CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Soldes
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Courrier des Lecteurs :  Les séries Dark Souls ou Sekiro sont-elles une réponse à la casualisiation du JV ?
1 475 vues
Chronique Courrier des Lecteurs : Les séries Dark Souls ou Sekiro sont-elles une réponse à la casualisiation du JV ?
Profil de Pauline LECLERCQ aka « Tiraxa » ,  Jeuxvideo.com
Passionnée de jeux narratifs et d’enquête qui font souvent soupirer les autres, Tiraxa adore découvrir de nouvelles productions indés, tomber sur des anecdotes absurdes à raconter sur papier et parler du dernier film d’horreur nul devant lequel elle a fait sa sieste à ses collègues.

Comme chaque jour, du lundi au dimanche, la rédaction de jeuxvideo.com vous propose de répondre à l'une des questions majeures qui animent le secteur vidéoludique. Aujourd'hui, nos journalistes s'intéressent à la question de G7K : Les séries Dark Souls, Bloodborne, Sekiro ou Nioh sont-elles une forme de réponse à la casualisiation galopante du jeu vidéo ?

Plus simples, plus abordables, les casual games sont destinés à rendre le jeu vidéo accessible à un public plus large. Depuis les jeux sur smartphone ou Wii, la tendance de la casualisation permet de rassembler de nouveaux adeptes mais surtout de démocratiser le premier marché ludique de France. Néanmoins, certains déplorent une minimisation croissante du gameplay. D'un autre côté, les Dark Souls, Bloodborne, Sekiro ou Nioh requièrent des compétences confirmées et une certaine expérience de jeu. Ces séries seraint-elles donc une réponse à la casualisation des jeux vidéo ? La rédaction nous donne son avis sur la question.

Et vous, pensez-vous que ces séries sont une forme de réponse à la casualisation des jeux ? N'hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires.

> Retrouvez tous les épisodes de : Courrier des Lecteurs

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
superballl superballl
MP
Niveau 18
le 17 nov. 2019 à 21:48

Je regarde certains commentaires et j'ai l'impression qu'on juge l'accessibilité d'un jeu uniquement via le combat ^^

La "difficulté" des Soulborne, ne vient pas que des combats. C'est un tout.

  • Y'a pas de tutoriel explicite avec ces grosses fenêtres qui te disent pour sauter appuyer sur A
  • Y'a pas de map, de boussole. On te lâche dans un monde ouvert, et tu peux te diriger dans une zone late game sans le savoir, et peut être même la réussir si tu as du talent.
  • Y'a pas de quêtes mal amenées. Vous savez ces quêtes avec un gros point d'exclamation sur la tête, et une grosse croix là où aller. Dans un souls, tu réponds mal au pnj, c'est mort, tu le tues, c'est mort, tu rates une partie de quête, c'est foutu. C'est rarement faisable les quêtes la première run (sans soluce bien entendu)
  • Les combats. Et oui, ça fait partit de la difficulté du jeu, mais c'est qu'un point. Les mobs font mal, très mal, tu peux te prendre 4/5 coups avant de mourir au début du jeu. Certes le système de patern d'attaque n'a pas été inventé ici, mais il est bien utilisé. Le combat étant vaste, je vais pas tout décrire ici. Mais ça fait un point dans la globalité de la "difficulté" d'un Soulborne.
  • Y'a pas de mur invisible !! Tu t'approches d'un gouffre, tu avances trop, tu meurs. Tu est sur une poutre dans les combles d'un manoir, tu glisses, tu meurs.
  • Le monde fonctionne en zone ouverte avec raccourcis. Ou comment briser la linéarité de la plupart des jeux de ce type. Tu te perds régulièrement si tu as pas un bon sens de l'orientation ou une bonne mémoire visuelle.
  • Les objets n'ont pas de gros titre genre "clef rouge" (pour la porte rouge...) ou "objetquisertàça". Tu possèdes des objets dont tu ne sais rien. Tu peux déduire l'utilité en lisant le descriptif, mais le plus souvent c'est à l'utilisation.

Enfin bref, je pourrais continuer la liste avec plusieurs points qui font la différence entre un Souls, et un jeu d'aventure action.
Dans les Souls y'a une patte, que j'ai pour le moment trouvé que dans Dks 1 2 3, Bloodborne. The surge, même si il reprend pas mal de mécanique, et assez loin de la "difficulté" d'un Souls (ne serait ce que par son level design, assez linéaire au final). Pas testé Surge2 ou Sekiro pour le moment, je ne me prononcerais pas du coup ^^
En 2D, y'a que Salt and Sanctuary, que j'ose appeler un Souls like. On y retrouve vraiment les codes de Dark Souls.

Après tout ce pavé veut pas dire que les Souls sont au dessus des jeux aventures actions. C'est juste des jeux différents, qu'on peut mettre dans une case plus affinée que "jeu d'action aventure"

D'ailleurs on parle bien de Souls like (comme on a eu des Diablo like, des Doom like, avant que ces genres deviennent des styles à part entière)

Lire la suite...
La vidéo du moment