Menu
Extermination
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Extermination
PS2
Extermination
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juin 2001 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (67)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.6/20
Tous les prix
Prix Support
1,316.86€ PS2
33.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Derrière le titre peu subtil d'Extermination se cache un soft bourré de qualités qui, même s'il s'inspire clairement de titres majeurs dans le domaine du survival-horror, parvient à en tirer le meilleur pour constituer au final un très bon jeu, dont auraient tort de se priver les joueurs sur Playstation 2.

Extermination

C'est à Sony himself que l'on doit ce titre très accrocheur, aussi bien réalisé que plaisant à jouer. Loin d'être aussi attendu qu'un GT3 ou un MGS2, Extermination n'en suscite pas moins l'intérêt des joueurs, qui ne cachent pas leur impatience depuis que la date de sortie du jeu fixée pour le 6 juin a été annoncée. Et au vu des nombreuses qualités dont dispose le soft, on peut d'ores et déjà rassurer les fans angoissés en affirmant que leur impatience sera finalement largement récompensée.

Extermination
Qui est cette mystérieuse jeune femme ?
Mais pour ceux qui auraient loupé le début, rappelons brièvement de quoi il s'agit. Intégralement jouable en 3D, Extermination n'en est pas moins un véritable survival-horror, à l'instar d'un Resident Evil. Mais là où la série phare de Capcom limitait considérablement les possibilités d'action, Extermination profite de sa vue en 3D temps-réel à la troisième personne pour apporter au genre une interaction beaucoup plus poussée avec l'environnement et une palette de mouvement beaucoup plus étoffée au héros. Le gameplay reste donc très différent des jeux précités, et apporte un enrichissement considérable en ce qui concerne le plaisir de jeu.

Extermination
Deux modes de tirs sont disponibles : en vue subjective ou à la troisième personne.
Plutôt classique, le scénario s'inspire des incontournables du genre, tels qu'Alien, en axant le background autour d'un thème classique : la menace d'une épidémie mortelle qui décime un à un les membres d'une équipe de Marines, sur fond de complot et de mutation génétique. L'autre source d'inspiration indéniable c'est Metal Gear Solid, non pas pour l'aspect infiltration, mais surtout en ce qui concerne le maniement du personnage. Le personnage qui bénéficie d'animations particulièrement détaillés et d'une palette de mouvements particulièrement large ne peut raisonnablement manquer d'évoquer un certain Solid Snake.

La vue à la troisième personne laisse même au joueur la possibilité de passer en vue subjective pour une meilleure précision de tir. Mais l'impossibilité de bouger lorsque l'on tire dans ces conditions est un réel handicap qui paralyse dans une certaine mesure le gameplay. N'empêche, rarement le joueur se sera senti aussi libre de ses mouvements, et vous pourrez même, à certains moments et selon votre proximité par rapport à l'environnement, sauter sur des caisses ou tirer tout en étant suspendu à un filin pour nettoyer la zone en sécurité.

Extermination
Le héros est capable de véritables prouesses physiques.
Concernant la bande-son, les nombreuses lacunes que nous avions évoquées lors de la version preview ont été corrigées, même si l'on trouve encore quelques fois des bugs dans les dialogues des cinématiques, mais rien de très gênant. Plutôt étonnant, l'effet de la torche qu'il est possible de placer sur son arme (le fusil est entièrement customisable) s'avère très pratique et contribue à l'ambiance générale du soft, même si le résultat reste beaucoup moins impressionnant que dans Alone in the Dark 4. Toujours au niveau des cinématiques, les visages des protagonistes manquent un peu d'expression, tout comme les voix d'ailleurs, qui ne véhiculent pas vraiment la peur ressentie par les personnages. D'accord, ce sont des Marines, mais l'on aurait aimé pouvoir lire davantage leurs émotions. Nul doute que le joueur aurait de cette façon pu s'immerger plus facilement dans l'ambiance, qui reste finalement beaucoup mois angoissante que dans la plupart des survival-horror.

Extermination
L'aventure commence en extérieur, en pleine tempête de neige.
Même si la progression est particulièrement bien scénographiée, avec de multiples rebondissements et des cinématiques fréquentes, et toujours en toile de fond, la menace d'une substance mystérieuse et mortelle, véhiculée par les hordes de monstres difformes qui ne tarderont pas à vous sauter à la gorge après quelques minutes de jeu, la peur n'est jamais réellement présente. L'environnement graphique est entièrement au service de l'ambiance angoissante du soft, même si certains intérieurs en deviennent parfois un peu trop sombres. La réalisation n'est d'ailleurs pas avare d'effets spéciaux en tout genre, comme la chaleur dégagée par les flammes, les projections de particule sur les flaques d'eau ou encore l'éclairage de la torche qui se trouble à longue distance.

Extermination
Un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains.
Niveau gameplay, c'est beaucoup plus intéressant que ce que l'on trouve habituellement dans les softs de survival-horror. L'interaction avec le décor est assez poussée et le héros bénéficie d'une palette de mouvements très large qui s'étoffe en fonction de sa position avec l'environnement. Par exemple, inutile de chercher pendant des heures la clé d'un cadenas alors qu'une simple balle suffira à le faire céder. La vue subjective n'étant disponible que pour viser, il faudra vous contenter d'une vue à la troisième personne servie par une caméra efficace, mais pas complètement exempte de défauts. Un peu trop lente à déplacer, la vue reste souvent trop proche du personnage et ne permet pas toujours une visibilité optimale.

Extermination
C'est dans cette salle que vous pourrez utiliser vos vaccins.
Le principe de sauvegarde ajoute lui-même à l'angoisse, puisqu'à chaque fois que vous voudrez sauvegarder, il faudra utiliser une batterie sur certaines bornes réparties à différents endroits du jeu. Un item dont il ne faudra pas abuser inconsidérément, puisque le seul moyen de recharger votre précieux engin sera de trouver les appareils adéquats, sachant que cette même batterie vous sera indispensable pour ouvrir certaines portes. De la même façon, ce ne sera que dans certaines salles que vous pourrez utiliser vos vaccins pour vous décontaminer, récupérer de la vie et recharger vos armes.

Extermination
La vue avec le sniper surmonté d'une torche.
Outre la jauge de vie, il faudra surtout faire attention à votre niveau d'infection qui augmente lorsque vous êtes assailli par des monstres. Lorsque vous êtes infecté, vous devenez sujet à de violentes crises, votre vision se brouille, et vous n'aurez pas d'autre de choix que de retourner dans une salle équipée du matériel nécessaire à l'utilisation du vaccin. La menace est omniprésente et la résistance des multiples monstres qui grouillent dans les niveaux vous obligeront la plupart du temps à fuir éperdument vers une éventuelle sortie. Mais le niveau de difficulté n'est pas particulièrement élevé, et le seul véritable reproche que l'on pourrait faire à Extermination concerne hélas sa durée de vie. Le jeu se termine en effet beaucoup trop rapidement, et l'absence d'un second scénario fait cruellement défaut au titre de Sony. Reste donc un titre très bon mais trop court, qui devrait toutefois satisfaire les amateurs du genre, privilégiant l'ambiance sur la durée de vie.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    La réalisation est très correcte et reste entièrement au service de l'ambiance, même si certains lieux sont parfois un peu trop sombres. Mention spéciale pour les monstres, et surtout à ces petites larves qui vous sautent au visage sans crier gare, détalent sous vos tirs pour revenir lâchement dans votre dos pour vous attaquer à plusieurs.

  • Jouabilité 15 /20

    Les environnements 3D laissent une liberté de mouvement totale au joueur qui dispose d'un héros doté de multiples capacités. La vue subjective vient compléter efficacement la vue à la troisième personne pour les tirs malgré quelques petits problèmes de caméra, et l'arme principale peut être entièrement customisée.

  • Durée de vie 10 /20

    Le véritable point faible du soft. Le jeu est trop court, et le niveau de difficulté n'est pas particulièrement élevé.

  • Bande son 15 /20

    Une bande-son stressante à souhait : battements de coeur, thème musical glauque, cris des monstres autour de vous que vous n'apercevez pas encore, mais qui sont prêts à vous sauter à la gorge, etc... Les dialogues sont en anglais sous-titré français.

  • Scénario 13 /20

    Malgré une progression entrecoupée de nombreuses scènes cinématiques, la trame scénaristique reste plutôt limitée et très classique, et ce ne sont pas vraiment les quelques notes troublantes récupérées au cours de l'aventure qui suffiront à maintenir constant l'intérêt du joueur.

Extermination remplit parfaitement son contrat sauf en ce qui concerne sa durée de vie. Les amateurs de survival-horror trouveront peut-être le scénario un peu classique mais le gameplay est particulièrement riche et la réalisation tout à fait à la hauteur.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juin 2001 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (67)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.6/20
Mis à jour le 05/06/2001
PlayStation 2 Survival-Horror Aventure Sony Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce