CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
8 101 vues
Chronique Il crée un jeu à seulement 8 ans !
Profil de meakaya,  Jeuxvideo.com
meakaya - Rédaction jeuxvideo.com

Il n'est pas chose aisée de développer aujourd'hui un jeu sur la NES, première console de chez Nintendo. Mais quand c'est un enfant de huit ans qui y parvient, ça relève de l'exploit !

C'est un défi pas comme les autres que se sont lancés Seiji et son père, deux Nantais passionnés de jeux vidéo : développer un jeu sur la première console Nintendo, datant de 1983. À l'aide du logiciel NES Maker, Seiji a ainsi pu donner vie à un petit cowboy vert du nom de Kubo, provenant tout droit de son imagination. Et ce n'est pas un, ni deux, mais bien trois jeux qui forment aujourd'hui la licence nantaise Kubo.

Déjà un succès ?

Grâce au soutien de Broke Studio, Seiji Games a pu commercialiser le dernier opus de sa licence, Kubo 3, en France et aux Etats-Unis. Résultat ? Les 135 copies mises en vente ont toutes trouvé preneur, et ce, pour la modique somme de 35 euros. Un succès donc qui permet à Seiji et son père de viser le marché nippon. En effet, il travaille actuellement sur la sortie japonaise du jeu, pour laquelle la mère du jeune garçon a également mis la main à la pâte. Une façon pour la NES de retrouver une seconde jeunesse, et pour Seiji de se faire d'ores et déjà un nom dans le monde vidéoludique. Qui sait ce que ce jeune développeur prometteur nous prépare pour l'avenir ?

A lire également :

revoir toutes les chroniques du Daily Jvcom

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Azzh0le
Azzh0le
MP
le 14 avr. 2021 à 02:25

Ca aurait aussi été bien de préciser que c'est un jeu de merde. Merci

Lire la suite...
La vidéo du moment