Menu
Super Monkey Ball
  • NGC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Super Monkey Ball sur NGC /

Test Super Monkey Ball sur NGC du 04/06/2002

Test : Super Monkey Ball
NGC
Super Monkey Ball
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2002 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.6/20
Partager sur :

Des singes, des bananes, des sphères... il n'en faut pas plus à Sega pour nous faire tourner la tête. Avec Super Monkey Ball, les joueurs GameCube risquent de perdre la boule en même temps que leur sang froid !

Super Monkey Ball

« Qu'est ce que c'est que ce jeu ? Des singes enfermés dans des boules et qu'il faut guider jusqu'à l'arrivée ! Jamais je ne me laisserai tenter par de telles niaiseries ! Faut pas abuser non plus ! On est quand même sur une console dite de nouvelle génération et oser sortir un titre au concept aussi simpliste (et totalement repiqué sur un certain Marble Madness soit dit en passant) ça frise la provocation. Toutefois, je veux bien consentir à prendre la manette cinq petites minutes, histoire de voir... Mais c'est bien pour vous faire plaisir ! Bon, par quoi je commence, moi ? Tiens, pourquoi pas par le mode de jeu principal.

Super Monkey Ball
Les parcours sont souvent sinueux.
Allez hop, je prends le premier singe qui me passe sous la main, et me voilà enfermé dans une sphère translucide. Bon, y'a des bananes devant moi. Je suppose qu'en tant que primate, je suis censé attraper ces fruits. Alors allons-y. Olah ! Qu'est ce qui se passe ? Au lieu d'avancer normalement, c'est tout le décor qui se met en branle pour faire rouler ma sphère ! C'est la même chose quand je veux tourner : le plateau de jeu se penche dans la direction souhaitée. C'est moins facile que ce que je pensais votre truc ! C'est même carrément chaud ! Mince, j'ai fait rouler mon singe en dehors du parcours... il faut que je réessaye. Argh, encore tombé ! Je vais tenter plus doucement... là, voilà, c'est bien comme ça. Oh non, maintenant c'est le chronomètre qui met son grain de sel ! J'arriverai jamais à temps ! Laissez moi encore une chance, il faut que j'y arrive. Je dois y arriver ! Comment ça, ça fait déjà une heure que je joue ? Vous êtes sûr ? Et pourtant je n'ai même pas passé la moitié des stages et il me reste encore tous les modes multijoueurs à découvrir ! Les singes ne pourront jamais se débrouiller sans moi ! Il faut que je continue. Je dois persévérer ! »

Super Monkey Ball
Plus on est de fous et plus on rit.
C'est un peu ça Super Monkey Ball : au début on se dit qu'on a affaire à un jeu très enfantin qui ne saurait nous retenir bien longtemps devant sa console, puis après avoir essayé deux ou trois niveaux, il faut bien avouer qu'on ne peut plus lâcher la manette. Le concept est donc on ne peut plus simple : il suffit de faire rouler son singe jusqu'à la sortie en inclinant le sol de la bonne manière. Au fil des niveaux, on se rend rapidement compte que Sega à tout fait pour nous compliquer la tâche. Entre les nombreux trous à éviter, les chemins sinueux à longer, les tremplins à utiliser et les bananes à ramasser, on devient vite fou. Et ce qui au départ paraissait si simple se transforme bientôt en une véritable épreuve d'agilité.

Super Monkey Ball
L'ambiance feutrée de la salle de billard...
90 parcours. Voilà ce qui nous attend rien qu'avec le mode principal. Répartis en trois catégories (débutant, confirmé et expert), les stages de difficulté progressive laissent libre cours à tous les délires de leurs développeurs. De la guitare qu'il faut traverser en équilibre sur les cordes aux multiples surfaces convexes, Super Monkey Ball est la porte ouverte à toutes les fantaisies. Mais ce n'est pas tout ! Loin de là ! SMB dispose aussi de nombreux modes multijoueurs qui relanceront incontestablement sa durée de vie. Et c'est vraiment à plusieurs qu'on s'amuse le plus. Car avouons-le, aussi difficile soit le défi en solo, on en fait rapidement le tour, à l'inverse des parties en multi qui réservent de leur côté de longues heures de fun jusqu'à quatre simultanément. On retrouve ici quelques classiques du genre avec des courses ou des batailles dans lesquelles il faut se pousser hors de l'arène. Plus originales, les épreuves Monkey Bowling, Monkey Golf ou Monkey Billard vous propulsent au cœur de toutes ces disciplines. Vous serez alors la bille de billard, la balle de golf ou la boule de bowling !

Super Monkey Ball
Miam ! Des bananes !
Techniquement, la réalisation n'est pas exceptionnelle même si le soft gère à merveille tout un tas d'effets de déformations sympathiques. Pour l'aspect sonore, il ne faut pas vous attendre à du grandiose non plus. Les bruitages et les musiques sont très « arcade » et ne plairont donc pas à tout le monde. La maniabilité est également sujet à critique. D'un côté on apprécie la simplicité de la prise en main (seul le stick directionnel est utilisé), de l'autre, on regrette que la caméra ne soit pas plus pertinente dans ses déplacements et qu'il soit impossible de la contrôler nous-mêmes. Le stick C aurait été parfait pour cela... On se console cependant en se disant que ça ajoute un peu de piment au défi proposé...

Bref, Super Monkey Ball est un jeu accrocheur et attachant. Pour peu que l'on apprécie le genre, il s'impose comme un incontournable de la GameCube. A réserver tout de même aux plus patients d'entre vous, le challenge est de taille !

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les environnements 3D sont clairs et soignés. La dynamique de la sphère est également bien rendue a l'intérieur de tous ces décors bancals.

  • Jouabilité 14 /20

    Dommage qu'il ne soit pas possible de contrôler la caméra manuellement ce qui éviterait de nombreuses chutes et crises de nerfs. Je suppose que c'est un choix délibéré qui fait parti du challenge...

  • Durée de vie 15 /20

    Même s'il est long et difficile de terminer le mode solo, on s'en lassera peut-être un peu vite pour se tourner rapidement vers les mini-jeux à plusieurs vraiment marrants.

  • Bande son 14 /20

    On retrouve ici tout l'esprit des jeux d'arcade. Des bruitages et des musiques très rythmés pour dynamiser encore plus le jeu.

  • Scénario /

    Moi singe. Moi vouloir bananes. Toi aider moi à manger bananes !

L'univers coloré et « enfantin » de Super Monkey Ball cache en réalité un challenge très difficile à relever mais aussi un soft très fun à jouer. A plusieurs, c'est l'éclate totale grâce à tous les mini-jeux variés et rigolos.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2002 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.6/20
Mis à jour le 04/06/2002
Gamecube Action Infogrames Sega
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live