force de patience (citons les courses en dragsters).

Test TD Overdrive PlayStation 2 - Screenshot 7Si la police s'en mêle.

Un principe politiquement incorrect c'est toujours alléchant. Beaucoup de voitures et de circuits ça l'est aussi... mais le gameplay dessert-il correctement ces bonnes bases ? Pas sûr. Le premier reproche qu'il convient de faire au titre d'Infograme et de PittBull Syndicate c'est le manque flagrant de sensations de vitesse. On a beau constater qu'on fonce comme un fou sur le compteur, on ne peut pas dire que l'on soit grisé par le défilement du décor. Certains passages un peu étroits (rues, péages, passage entre 2 camions) font illusion mais en règle générale on ne se sent jamais pris par le démon de la vitesse, à moins de rouler à des vitesses faramineuses (avant les 230 Km/h, on se traîne !). Et ça c'est franchement dommage, car dans un jeu d'arcade qui vous propose de vous la jouer super rebelle qui défit la police, ça fait un peu nase. Autre gros reproche qui concerne le comportement des adversaires. S'ils bénéficient d'une IA correcte (ils ne restent pas coincés après un plantage) ce sont leurs manoeuvres qui me perturbent. Ils sont capables de faire des choses assez surprenantes et qui défient parfois les lois de la physique telles que je les connais. Entre autre, je citerais cette curieuse capacité à tourner sur eux-mêmes en guise de demi-tour et surtout le fait qu'ils semblent être capables de passer de 0 à 100Km/h en à peu près un 1/4 de seconde, le tout en prenant des trajectoires dignes d'une mouche alcoolique en plein slalom. Il y en a plusieurs des comme ça, cela me trouble (et même, m'énerve en cours de jeu). Cela fait un peu Micro Machine. Bon évidemment ce sont de grosses brutasses qui n'hésiteront pas à vous balancer contre les voitures qui arrivent à contre-sens, mais vous pourrez le leur rendre. Le seul problème c'est qu'ils repartent toujours avant vous. Notons aussi qu'il arrive que vous vous fassiez rattraper d'une manière complètement irréaliste par des concurrents que vous avez pourtant semés depuis belle lurette.

J'enchaîne illico presto sur la réalisation qui sans être mauvaise ne suffira pas à faire entrer TD Overdrive dans le panthéon des plus beaux titres PS2. Les décors ne sont pas laids non, mais pas géniaux non plus. Les reflets à outrance ont par contre disparu pour céder la place à des effets plus crédibles, mais les voitures font toujours autant jouets en plastique. Par contre, on appréciera les pare-brises transparents à travers lesquels on peut voir les pilotes. Ouais, enfin ça devient un peu le minimum syndical à l'heure actuelle et puis niveau gameplay ce n'est pas très utile.

Avec tout ça le fun que l'on éprouve en jouant en prend un sacré coup. Il n'est cependant pas inexistant, avec un peu de circulation et des adversaires coriaces, on arrive à avoir de bonnes sensations mais la concurrence présente et à venir est rude. TD O n'est pas un très mauvais titre, mais il est tout de même assez moyen. Comme ses ancêtres.

Dinowan, le 01 octobre 2002

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Du bon et du mauvais mais le bon ne suffit pas vraiment à rattraper le mauvais. Dans l'ensemble c'est assez moyen et l'esthétique souffre d'un aspect toc dérangeant. Quelques déformations de la carrosserie auraient aussi été les bienvenues, ne fussent que pour faire joli. On appréciera tout de même la complexité des tracés qui évitent d'être trop linéaires.

  • Jouabilité 12/20

    C'est de l'arcade alors le gameplay est très primaire. En pratique les commandes répondent correctement mais on a un peu trop l'impression de conduire un tracteur, un tracteur très rapide certes, mais un tracteur tout de même.

  • Durée de vie 15/20

    Non seulement le jeu est long mais en plus il est difficile. Au moins de ce point de vue là, pas de quoi se plaindre. Le tout est de ne pas se lasser.

  • Bande son 15/20

    J'ai oublié de vous le dire dans le test mais sachez que la bande est assurée par des groupes aussi divers que JA Rule ou DMX... une affaire de goût, mais bon techniquement parlant c'est très bon. Pour les effets faut voir, ils sont d'une bonne qualité mais sont comme assourdis et lointains. Étrange.

  • Scénario

    -

  • Note Générale12/20

    Un Test Drive de plus, même si cet opus « Overdrive » relève un poil le niveau. Un titre qui n'est à conseiller qu'aux mordus de ce genre de softs, et seulement à la condition de ne pas le substituer à d'autres titres plus prestigieux sur PS2. Mais une fois que l'on sait qu'il est difficile de se sentir grisé par la vitesse, dans un jeu où ce doit être le principal intérêt... Vous voilà prévenus.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Test Drive Overdrive : The Brotherhood of Speed, TD Overdrive : The Brotherhood of Speed

Vidéos

Voir la vidéo de TD Overdrive