Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / G-police : Weapons Of Justice / G-police : Weapons Of Justice sur PS1 /

Test G-police : Weapons Of Justice sur PS1 du 28/09/1999

Test : G-Police : Weapons of Justice
PS1

Contributeur

G-Police fut assez bien accueilli par la presse et par le public lors de sa sortie. C'est donc sans surprise que sa suite, G-Police : Weapons of Justice débarque sur la PlayStation. Cette nouvelle mouture arrive donc avec son cortège d'options supplémentaires, de nouvelles missions etc etc. Passons au test.

L'action de G-Police 2 se déroule dix jours exactement après la fin du premier épisode. Les forces de la mégacorporation Nanosoft ont été anéanties par la G-Police qui se retrouve bien amoindrie après cette bataille, aussi bien en ressources qu'en hommes. C'est un moment propice pour les différents syndicats du crime qui en profitent pour mettre la ville à feu et à sang face à une G-Police trop faible. Quand en plus, des survivants de Nanosoft se mettent à commettre des actes de terrorisme, les autorités sont obligées de faire intervenir l'armée pour remettre de l'ordre. C'est donc dans cette situation de crise, encore pire que celle du premier opus que commence G-Police : Weapons of Justice. Vous êtes toujours Slater, officier émérite du corps de police et vous devez, durant les 30 missions du jeu, combattre aussi bien les poches de résistance Nanosoft que les gangs surarmés de Callisto. Tout cela sans oublier de découvrir ce qui se trame derrière les agissements douteux des Marines envoyés pour vous aider...

On peut piloter au ras de la route.

Programme chargé donc pour G-Police 2 qui s'étoffe de nombreuses missions assez complexes. En effet, celles-ci sont très souvent à objectifs multiples, encore grossies par des objectifs secondaires. De plus, les objectifs se rajoutent au fur et à mesure des événements et on ne sait jamais ce qui va nous tomber sur le coin de l'hélicoptère, surtout quand la mission semble facile au départ... C'est en tout cas un gros travail de fignolage pour ces missions où les gens de Psygnosis ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour les rendre riches en rebondissements. Des missions bonus sont en plus accessibles au cours de l'aventure, suivant vos résultats.

Ca va faire boum !

D'un point de vue graphique, G-Police 2 réutilise le moteur du premier mais dans une version améliorée. Le plus gros changement est sans aucun doute l'augmentation de la visibilité dans les décors qui faisait beaucoup défaut à G-Police, étant donné que l'on se rendait souvent compte bien trop tard de la présence d'un immeuble gigantesque juste en face de nous. Psygnosis a utilisé pour cela une méthode d'un style futuriste puisqu'elle consiste à présenter les décors lointains par une vue représentant les bâtiments en fil de fer, juste montrés par leurs arêtes. Si c'est un peu déroutant au début mais on s'y habitue vite et il est vrai que le champ de vision s'en trouve nettement amélioré malgré les quelques imperfections du système. A part ça, les cockpits ou les vues sont similaires à peu de choses près et vous retrouverez facilement votre bouclier, votre vitesse et l'espèce de radar 3D qui n'est toujours pas d'une lisibilité exceptionnelle vu qu'il n'a pas été modifié.

C'est la classe.

Sinon, pas grand chose de neuf pour G-Police qui vous propose d'utiliser 5 véhicules : 2 hélicoptères (Havoc et Venom), une sorte de robot Mech (Raptor), une voiture blindée (Rhino) et un vaisseau spatial (Corsair). Rien de véritablement neuf puisque l'idée avait déjà été engagée dans G-Police avec la possibilité de conduire d'autres véhicules. Mais enfin bon, c'est tout de même une amélioration puisque trois nouveaux modèles sont accessibles. Concernant la manipulation de l'engin, pas de changement notoire, on retrouve toutes les possibilités qui faisaient des hélicoptères de G-Police, des parangons de maniabilité. L'Havoc peut avancer et reculer à deux vitesses différentes, poussée verticale vers le haut et strafe. Bref, rien n'a été changé et les touches sont strictement les mêmes mais de ce côté là, qui s'en plaindra ? Donc, G-Police 2 fleure bon le remake. Les missions, même si elles sont bien ficelées et complètes donnent vraiment l'impression de rejouer au premier. Les ennemis se ressemblent tout autant et même l'adjonction des nouveaux véhicules n'y change pas grand chose. Heureusement, G-Police garde ses atouts qui lui avaient valu sa réussite. De bonnes musiques ponctuent les missions et l'ambiance futuriste techno se retrouve dans les décors Blade Runneriens (excusez le néologisme :) et dans les sublimes cinématiques.

Les notes
  • Graphique 17 /20

    Psygnosis a pris le temps de bichonner son moteur 3D qui est donc très fluide voire très rapide dans certains endroits remplis d'immeubles. Les changements de zone se font beaucoup plus vite. C'est très réussi aussi au niveau des cinématiques qui sont splendides. L'ambiance est toujours aussi bien rendue.

  • Jouabilté 16 /20

    Maniable pour ceux qui connaissent déjà G-Police, les autres prendront un peu de temps à s'habituer aux réactions du Havoc. Le nombre de touches de mouvements est très appréciable au bout d'un moment pour les possibilités qu'il donne. Cependant, le radar s'avère toujours aussi peu utilisable car les points lumineux ont tendance à se chevaucher.

  • Duree 15 /20

    Les 30 missions sont très longues voire très compliquées. On retrouve d'ailleurs la difficulté du premier épisode même si elle est plus progressive. Quelques missions bonus vous feront chercher un peu mais pas de là à refaire le jeu pour les trouver.

  • Son 18 /20

    De bonne musique et une très jolie voix lors de l'interface. En jeu, les messages sont à écouter avec attention. Seul vrai reproche, la voix du héros et donc du narrateur qui ne rend pas vraiment.

  • Scénario 15 /20

    Assez semblable au premier G-Police, le scénario monte crescendo vers quelque chose de gros, de très gros. Classique mais efficace, les missions s'enchaînent toujours très logiquement grâce aux briefings et débriefings. Les développeurs nous ont assurés s'être beaucoup attachés aux missions donc...

G-Police est le portrait craché de son petit frère. Le cadre de Weapons of Justice se déroulant dans les mêmes lieux, dans la même ambiance et avec grosso modo le même moteur de jeu, ne vous attendez pas à un dépaysement total. Mais G-Police arrive à tirer son épingle du jeu grâce à ses missions travaillées et aux petits plus que cette nouvelle mouture apporte : nouveaux véhicules, nouveaux ennemis et les améliorations du moteur du jeu. Un bon jeu à réserver à ceux qui ne connaissent pas les G-Police ou à ceux qui l'ont adoré.

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
28 septembre 1999 à 18:00:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 28/09/1999 Voir l'historique
PlayStation Action Simulation Psygnosis Sony + Rétrogaming
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News
  • Vidéos (1)
  • Images (36)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : G-Police : Weapons of Justice sur PS1
    -
    PS1
Boutique
  • G-police : Weapons Of Justice PS1
    25.00 € Neuf
    6.93 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.